Afrique du Sud : De Villiers se représente comme sélectionneur

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
le sélectionneur des Springboks avait annoncé son retrait après la défaite en quart de finale de Coupe du Monde face à l'Australie, mais il a finalement décidé de postuler à sa propre succession.
Afrique du Sud : De Villiers se représente comme sélectionneur
Afrique du Sud
Peter de Villiers n'est pas à une contradiction près... le sélectionneur des Springboks avait annoncé son retrait après la défaite en quart de finale de Coupe du Monde face à l'Australie, mais il a finalement décidé de postuler à sa propre succession. Le coach controversé tente de s'expliquer : « Après Décembre je ne serai plus le coach des Boks. Ce n'est pas un problème pour moi. Il n'y avait plus de matchs après la défaite en Coupe du Monde c'est pourquoi j'ai parlé de la fin de mon aventure avec l'équipe nationale. C'est ce que j'ai essayé de dire... »

Le sélectionneur a du mal à reconnaître que les derniers résultats de l'équipe étaient peu reluisantes : « Je ne veux pas me trouver d'excuses. Une défaite en quart de finale n'est pas suffisant. Je crois que j'ai quelque chose à apporter, mais c'est la Fédération qui va décider. Ne pas gagner la Coupe du Monde me laisse un goût d'inachevé, l'histoire ne semble pas terminée. Je dis juste que je suis disponible et je vais candidater pour le poste. J'aime servir mon pays ».

Peter De Villiers n'est pas du tout le favori à sa propre succession. On parle avec insistance de l'entraîneur des Stormers en la personne d'Allister Coetzee.
Laurent Chabada
Laurent Chabada
Cet article est rédigé par Laurent Chabada, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Il me semble cependant que cette défaite en quart de finale était plus du fait de M. Lawrence que de M. de Villiers.

Certes, il arrive à tout bon arbitre de faire un mauvais match, mais cela relativise sans doute la performance de l'(ex ?) entraîneur sud-africain.

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News
News