Champions Cup - Iosefa Tekori pourra jouer la demi-finale face au Leinster
Le choc a été violent entre les deux joueurs.
Iosefa Tekori, cité pour un plaquage dangereux sur Yohan Beheregaray dimanche dernier, a été blanchi par la commission de discipline de la LNR

Dimanche dernier, lors du match contre Clermont au Stadium, le seconde ligne du Stade Toulousain, Iosefa Tekori a été exclu suite à un plaquage dangereux sur le talonneur adverse Yohan Beheregaray. Ce dernier sera absent quatre semaines. Ce geste a valu au Toulousain un essai de pénalité et une exclusion temporaire suite au carton jaune.

"M. Iosefa Tekori a fait les meilleurs efforts pour effectuer un plaquage régulier en se baissant et en utilisant ses bras, son adversaire se trouvant en position de marquer un essai s'est affaissé au même moment, ce qui constitue un facteur atténuant au regard des critères du test du carton rouge.", a estimé la commission de discipline de la LNR dans son communiqué.

Initialement prévu le mercredi 24 avril, Iosefa Tekori a demandé à avancer la commission de discipline afin de pouvoir jouer la 1/2 finale de Champions Cup ce week-end contre le Leinster. La commission "a décidé qu'il n'y avait pas lieu à sanction disciplinaire à l'encontre de M. Iosefa Tekori". Le puissant seconde ligne toulousain sera donc présent en Irlande pour jouer une place en finale de Champions Cup, pour le bonheur des supporters toulousains et français ! 

[DISCIPLINE] Tekori cité, Macalou, Danty et Lakafia attendus après leur carton rouge[DISCIPLINE] Tekori cité, Macalou, Danty et Lakafia attendus après leur carton rouge

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • jumisao
    19590 points
  • il y a 1 mois

Sur le principe, bien entendu que je considère que cette faute mérite un carton rouge suivi d'une suspension de quelques semaines.

LE hic, c'est que sur les règles pures, il n'y a rien à dire sur le simple jaune et aucune sanction ensuite.

Plusieurs l'ont dit avant. Il y a des consignes données aux arbitres du top 14 (qu'elles soient bonnes ou mauvaises, là n'est pas le problème ). Poite puis la commission ont appliqué ces consignes.

Par contre, deux choses qui me choquent:
- qu'on imagine sincèrement que Poite puisse réfléchir à l'idée "si je lui donne un rouge, il ne pourra pas jouer la 1/2 finale". Vous croyez vraiment qu'un arbitre considéré comme l'un des meilleurs français pense à cela à un tel moment du match?Ou qu'il cherche délibèrement à "encul***" Clermont?!?! M'enfin...arrêtons.
- arrêtons de vouloir sanctionner uniquement en fonction de la blessure ou non d'un joueur. Ce n'est pas parce que le plaqué est blessé et doit sortir que le plaqueur doit être plus pénalisé. La même action avec Bezy au plaquage, et y'a pas de blessure forcément. Pourtant la faute aurait été la même et mérite donc la même sanction. PArce que si on commence à sanctionner plus durement un joueur parce qu'il a un gabarit plus important qu'un autre, pour la même faute, j'imagine même pas les remontrances qu'on pourra lire.

Pour finir, oui, je considère que les consignes doivent évoluer, tout comme les règles. Pour augmenter la protection des joueurs. Mais en attendant, elles sont ce qu'elles sont et faut malheureusement faire avec. Si ça n'était que moi, blessure ou non du plaqué, je colle un rouge pour toute action de ce style. Mais dans ce cas, va falloir accepter que les équipes finissent très souvent à 14 contre 14 voire pire (parce que des actions qui méritent des rouges, il y en a plein chaque week-end

  • Ahma
    71241 points
  • il y a 1 mois
@jumisao

Arrêtons de nous cacher derrière ces trop fameuses consignes. À partir du moment où il n'y a absolument rien qui empêche concrètement un arbitre de sortir un carton rouge, s'il ne le fait pas, il est coupable. La question n'est pas de savoir si le règlement permet actuellement de justifier cette décision, mais de savoir si on continue à accepter que des vies soient détruites. Parce qu'il est urgent de comprendre que c'est bien de celà qu'il s'agit : on ne parle pas de conséquences temporaires, de semaines d'arrêt et de matchs manqués. On parle de séquelles neurologiques irrémédiables, on parle de personnes qui souffriront tous les jours pendant des décennies, on parle de handicaps, de maladies graves et de décès prématurés. Qui, alors, ira dire en face à ces personnes et à leurs proches qu'au vu des "consignes" les décisions d'arbitrage laxistes, qui ont conduit à ces conséquences, ne pouvaient pas être critiquées ?

  • jumisao
    19590 points
  • il y a 1 mois
@Ahma

Et bien justement, ce ne sont pas les décisions arbitrales qui doivent être contestées dans un tel cas, mais les consignes. Ce qui n'est pas du tout la même chose. Poite doit arbitrer en fonction des consignes. Sinon, il peut dire adieu à une vraie carrière d'arbitre pro. C'est comme lors des CDM. Quand à une CDM, les consignes vont dans un sens, les arbitres se doivent de mettre en place ces consignes (exemple; 2011, CDM, le carton rouge durant France-Galles. Bien du monde fut choqué par une telle décision, l'arbitre en a pris plein les dents...mais il n'a fait, au final, qu'appliquer les consignes données en début de compétition). A toute la chaîne rugbystique de faire remonter que les consignes sont de la m**** et doivent être changées rapidement.

Tout choc épaule contre tête devrait , bien entendu, être pénalisé durement pour éviter des blessures graves longue durée. Aux joueurs, entraîneurs, arbitres, .... de faire remonter cela. Pour éviter qu'il y en ait. Mais tomber sur Poite et la commission de discipline qui ne font qu'appliquer une échelle de sanction en fonction de consignes claires, c'est méprisable. ET pire, croire et dire que l'arbitre a fait son choix , non pas en raison de consignes, mais en raison d'une supposée préférence envers un club, un joueur, je trouve cela malsain. C'est la porte ouverte à un grand irrespect envers le corps arbitral. Voire bien pire....

  • Ahma
    71241 points
  • il y a 1 mois
@jumisao

Non, Poite n'est absolument pas prisonnier des consignes. Il est évident que certains arbitres auraient choisi de sanctionner Tekori d'un rouge, il a donc fait son choix. S'il l'a fait parce qu'il estime que dans le cas contraire il risque d'être désavoué par une commission, ça signifie qu'il fait passer sa carrière avant la vie des joueurs, et donc que c'est un dangereux opportuniste.
Et c'est encore bien pire pour la commission, qui est parfaitement libre de faire tout ce qu'elle veut sans risquer aucune conséquence.
Alors ne viens pas me dire que je suis méprisable. Ces gens font passer leurs petits intérêts avant la santé des joueurs, ce sont eux qui sont méprisables, pas ceux qui dénoncent ce comportement.

  • jumisao
    19590 points
  • il y a 1 mois
@Ahma

Donc dans ce cas, c'est la foire. Il y a des règles, il faut les respecter. Et si elles ne vont pas, il faut les changer. Mais pas agir autrement sans respect des règles. C'est comme pour toute action potentiellement dangereuse. Y'a déjà suffisamment de place pour "l'esprit" des règles sur de petites choses, qui font que les arbitres sont déjà bien critiqués comme ça, ça suffit.

  • Ahma
    71241 points
  • il y a 1 mois
@jumisao

Pourquoi est-ce que c'est la foire si un arbitre prend une décision qu'il a le droit de prendre et qu'il a l'obligation morale de prendre ?
Il n'est pas question ici de sanctionner arbitrairement un joueur qui n'a commis aucune faute. Il s'agit d'un joueur qui a blessé un adversaire par une attitude dangereuse. De nombreux observateurs, y compris des arbitres, ont estimé que cela aurait justifié un carton rouge. Cela faisait donc très clairement partie des options qui s'offraient à Poite, il a décidé librement de ne pas faire ce choix.

  • jumisao
    19590 points
  • il y a 3 semaines
@Ahma

Ben si , c'est la foire. Si tu as une règle et des consignes qui vont avec, et que tu prends une décision qui ne va pas du tout dans le sens de cet ensemble "règle-consigne", tu peux le faire pour toute décision alors. Ce qui devient la foire. Du n'importe quoi. Chacun va arbitrer à sa sauce, sans aucun respect des règles et consignes, ce qui va forcément perturber les joueurs qui ne sauront pas comment ils seront arbitrés.

Tous les arbitres d'un haut niveau ont dit la même chose: les consignes sont respectées par Poite. Puis par la commission. Le problème ne vient pas de ces décisions. Mais des consignes qui sont clairement à modifier. Pour éviter une pareille situation à l'avenir.

  • Ahma
    71241 points
  • il y a 3 semaines
@jumisao

OK, la vie des joueurs n'a donc aucune importance, ce qui compte c'est que tu sois convaincu que la décision prise est conforme aux sacro-saintes consignes. Je ne peux pas imaginer de raisonnement plus déconnecté de la réalité ni plus irresponsable.
Quant au fait que tu t'appuies sur la position de la commission, qui est unanimement considérée comme une bande d'escrocs et de charlatans, cela suffit en soi à ridiculiser ta prétendue démonstration.

  • JC83
    2149 points
  • il y a 1 mois

Les justifications que je peux lire dans ce fil sont incroyables !
Comme l'a dit hier-soir Urios dans l'émission Late Rugby, Tekori, placé comme il est et venant en travers, ne peut pas "plaquer" son adversaire. Il ne peut que le percuter - ce qu'il cherche et réussit.
Donc normalement c'est essai de pénalité et carton rouge.
Il y a quelques mois M. Poite avait mis un carton rouge à Messam pour un contact à la tête anodin lors d'un plaquage. C'est incompréhensible !
Cette décision est du même niveau que celle qui avait permis aux deux Néo-zélandais qui avaient raté de peu la décapitation de Grosso de s'en tirer sans le moindre carton ni citation ultérieure.
De plus elle renforce l'opinion déjà bien ancrée dans l'opinion publique que les arbitres interprètent à géométrie variable et que les commissions de discipline sont totalement iniques voire grotesques...

  • JR1915
    23505 points
  • il y a 1 mois

Par contre, Beheregaray, lui, il ne jouera pas la sienne de demi finale. Justice ?

Chacun peut émettre l'avis qu'il veut mais bon, invoquer la cabale du corps arbitral plus de la commission dite de discipline me semble pour le moins tendancieux.
Si on s'en tient aux faits.... Sur l'action, l'arbitre du centre, masqué ne voit pas le détail du geste de Tekori. L'arbitre de Touche lui signale immédiatement qu'il est nécessaire d'avoir recours à la vidéo pour suspicion de plaquage illégal. C'est chose faite en demandant de décortiquer avec tous les angles de caméra disponibles. Jusque-là, le déroulé est tout ce qu'il y a de plus normal.
Ensuite, on entre dans le jeu des interprétations du règlement tel qu'existant.
Là, chacun sa sensibilité.
Je pense qu'il y a 2 questions en filigrane.
La première, Tekori a t-il délibérément cherché une percussion à l'épaule (ce qui est la négation du plaquage) qui plus est en visant la tête ? A cette question, et à la vision des images vidéos disponibles, moi, je répondrais : Non.
La seconde, Tekori a t-il fait tous les efforts nécessaires pour éviter une collision épaule/tête ? A cette question, je répondrais : Non.
On peut donc considérer qu'on entre dans le champs des gestes incontrôlés ou mal-contrôlés.
Prenant en compte la situation et la zone où se situe la faute, on peut entrer dans le cadre de la double-peine 1/ Essai de Pénalité + 2/ Carton pour l'auteur de la faute.
A noter, ce n'est pas systématiquement que le corps arbitral prend ses responsabilités et applique le principe de double peine en zone de marque ! Combien de fois voit-on le mec qui vient d'aplatir se faire empéguer au sol par le défenseur battu et que l'arbitre s'en tient à la simple remontrance (voire rien) considérant que l'essai encaissé suffit à "la peine" du fautif ?
Le débat est donc sur la couleur du Carton !
Aujourd'hui (qu'on soit d'accord sur le principe ou pas, ça c'est un autre débat) existe réglementairement un seuil de tolérance sur les contacts au-dessus de la ligne des épaules. Existent des amendements au principe du rouge "systématique" lié à l'attitude, l'intentionnalité des protagonistes. On est pile dans ce champs d'interprétation ! Considérez que, sans ce champs d'interprétation et en appliquant le strict principe de "contact au-dessus de la ligne des épaules = Rouge systématique" 1/ La tâche des arbitres serait grandement facilitée (contact = rouge sans discernement) 2/ Les matchs de Rugby tel que pratiqué aujourd'hui donneraient lieu à une ribambelle de cartons rouges, les matchs se terminant très, très rarement à XV !
Je pense que le principe de double peine (Essai de pénalité + Carton) interfère nécessairement sur la couleur du Carton....Imaginons, la mm attitude de Tekori à 5 mètres de la ligne...Aucune raison d'ètre puisqu'il aurait eu le loisir d'accompagner le plaqué en touche. C'eut-été Rouge à coup sûr ! Là,on est dans l'embut. L'objectif du plaqueur est d'éjecter le plaqué de cette zone, l'objectif du plaqué de se rapprocher du sol pour aplatir...On entre dans le champs des possibilités qu'il y ai contact au-dessus de la ligne des épaules. C'est ce qu'il s'est passé, ce qui a été jugé....Je pense avec justesse et discernement !
Pour les tenants d'une stricte application (pourquoi pas ?) "contact au-dessus de la ligne des épaules = Rouge" imaginons, une autre attitude de Tekori "dans les règles de l'Art" qui se baisse pour amorcer plaquage à la ceinture. Imaginons (on peut tout imaginer) que Beheregaray dans l'intention d'aplatir vienne de façon incontrôlée entrer en contact avec la tête du plaqueur avant d'aplatir...On devrait ainsi siffler essai refusé et Rouge pour l'attaquant ???
Evidemment que non ! Evidemment qu'il faut laisser un champs d'interprétation au corps arbitral ! Evidemment que M.Poite ne s'est pas trompé sinon la commission ad hoc l'aurait déjugé ! Ce qu'elle fait d'ailleurs régulièrement dans un sens alourdir comme dans l'autre allêger les sanctions....

@MARCFANXV

Totalement d'accord avec vous et avec les nuances que vous exposez. Certes je n'aurais pas été choqué d'un carton rouge mais on peut aussi parfaitement admettre la sanction donnée par Mr Poite, ne donnant "qu'un" jaune.
On entend ici et là des commentaires "jusqu'auboutistes" et partiaux de supporters, qui dénigrent le jugement arbitral. On vient de débuter cette politique de protection des joueurs, les arbitres commencent à l'appliquer avec des interprétations qui déclenchent parfois des commentaires comparatifs d'un match à l'autre, ce qui me paraît excessif et pas approprié. Il ne faut pas oublier que c'est l'arbitre qui est sur le terrain et qu'il est seul capable de juger dans le match qu'il juge.
Il faut arriver, avec un peu plus de maturité, à trouver ce difficile équilibre entre la sanction justifiée qui protègera les joueurs tout en gardant au jeu ses caractéristiques dynamiques. On voit que petit à petit le jeu de percussion cède la place au jeu d'évitement et que les joueurs font un effort pour abaisser leur placage.
Mais je ne voudrais pas que l'on me fasse dire ce que je ne dis pas et la protection des joueurs doit rester une priorité !

@MARCFANXV

On peut aussi considérer que la commission est là pour "accompagner" la sanction de l'arbitre.
Ok sur le moment un jaune + pénalité suffisent à la vue de la règle, et pénalisent suffisamment le ST et le "spectacle" (mais pas suffisamment le joueur lui-même).
La commission peut aussi aller plus loin en pénalisant individuellement le joueur sans pénaliser l'équipe (comprendre qu'elle pourra installer un autre joueur en cas de suspension).
Pour moi la commission est plutôt utile dans ce sens-là.

Une certitude désormais : bon courage aux autres équipes françaises qui se dresseront devant le grand ST en phases finales du Top 14 parce qu'avec un arbitrage pareil et des décisions comme celle-là dans des matchs serrés, je pense qu'on peut déjà graver le ST sur le bouclier...
Je garde quand même en tête que dès le ST ne marche pas sur son adversaire cette saison, il s'en remet à des brutalités et autres mauvais gestes pour prendre le dessus. Parce que la clique de devant : Arnold, Elstadt, Kaino, Tekori, ils sont bons joueurs de rugby mais ils sont aussi méchants et très mauvais dans leur façon de faire mal à l'adversaire : d'ailleurs, tous ceux-là ont été cités ou suspendus (ou auraient du l'être) cette saison. Mais pourtant, ils continueront à sévir en phases finales...

Attention quand même au retour de baton : il faudrait pas tomber sur une équipe qui veuille jouer au plus méchant, je pense notamment à Castres, et qui pourrait très bien péter les Dupont, Ramos, Kolbe et je suis certain que sans ces trois-là, Toulouse aurait bien du mal à dicter sa loi sur le terrain...

Le souci, c'est qu'à partir d'aujourd'hui lorsqu'un joueur va faire action d'aplatir un essai, ça va être "no limit" !!!!!

@math1907

Le No Limit, c'est le 29 et 30 juin ^ ^ :
https://www.rugbynolimit.com/

[Commentaire modéré]

@charly le vrai

Alt+128 pour le "Ç".

@Team Viscères

???

@Team Viscères

Ca veut dire quoi "ENÇULE"?

Yohan Beheregaray aime ça ! Bon, c'est vrai qu'il existe des homicides par imprudence...

  • breiz93
    32160 points
  • il y a 1 mois

Serions nous aussi faux jetons que nos "amis" britanniques...?

@breiz93

On est pareil, sauf qu'on n'a pas le défaut d'être anglais.

Si un irlandais avait été blanchi de la sorte on aurait crié au scandale non ?

@Rchyères

On serait vert !

@Rchyères

Oui, et encore pire si c'était un Anglais.

  • jlr974
    4998 points
  • il y a 1 mois

Tekori est blanchi . C'est de l'humour noir .

Et bien voilà la messe est dite. J'ai regardé les images plusieurs fois et je n'arrive toujours pas à avoir une opinion nette. Si la commission a les même doute alors le bénéfice du doute profite à l'accusé. Donc bonne 1/2 à Tekori et bon rétablissement au jaunard dont le nom est compliqué a prononcer et a écrire.

  • Jak3192
    45260 points
  • il y a 1 mois

Donc un excellent arbitrage.

@Jak3192

Excellent par rapport aux directives qui sont données aux arbitres. Par contre du coup on peut s'interroger sur ces directives qui ne vont pas vraiment dans le sens du "protéger les joueurs avant tout".

  • Jak3192
    45260 points
  • il y a 1 mois
@Team Viscères

Plusieurs choses:
1. TOUT A FAIT pour tout ce que tu dis
(écrit en majuscule parceque pas possible en gras)
2. tu avais raison sur ton analyse (dans un post précédent) qui s'avère juste
(bravo)
3. toutefois,
Le côté dramatique de la sortie du joueur sur civière favorise l'émoi
de tout un chacun.
Je pense que si le joueur se relève (meme après un certain temps), sort du terrain en marchant,
la "polémique" est moins grande.
4. cet événement malheureux pour le défenseur (et qui se termine plutôt bien), prouve simplement que le règlement doit encore s'alourdir d'un paragraphe prenant en compte ce type d'action pour favoriser l'intégrité du joueur.

Pour terminer,
que Tekori soit qualifié ou non pour le match de dimanche m’indiffère.
Ce qui m'intéressait surtout était de savoir si:
a. l'arbitrage, au terme du règlement a été appliqué correctement sur le terrain,
ni trop, ni pas assez.
b. la décision arbitrale est validée par la commission.
c. il me semble donc qu'il y ait un trou dans le règlement qui devrait être modifié, pour éviter que devant les caméras un tel spectacle ne se reproduise.

@Jak3192

"Je pense que si le joueur se relève (même après un certain temps), sort du terrain en marchant, la "polémique" est moins grande."

Bah oui mais, il ne se relève pas. Et vu le carton cela semble compréhensible. Et c'est ça le problème.

L'arbitrage est cohérent avec les règles, mais il y a un grave risque pour le joueur qui est pris à la tête.

Imagines-tu les conséquences pour Beheregaray d'ici quelques année ?

Ces gestes, intentionnels ou non, doivent être sévèrement arbitrés.







Surtout que dans les zones de marque on a souvent le droit à des gestes violents et ou mesquins pour faire dégueuler le ballon et éviter l'essai tout fait.

  • Ahma
    71241 points
  • il y a 1 mois
@Marc Lièvre Entremont

On respire drôlement bien dans ton commentaire. Ça m'épargnera une promenade dans les Vosges.

@Ahma

C'est un bug du site ^ ^ Je ne pense pas être le seul à y être confronter.

  • Ahma
    71241 points
  • il y a 1 mois
@Marc Lièvre Entremont

Un bug béni ?

@Ahma

Comme on dirait à Serge :
"Quoi de neuf Docteur?"

@Marc Lièvre Entremont

S'il avait été pris à la tête, il n'aurait pas de blessure à l'épaule gauche, l'impact est bien sur l'épaule !!
Par contre il est temps qu'on abaisse la ligne de placage ces placages lancés à hauteur du torse ou des épaules sont beaucoup trop dangereux et font prendre beaucoup trop de risque au porteur du ballon. Dernièrement un médecin (j'ai perdu son nom) a dit qu'un impact à ce niveau c'était l'équivalent d'un choc en voiture.

  • JC83
    2149 points
  • il y a 1 mois
@nou_nours

Eh bien non : il a bien été pris à la tête, la blessure à l'épaule étant causée par une clé de bras dans la suite du "placage".

  • Jak3192
    45260 points
  • il y a 1 mois
@Marc Lièvre Entremont

Je suis entièrement d'accord avec toi
sur tous le points.

Je ne fais que constater la validité d'une décision arbitrale
pas les conséquences dramatiques présentes et peut être à venir (comme tu le dis) pour l'autre joueur.

Et je répète,
je me demande si le règlement évoluera,
et si oui
comment

Quant a la phrase qui te fait réagir, je la maintiens
mais on part ensuite sur des circonvolutions,
du genre: "si c'est pas Tekori (bestiau absolu lancé à fond les bidons), qui tamponne, le joueur adverse se relève. Un Bézy par exemple, ou mieux peut être, un Kolbe (petit gabarit, mais supra tonique). Il se relève surement pas frais surement (circonvolution bis), mais il se relève.

Et c'est la ou on tombe dans le côté moral de tout ces "incidents / accidents". L'affectif prend le dessus.

Incident, accident, puisque le règlement a été respecté.
Par contre "moralement", c'est pas bon. Le gars avec un tout petit plus de "pas de bol" peut y laisser beaucoup de chose, dont sa propre peau.

Au final de tout cela,
me demande comment le règlement va-t-il évoluer,
s'il évolue.

  • Ahma
    71241 points
  • il y a 1 mois
@Jak3192

Je ne suis toujours pas d'accord sur cette idée de validité de la décision.
Pour reprendre les éléments judicieusement relevés par Marc : il s'agit d'un geste dangereux et évitable. L'arbitre aurait pu sortir un carton rouge et ne l'a pas fait. Quel est le critère de jugement prioritaire ? Le fait qu'on puisse éventuellement estimer que la décision est défendable au regard des critères applicables par les arbitres, ou le fait qu'en sanctionnant insuffisamment on ne dissuade pas les joueurs de continuer à commettre des gestes qui vont changer irrémédiablement la vie de nombre d'entre eux ? Quelle importance cela aura-t-il pour tous les joueurs qui subiront les conséquences des commotions jusqu'à la fin de leur vie, de savoir qu'une commission a estimé que certaines "circonstances atténuantes" justifiaient de ne pas expulser un joueur ?

  • Jak3192
    45260 points
  • il y a 1 mois
@Ahma

Si je me replace dans le principe qui a été retenu,
et qui me semble être le suivant:
y a-t-il ou non une faute réglementaire ?
la commission conforte la décision de l'arbitre au travers de laquelle Il n'y a eu aucune faute réglementaire: "Tekori a fait son job de défenseur: il s'est baissé, a attrapé le porteur à la hauteur règlementaire ...etc."
Cette action n'est pas marquée dans le manuel,
et comme tout ce qui n'est pas interdit est autorisé...

Tout ces gens ne s'appuient que sur la règlementation pour juger
pas des conséquences de l'action.

La commission par son jugement rendu, comme l'arbitre sur le terrain, précise donc que cette action est un "fait de jeu".

C'est / ça peut paraitre monstrueux mais ils ne jugent que les faits,
pas les conséquences.

Partant du principe
que tout le monde est neutre dans cette histoire (pas de :"le Stade doit être protégé parceque ..." si on entre dans ce truc là, le sport quel qu'il soit c'est mort)
que je suis moi aussi totalement neutre sur tout cela,
que je ne soutiens ni le fautif, ni l'arbitre, ni la commission,
que je ne fais que tenter de comprendre les motifs de non exclusion, tant sur le terrain qu'après,
que je ne peux que plaindre le blessé
(qui s'en tire dans l'immédiat à bon compte: il marche, il est vivant),
je ne peux que constater une eule chose:
le règlement doit évoluer
pour assurer l'intégrité du joueur

Alors faire évoluer le règlement, mais comment ?

Dans un précédent post je parlais sur cette affaire d'un "trou" dans le règlement, et nous y sommes en plein dedans

Remarque: sur une action similaire en Féd, ProD2, ou match du village,
Tekori prend un rouge. Et la question est réglée.
C'est la vidéo qui créée le bazar.
S'il n'y a pas la vidéo, Poite colle un Rouge à Tekori.
Et il aurait raison.

Parceque vu la rapidité de l'action L'arbitre ne peut pas avoir d'avis,
il utilise donc des moyens techniques à la con qui créent la polémique.

Perso, je suis contre la vidéo.
Quel que soit le cas
Et par ce fait bien précis, je suis conforté dans cette certitude.

Qu'est ce qu'on en a à carrer de savoir si l'essai doit être accordé ou non par un en avant improbable tant de temps de jeu auparavant, ou si la balle a été aplatie ou non sur la ligne.

tu gagnes tu gagnes
tu perds , tu perds

et tu perds pas une grande partie ou la totalité de ta vie sur le terrain.

Mais pour ce dernier point
c'est déjà arrivé
ça devrait revenir.

  • Ahma
    71241 points
  • il y a 1 mois
@Jak3192

"y a-t-il ou non une faute réglementaire" ? Je me tue à répéter la même chose en boucle, j'espère que tu me pardonneras de le faire cette fois dans des termes plus grossiers : je m'en contrefous !
Je vais reprendre point par point une dernière fois, puis je n'y reviendrai plus.
Un joueur commet un geste dangereux, qu'il pourrait ne pas commettre. Je ne juge pas les conséquences (la blessure), je juge le geste en lui-même pour sa dangerosité.
L'arbitre peut sanctionner ce geste d'un carton rouge. Qu'on ne vienne pas me dire que cela lui est impossible à cause des consignes, c'est faux, il en a l'entière liberté. Je ne prétends pas en connaître les raisons. En tout cas il ne le fait pas. Ce faisant, il ne joue pas son rôle de protection des joueurs : le seul moyen d'arriver un jour à éradiquer ces gestes, c'est de contraindre les joueurs à changer leurs réflexes en les sanctionnant impitoyablement et systématiquement.
Pour finir, la commission. En quoi sa décision est-elle une preuve de quoi que ce soit d'autre que sa malhonnêteté et/ou son incompétence, sur lesquelles il me semble que personne n'a le moindre doute ?

  • Jak3192
    45260 points
  • il y a 1 mois
@Ahma

Donc,
c'est la faute de l'arbitre

  • Ahma
    71241 points
  • il y a 1 mois
@Jak3192

C'est en premier lieu la faute du joueur qui commet le geste dangereux.
Ensuite, oui, les arbitres peuvent avoir tort. Pourquoi ne serait-ce pas concevable ? Au nom de quoi rejetterait-on par principe l'idée qu'ils puissent prendre de mauvaises décisions et être responsables des conséquences ?

  • Jak3192
    45260 points
  • il y a 1 mois
@Ahma

Oui en tout.premier lieu c'est la faute du joueur.
Il a été sanctionné.
Mais pas assez.
Pas assez au regard des conséquences du geste.
Mais suffisamment au regard du reglement.
Décision arbitrale confirme par.
... etc etc
Tu dois admettre que tout ces gens ne se basent que...

Tout cela est un puit sans fond 🙂

  • epa
    32202 points
  • il y a 1 mois
@Team Viscères

Je trouve que les deux décisions sont bonnes. On ne peut pas vraiment empêcher tous les chocs violents. Partant de ce principe, un choc de l'épaule au visage donc carton rouge, logique et normal puis analyse du comportement du joueur qui se baisse pour plaquer avec les bras donc pas de sanctions supplémentaire.. Je trouve que ça se tient

@epa

Perso je n'aime ni la directive selon lequel tendre vaguement les bras c'est plaquer (je suis de l'ancienne école, un plaquage c'est ceinturage) ni l'idée selon laquelle dans le doute on ne fait pas passer la sécurité en premier. Le geste de Tekori est pour moi moins dérangeant que celui de Holmes (il fait l'effort de se baisser), mais si l'on veut vraiment diminuer ces impacts hauts et violents ce n'est pas en mettant juste des jaunes qu'on y arrivera. Dix minutes hors du terrain n'est pas une sanction suffisante pour que les joueurs se disent qu'il faut absolument l'éviter, en cas d'urgence comme l'action de Tekori les joueurs continueront de se jeter pour stopper l'adversaire sans maîtriser entièrement leur geste. Pour moi il faudrait un rouge, et en commission on utiliserait les circonstances atténuantes pour mettre une sanction plus légère que les cas d'attentats flagrants. Mais je ne fais pas les règles et la commission a clairement conforté les règles actuelles.

Ensuite Poite fait juste son boulot, je l'avais expliqué dès dimanche. J'espérais juste que la commission viendrait mettre son nez dans les directives pour faire valoir cette politique de protection des joueurs, force de constater que cette politique est bien plus du domaine de la posture médiatique que d'une véritable action de fond.

Même si je supporte le Stade Toulousain, c'est une décision étonnante ! D'accord, Tekori fait un effort pour se baisser mais ça reste encore bien trop haut.

Oser utiliser que Beheregaray se baisse aussi (ce que Tekori aurait dû anticiper), c'est un comble. Ils ont en plus oublié de prendre en compte sa commotion cérébrale et son indisponibilité d'un mois, non ?

@Bitch Bucannon

Pour la commotion et l'indisponibilité, ils n'en ont pas tenu compte juste parce que ce n'est jamais pris en compte. Et perso j'en suis bien content, si on commence à juger non plus le geste mais les conséquences qui sont aléatoires et sans aucun lien logique avec le geste on part dans le grand n'importe quoi. Cela voudrait dire que si par miracle Beheregaray ne se blesse pas on suspend moins Tekori que si par malchance Beheregaray a une commotion, se luxe l'épaule et se fait les croisées en retombant mal alors que c'est toujours exactement le même geste avec le même degré d'intentionnalité et de dangerosité?

@Team Viscères

Élémentaire mon cher Watson. Pour le reste je n'aurais pas crié au scandale s'il y avait eu un rouge pour Tekori mais après vu et revu la vidéo la décision de Poite ne me parait pas scandaleuse non plus. Par contre Arnold n'aurait jamais dû y échapper.

@Team Viscères

à noter que quelquefois on juge sur les conséquences : selon si on tombe sur la tête ou sur les épaules

  • Ahma
    71241 points
  • il y a 1 mois
@Dormeur 15

Il ne s'agit pas ici du même type de conséquences : le débat portait sur l'opportunité de tenir compte de la gravité de la blessure pour fixer la durée de la sanction. Qu'un joueur tombe sur l'une ou l'autre partie du corps est une autre question, il est vrai toutefois qu'on peut là aussi trouver une certaine part de hasard, et qu'on pourrait effectivement envisager de donner une plus grande importance à la dangerosité potentielle de l'attitude du fautif et moins au fait que la victime retombe de telle ou telle façon.

@Ahma

Pour compliquer les choses il me semble me rappeler qu'en plusieurs occasions on avait accusé des joueurs de se tortiller pour retomber de façon à obtenir la sanction la plus lourde.

  • Ahma
    71241 points
  • il y a 1 mois
@lelinzhou

C'est très révélateur des maux de notre époque, nous sommes devenus une société d'assistés où nombre de jeunes gens en pleine santé préfèrent se la couler douce dans un fauteuil roulant le reste de leur existence plutôt que de continuer à gagner dignement leur vie en soulevant des barres la semaine et en gambadant dans les prés le ouiquènne une vessie de porc sous le bras.

@Ahma

"nombre de jeunes gens en pleine santé préfèrent se la couler douce dans un fauteuil roulant le reste de leur existence plutôt que de continuer à gagner dignement leur vie"

Tu exagères toujours. Beaucoup de ces jeunes gens n'osent même pas envisager pareille aubaine, certains se laissent même aller à décéder.

@lelinzhou

Oui, mais seulement dans le cas où tu es de mauvaise foi et que le joueur qui prend le carton est dans ton équipe.

@Team Viscères

"On", pas moi, en toute objectivité je ne me souviens pas d'avoir été de mauvaise foi depuis ma naissance.

  • Ahma
    71241 points
  • il y a 1 mois
@lelinzhou

Si ça peut te rendre service, on se souviendra volontiers pour toi.

@Ahma

Ça ne me surprend guère : une récente étude prouve de façon indiscutable que 24% des délations sont commises par des individus aux cheveux roux (ou qui en avaient avant d'être chauvisés) alors qu'ils ne représentent que 13% de la population.Ces individus roux ont donc une propension à la délation nettement supérieur à la délation.
https://www.eradiquonslesrouquins.com

  • Ahma
    71241 points
  • il y a 1 mois
@lelinzhou

Tu as dû faire une faute de frappe dans le lien, il ne fonctionne pas.
Sinon, j'ose espérer que tu connais la différence de définition entre dénonciation et délation.

@Ahma

Contrairement aux définitions données par des lexicographes distingués j'ai ma propre opinion : la délation, c'est quand c'est les autres qui dénoncent.

@Dormeur 15

Je ne classe pas cela comme une conséquence mais comme une partie intégrante de la faute, cela reste lié (dans le fond le fait d'arriver sur la tête ou le dos, c'est juste de la physique en fonction de la force, de la vitesse, de la masse lors de l'impact). Alors que la blessure n'a aucun lien, tu peux prendre un mec de 130 kilos dans le genou et qu'il tienne par miracle et le lendemain sur le même choc il va lâcher.

@Team Viscères

Je m'étais mal exprimé, c'est juste que j'ai trouvé l'excuse du joueur qui se baisse tellement ridicule. Oui, pour aplatir, c'est logique et Tekori le savait bien aussi.

Au même titre qu'on ne peut pas prendre en compte l'indisponibilité, je suis contre utiliser l'intention, c'est trop subjectif. Il faut des règles et sanctions précises si on veut éviter des polémiques inutiles.

Après, c'est cool pour Tekori et le Stade Toulousain, sa présence sera utile en demi-finale.

Ouais, bah voilà quoi...
Le fait qu'ils avancent le passage en commission aurait dû mettre la puce à l'oreille. Tant mieux pour le Stade, tant pis pour le rugby et les joueurs.

  • vevere
    45207 points
  • il y a 1 mois

Une pantalonnade...

@vevere

poitalonnade ?

Derniers articles

Vidéos
News
Vidéos
News
News
Chroniques
News
News
News
News
Vidéos