Top 14 - Toulon. Fabien Galthié confie avoir changé et confirme les arrivées de McAlister et Wisniewski

Top 14 - Toulon. Fabien Galthié confie avoir changé et confirme les arrivées de McAlister et Wisniewski
Top 14 - Fabien Galthié se projette déjà vers le début de saison avec Toulon.
Après des mois de discussions avec Mourad Boudjellal, Fabien Galthié a accepté d'entraîner le RCT. Une nouvelle aventure qui excite l'ancien entraîneur du MHR.

Succéder à un grand entraîneur n'est pas chose aisée. À Toulouse, où Ugo Mola a succédé à Guy Novès, on cherche encore la bonne formule après deux saisons. Du côté de Toulon, on espère avoir trouvé en Fabien Galthié un homme capable d'être à la hauteur de ce qu'a construit Bernard Laporte avant lui. "J'ai conscience que j'arrive dans une institution, confie le technicien dans le Midi Olympique. Je n'ai pas envie de le décevoir, tout comme Mourad Boudjellal". S'il a voulu couper avec le rugby après ses déboires avec le MHR, il semble avoir retrouvé le feu sacré de l'ovalie. "Le rugby était toujours ma passion, mais plus mon axe prioritaire de vie. Depuis que j'ai dit oui à Mourad, il l'est redevenu. J'y pense du rasage le matin au brossage de dents le soir". 

Épaulé par Marc Dal Maso (entraîneur de la mêlée), l'ancien entraîneur de Béziers Manny Edmonds (arrières) et Fabrice Landreau (avants), il a hâte de conduire son premier entraînement. S'il va continuer ses activités de consultant pour France Télévisions - comme le souhaitait Mourad Boudjellal - il va arrêter ses consultations avec Cap Gemini pour se "consacrer à 100 % au RCT". Et ne lui parlez de succéder à Guy Novès à la tête des Bleus en 2019. Pour l'heure, il réfléchit à la composition de son équipe. "J'aurai trois bons ouvreurs et j'en aurai besoin." Il a ainsi confirmé les arrivées de l'ancien All Black Luke McAlister (ouvreur polyvalent, Stade Toulousain) et Jonathan Wisniewski (ouvreur, Grenoble) l'année prochaine. De quoi palier les absences de François Trinh-Duc lorsqu'il sera en équipe de France.
VIDEO. XIII - Super League : Fabien Galthié en visite chez les Dragons Catalans
Côté plan de jeu, il ne compte pas se reposer sur ses acquis. "Le rugby évolue tellement vite, que je souhaite remettre en question mes principes d'entraînement. J'ai évolué". À l'instar de Landreau, il s'est ainsi rendu à l'étranger, notamment en Angleterre, au Pays de Galles et bientôt en Irlande, mais aussi dans d'autres clubs français comme le Racing 92 pour observer, "se nourrir de ce que font les autres" afin de ne pas être en retard par rapport à la concurrence. Il entend ainsi mettre sa patte sur le jeu toulonnais sans pour autant être omnipotent. "L'entraînement, c'est aussi et d'abord un travail collectif. Le staff sera là pour développer le capital humain", le tout, dans un cadre très rigide, "j'insiste là-dessus." Il assure cependant que les joueurs auront une totale liberté. "Le cadre leur fournit les différentes options pour que les joueurs posent des questions à la défense." Et si cela ne fonctionne pas, il sait à quoi il s'expose mais cela ne l'empêche pas d'être excité. "Je suis prêt à rester dans la lessiveuse durant deux ans. Après faudra me sortir pour m'essorer, mais là j'ai hâte d'y être".