Ecrit par vous !
Bourreau de l'ASM, qui est Louis Foursans-Bourdette, la jeune pépite de Montpellier ?
Louis Foursans-Bourdette auteur de tous les points de son équipe vendredi soir.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Auteur d’une prestation XXL vendredi au Michelin, Louis Foursans-Bourdette épate pour ses débuts avec le MHR.

Qu’il semble loin le temps où la France pleurait ses numéros 10, alors en voie de disparition. On connaissait déjà les Ntamack, Jalibert ou Carbonel déjà membre du contingent tricolore, ou alors les Hastoy et Segonds, brillants respectivement sous les maillots de la Section Paloise ou du Stade Français. Le microcosme du rugby français a fait désormais la connaissance de Louis Foursans-Bourdette, jeune ouvreur de Montpellier. Alors certes, il serait présomptueux de placer le natif de Nîmes au même rang que les précédents noms cités, mais la performance pleine de promesses du jeune ouvreur tient à perpétuer la nouvelle donne, et l’éclosion de jeune talent à un poste si stratégique. Vendredi soir, la France du ballon ovale s’est donc prise de passion pour ce gamin de 18 ans. Titulaire à l’ouverture du MHR sur la pelouse du Michelin, Louis Foursans-Bourdette fêtait seulement sa troisième apparition en Top 14, la deuxième comme titulaire. Avant ça, sa première convocation, remonte au 14 novembre dernier contre Bayonne où il disputa les 25 dernières minutes : « J’ai été mis au courant la veille de l’annonce, dans le vestiaire, pour que je me prépare. C’était une grande fierté. Beaucoup de joueurs ont eu un mot ou un geste pour me féliciter », précise-t-il.Un gamin de 18 ans offre la victoire au MHR face à Clermont au Michelin [VIDEO]Un gamin de 18 ans offre la victoire au MHR face à Clermont au Michelin [VIDEO]Profitant de l’absence longue durée du champion du monde sud-africain Handre Pollard pour se frayer une place au soleil, devant des joueurs de renom comme Alex Lozowski, Johan Goosen ou le jeune Thomas Darmon, le jeune ouvreur avait alors fort à faire contre une équipe clermontoise trustant les premières places de notre championnat. Serein, appliqué, comme imperméable à la pression, il a impressionné. Auteur de l’intégralité des points de son équipe, 21 exactement, et un sept sur huit dans l’exercice des tirs aux buts, il a largement contribué au succès des siens qui en avaient cruellement besoin après un début de saison laborieux. La semaine auparavant, il avait déjà brillé malgré la défaite de son équipe face à l’UBB, inscrivant la bagatelle de onze unités.

Un gros potentiel qui ne demande qu’à s’épanouir

Face aux micros de Canal +, Foursans-Bourdette fait preuve également d’une grande maturité, à l’instar de son jeu, au moment d’évoquer la performance de son équipe, pleine d’humilité : « Nos avants ont fait un gros travail, ils nous ont fait énormément de bien ce soir. Derrière on s’appuie sur une grosse défense, on la travaille beaucoup, et ça fait plaisir quand le week-end ça marche ». Une acclimatation express pour celui qui n’évoluait qu’en Espoir il y a encore trois semaines de cela : « La préparation d’intersaison a permis à beaucoup de jeunes du centre de formation de côtoyer l’équipe professionnelle. C’est vrai que ces derniers temps avec l’absence des internationaux, les blessures, forcément c’est le moment pour nous. Xavier nous fait confiance, on emmagasine beaucoup d’expérience, on bosse bien donc c’est super. »

Surclassé déjà lors de son entrée au centre de formation du MHR qu’il a rejoint en 2019 après avoir effectué la plupart de sa jeune carrière à Nîmes, ce petit gabarit parmi les mastodontes actuels (1m70-81kg) est à l’image de cette nouvelle génération pourvoyeuses de talents précoces, décomplexé, saisissant chaque opportunité sans forcément se poser de questions. A seulement 18 ans, celui qui a déjà connu les joies des équipes de France des moins de 16 et 18 ans pourrait très rapidement toquer à la porte des U20. Sans brûler les étapes bien entendu. Mais s’il parvenait à réitérer de telles performances, Louis Foursans-Bourdette fera à coup sûr de nouveau parler de lui, afin de prouver que ses belles prestations sont tous sauf un feu de paille, et ce pour le plus grand bonheur de son club, le MHR.

Louis Bareyt
Louis Bareyt
Cet article est rédigé par Louis Bareyt, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

J'ai joué avec Louis 3 ans (meilleur joueur avec qui j'ai joué et contre qui j'ai joué) et croyez moi que bien plus que son pieds, c'est un véritable joueur de ballon et d'instinct capable de faire basculer un match à lui tout seul, me faisant un peu panser à un espèce de mélange entre un Dupont et un Michalak (par rapport à ses coups de génies qui nous ont fais gagné plus d'un match). Une fois qu'il jouera totalement libéré il va affoler toute les défenses du top 14 car il est déjà phenomenal en jouant simple... Tout ça pour dire que j'espère qu'il saura prouver tout ça

Un journaliste peut essayer d'écrire un article sur un jeune joueur sans utiliser le mot "pépite" ? Juste comme ça, pour essayer !

@Farpaitement

C'est difficile, faut les comprendre : les mots à la mode ils les achètent avec des prix par quantité au mec qui les a déposé la première fois et plus que t'en prends plus que c'est moins cher, mais après faut les écouler...

@lelinzhou

DéposéS

Darmon est blessé, comme Bouthier, donc il profite de ces blessures et de belles manières.
L'anglais ne montre rien quand au sellier on se demande s'il est vraiment joueur de rugby.

"des joueurs de renom comme Alex Lozowski, Johan Goosen "
Johan Goosen ? Le renom a drôlement rétréci au lavage, et même son nom a bien pâli.
Jeu du personnage mystère
dernier indice : il a fait le mur.
un nouvel indice :
Pas international mais palmarès pas dégueu : 6 championnats de France, 1 coupe d'Europe, 2 du Manoir entre autres comme joueur
Pour les plus anciens indices voir :
erugbynistere.fr/news/desintox-en-avant-de-macalou-tolofua-itoje-que-dit-la-regle-0712201829.php?comment=409452
Bonne soirée

@lelinzhou

@jlr974 a tenté, à tort, Franck Belot. Mais on se rapproche...

@lelinzhou

N'en a un deuxième gagnant, le sieur @Yonolan.
Plus que trois places...

@lelinzhou

sabotage

@Dormeur 15

?????

@lelinzhou

Le président du stade toulousain non?

@Jonathan Gandeboeuf

Désolé mais toutes les propositions doivent être soumises sur
[email protected]

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
News
Vidéos
Sponsorisé News
Vidéos
Ecrit par vous !
News
News