''Beau Joueur'', ce long-métrage qui montre le vrai visage des rugbymen
Au coeur du vestiaire de l'Aviron Bayonnais.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Découvrez la bande-annonce du long-métrage ''Beau Joueur'' consacré à l'Aviron Bayonnais lors de la saison 2016/2017 de Top 14.

À la faveur d'une très belle saison de Pro D2, l'Aviron Bayonnais a gagné le droit d'évoluer en Top 14 l'année prochaine. Une joie que la formation basque avait déjà connue il y a peu. Relégué en 2015, Bayonne avait immédiatement fait l'ascenseur en s'imposant en finale contre Aurillac. La liesse et la fête avaient été belles, mais la saison qui avait suivi en Top 14 beaucoup moins. Pourtant, l'exercice 2016/2017 avait débuté sur les chapeaux de roues avec des succès à Jean Dauger contre Toulon puis un nul face à Castres. À l'automne, l'Aviron Bayonnais pointe cependant à la dernière place du classement. C'est à ce moment-là que Delphine Gleize a commencé à suivre le groupe avec sa caméra.La réalisatrice avait pour la première fois découvert le club, le stade et son public en 2010 à l'occasion d'un tournage. À l'époque, Bayonne était encore en Top 14. "Le public me chavire, mais pas seulement. Les cèdres centenaires, la bâtisse Art Déco, l’équidistance entre l’Hôpital et la Cathédrale. Il y a comme l’évidence d’un décor de cinéma. Une drôle d’arène." Six ans plus tard, alors qu'elle travaille sur une histoire d’amour entre une athlète et son coach, elle assiste à des entraînements pour mieux saisir la relation entre les joueurs et leur entraîneur. Un technicien l'intrigue cependant : Vincent Etcheto, dont le naturel face aux médias lui plaît et "qui a fait monter une équipe, au culot, en Top 14, quelques mois plutôt".
Pendant huit mois à partir de novembre 2016, Delphine Gleize a donc suivi l'Aviron Bayonnais dans le cadre d'un nouveau projet. Ce qui l'intéresse, ce sont les hommes et leur détermination à se battre pour que le club conserve sa place dans l'élite. Aussi, tourne-t-elle le dos aux matchs. "Le spectacle du sport ne fait pas partie de mon projet. J’ai une grande confiance en le pouvoir narratif de leurs visages. La façon dont ils regardent, dont ils s’impatientent, ou dont ils se taisent. Je voulais les regarder regarder." Peu à peu, les joueurs se sont habitués à sa présence, et c'est comme ça qu'elle a pu avoir de si belles images au bord du pré, dans les vestiaires, à l'entraînement. Joie, peine, colère, sourire, larmes, ce long-métrage intitulé Beau Joueur fait la part belle aux émotions et à l'humain.Crédit vidéoJérôme Dopffer

Le film sortira dans le sud-ouest le 5 juin puis dans toute la France le 26 juin après avoir été présenté au Festival Visions du Réel (Nyon). Plus d'informations sur la page Facebook dédiée au film.

Voici la liste des salles : 

PARIS / LES 3 LUXEMBOURG 
PARIS / LUMINOR 
LYON / CNP BELLECOUR 
NIMES / LE SEMAPHORE 
AGEN / LES MONTREURS D'IMAGES 
AIX / MAZARIN 
BAYONNE / CGR 
BLAGNAC / CGR 
BORDEAUX / UGC 
BRIVE / CGR 
CLERMONT / CAPITOLE 
COLOMIERS / LE CENTRAL 
GRENOBLE / LE CLUB 
GUJAN / GERARD PHILIPPE 
ISLE JOURDAIN / OLYMPIA 
LA ROCHELLE / CGR DRAGON 
LECTOURE / LE SENECHAL 
MASSY / CINEMASSY 
MONTPELLIER / UTOPIA 
MONT DE MARSAN / LE ROYAL 
NOGARO / CINE NOGARO 
PLAISANCE / EUROPE 
SAMATAN / CINE SAMATAN 
ST CHAMOND / CINEMA LUMIERE 
ST GAUDENS / LE REGENT 
ST LEONARD / REX 
ST MEDARD / L'ETOILE 
ST VINCENT DE TYROSSE / MON CINE 
ST YRIEIX / AREVI 
SURGERE / LE PALACE 
TOULOUSE / ABC 
VANNES / CINEVILLE PARC LANN 
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

j irai

il me tarde de le voir ce film sur des hommes qui gagnent et qui perdent, mais qui se donnent sang et eau

Belle affiche au moins 😊

'Le fils à Jo 2'...
le temps a passé...
ils ont oublié la règle des 3 C...
Mais un homme va changer leur destin ... ou pas.

Y en a des ceusses qui pourraient m'essepliquer la différence entre un article partenaire et un article sponsorisé ?

Ouais...Le truc de : "Les yeux dans les Bleus" remâché sans cesse depuis vingt ans, perso, ça commence à me lasser....Les trucs de vestiaire ou off, c'est bien mais quand c'est rare...

@MARCFANXV

Pour le rugby ça s'appelle "Les yeux dans les bœufs".

Me tarde de le voir

La bande annonce fait peur, le montage ainsi que la voix off font penser à un reportage France 2. Espérons que ce soit un vrai documentaire de cinéma et pas un reportage de Stade 2.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos