Ecrit par vous !
6 Nations 2018 - France Féminines : Et de cinq qui font six !
6 Nations 2018 - France Féminines : Les Bleues ont remporté le Grand Chelem !
Auteures d'un tournoi de grande facture, les Bleues ont conquis leur 5e Grand Chelem en six victoires dans le Tournoi. C'est l'heure du bilan d'un 6 Nations 2018 mené de main de maître.

Elles étaient quinze rescapées de la Coupe du monde en Irlande cet été dans le groupe appelé à préparer le tournoi. Des expérimentés avec N'Diaye, Boujard, Mignot ou encore Rivoalen entre autres, et la révélation de la dernière compétition internationale : Romane Ménager. Pour le reste ? Un savant mélange de jeunesse et d'expérience avec une moyenne d'âge de seulement 25 ans et le capitanat confié à la Toulousaine Gaëlle Hermet, troisième-ligne de seulement 21 ans ! Le début d'un nouveau cycle, en somme. Et quel cycle ! Il faut dire qu'il n'y a rien de mieux qu'un Grand Chelem pour confirmer la puissance du rugby féminin français !

Avec comme slogan « Humbles et affamées », les joueuses du duo Cherouk - Lièvremont ont planté le décor bien avant le début de la compétition. Tout a bien commencé à Toulouse avec une victoire sans trembler et avec bonus face à l'Irlande, 24-0. Quatre essais, des intentions mais quelques imprécisions. Le gros point positif de cette première rencontre reste la défense. Avec aucun point encaissé, les protégées d'Annick Hayraud ont tout de suite montré que la ligne française serait infranchissable ! 

Vidéo. 6 nations 2018 – Les Bleues débutent le tournoi sur les chapeaux de roues en battant l'Irlande avec le bonusLa deuxième manche du tournoi amenait les filles en Ecosse, une nation montante du rugby féminin et ses trois joueuses qui évoluent en France du côté du LMRCV : Jade Konkel, Lisa Thomson et Chloé Rollie. Malgré le score de 26-3, le match a été plus compliqué que le score ne le laisse paraître. En effet, les Écossaises ont plusieurs fois fait le siège de l'en-but français, sans jamais réussir à franchir la ligne. Pour les Bleues, froides de réalisme sur le synthétique de Glasgow, le piège a été évité. Néanmoins, cette équipe d'Ecosse progresse et sera dans le futur un client sérieux dans le sillage de son partenariat avec le LMRCV et de ses « Françaises ».

VIDÉO. 6 Nations féminin. La superbe diagonale au pied de Pauline Bourdon pour Cyrielle Banet face à l'EcossePuis, c'est l'Italie qui s'est présentée à Bastia pour tenter de contrecarrer les plans français. Que nenni ! Avec une victoire 57-0, il n'y a pas eu photo entre deux formations aux antipodes l'une de l'autre. Mais le plus important n'était pas là. La prestation aboutie allait permettre de préparer la rencontre au sommet face aux Anglaises à Grenoble

RÉSUMÉ VIDÉO. France Féminines emporte tout sur son passage et terrasse l'Italie (57-0)La pression est montée durant toute la semaine, mais quel match et quelle finale du tournoi ! Devant un public énorme et un record du monde pour une rencontre de rugby féminin (17 440 spectateurs) les Françaises sont allées au bout d'elles-mêmes et du suspense pour s'imposer d'un point 18-17 grâce à un essai de Jessy Trémoulière à la 79e minute jeu. La joueuse de Rennes, auteure de 13 points de son équipe, a été la grande dame de cette rencontre dans le sillage d'un collectif mort de faim, qui n'a rien voulu lâcher, même quand les vagues anglaises ne cessaient de déferler dans les 22 mètres !

VIDÉO. VI NATIONS. Les Bleues remportent le Crunch grâce à un essai en toute fin de matchAprès la belle communion de Grenoble, il restait à conclure à Colwyn Bay, au Pays de Galles, théâtre d'une grosse désillusion deux ans auparavant. Les Françaises avaient laissé échapper le Grand Chelem sur les terres galloises malgré une victoire finale dans le Tournoi. La consigne était donc de ne pas tomber dans le piège une deuxième fois. Et de piège, il n'y a pas eu ! D'entrée de jeu, on a vu que du bleu sur le terrain, et très rapidement le Grand Chelem se rapprochait ! À la fin du match, une victoire sans appel et sans trembler sur le score de 38-3 et un cinquième Grand Chelem en six victoires dans le Tournoi, le contrat est rempli ! 

RÉSUMÉ VIDÉO. 6 Nations. France Féminines corrige le Pays de Galles et remporte le TournoiCe groupe de filles humbles et affamées n'a fait qu'ouvrir un peu plus son appétit avec ce Grand Chelem, on n'en doute pas !

Les chiffres :

17 440 → Le record est tombé à Grenoble pour la rencontre face aux Anglaises : 17 440 personnes sont allées soutenir les joueuses pour le match au sommet du tournoi cette année ! Un chiffre incroyable il y a de cela cinq ans et qui est passé devant le score de la finale de la Coupe du Monde de cet été. La rencontre entre l'Angleterre et la Nouvelle-Zélande s'était déroulée devant 17 115 spectateurs.

23 → Les Bleues ont encaissé seulement 23 points durant toute la compétition dont 17 contre l"Angleterre à Grenoble. Pour le reste, les Françaises ont laissé l'Irlande et l'Italie fanny. De leur côté, le Pays de Galles et l'Ecosse n'ont pu marquer qu'une pénalité chacune. Efficacité défensive, vous avez dit ?

Le Top 3 des joueuses françaises du Tournoi :

Pauline Bourdon : Demi de mêlée ou demi d'ouverture, la Bayonnaise n'a jamais semblé contrariée à l'idée d'être déplacée à l'un des deux postes de la charnière. Une alternance impeccable à l'ouverture et une façon de coller au ballon très intéressante en 9. La jeune Pauline Bourdon est clairement la révélation de ce Tournoi du côté français. 

Safi N'Diaye : On ne présente plus Safi N'Diaye, mais son repositionnement en deuxième-ligne est une immense réussite ! Elle pesait moins sur les défenses, était attendu au poste de 8 et commençait à subir la comparaison par rapport à des filles plus mobiles comme Romane Ménager, Gaëlle Hermet ou encore Fiona Lecat, mais l'expérimentée Montpelliéraine a retrouvé tout son impact. Impressionnante en défense, son activité dans les rucks et autour est un atout ! À ce rythme-là, elle sera pour longtemps indéboulonnable en deuxième-ligne dans son profil puissant ! Elle a également prouvé combien elle pouvait être leader dans le vestiaire !

Caroline Boujard : Qui arrêtera Caroline Boujard ? La Montpelliéraine a encore été auteure d'un très grand tournoi des VI Nations dans la lignée de sa finale du Top 8 par exemple. Leader par l'exemple avec sa compère N'Diaye, l'ailière a toujours mis le feu en attaque quand il le fallait et s'est montrée très fiable en défense. Tout ce que l'on demande à une ailière !

Rémy Mességué
Rémy Mességué
Cet article est rédigé par Rémy Mességué, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Dans le top 3, je mettrais aussi Jessy Trémoulières, Cyrielle Banet, Agathe Sochat, Gaelle Hermet, Céline Ferrer, et aussi... je m'arrête là, sinon ça va faire un peu beaucoup pour le top 3...

  • oZbeck
    26125 points
  • il y a 1 an

C'est Gourdon qu'on vous dit en EDF, pas Bourdon et encore moins Goujon, faut se mettre à la page les gars 😊

Clap clap clap.

  • Ahma
    77429 points
  • il y a 1 an

25 ans de moyenne, voilà qui laisse augurer de quelques belles années pour ce groupe.
Il m'avait échappé que Hermet était si jeune, quelle maturité pourtant !

Difficle de sortir des noms de ce collectif brillant et motivé!
En tout cas, bravo pour cette réussite !

Les filles, je vous aime !

Quel régal elles nous on fait les amatrices au petit budget et quels grands cœurs!! Bravo les filles on en redemande.

Derniers articles

News
News
News
Page facebook
News
News
News
Vidéos
News
News
News