August dit au revoir au BO mais pas au rugby
A 36 ans, le talonneur du BO pourrait mettre un terme à sa carrière.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
A 36 ans, le talonneur vit probablement ses derniers matchs avec le Biarritz Olympique mais pourrait rebondir dans un autres clubs en tant que joueur ou entraîneur.
« Je lis dans les journaux que je vais arrêter, mais rien n’est décidé! » lance Benoît August, talon émérite du Biarritz Olympique via le site officiel du club basque. A 36 ans, August semble en effet ne pas être tout à fait rassasié. « Pour l’heure je suis toujours heureux de m’entraîner et de jouer. » Lui qui a pourtant remporté quatre Brennus consécutifs avec le Stade Français puis avec le BOPB, est aujourd’hui simplement motivé par le plaisir de jouer. Mais il y a fort à parier qu’il ne portera plus le maillot biarrot la saison prochaine. A l’heure où Laurent Rodriguez, directeur sportif du BO, tente de « rajeunir le groupe » avec les signatures de Arnaud Héguy puis Jean-Philippe Genevois, il semble bien que « le passage de témoin se [fasse] cette année. »

Il faut dire que Benoît August a déjà bien donné. Formé à Dax par Jean-Louis Luneau, lequel lui inculqua sa science du lancer en touche, il avait rejoint le Stade Français en 2001 à l’âge de 24 ans. Trois saisons plus tard, il descendait sur la Côte basque alors que le Top 16 était dans sa dernière année d’existence. S’imposant comme l’un des meilleurs à son poste, August fait partie de ces joueurs bons sur et en dehors du terrain. « Benoît dégage une sérénité qui fait du bien à un groupe parce qu’il rassure tous les jeunes, commente Rodriguez. Il a une vraie connaissance du jeu. » Luneau ne manque pas non plus de compliments à son égard : « Le poste de talonneur est capital dans le rugby moderne, il exige un bagage technique complet et un tempérament de feu. Il allie les deux. »



L’expérimenté talonneur fait désormais figure de deuxième entraîneur sur le terrain. On est donc en droit de se demander si son avenir ne se trouve pas aujourd’hui dans l’encadrement d’un groupe. Lui dit n’avoir rien « prévu à ce sujet » mais d’autres le verraient bien endosser ce costume si particulier. « Ça ne m’étonnerait pas, après la carrière de joueur, qu’il ait encore un avenir dans le rugby. C’est un leader naturel, y compris en hors du terrain » confie le directeur sportif du BO. Son ancien mentor, aujourd’hui entraîneur du St Jean de Luz Olympique en Fédérale 1, serait lui heureux de l’avoir à nouveau sous ses ordres : « La porte est ouverte à tout le monde, je rappelle ce détail en passant. »

Source : Sud Ouest, bo-pb.com
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

Transferts
Ecrit par vous !
News
News
News
News
Transferts
News
News
News
News
News