VIDEO. Top 14 - La folie des supporters après le sacre du RCT en finale contre Castres
Top 14 – La folie des supporters après le sacre du RCT contre Castres.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Comme on pouvait s'y attendre, les supporters toulonnais ont exulté après la victoire du RCT en finale du Top 14 aux dépens du Castre Olympique samedi soir.
Comme on pouvait s'y attendre, les supporters toulonnais ont exulté après la victoire du RCT en finale du Top 14 aus dépens du Castre Olympique ce samedi soir sur la pelouse du Stade de France (18-10). Après le coup de sifflet final, les rues de Toulon ont été envahies par des hommes et des femmes en rouge et noir. C'est Jeanne Mas qui doit être contente. Malgré la marée humaine, il n'y a pas eu de débordements. Une grosse ambiance que l'on devrait logiquement retrouvée cet après-midi sur le port. Les joueurs sont en effet attendus à 16h. Var-matin précise qu'ils arriveront sur un bateau réservé à cette occasion. « Quand le bouclier de Brennus se posera à l'aéroport de Hyères, toutes les sirènes des bateaux de la ville, et même le porte-avion Charles de Gaulle, sonneront ! », a précisé Mourad Boudjellal. Les joueurs rejoindront le balcon de l'hôtel de ville vers 16h30. Une cérémonie officielle devrait avoir lieu deux heures plus tard, si toutefois le programme est respecté. Un concert devrait également se tenir place de la Liberté. L'avenue de la République sera d'ailleurs fermée dès 13 heures.


Crédit vidéo : Var-matin

Ceux qui avait pu assister à la finale historique du RCT au Stade de France, ont entamé un pilou-pilou.


Crédit vidéo : Clément Suman, alias le padawan

Au Stade Mayol, ceux qui n’ont pas pu monter au Stade de France ont envahi la pelouse de l’antre du RCT.


Crédit vidéo : RMC Sport
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Grosse ambiance malgré certains débordements verbaux

  • bas varois
  • il y a 6 ans

On n'empêchera pas un supporter de supporter son équipe, et parfois de siffler ou huer ses adversaires.
Au stade de France les deux camps ont sifflé les buteurs copieusement, malgré les panneaux qui demandaient de respecter ceux-ci. Pour ma part, je suis en admiration devant les stades anglo-saxon qui font un silence religieux à chaque pénalité, mais j'admets aussi que le folklore fasse que l'on essaye de déconcentrer les buteurs adverses. D'ailleurs cela ne les déconcentre nullement et je ne crois pas que Kockott ait raté ses coups de pieds à cause de cela.
Par contre je ne félicite pas les supporter de Castres qui ont sifflé lorsque le nom de Delon Armitage a été nommé à la présentation des équipes, pour un chambrage qui a maintenant plus d'un an. peut être devrait ils aussi siffler Kockott qui a chambré les joueurs Toulonnais tout au long du match.
Le chambrage fait un peu partie de notre sport, en tant qu'ancien première ligne je peux vous en parler en connaissance de cause.
Mais j'ai admiré ces mêmes supporters Castrais qui ont scandé le nom de Jonny, à la fin du match, comme quoi dans notre sport les comportements anti-sportifs ne durent jamais longtemps.
Que vive le rugby et vivement la saison prochaine !!!

@ paupiette: sifflé chez nous c'est pas nouveau, ça a était, c'est et se serra un truc qui se ferra toujours, meme si perso ça me gonfle au plus haut point.

Par contre, mise a part Clermont ou ça ne siffle pas, ça siffle dans tous les stades, on l'a encore vu samedi soir avec les Castrais qui sifflais, et y'a rien de choquant.

Comme le dit Ovale Masqué, si on avait le droit a un silence de cathédrale dans tous les stades, y'aurait plus rien de magique la dedans 😉

  • Compte supprimé
  • il y a 6 ans

En espérant que le rugby n'importe pas certains comportements nocifs !
Déjà qu'on peut assister à quelques dérapages assez fréquemment dans notre sport. Gardons nous de donner des leçons, mais soyons tous, toujours vigilants à ne pas tolérer que notre sport se dégrade et perde les dernières valeurs qui lui reste.
Je dis cela car j'assiste parfois en tant qu'entraineur, à des attitudes "footeuses" chez les jeunes et à des comportements plus que limites de la part d'adultes encadrants ou parents de joueurs.
Si nous n'y prêtons pas attention nous paierons sans doute le prix du succès et de la médiatisation.
Là les professionnels en particulier et les joueurs des équipes premières en général ont le devoir de surveiller leur comportement et leurs déclarations..
Il nous faut encore plus de joueurs porteurs de valeurs comme Wilkinson, pour que les plus jeunes puisse s'identifier à des modèles sains. Ainsi le Rugby pourra continuer de se développer sans perdre son âme....

@ Ouate Zefoque : Oui j'y ai également pensé en entendant les "allez l'OM" derrière, je me suis dis que c'était pas la fine crème des supporters mais toujours est-il que ces jeunes ont découvert le rugby, on vu ce qu'était ce sport, aussi éphémère soit leur intéressement, c'est toujours ça pour le développement du rugby.

Mais je préfères voir des jeunes comme ça supporter le rugby ne serait-ce qu'un soir qu'entendre des vrais supporters siffler copieusement les équipes qui viennent à Mayol même si visiblement cela ferait parti du folklore local.

et pendant ce temps là un joueur du CO rentre en bus à Castres, il pleut et ses potes lui disent qu'il a fait un bon match jusqu'à ce qu'il sorte.
il ne souvient plus très bien, juste quelques images.
65 ème minute : "allez coco tu rentres, tu me plantes un essai ! "
- regroupement, la pelote sort bien, 9, 10, il te file le ballon, pour une fois pas dans les chaussettes en même temps que le petit troisième ligne anglais teigneux. de Toulon.
- tu fonces, première chance, la troisième ligne toulonaise est occupée à se frictionner quelque peu avec ses homologues castrais et le méchant Botha refile des baffes à qui en veut.
- devant toi, la légende Wilko, comme tout bon centre tu fais un léger crochet pour "😜asser par l'espace 10" c'est toujours bon de se farcir un 10, mais tu te méfies de l'anglais, il n'est pas avare en plaquage, là, tu sors ton spécial et tu passes comme en finale poussin du championnat du Tarn (ton premier jour de gloire).
- là maintenant cela devient sérieux, un dilemme se pose à toi : l'australien ou Bastaureau ? Tu préfères l'australien, question de feeling, tu as toujours eu envie de faire du surf un jour...
- deuxième coup de chance, Max glisse et tu passes, que dis je, tu survoles le gazon, ton jour de gloire est arrivé, celui dont tu rêvais quand petit au fond de ton lit, tu rêvais de marquer l'essai de la victoire en finale du TOP 14 en serrant ton doudou, sosie du héros de ton pilier de papa, JP Garuet.
- maintenant se présente, le frère du teigneux, celui qui rigole tout le temps, tu ne l'aime pas et tu serres les dents, parce que le comique, tu vas le mettre sur le cul !
Et puis, et puis plus rien, tu te souviens que le frère du teigneux avait un grand sourire sur son visage, qu'il a stoppé sa course vers toi, que tu as senti un souffle chaud sur ta nuque.
Maintenant il pleut, chaque muscle te fais souffrir et le soigneur qui connait la vie te raconte.
"Il te restait 20 mètres avant la ligne, Bastaureau est revenu sur toi, il t'a fait son "je concasse, je passe au suivant" et on t'a sorti sur la civière, mais tu es resté digne, enfin, endormi quoi".
là, tu es content de rentrer vivant dans ton Tarn natal, tu remercies ta grand mère qui a mis un cierge à la cathédrale Saint Benoit avant la finale, tu te dis que demain tu vas aller à la pêche avec pépé et que tu vas accepter ce poste à la mairie.

Paupiette, je dirais pas qu'il se renforce. Comme partout quand le club acquiert de la notoriété, y'a une masse qui viens s'y greffer, masse plus ou moins intéressante de par la qualité de ce qu'elle propose; mais bien souvent, malheureusement, ça vole pas haut, et faire comprendre a ces personnes que les insultes et se foutre de la gueule de l'adversaire ben c'est pas Valeurs du rugby ©

Les premières secondes de la vidéo sont remarquables..on voit des jeunes avec des maillots de foot qui s’intéressent, qui ont suivi le rugby et le club toulonnais. On peut dire ce que l'on veut sur les méthodes de MB, le résultat est là, le rugby se développe et renforce son image dans le Sud et ce grâce à Toulon.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News