6 nations. L'ancien international anglais Austin Healey dézingue le XV de France avant le Crunch
6 nations. Austin Healey dézingue le XV de France.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
6 nations. L'ancien international anglais Austin Healey dézingue les Français avant le Crunch opposant l'Angleterre au XV de France ce samedi.
« C'est la pire équipe de France que je n'ai jamais vue ! Jamais ! » L'ancien demi de mêlée polyvalent anglais Austin Healey (51 sélections) n'est pas tendre avec le XV de France dans sa chronique pour The Telegraph. Cependant, il est difficile de lui donner tort après la bouillie de rugby que nous ont offert les Bleus en première mi-temps face à l'Italie. « Cela m'a rappelé ces soirées discos silencieuses où tout le monde écoutait de la musique avec un casque. Tous les joueurs bougeaient sur le terrain mais personne ne savait ce que les autres faisaient. » Aujourd'hui consultant pour la télé britannique, Healey a eu du mal à regarder ce match, en grande partie parce que la France était l'équipe « qu'il adorait affronter ou voir jouer. » Si virevoltants par le passé, il a aujourd'hui l'impression que les joueurs « sont enchaînés et prêts à être enfermés par des hommes en blouse blanche. »

Si les Anglais ont beaucoup été critiqués suite à leurs actions d'essai vendangées contre l'Écosse, il fait remarquer qu'ils se sont au moins créé des occasions, contrairement aux Tricolores et à leur jeu « triste. C'est comme s'ils avaient tout fait pour que Philippe Saint-André se fasse virer. » Il reconnaît le talent de certains joueurs, mais déplore le fait qu'ils peinent à l'exploiter sous le maillot bleu comme ils le font en club. Prenant le cas de Yoann Huget, dont il est un très grand fan, il explique : « C'est comme prendre les pinceaux de Michel-Ange et les donner à un groupe de chimpanzés en leur demandant de terminer le travail. Pourquoi avoir des joueurs comme ça sur le terrain si vous ne leur donnez pas l'occasion de toucher le ballon ? » A ce titre, il considère que les Bleus n'ont aucune chance ce samedi à cause de leur jeu ennuyeux et tellement « non-français. Si l'Angleterre ne peut pas battre cette équipe de France de manière convaincante à Twickenham, c'est que quelque chose ne va pas. »

Selon lui, le Pays de Galles va s'imposer devant l'Italie avec 36 points d'écart alors que l'Irlande va s'offrir l'Écosse avec un avantage de 17 unités. Ce qui fait que l'Angleterre va devoir marquer deux essais contre les Tricolores. « Pour réussir face à une équipe française, qui, malgré tous ses défauts n'a concédé que deux essais dans le Tournoi jusqu'à présent, l'Angleterre aura besoin d'employer la bonne stratégie. » Jouer avec un rythme élevé, ne pas taper les pénalités et surtout ne pas avoir peur de prendre sa chance. Du côté des Bleus, Austin Healey s'attend à les voir dominer dans les zones de contest. Mais il va également leur falloir être solide en défense et surtout inspiré en attaque pour terminer la compétition sur bonne note. « Si le match se transforme en bras de fer, l'une ou l'autre des équipes l'emportera par un écart de 3 ou 9 points, et ce ne sera pas suffisant pour l'Angleterre. » A l'inverse, on peut imaginer qu'une victoire d'un point ferait à n'en pas douter le bonheur des Français.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Difficilement discutable l'analyse de l'anglais...Quel plaisir hier de voir des attaques de première main en EDF! Cela fait qques années que l'on en voit plus. Marre d'entendre nos "élites" avec leur louange sur notre défense, pour gagner, il faut de temps en temps marquer des points voir même des essais...et oui messieurs les spécialistes...Ces coups de pieds systématiques par dessus les regroupements c'est du caviar pour les relanceurs qui eux aussi ont une télé pour analyser...Notre manque de réussite au pied hier nous coûte très cher. Nous avons eu sur certaine pénétrations individuelle un manque de soutient rapide criant. Mais quand même: MERCI pour cette partie, putain cela fait du bien! Pourvu que l'on attaque les prochains matchs avec cet état d'esprit, rien que ça, cela changera tout, peut-être...Bon salut, je repars sur You tube pour revoir des essais des années 80/90.

AUSTIN, tu repasseras l'an prochain pour essayer de gagner (enfin) le Tournoi.Hé hé 😉
Et faut pas oublier qu'au niveau structurel, l'Agleterre est à comparer aux nations du sud. La priorité est largement donnée à l'équipe nationale, ce qui n'est hélas pas le cas chez nous.

  • sha1966
    58114 points
  • il y a 5 ans

comme je l'ai marqué autre part, le jeu de l'edf est une image de son Championnat :
Jeu restricitf
Mauvais jeu au pied
PAs d'initiative
Comment voulez vous que les joueurs jouent autrement ? Comme ca en claquant des doigts?

Relevé dans le reportage de France2 sur le rugby anglais. Les clubs ont l'obligation d'avoir 70% de joueurs sélectionnables dans leurs équipes.
Je dis ça je dis rien ......

il a seulement raison...pendant 4 ans, PSA a dézingué toute une génération de bons joueurs et les rendu nul au lieu de les sublimer...Fofana, Dulin, Huget, Trinh Duc, Basta, Fickou, Picamole, Lamerat, Plisson, Lopez, Parra,...avec tous ses joueurs, être aussi nul pendant 4 ans...

Il dézingue degun! Quand t'es vilain, t'es vilain et nous, les Français, on n'est pas beau dans le jeu. On fait des fautes des fautes à la cons, on met 10 plombes à se relever des phases de Ruck. Les mecs en face ils ne nous t'attendent pas, ils jouent leur rugby! et Nous cons on subit

  • sylche
    37658 points
  • il y a 5 ans

C'est pas du "dézinguage" mais une analyse pertinente et qui regrette de nous en voir rendus là.
Je ne peux que partager son avis

Il a tout à fait raison. Le rugby français se cherche des excuses comme "on a pas fait un match fantastique mais on a gagné" ou "la france n'a prit que 2 essais dans le tournois. Ce genre de discours est ennuyant tout comme le jeu des français. On a l'impression que l'équipe s'ennuie sur le terrain donc nous on s'ennuie ! Il vaut mieux perdre un match avec deux équipes qui envoie du jeu terrible , même à prendre plus de deux essais et ne pas avoir de regrets à la fin et dire à son adversaire avec respect "la prochaine fois c'est nous qui gagnerons et marquerons le plus".

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News