Amateur - Arbitre showman, pluie, peu de sommeil : revivez mon déplacement à Poitiers
Un long dimanche de rugby. (crédit photo : Philippe Guillaume)
Ce week-end, le Stade Domontois se déplaçait à Poitiers pour le compte de la 3e journée de Fédérale 2. Un long dimanche de divorce.

Les premiers longs déplacements commencent à montrer le bout de leurs nez avec un voyage à Rennes, et maintenant à Poitiers. Deux villes qui m'effleuraient seulement l'ouïe quand la météo donnait la température du lendemain, alors que Domont ne m'effleurait même pas l'esprit. Et pourtant, nouveau club, nouvelle ville, nouveau niveau et nouvelles rencontres. Rencontres humaines et sportives.

Le dimanche, la plupart des gens aiment se lever tard, regarder la télé et manger tranquillement. Surtout quand le froid revient à coup de couteau dans la nuque. Quand tu fais du rugby, tu sacrifies une journée entière pour seulement quelques minutes (80 au mieux) de bonheur. Un long déplacement est comme courir un marathon de 42 km pour à l'arrivée avoir une médaille de format unique donnée à l'ensemble des participants. Mais voici notre journée en terre poitevine.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Cet article est financé par les adhérents, sans qui il n'aurait pas pu être publié. Vos adhésions nous ont permis de mobiliser plusieurs personnes pour cette publication. Vous pouvez y accéder et débloquer toutes les fonctionnalités des adhérents en nous soutenant !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Michne
    1354 points
  • il y a 3 semaines

Je vois que ça n’a pas changé ! Sauf qu’avant (?) on leur foutait 40 pions et la fête avec nous dans le bus laissait des traces....
PS : ce n’était pas a Domont mais à Vincennes

@Michne

Vincennes ? Avec des nains sur des chevaux ?

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News