Seven : Le festival Mikkelson face à la France à Hong Kong

Seven : Le festival Mikkelson face à la France à Hong Kong
Steve Barry a essayé, et il a eu des problèmes.
L’ailier de la province de Waikato a été l'un des grands artisans de la victoire de la Nouvelle-Zélande contre la France avec un essai magnifique et une très grosse percée au centre du terrain.
Comme à Hong Kong, la France et la Nouvelle-Zélande seront à nouveau opposées lors des phases de poules du Tournoi de Tokyo. Une semaine seulement après son titre en Shield, France 7 va à nouveau devoir batailler avec le leader du classement général lors de son premier match de la compétition ce samedi. Une première confrontation qui n'est pas vraiment le fort des Français. Cependant lors de la dernière étape des World Series, ces-derniers avaient plutôt bien résisté aux Blacks, notamment grâce aux deux essais de Paul Albaladejo, avant de craquer durant les sept minutes restantes (33-12).

Si le tricolore a été le principal pourvoyeur de points du camp français avec 12 unités marquées, un autre joueur s’est montré à son avantage durant cette rencontre : l’ailier de la province de Waikato, Tim Mikkelson. Que l'on retrouve d'ailleurs quelques secondes avant la fin de la première mi-temps avec une course de 40 mètres décisive pour le deuxième essai des néo-zélandais par Lote Raikabula. Notez au passage l’énorme raffut sur Steeve Barry.

Très en jambe, Mikkelson ne pouvait décemment pas en rester là. Et sur un ballon rapidement éjecté aux abords des 22 mètres français jusqu’à son aile, il a décidé de tenter sa chance face à la défense aléatoire des Bleus. Et c’est ainsi qu’a débuté son festival. Après un premier crochet intérieur sur Albaladejo, le Black se la joue Vincent Clerc et part à l’horizontale. Il résiste à un premier plaquage de Barry (décidément pas très à son aise face à ce joueur), puis laisse Pierre Gilles Lakafia derrière lui. Ce qui a pour don d’énerver sérieusement le coach tricolore, Frédéric Pomarel (Si, si tendez-bien l’oreille). Et termine finalement dans l’en-but français après avoir enrhumé un dernier adversaire avec une feinte de passe.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Transferts
Transferts
News