VIDÉO. Top 14. ASM vs Racing 92. Un médecin fait irruption sur la pelouse et provoque l'arrêt du match
Le médecin a parlé à l'arbitre pendant que le jeu se poursuivait.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
La rencontre de Top 14 entre Clermont et le Racing 92 ce samedi a été arrêtée de manière insolite suite à l'irruption d'un médecin sur le pré.

Franck Azéma via le Midi olympique

Le médecin du Racing a été malin, il a bien joué le coup. C’est de bonne guerre…

Qu'a bien pu faire le physio de la formation francilienne ce samedi à Marcel Michelin ? A-t-il fait sortir un joueur de première ligne en prétextant une blessure avant une mêlée importante ? Non, il a tout simplement rempli son rôle - sans doute un peu - en faisant passer la santé d'un joueur, en l'occurrence Rémi Talès, avant le jeu. Suspectant une commotion de l'ouvreur international après un choc avec le troisième ligne de l'ASM Fritz Lee à la 45e minute de jeu, il est donc entré sur le terrain pour se porter au chevet de Talès. Jusque-là, rien d'anormal puisque ce dernier avait eu du mal à se relever.TOP 14 - 5ème journée. ASM Clermont vs Racing 92 : le M+30 du RugbynistèreSauf qu'au lieu de sortir avec le joueur, il a pris la liberté de venir parler à l'arbitre, Monsieur Raynal, pour lui signifier que le demi d'ouverture était touché et qu'il fallait qu'il sorte. Ainsi averti, l'officiel, qui n'avait pas vu la scène, a tout de suite arrêté le jeu. A ce moment-là, Clermont était à l'attaque dans les 22 mètres du Racing 92. "Même si nous étions près de la ligne, il n’y avait pas forcément de surnombre pour les Clermontois, j’ai donc choisi d’arrêter l’action." On peut penser que la situation avait été inversée, le médecin aurait emené Rémi Talès sur le bord du terrain.

Lien Vidéo


Du côté de Clermont, victorieux, on est d'accord sur le fait que la santé des acteurs passe avant tout, mais le discours aurait peut-être été un peu moins policé si défaite il y avait eu. Il n'est d'ailleurs pas impossible qu'à l'avenir cette liberté accordée tacitement aux médecins soit exploitée à des fins tactiques.


Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

bon déjà Tales a appris qu'on ne stoppait pas plus gros que soi aux épaules, fort heureusement pour lui ce n'était pas Vaka sinon avec la vitesse il n'aurait pas pu se relever quelques instants plus tard. Pour ce qui est du médecin je comprend pas trop la démarche si le joueur était dans la "zone de jeu" ou proche ok on demande à stopper le jeu et je pense que les arbitres le font d'eux mêmes. Mais là Tales se relève, il est loin de l'action de jeu et le doc va rapidement vers lui, pourquoi il ne le sort pas. Après je ne crie pas au complot car je pense pas qu'il y en est ou sinon c'est faire du Altrad (je rigole) mais juste un peu de zèle du doc pour éviter que le joueur retourne au jeu de part la proximité de la zone d'en-but.

Ce qui est sympa avec le Racing c'est que c'est toujours dans leur sens quand ils font une action un peu polemique.
Ce medecin qui ne s'occupe que de la santé des joueurs selon ses propos n'a pourtant pas demandé l'arret du jeu lors de la derniere actions a Agen ou un de ses joueurs etait par terre et se tenait la tête et que ses copain sont venus s'ecrouler sur lui, emepchant ainsi les joueurs agenais de bien defendre.

@rominet47

Par curiosité, peux-tu s'il te plait me citer les autres actions un peu polémique toujours dans le sens du Racing que tu mentionnes ?

@Dansemacabre

les trace de corticoides, la "fusion", Travers qui empechent de jouer vite une touche, Castrogiovani, Carter soul, Ali Williams, Dulin. Quelques affaires concernant le racing en peu de temps mais ils sont toujours soit victimes soit avec une bonne excuse.

@rominet47

En quoi cela a avantagé le Racing ? Les corticoïdes, c'est une info qui a fuité (volontairement ou non) avant que le dossier soit totalement instruit comme c'est le cas pour les autres clubs, qui utilisent probablement les mêmes techniques mais dont personne ne fait fuiter les résultats intermédiaires.
Pour la fusion, je te concède que c'est une connerie, et que le match face à Montpellier aurait dû être joué.
Pour Travers, il a empêché de jouer rapidement une touche qui ne pouvait pas l'être. La méthode est contestable, mais si elle avait été jouée, cela aurait été une erreur d'arbitrage.
Castrogiovani, Carter, Williams, ce sont des affaires extrasportives, et je ne vois pas en quoi elles ont avantagé le Racing en quoi que ce soit. Et des histoires comme ça, ça touche tous les clubs. On peut parler par exemple des problèmes de discipline à Toulon, des suspicions de viol à Grenoble ou Toulouse, etc etc.
Pour Dulin, de quoi s'agit-il exactement ?

On notera (avec délectation et moquerie) le croc en jambe de Talés aprés le placage (jaune) et le placage haut du parisien juste aprés (le bras au dessus de l'épaule de Lee, simplé pénalité). Pas facile d'être arbitre....

  • vevere
    52494 points
  • il y a 3 ans

Super, on va (encore) légiférer pour gérer les conséquences (protocole commotion...toussa toussa...) alors qu'il serait si facile de traiter des causes.

Pas plus tard que lors de la dernière journée de championnat, combien de joueurs ont volontairement "plongé" dans (et au delà) des rucks...perdant immédiatement leurs appuis...et tout ça sans être sanctionnées?

Quant au comportement "fair" du Racing...plus rien ne m'étonne 😀 😀 😀 (spéciale dédicace @Dansemacabre )

@vevere

Les autres clubs ne sont pas mieux.

  • Pianto
    36438 points
  • il y a 3 ans
@Dansemacabre

... mais le racing est toujours à la pointe du progrès...

@Pianto

Ni plus ni moins que les autres. Mais vaut mieux focaliser sur le Racing plutôt que de mettre en lumière les petites bassesses des autres clubs.

  • oli 30
    7320 points
  • il y a 3 ans

La solution: mettre un corps de santé indépendant des équipes. Cela évitera les suspicions. Rappelez-vous de France-Galles, on en a aussi abusé des combines... C'est pour le moment dans la règle mais clairement pas éthique.

Encore une fois, c'est le Racing qui joue avec les règles. Comme lors de l'affaire des corticoïdes. Comme lors des remplacements de piliers en toute fin de match (sans cela, ils sortent dès les barrages). Comme avec les salaires de Carter.
Le médecin aurait pu s'occuper de son joueur, il n'était pas en état d'urgence absolue nécessitant arrêt du match. D'autant que cela arrive souvent de voir un médecin traiter un joueur au sol, avec l'action qui continue.

On connaissait Clermont mauvais perdant, voici Clermont mauvais gagnant.
Est-ce que le soigneur a fait quelque chose contraire au règlement ? Est-ce que c'est le soigneur qui a pris la décision d'arrêter le match ? Est-ce que l'abitre n'est plus compétent pour savoir s'il peut ou doit arrêter le match ? Est-ce que le soigneur auvergnat n'aurait pas fait de même si c'était Parra qui était à terre ?
Ce genre de polémique inutile, c'est fatiguant...

@Dansemacabre

Selon toi c'est pas logique de parler d'un truc qu'on n'avait jamais vu sur un terrain de rugby ? C'est pas une polémique, c'est une discussion. D'une manière ou d'une autre ce sont des situations sur lesquelles il faut réfléchir car elles sont récentes dans notre sport. Donc si on pouvait dépasser le spectre du "gnagnagna mauvais perdant" "gnagnagna pleureuse" ça serait pas mal pour une fois 😉

@la_bourg

Dans ce cas il faut déjà commencer par arrêter ce genre de déclaration :
"Franck Azéma via le Midi olympique
Le médecin du Racing a été malin, il a bien joué le coup. C’est de bonne guerre…"
Qui laisse sous entendre qu'il y a une volonté manifeste de truquer le déroulement de match, et qui en l'état relève plus du procès d'intention qu'autre chose.

@Dansemacabre

Franchement ça semble tellement évident sur l'action... Et Azema ne crie pas au scandale non plus... Bref pas de quoi s'énerver.

@la_bourg

Dans ce cas, j'affirme de mon côté que le soigneur de Clermont aurait fait exactement la même chose, donc polémique inutile, nous sommes d'accord. 🙂

Si Serge avait fait irruption sur la pelouse, personne n'aurait dit quoi que ce soit.
Car je vous rappelle qu'il est....

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@Marc Lièvre Entremont

https://www.youtube.com/watch?v=gDdfZxKC4Bg

  • oZbeck
    26165 points
  • il y a 3 ans
@dusqual

Toujours un régal 😊

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@oZbeck

franchement quand je l ai vu la premiere fois, j en pleurais de rire, j arrivais pas a m arreter.

  • oZbeck
    26165 points
  • il y a 3 ans
@dusqual

Du coup j'ai été obligé, j'ai remis les hachoirs d'or...

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@oZbeck

j avais oublié qu il était dedans... en effet ça fait du bien de se marrer un bon coup.

Pour le coup l'action du médecin est totalement dénuée de sens. Il laisse Tales seul pour aller alerter l'arbitre à l'autre bout du terrain. La santé passe avant tout alors ce qu'il fallait faire c'est prendre Tales qui était tout près du bord du terrain, l'aider à se relever et le sortir. Si tu peux pas le bouger alors ok on arrête le jeu pour éviter un accident. Mais dans cette situation venir interrompre l'action n'avait absolument aucun sens.

Et on parle du faux protocole commotion que le staff du ST a commandé au médecin pour refaire rentrer Faumina à la place de Van Dyck en difficulté sur sa dernière mêlée ?
Entre Van Dyck qui ne comprend pas pourquoi il sort, la blessure de Faumina au bout de 7min et le fait que le sudaf' ne puisse pas le remplacer à cause des 10min incompressibles du protocole commotion, j'espère que cela aura servi de leçon...

  • Ahma
    94813 points
  • il y a 3 ans
@Gonze à l`eau t`es fada !

J'ai été bien surpris que personne n'en parle jusque-là.
Il paraît qu'il faut toujours laisser le bénéfice du doute ( les images ne montrent pas toujours tout ) mais là ça semble très difficile. Si la magouille est avérée le procédé est remarquablement méprisable, perdre le match suite à cette arnaque minable leur aurait fait les pieds.

  • Khris
    19611 points
  • il y a 3 ans

Avec çe genre de comportement et d’abus, il va arriver un accident et les médecins auront plus le droit d’entrer, au final le médecin nuit indirectement au joueurs avec ce genre d’abus, on voit très bien que Thales ne prend pas de choc sur la tête, pour moi c’est très grave, on peu pas se permettre de jouer à ça, Le médecin ne doit plus mettre les pieds sur un terrain pour faire exemple.
Tout le monde connaît l’histoire du gars qui appel au loup, c’est exactement le cas ici.

Acte d'anti-jeu, donc carton jaune pour le soigneur, Arrêt du temps jusqu'à ce que le joueur reprenne ses esprits, et pénalité pour clermont dans les 5m 😛

  • Jako33
    16365 points
  • il y a 3 ans

Oui pour privilégier la santé des joueurs, mais on est en train d'ouvrir la porte a de grosses dérives si les soigneurs peuvent faire arrêter une action sur des "suspicions" de commotions.

@Jako33

il vaut mieux un match arrêté avec une mauvaise appréciation médicale, suivi éventuellement d'une sanction pour le club s'il y a exagération, qu'un mec qui finit légume parce que "c'est de la triche le médecin qui arrête le match alors qu'on allait marquer"

  • Jako33
    16365 points
  • il y a 3 ans
@quentin2dakar

Il me semblait qu'on ne devait arrêter le match que si c'est un première ligne qui se blessait (ou un incident grave). La, Tales est assez loin de l'action, donc je ne comprends pas que cela justifie l'arrêt du jeu?

Si le joueur va vraiment mal le médecin le sort, et on sait tous que l'arbitre n'aurait rien dit si le staff prévient après coup le 4ème arbitre, qui lui même aurait prévenu l'arbitre de champs... Autant là ça ne change pas grand chose à première vue, mais bon sur une erreur défensive, une bonne combinaison ou je ne sais quoi ça peut toujours passer, on en sait rien... La santé des joueurs passe avant tout, mais là je ne vois pas vraiment de raison d'arrêter le jeu.

@Querrebleu

et comment tu fais quand les mecs refusent de sortir ? Et qu'il se remet dans la ligne ? et qu'il prend un nouveau placard ?

@quentin2dakar

ce n'est pas le cas ici. Et effectivement, on va vers des dérives : ton équipe prend la marée, il te suffit de te jeter par terre en simulant une blessure pour arrêter le match ? On a déjà eu les capsules de faux sang, le médecin de l'EDF qui détecte une commotion cérébrale à 150 mètres ; où s'arrêtera-t-on ?

Derniers articles

Vidéos
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
Blog
News