Ecrit par vous !
15 de France. Champion du monde, rugueux, cocon, découvrez Florent Vanverberghe
Florent Vanverberghe a été sélectionné avec le 15 de France.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Le Castrais Florent Vanverberghe a été retenu par Fabien Galthié pour préparer les tests de novembre. Champion du monde U20, il va découvrir le 15 de France.

Ce n'était que partie remise. Initialement appelé en juillet pour jouer la tournée d'été du XV de France en Australie, Florent Vanverberghe avait dû déclarer forfait suite à une blessure à la hanche. Il est de retour dans le groupe France, et compte bien s'imposer et faire ses preuves à l'attelage du pack tricolore. On l'avait découvert au détour d'un match de Coupe d'Europe entre Toulon et Newcastle, un dimanche après-midi d'octobre 2018. À tout juste 18 ans et bachelier, le natif de la Seyne-sur-Mer effectuait ses grands débuts en professionnel. En manque de temps de jeu dans son club formateur (il a débuté au RCT à 6 ans), il fait depuis 2020 le bonheur du Castres Olympique. Auparavant capitaine des U17 et U18 en équipe de France, surclassé en U19, il est champion du monde U20 en 2019 en Argentine. Le tout avec une tête bien faite et sur les épaules. Il suit des études de commerce, pour préparer déjà l'après-rugby en prévision d'une éventuelle blessure, histoire de jouer libéré sur le terrain.
Doté d'un gabarit lui permettant d'être polyvalent en deuxième ligne et troisième centre (1,96m pour 120kg), c'est un joueur rugueux, dur au contact, bon déblayeur. Également bon gratteur, il correspond à un profil à mi-chemin entre Willemse et Leroux, les deux titulaires en seconde ligne de l'équipe de France. « Avec un an de Top 14 j’ai davantage de certitudes cette saison, même si évidemment j’ai encore beaucoup de travail à faire », disait-il à La Dépêche du Midi fin septembre. Florent Vanverberghe est encore un très jeune joueur en apprentissage, mais qui a su se faire violence pour se mettre en danger et sortir de sa zone de confort toulonnaise pour prendre du coffre à Castres. « Cela n’a pas été facile, auparavant j’étais couvé par ma maman. J’habitais avec elle, elle me faisait à manger, elle faisait le ménage, mon lit était fait [...] J’étais dans mon petit cocon, mon petit confort, j’étais vraiment bien. Il fallait sortir de tout cela pour entrer dans la vraie vie. C’est à Castres que j’y suis entré. C’était un grand tournant motivé par l’envie de jouer en Top 14. Je voulais montrer de quoi j’étais capable. Le CO m’a très vite accordé la confiance ».

Ses performances ont su susciter l'intérêt de Fabien Galthié à nouveau, et surtout de Laurent Labit "impressionné" par les performances de "VVB". Il est ainsi récompensé après son très bon début de saison. Sa combativité et son abattage dans les rucks au Castres Olympique, là où le combat est une prérogative et une tradition, seront à coup sûr des atouts importants lors d'une éventuelle sélection. Si la question de sa capacité de déplacement dans un match de niveau international (notamment contre les All Blacks ou l'Argentine) peut se poser, il n'en reste pas moins un joueur solide dans les fondamentaux et tâches obscures. Son déplacement risque de lui faire défaut, même s'il compensera par de la combativité et un engagement irréprochable.

Baptiste Elisabelar
Baptiste Elisabelar
Cet article est rédigé par Baptiste Elisabelar, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Manu
    15143 points
  • il y a 1 mois

Coïncidence frappante, la majorité des 2ème ligne appelés ont un nom flamand. On met de côté Flament même si son nom et sa vie à Bruxelles où il a commencé le rugby peuvent induire en erreur.
Willemse, Vanverberghe, Verhaeghe, ça en fait 3 sur 7.
ça prouve que quand in est flamand on a plus de chance de joueur 2ème ligne au rugby.
Et pour Flament de jouer au Wallon.

@Manu

Si je comprends bien, le Flament dont tu parles était aussi le chouchou de Bruxelles !

@Manu

Normal pour des 2eme lignes, les flamands sont des échassiers !

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News