Ces six joueurs à suivre pendant le Tournoi des 6 Nations 2019 selon Planet Rugby
Demba Bamba aura une belle carte à jouer avec le XV de France dans le Tournoi.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
A quelques jours du coup d'envoi du Tournoi des 6 Nations 2019, Planet Rugby a listé six joueurs qu'il faudra surveiller de près.

Jordan Larmour (Irlande) : 

On a déjà vu Larmour dans le 6 Nations l'an passé. Mais à l'époque, il n'avait pas vraiment pu briller avec à peine plus d'une heure de jeu en trois matchs. Depuis, il est devenu un titulaire indiscutable avec le Leinster avec un titre européen à la clé et huit essais inscrits en Pro 14. Sous le maillot du Trèfle, il reste sur un triplé contre l'Italie en novembre dernier. À seulement 21 ans, il semble flotter au-dessus de la pelouse avec des appuis de feu et une vitesse impressionnante. C'est une arme offensive de premier choix pour l'Irlande. Capable d'évoluer à l'aile comme à l'arrière, il fait oublier Rob Kearney. "Le jeune homme voudra montrer ses brillantes capacités d’attaque peu importe contre qui il est sélectionné."Crédit vidéoThe Rugby Centre

Demba Bamba (France) : 

En France, c'est un tout autre profil qui a attiré l'oeil du site spécialisé. Bamba s'est révélé aux yeux du monde de l'ovalie l'an passé lors du championnat du monde U20, qu'il a rapporté avec les Bleuets. Ses performances lui ont ouvert les portes du XV de France quelques mois plus tard alors qu'il jouait en Pro D2 avec Brive. Ce qui en dit long sur le potentiel et les attentes autour de ce pilier à la fois solide en attaque comme en défense. "Il est le prototype du joueur de première ligne moderne, à la fois porteur de balle puissant mais également impressionnant dans l'exécution des tâches plus sombres. Bamba est particulièrement fort en mêlée mais attire également le regard de par son travail dans les rucks."Crédit vidéo : Rugby'O'Top

Tomos Williams (Pays de Galles) : 

Rhys Webb en France et Gareth Davies incertain, Williams pourrait être titulaire face aux Bleus lors du match d'ouverture du Tournoi. Et quand bien même ils auraient été disponibles, le joueur des Cardiff Blues aurait logiquement postulé pour une place sur la feuille de match. Le demi de mêlée reste sur une solide performance contre Lyon en Champions Cup. "Son dynamisme convient parfaitement au plan de jeu gallois" et s'il nest que remplaçant, il pourra punir une défense fatiguée à la manière d'un Antoine Dupont. Il est en pleine confiance et gagne de l'expérience chaque semaine.Crédit vidéo : Andrew Forde 

Sam Skinner (Ecosse) : 

Capable d'évoluer à l'aile de troisième ligne comme dans la cage, il a fait des débuts internationaux solides contre les Fidji en novembre. À 24 ans, il avait été élu homme du match avec dix courses au compteur pour 44m parcourus. Ancien international U20 pour l'Angleterre, il a fait le choix de l'Écosse et sera à n'en pas douter un renfort de poids pour le XV du Chardon. Sa polyvalence est certes un atout mais il fait partie à l'instar d'un Arthur Iturria pour la France, de ces nouveaux joueurs à la fois mobiles et puissants.

Dan Robson (Angleterre) : 

"Le joueur de 26 ans pratique un rugby passionnant avec des percées incisives au bord des rucks et des mauls, ainsi qu'une qualité de passe pour ses trois-quarts qui font de lui un favori parmi les fidèles des Wasps." Eddie Jones n'a fait appel qu'à deux numéros 9 pour ce Tournoi 2019. Il aura donc sa place sur la feuille de match. Si Ben Youngs tient la corde pour débuter le match, il ne manquera pas de saisir la moindre opportunité qui lui sera donnée.Crédit vidéo : Inferno Productions 

Luca Sperandio (Italie) : 

Il est sans doute le moins connu des joueurs listés ici, mais ça ne veut pas dire qu'il ne mouille pas le maillot. À 22 ans, l'arrière participe à la très belle saison de Trevise en Pro 14 (deuxième de la conférence B). Joueur agile sur le pré et rapide, il possède un gros potentiel et l'Italie attend beaucoup de lui. La Squadra est à la peine dans le Tournoi depuis plusieurs saisons et Sperandio fait partie de ces joueurs avec Matteo Minozzi (blessé) qui laissent présager d'un avenir plus radieux pour nos voisins transalpins. Aligné en 2017 dans le 6 Nations, il n'avait joué que 24 minutes. En novembre dernier, il a enchaîné trois titularisations contre la Géorgie, l'Irlande et la Nouvelle-Zélande.Pro 14 - Le Benetton, c'est du béton !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Pianto
    36147 points
  • il y a 1 an

Larmour fait peur... son essai contre les scarlets est incroyable et celui contre les italiens dans un style plus chaloupé aussi. Avec Stockdale ils ont deux bombes...

@Pianto

L meilleure paire d’ailiers que l’Irlande ait eu depuis longtemps?

Larmour est énorme, on n'a pas fini de le voir. Un bon 9 gallois sinon c'est une tradition. Les autres à voir. Tournoi pré-coupe du monde tout le monde veut se faire une place sur la liste, il va y avoir des surprises.

Ce qu'il y a de bien avec les Gallois, c'est que quand on te demande quel est le joueur d'avenir chez eux, tu réponds Williams ou Jones (Evans pour les plus fous) tu tombes juste 🙂

@Flanquart St Lazare

Oh oui sur les 10/15 dernières années on pourrait faire des XV avec des Jones ou des Williams à chaques postes

@PilouPilouDu40

Jones - Jones - Williams
Jones - Williams
Williams - Jones - Jones
Williams - Jones
Williams - Jones - Williams - Williams
Jones



Pas la peine de chercher les prénoms j'ai tout fais au pif

  • Ahma
    94589 points
  • il y a 1 an
@Imblairable Connord

Pas d'accord, il faut faire les conneries sérieusement.

Alors voilà la vraie sélection tirée des effectifs des franchises galloises de Pro14 :

Jones - Davies - Evans
Davies - Jones
Davies - Evans - Evans
Williams - Davies
Williams - Davies - Williams - Davies
Henson

J'avais encore un Williams à mettre à l'arrière mais c'est toujours plus rigolo avec Henson.

@Ahma

Entrainée par Andy Powell et Mike Phillips ?

@Imblairable Connord

10 balles que ça match 🙂

"Son dynamisme convient parfaitement au plan de jeu gallois", j'ai pouffé j'avoue.

Le plan de jeu gallois n'est dynamique que quand Liam Williams remonte le ballon, et Liam Williams est blessé.

@Les courses en houle

Pas faux c'est et ça à toujours était restrictif, le jeux Gallois n'a jamais fait de folie

@PilouPilouDu40

Je suis sûr que tu as moins de 50 ans...

@MARCFANXV

Il y a une époque où les rouflaquettes n’etaient pas toulousaines

Derniers articles

News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
News
News