VIDEO. Jack Green, spécialiste du 400m haies tente sa chance au rugby avec les Newcastle Falcons
Jack Green, spécialiste du 400m haies s'entraîne avec Newcastle.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Jack Green, spécialiste du 400m haies en proie à des problèmes d'ordre psychologique, a décidé de tenter sa chance au rugby avec les Newcastle Falcons
À l'instar de Carlin Isles, un autre athlète pourrait choisir de tenter sa chance en rugby. Jack Green, 22 ans, spécialiste du 400m haies, champion d'Europe de la discipline U23 et relayeur sur 4x400m, a même participé aux Jeux Olympiques de Londres en atteignant le stade des demi-finales. Autant dire, qu'il évolue à un tout autre niveau que l'Américain. Soumis à beaucoup de stress et en proie à une profonde dépression, il a cependant décidé de mettre sa carrière entre parenthèses pour revenir vers l'un de ses premiers amours, le rugby. Si ses problèmes de santé sont derrière sa décision de tâter du ballon ovale, Green aimerait savoir jusqu'où il peut aller dans cette discipline. Un nouveau défi qu'il estime sans doute plus à sa portée que remporter une médaille olympique. Il serait le premier athlète reconnu à réussir ce tour de force après le Gallois Nigel Walker, qui avait rejoint Cardiff en 1992 après une carrière sur 110 mètres haies. Ce dernier inscrira même 12 essais pour Pays de Galles, en totalisant 17 sélections.

Depuis cette annonce, Jack Green s'est entraîné avec l'équipe pensionnaire de Premiership des Newcastle Falcons. Dean Richards, directeur du rugby, sait pertinemment qu'un tel transfert de compétences ne se fera pas du jour au lendemain, mais compte tenu de la vitesse et des capacités de l'athlète, il pense qu'il a le potentiel pour y parvenir. « Il s'est entraîné avec nous durant deux jours. C'était intéressant de voir la façon dont il s'entraîne et un tout autre type de joueur. Jack a beaucoup joué au rugby dans sa jeunesse, indique Richards via The Journal. Green a en effet joué jusqu'à sa majorité avant de choisir l'athlétisme. « Ce qu'on peut dire, c'est qu'il est rapide ! Il n'est pas non plus très loin en termes d'aptitudes rugbystiques ». Le voici dans ses œuvres lors des Championnats d'Europe U23 en 2011.



Ce ne serait d'ailleurs pas la première fois que les Falcons recrutent un ancien athlète. En 2006, le lanceur du javelot Jason Oakes avait rejoint Newcastle. En 2008, Tane Tu'ipulotu, un perchiste tongien, avait évolué en position de centre en Premiership après un passage en Super Rugby. Actuellement, le jeune pilier des Falcons Scott Wilson aurait pu représenter l'Écosse au marteau. Bien évidemment, aucun d'entre eux n'évoluaient au même niveau que l'Anglais. Les Falcons vont donc garder un œil sur lui.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

oui pourquoi pas mais le rugby ce n'est pas que courir vite, et il faut qu'il s’épaississe un peu le gars...

  • mche
    150514 points
  • il y a 6 ans

Je ne sais pas à quel poste il va jouer mais il aurait intétêt à prendre quelques kilos!

  • Patxu
    54147 points
  • il y a 6 ans

un perchiste tongien ?? ca existe ?

Sebastien Carat a eu un joli niveau en sprint (equipe de france de relais ) avant de briller à Brive.

  • Cedirak
    20477 points
  • il y a 6 ans

Il me semble qu'Olivier Merle avait aussi une carrière d'athlète avant sa carrière rugbystique. Bon, est-il besoin de préciser que ce n'était pas en 400m haie?

le rugby est un excellent anti-dépresseur, mais à haut niveau c'est moins sûr

  • wakomi
  • il y a 6 ans

Un autre exemple de belle reconversion a été Victor Costello l'irlandais, mais c'est une autre catégorie (de poids 😉 )



En attendant bonne chance à lui, s'habituer aux chocs et à l'intensité du haut niveau, ça va être un beau défi!

Dans les pays anglo-saxons les sportifs de haut niveau ont souvent pratiqué plusieurs sports à haut niveau avant d'en choisir un, Kieran Read a dû choisir entre le crickett et le rugby. Donc si Green fait ce choix pourquoi pas ça peut être intéressant s'il a joué jusqu'à sa majorité ça doit pas être un manche.
(Et faut bien l'avouer le 400m c'est moins la flambe que le 100m: coucou Carlin Isles, coucou Usain Bolt...je plaisante).
C'est plus rare chez les professionnels en France, on a Aliki Fakaté et sûrement d'autres mais je ne les connais pas désolé.
Après tout pourquoi pas, tout le monde peut jouer au rugby 🙂

Derniers articles

Vidéos
News
News
Vidéos
News
Transferts
Vidéos
News
Vidéos
Transferts
Vidéos