VIDEO. XV de France - Argentine. Agustin Creevy, « l'une des raisons de la défaite des Bleus »
XV de France – Argentine. Agustin Creevy, la machine.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Retour en vidéo sur l'énorme match du talonneur et capitaine de l'Argentine Agustin Creevy face au XV de France samedi soir au Stade de France.
La défaite du XV de France samedi dernier face à l'Argentine au Stade de France a très certainement laissé un goût amer dans la bouche des Français. Mais ils ne sont certainement pas les seuls à nourrir quelques regrets à l'issue de ce match globalement dominé par les Argentins. Dans les tribunes, Fabien Galthié, consultant pour France 2, a en effet assisté à l'énorme prestation de l'un de ses anciens joueurs, le talonneur Agustin Creevy. « Hier soir (samedi soir), un Argentin m'a impressionné. C'est Agustin Creevy. Il a été l'acteur principal de son équipe. Un joueur incroyable », a déclaré l'entraîneur montpelliérain dans les colonnes du journal L'Équipe dimanche matin. Pourquoi ne pas l'avoir conservé en 2013 alors que le contrat de ce dernier arrivait à son terme ? À l'époque, le Puma avait confié au moment de signer pour les Worcester Warriors que jouer en Angleterre avait toujours fait partie de ses plans. Alors que dans le même temps, Montpellier cherchait à se séparer de ses joueurs sud-Américains (Santiago Fernandez avait aussi quitté l'Hérault) en raison de leur longue indisponibilité en début de championnat.

Il semblerait que l'air anglais ait fait le plus grand bien à Agustin Creevy. Sans parler du rôle de capitaine qui lui sied particulièrement bien. Un brassard qu'il ne porte pourtant que depuis quelques mois. Le nouveau sélectionneur des Pumas, Daniel Hourcade, l'a en effet choisi en juin dernier aux dépens d'un certain Juan Martín Fernández Lobbe. Très proche de son entraîneur, pour avoir été sous ses ordres avec les Pampas XV, Creevy a dû faire preuve de patience, notamment pour apprendre les rudiments du poste de talonneur alors qu'il évoluait auparavant en troisième ligne. Il lui a ensuite fallu attendre le départ en retraite de Mario Ledesma pour faire sa place en première ligne. Mais une blessure aux côtes lui a ensuite fait perdre le maillot de titulaire. « Les choses arrivent pour une raison et mon moment n'était peut-être pas encore arrivé » (sarugbymag). À 29 ans, il donne à présent la pleine mesure de son talent.

Connu pour sa technique, notamment ballon en main, il semble avoir gagné en puissance, laquelle lui faisait un peu défaut par le passé. Il excelle désormais dans les rucks comme on a pu le voir face aux Tricolores avec un nombre incalculable de ballons récupérés dans les zones de contacts. On imagine qu'à l'instar de Nicolas Sanchez, il avait coché cette rencontre sur son calendrier. Aussi, il s'est activité dès les premières secondes du match en venant disputer le cuir à Thierry Dusautoir, récupérant au passage une pénalité. Absent lors du match face à l’Italie, il avait à n'en pas douter de l’énergie à revendre. Il n'a donc pas levé le pied jusqu’au coup de sifflet final en étant toujours à l'affût du moindre ballon mais surtout en plaquant à tour de bras. Il terminera d'ailleurs la rencontre avec 17 plaquages, et de fait meilleur plaqueur du match. Véritable poison, il a ainsi perturbé les Tricolores en les empêchant de mettre du rythme dans leurs attaques. Pour Galthié, il est « l'une des raisons de la défaite des Bleus ».

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • sha1966
    55864 points
  • il y a 5 ans

oui on a de la chance!! C'est soi l'argentine penibe a souhait , soit les blacks!! choisis ton camp camarade!!!!

il est passé par l'ASM et il avait très peu joué à l'époque. Il a été méconnaissable! un match énorme. omniprésent. je suis dubitatif.

  • Vivon
  • il y a 5 ans

Monstrueux... Dommage, on l'a pas vu souvent à ce niveau là à Montpellier

Ceci étant dit, ses deux gestes en fin de match sont loin d'être dans la règle:

1- Dégager la balle comme un sale, à la va-vite après une pénalité (ou un bras cassé)... Vahaamahina s'était pris un jaune pour une action d'anti-jeu similaire.

2- Le hors jeu grossier, destiné à tuer une action très dangereuse. Pour être totalement de bonne foi, il faut rappeler que les français parviennent devant la ligne à la suite d'une pénalité volée (la mélée argentine explose son vis-à-vis français et est mystérieusement pénalisée)

Ou le Keith Wood de la Pampa.

Il est bon, il fait déboulonner les joueurs adverses, tu as l'impression qu'il devrait se faire sanctionner 15 fois et il ne prend pas un carton jaune et que peu de pénalité.
C'est le Richie Mac Caw argentin, donc.

il faut voir son match contre l'Australie et les Blacks durant le four nation pour voir que ce n'est pas un seul match...

Dans les rucks, c'est avec Mealamu le meilleur mondial

meilleur talonneur au monde pour moi. Monstrueux aussi pendant le 4N, c'est un flanker+no.2 à la fois et il apporte tout ce que ces deux positions amènent de mieux.

  • HH
  • il y a 5 ans

Donc si on passe le premier tour en CDM on pourrait se retrouver face à une équipe d'argentine avec à sa tête un pénible prénommé Agustin....ça rappelle pas de bons souvenirs, ça.....

  • ced
    100427 points
  • il y a 5 ans

il a franchement Creevy l'écran

Le gars tu le croise dans la rue tu change de trottoir, il a une gueule de mafieux napolitain 🙂

Entre lui, Sanchez, Hernandez et les autres, il y en a des raisons de la défaite des bleus. Mais ce qui m'énerve, c'est qu'on avait quand même nos chances, si on avait commencé à jouer dès le début de la partie en ayant envie de gagner, on aurait pu rivaliser et espérer un meilleur résultat.
En espérant que ça serve de leçon au groupe.

C'est un monstre ! Lui il a des corones, personne ne lui fait peur !

Derniers articles

News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
News