VIDEO. Portrait - Mohamed Boughanmi, un colosse qui vient de loin

VIDEO. Portrait - Mohamed Boughanmi, un colosse qui vient de loin
Mohamed Boughanmi en larmes lorsqu'il évoque sa convocation en équipe de France.
Aujourd’hui épanoui à la Rochelle, le solide pilier a été convoqué parmi les 32 joueurs pour préparer le Tournoi des 6 nations. Itinéraire d’une carrière contrastée.

Plutôt figurant qu’acteur à Toulon, à l’image de son apparition dans le film de Maïwen « Mon Roi ». Mohamed Boughanmi a su rebondir après une année où il a mangé son pain noir sur les bords de la Rade. Avec seulement une titularisation au compteur, le joueur n’entrait clairement pas dans les plans de Bernard Laporte. Son avenir rugbystique semblait alors compromis, jusqu’au coup de fil d’un certain Patrice Collazo.

Arrivé cet été à La Rochelle, le joueur de 25 ans a su s’imposer chez les Maritimes avec 14 matchs joués depuis le début de la saison. Des prestations qui ont même convaincu Guy Novès de le retenir en équipe de France pour préparer le prochain Tournoi des 6 nations. Un virement de bord brutal dans sa carrière, qui pousse certains à s’interroger sur les causes de sa non-prolongation de contrat à Toulon. Du côté du Var, on a la réponse puisque jeudi matin dans les colonnes de l’Équipe, un membre anonyme du RCT n’a pas été tendre à son encontre :  « Il ne se donnait pas les moyens », « c’est un mariole. Il ne veut pas se faire mal. »

Quoi qu’il en soit, cette époque semble bien loin pour « Momo » Boughanmi, qui lui, préfère savourer sa convocation chez les bleus comme il l’a confié au Midol : « Je suis fier d'avoir l'occasion de porter les couleurs de la France ». S’il a pu laisser l’image d’un talent gâché à certains endroits, il semble aujourd’hui plus déterminé que jamais à travailler pour rester en équipe de France « Je ne vais rien lâcher, pour moi c'est une nouvelle aventure. »Crédit vidéo : Facebook Stade Rochelais

Quand on regarde dans le retroviseur, Mohamed Boughanmi vient de loin. D’abord du côté du Stade Français, où en 2009, il commence en Espoirs avant que la porte du monde professionnel ne se ferme brutalement. Il décide alors, de se relancer à Bobigny en Fédérale 1, où il restera deux ans. En parallèle, il travaille dans le restaurant de ses frères, à mille lieux de se projeter sur sa future carrière... Fort de bonnes performances, le club de Béziers repère le colosse (1m93, 127kg) et parvient à le convaincre de signer pour deux saisons du côté du stade de la Méditerranée. La suite on la connaît, une année à Toulon et des débuts prometteurs à La Rochelle. Une trajectoire qui a mis du temps à se dessiner, mais qui laisse entrevoir de belles perspectives d’avenir, c’est tout le mal qu’on lui souhaite.

Quand on vous disait un peu plus haut que Mohamed Boughanmi avait tourné dans un film, ce n’est pas une blague. Lors de son passage à Toulon et de sa période de rééducation au centre de Cap Breton, la réalisatrice Maïwenn (Polisse) repère son imposante carrure et décide de lui attribuer un petit rôle dans son dernier film : Mon roi. Son personnage ? Un sportif en salle de sport et en piscine de rééducation. Et même si le joueur n’apparaît qu’une poignée de secondes à l’écran, il a été marqué par cette aventure originale, comme il l’a confié à Var-Matin : « J’ai beaucoup de respect pour Maïwenn, à travers ce film, j’ai vraiment vécu une super-expérience ».