VIDEO. Stade Français - Leicester : y avait-il en-avant au départ de l'action de l'essai signé Manu Tuilagi ?
Stade Français : en-avant d'Hugo Bonneval sur l'essai de Manu Tuilagi ?
Champions Cup : fallait-il siffler en-avant d'Hugo Bonneval au départ de l'action menant à l'essai de Manu Tuilagi, lors de Stade Français - Leicester ?
Ce week-end, le Stade Français s'est qualifié pour les 1/4 de finale de la Champions Cup en venant à bout de Leicester, bonus offensif à la clé. Une rencontre qu'a particulièrement apprécié notre arbitre Dédé Puildébut. La raison ? Plusieurs faits de jeu intéressants à analyser lui ont tapé dans l’œil.VIDEO. Stade Français - Leicester : y avait-il en-avant au départ de l'action de l'essai signé Manu Tuilagi ?VIDEO. Champions Cup. Stade Français - Leicester : à qui devait-on donner la touche ?Cette fois, c'est l'action menant à l'essai de Manu Tuilagi qui est mise en avant, où plutôt, sa construction lors des temps de jeu précédents. L'interception d'Hugo Bonneval, en début de vidéo (0:12), pour être plus précis.

La question est simple. Fallait-il siffler une mêlée pour Leicester, une pénalité pour Leicester ou laisser le jeu continuer, comme l'a fait l'arbitre ? Rappelons d'abord la définition d'un en-avant pour se faire une idée. Il y a en-avant lorsqu’un joueur perd la possession du ballon qui poursuit sa course, lorsqu’un joueur propulse le ballon du bras ou de la main, lorsque le ballon touche la main ou le bras, poursuit sa course et touche le sol ou un autre joueur avant que le joueur d’origine puisse l’attraper.

Dédé Puildébut, arbitre au Rugbynistère, nous éclaire :

La question à se poser ici est : Le ballon poursuit-il sa course ? Ce terme signifie que le ballon se dirige vers la ligne de ballon mort adverse. La trajectoire du ballon est verticale et il est compliqué de déterminer si le ballon s’est dirigé vers l’avant. Comme il est demandé aux arbitres vidéos, il ne faut sanctionner que ce qui est clair et évident. C’est la raison pour laquelle je pense que la décision de laisser jouer était la bonne.

Pour conclure, Dédé précise, en toute logique, que la question d’un en-avant ne se serait pas posée si Bonneval avait récupéré le ballon qu’il a intercepté selon la définition. Une pénalité pour Leicester n’aurait été possible que si le joueur qui intercepte n’était pas en capacité de récupérer le ballon.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Iyhel
  • il y a 3 ans

Avec la caméra, en-avant, mais je vois pas où est l'arbitre donc je ne prétendrai pas que j'aurais sifflé...

  • Tryphon
    33621 points
  • il y a 3 ans

Les analyses de Dédé sont toujours très intéressantes et permettent de voir les actions de façon différente.
En plus ça me permet de moins râler en regardant un match à la télé (pourtant ma femme me dit le contraire) et au stade de faire celui qui connaît bien les règles même si je raconte souvent des conneries.

Le SF récupère le ballon malgré le raté de Bonneval sur l'interception donc l'arbitre peut laisser l'avantage et pour moi le jeu continue ...

  • mche
    129376 points
  • il y a 3 ans

Pour moi l'arbitre a toujours raison, Dédé en l'ocurrence, et là en plus il est d'accord avec l'arbitre du match. Alors ne cherchons pas plus loin!

Là vous vous triturez un peu le cerveau. Pour moi Bonneval rate son interception, mais le ballon est récupéré par Sinzelle je crois, donc ça joue.

Je crois que dans le feu de l'action, j'aurais sifflé en-avant.

"Plusieurs faits de jeu lui ont tapé dans l'oeil". Vous êtes bien moqueurs au Rugbynistère !!!

Derniers articles

News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos