Les solutions de Bernard Laporte pour améliorer l'arbitrage sont-elles bonnes ?
Bernard Laporte veut amener des solution à l’arbitrage français

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Le manager du RCT veut absolument professionnaliser l'arbitrage français. Est-ce vraiment la solution pour améliorer la qualité ?
Ce n'est plus un secret pour personne... Bernard Laporte se verrait bien à la tête de la FFR. Personnage contrasté du rugby français, l'actuel manager du RC Toulon pourrait se présenter aux élections en décembre 2016. La « nouvelle gouvernance » commandée par Pierre Camou (possibilité de voter sur internet pour chaque président de club) pour les prochains votes de la fédération est un vrai bol d'air pour la démocratie ovale. L'ancien coach du Stade Français, dont l'épouse vit à Montreuil, profitera-t-il de ce nouveau mode de scrutin ?

Invité sur le plateau de Stade 2 ce dimanche, l'ancien secrétaire d'état a parlé d'arbitrage. Un dossier qui lui tient à cœur, surtout depuis la véritable bombe lancée contre Laurent Cardona.



Combien d'arbitres professionnels en France ?

Ils sont au nombre de 4. La règle est simple pour la FFR, les arbitres inscrits au panel international signent un contrat professionnel avec la fédération. Romain Poite, Jérôme Garcès, Pascal Gaüzère et Mathieu Raynal ont un salaire compris entre 2500 et 3500€ auquel il faut rajouter les indemnités de match (550€ pour un match de Top 14). Les arbitres classés au panel IRB sont soumis à de nombreux voyages, il était plus simple pour tout le monde de les employer au sein de la fédération.

Le professionnalisme améliore-t-il l'arbitrage ?

Les meilleurs arbitres en France sont professionnels. Le raccourci est très rapide pour affirmer que le fait de se consacrer à 100% à la pratique de l'arbitrage améliorerait les performances. Si les 4 arbitres cités ci-dessus sont professionnels... c'est parce qu'il étaient les meilleurs au niveau amateur. Il est donc logique de rester au top quand on se consacre à sa pratique, car ils ont plus de temps pour se préparer techniquement et physiquement. Il faut d'ailleurs féliciter ces quatre arbitres qui ont tous été désignés pour la tournée du mois de juin. La fédération française est ainsi la mieux représentée au niveau de l'arbitrage devant les fédération anglaise, néo-zélandaise ou encore irlandaise.
Equation actuelle : Si tu es très bon arbitre --> Tu deviens pro
Equation à vérifier : Si tu es pro --> Tu deviens très bon arbitre.

Bernard Laporte : « Je crois qu'on ne va pas assez loin, je veux que tous les arbitres soient professionnels (…) les clubs se sont véritablement professionnalisés avec de véritables chefs d'entreprises. Les joueurs consacrent leurs carrières au rugby... le seul secteur qui n'évolue pas : c'est l'arbitrage. (…) Ça n'évoluera pas tant qu'on ne rémunérera pas les arbitres de manière décente. ».

Les arbitres de Top 14 doivent-ils être tous professionnels ?

« L'arbitrage ne bouge pas » ? La FFR est en train de négocier pour tous les arbitres de Top 14 qu'ils travaillent à 50% (ou 20% pour certains). L'institution passerait un contrat à mi-temps avec les arbitres devenant ainsi semi-professionnels.

Les arbitres aimeraient-ils devenir professionnels ? Pas tous. La carrière d'arbitre de première division est courte et certains hommes au sifflet ont d'excellentes situations professionnelles (chercheur, médecin, management,...) qu'il faudrait stopper pour plusieurs années. Contrairement aux joueurs, les arbitres ne pourraient pas devenir professionnels avant l'âge de 25 ans et ont donc commencé un parcours professionnel en parallèle de leur vie sportive. Mettre en stand-by sa vie professionnelle pendant 10 ans peut évidemment mettre fin à certaines ambitions. Faire signer des contrats professionnels à tous les arbitres pourrait être un moyen d'en perdre certains des plus talentueux.

Doit-on payer grassement les arbitres ?

La théorie est valable pour recruter davantage... mais aujourd'hui on ne recrute que des vrais passionnés. A l'image de David Attoub qui arbitre depuis 7-8 ans, et qui officiait en séries territoriales quand il était en Midi-Pyrénées. Il serait très bien de voir des joueurs professionnels prendre le sifflet le dimanche comme lui, et la commission centrale des arbitres signerait des contrats à ces joueurs, une fois leur carrière de joueur terminée. De la même manière, ces joueurs ont une carrière d'arbitre de quelques années et devront se reconvertir ensuite...

Comment ça se passe à l'étranger ?

En Angleterre, tous les arbitres de la Premiership ne sont pas professionnels. Environ la moitié des 13 arbitres qui officient au plus haut niveau consacrent leur vie professionnelle à l'arbitrage.

En Irlande, par exemple c'est tout l’inverse. Même les arbitres internationaux ne sont pas à plein temps dans l'arbitrage. Alain Rolland a un poste très important dans la finance alors que John Lacey est employé par la province du Munster, où il a porté le n°15.

En revanche, la Nouvelle-Zélande a réalisé en partie le projet de Bernard Laporte de recycler les joueurs de haut-niveau. C'est ainsi que Glen Jackson a rejoint les rangs de l'arbitrage professionnel dès la fin de sa carrière chez les Saracens. Il avait commencé à prendre le sifflet quand il jouait à Londres et a appris à aimer ça, ce n'est pas l'appât du gain financier qui a fait passer Glen Jackson de l'autre côté de la barrière. Tout comme David Attoub, qui arbitre depuis de longues années en séries territoriales et maintenant en Fédérale 3.

La promesse d'une reconversion avec un fort chèque à la fin du mois est-elle la bonne solution pour attirer les joueurs de haut-niveau à prendre le sifflet ?

Et le rugby amateur ?

Bernard Laporte sur le plateau de France 2 : « Qui veut arbitrer ? Qu'est ce que je vais faire là ? Prendre des coups pour 465 € par mois ? Me faire insulter et partir tous les weekends ? Il faut être haï par sa femme pour partir tous les weekend ! ».

Les arbitres du secteur amateur (et leurs femmes) apprécieront très certainement cette remarque. Ils se déplacent tous les weekends et pour 60€ (pas 550 € comme en Top 14!)... alors pour briguer la fédération, il ne faudra pas oublier de savoir parler à tous ces licenciés qui sont sur les terrains les dimanches. De l'aveu de nombreux arbitres amateur, la sortie sur Laurent Cardona a bien déteint sur le niveau amateur. N'est-il pas préférable de se responsabiliser un peu pour perpétuer l'esprit du rugby ?

Allez on se détend justement avec une petite interview légère du manager du RCT avant son quart de finale de H Cup



Crédit vidéo : Chaîne officielle du RCT

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je pense que ce qui est surtout important, c est que l arbitre soit impartial. Après il peut faire des erreurs, s il ne favorise pas une équipe par rapport à l autre et que ses coups de sifflet sont cohérents tout au Long du match.

Absolument d'accord avec toi Frenchviking, c'est un peu l'arbitrage qu'il faudrait améliorer mais aussi et surtout, le populisme ambiant à base de : "Bouh l'Arbitre" qu'il faudrait éradiquer en France.......Le chemin sera long et difficile et cela passe par un gros travail sur les jeunes générations. Précision ton exemple sur EDF Hand 2007 & Onesta et, sa "bonne" réaction à immédiatement irradié sur toutes les strates de ce sport et l'ensemble de la filière (c'est ce à quoi je faisais référence dans mon post précédent). Maitrise de l'Arbitrage = maitrise du Jeu !

Pour moi la seule vraie question qu'on devrait se poser c'est : y-a-t-il un vrai problème d'arbitrage en France?
Comme c'est marqué dans l'article, les 4 arbitres pro français ont été sélectionnés pour la tournée d'été, ils sont donc au niveau. Et la sélection de ses arbitres ne doit pas être si mauvaise, preuve que les instutitions arrivent à détecter les bons et les mauvais arbitres.
On a 2 problèmes majeurs en France: on aime pas les arbitres (qui ont une mauvaise image dès le plus jeune âge) et du coup on manque d'arbitres. Et on les juges très mal. Le grand classique étant donc de rejeter la faute sur l'arbitrage à la moindre défaite plutôt que de se remettre en question. Un arbitre prend un nombre incalculables de décisions par match et elles sont toutes déterminantes. On ne retient finalement que les erreurs qui sont souvent donc un faible pourcentage. Et surtout on ne juge que de notre oeil souvent très partial. Et on oublie que les lois du jeux sont laissées à l'appréciation de l'arbitre par principe. Il faut donc toujours s'adapter à l'arbitre et pas essayer que l'arbitre s'adpate à nous.
J'ai personnellement toujours préféré l'attitude qu'avait choisi Onesta en 2007 après une défaite très litigieuse en demi-finale. Il avait choisi de faire travailler tout le monde sur les points faibles pour que l'arbitre ne soit finalement plus qu'un petit détail d'un match. Son raisonnement étant que la France n'aurait pas du se retrouver dans cette situation (un but de retard à une minute de la fin) si elle prétendait être la meilleure. Et c'est comme ça que la France a fini par dominer le monde du Hand pendant 4ans.

Et quand Laporte parle de mauvais arbitrage, il a encore jamais subi ces erreurs-là: mettre un carton jaune à la victime de la faute, accorder un essai à l'équipe adverse après avoir applati pour un renvoi au 22.

  • pollux
    1875 points
  • il y a 6 ans

Laporte à la tête de la FFR

Ca fait peur.
Il transformerait tout en casino ou en camping 5 étoiles pour que les présidents de club viennent y planter leur guitoune (la tente, pas le joueur...).

  • pollux
    1875 points
  • il y a 6 ans

Oui, vite des arbitres pro. Payés comme Zlatan, sous contrat avec Bein ou canal qui sauront faire vivre le spectacle pour améliorer les audimats et faire rentrer un peu de tunes. Excellent idée, nanard. Comme d'hab.

Nanard, tu es le génie qu'il nous faut, le "😜anseur" céleste. La quintessence de la puissance du neurone, sur la triviliaté du muscle. Et si ton ramage se rapporte à ton plumage, tu seras , sans nul doute, le phénix des hôtes de ces bois.

Si on décode, ta pensée fulgurante, c'est comme d'hab: du fric, du fric, du fric et tout ira mieux.
Un peu simpliste quand même.
Parce que depuis que le monde est dirigé essentiellement par l'argent et les gestionnaires à la con, il ne vas toujours pas mieux. J'ai même l'impression que...

Allez, au boulot, nanard. Une autre idée...Pertinente cette fois !





  • Harry
  • il y a 6 ans

Une filière sport-études d'arbitre (je crois que ça se passe à Clermont Fd...) est évidemment une excellente chose,car la sélection sera plus sévère et se fera par la prise en compte de tous les paramètres requis
@Rouquié:c'est sur que l'épisode Cardona ne doit pas être apprécié des arbitres mais il y en a peut-être aussi parmi eux qui reconnaissent qu'il n'est pas à sa place et que ce n'est pas eux qui pourront l'enlever...En ce qui concerne telle ou telle candidature à la FFR le vote d'un arbitre ne pèsera pas plus que celui d'un des 450.000 licenciés... et même si par corporatisme ils votaient tous dans le même sens ça ne peut pas suffire à faire une élection...d'autant qu'en plus la déontologie leur interdit de faire du lobbying.

il est certain que l'arbitre souffre d'une image dégueulasse et la seule chose sur laquelle on les admire c'est leur capacité à digérer les insultes venant de la touche

pour moi la question ne se pose pas, plus tu pratiques, plus tu maitrises
pour tu as l'exemple de situations différentes sous les yeux, plus tu seras amené à retrouver les mêmes situations et donc à prendre une décision
si tu ne peux pas forcément mettre en pratiques physiquement il y a toujours la video
arbitrer dans les clubs aux entrainements
améliorer un max la condition physique, parce que si le temps de jeu effectif s'allonge pour les joueurs c'est aussi le cas pour l'arbitre, et tout le monde sait l'importance de la prise de décision et de la lucidité quand tu manques d'oxygène
alors évidemment que l'erreur sera toujours possible sauf que sur l'ensemble le risque d'erreur sera grandement diminué
enfin il y a une chose essentielle, c'est une référence commune
au foot qui a pourtant des règles simpliste si l'on compare au rugby, mais il y a aussi débat
alors en rugby avec des règles qui changent tous les ans!!!!!!!
peut etre faire un colloque tous les ans réunissants arbitres entraineurs et représentant de joueurs afin de s'assurer que tout le monde parle et comprenne la meme chose
je sais que les arbitres passent dans les clubs dès que de nouvelles règles sont mises en place mais il faut croire qu'il y a trop de place à l'individu

Pour information, il existe depuis peu de temps en France une formation sport étude d'arbitre de rugby. Et selon les dires d'un arbitre de haut niveau, les jeunes qui sont dans ce cursus sont bons, voir très bons, avec un potentiel très élevé.

J'imagine que la FFR a imaginé cette formation pour le haut niveau, quid des séries?

Vos avis sont très intéressants MarcFan et Harry. L'arbitrage a un déficit d'image, c'est aussi pour cette raison que les gosses et les anciens pros ne se tournent pas davantage vers cette pratique. Travaillons cette image... et ce n'est pas avec l'histoire Cardona qu'on va donner envie de prendre le sifflet...

  • CASTRES OLYMPIQUE
  • il y a 6 ans

tu sers a rien laporte

Le problème (si pblm il y a !) de l'arbitrage en France repose là aussi sur la Formation ! Pour exemple, j'ai 1 fille pratiquant le Hand-Ball (membre d'1 Pole Espoir//sélections EDF jeunes) qui depuis son plus jeune âge, dans le cadre des différentes filières de Sélections de Jeunes pratique sys-té-ma-ti que-ment l'arbitrage au cours des différents Stages !!! Dans le "cursus" de formation au "haut niveau" pratiquer le "sifflet" est considéré comme une plus-value sportive (en gros, au sifflet je développé des qualités sensorielles & de compréhension du Jeu dans sa globalité !) et les filles non seulement adhèrent mais sont demandeuses (on leur à expliqué le bénéfice qu'elles peuvent en retirer) !!! A l'inverse j'ai 1 garçon pratiquant Rugby en U15 et mis à part un Stage sur une 1/2 journée ( histoire de remplir les "obligations réglementaires"😉, jamais cela n'est valorisé, ni suivi de quoi que ce soit ! Bilan, à l'occasion des différents matchs (souvent Triangulaires) les Jeunes qui doivent officier le vivent souvent comme une contrainte alors que , je le répète, "siffler" dès le plus jeune âge devrait être vécu comme un gros plus dans leur Formation de Joueur (y compris de haut-niveau, j'ai arbitré je comprends mieux les décisions voire accepte mieux les éventuelles erreurs !).....cqfd

Equation actuelle : Si tu es très bon arbitre --> Tu deviens pro
Equation à vérifier : Si tu es pro --> Tu deviens très bon arbitre.

Mon équation : Si l'erreur est humaine --> tu pardonnes l'arbitre
Equation à vérifier : Si tu pardonnes l'arbitre --> tu deviens un vrai joueur

Du même avis que Thomas-lolo Ferrari. La meilleure sanction aurait été 16 semaines d'arbitrage chez les amateurs. C'est bien plus constructif et ça lui permettrait de se rendre compte de la difficulté d'arbitrer ce sport.

Au lieu de le priver de banc, il fallait l'envoyer arbitrer un match de jeunes, puisqu'il connait si bien les règles !

Laporte a raison d'essayer de faire bouger les choses, mais je ne le vois pas du tout à la tête de la FFR...

Les arbitres font partie intégrantes des rencontres. Sans eux, aucun jeu n'est possible. Les clubs vivent donc grâce à eux..Il y a trente joueurs ensemble sur le terrain. Il suffit donc de taxer tout les clubs pro d'un trentième de leur masse salariale pour financer le salaire et la formation des arbitres. Cela fera des économies pour la fédé pour améliorer la formation des arbitres amateurs.

  • Harry
  • il y a 6 ans

@Rouquié :je m'aperçois que c'est moi qui suit sorti du sujet...Et pour répondre à la question je ne pense pas que le statut de pro améliore de facto un arbitre....S'il a une bonne situation et en plus compatible ,je ne vois au contraire pas ce que ça apporte...car s'ils ne savent faire que ça ,le jour ou ils seront mauvais on ne voudra pas leur faire perdre leur job et ils continueront jusqu'à l'âge limite;
Idéalement les arbitres devraient être jugés et notés chaque saison par un panel composé à part égales d'anciens arbitres de joueurs et d'entraîneurs;de leur notation dépendrait la catégorie de matchs (division) qui leur serait confiés la saison suivante

  • Harry
  • il y a 6 ans

@Rouquié:je n'ai jamais vu arbitrer celui dont tu parles;je le ferai si je le peux....mais un joueur de F1,s'il est doué pour arbitrer pourquoi attendre cinq ans pour le lancer sinon pour en protéger d'autres qui, bien que moins doués, sont depuis plus longtemps dans la file d'attente.
Après c'est une question de condition physique et d'imperméabilité à la pression. La différence que l'on constate c'est aux plans essentiels de l'autorité naturelle et du recul nécessaires; on voit souvent des arbitres français (malgré sans doute tout leur cursus arbitral complet)en être cruellement dépourvus et en faire des tonnes pour essayer de faire croire l'inverse...on (et les joueurs aussi...) voit pourtant bien qu'ils surjouent et ne sont pas vraiment à l'aise dans leur job..Pourtant je ne doute pas que leur formation et la validation de leurs compétences prennent en compte ses aspects mais l'autorité naturelle et la capacité à juger vite et froidement peuvent certes s'améliorer mais ne s'acquièrent pas ,c'est un peu comme la vitesse à la course....

  • Grisou
    17632 points
  • il y a 6 ans

Effectivement sa sortie sur Cardona était bien trop "bourrine"... C'est sûr que ca ne doit pas aider les mecs qui arbitrent en série et du coup se font insulter à longueur de match... Mais pour ce qui est du niveau pro, je pense qu'il n'a pas tout à fait tort ! Sans parler d'appat du gain, si les mecs veulent être bons, ils doivent passer du temps à le devenir, et pour y passer du temps, il faut pouvoir se le permettre financièrement !

  • Harry
  • il y a 6 ans

@Rouquié: on comprend qu'un international ne s'y mette pas puisqu'ils feront tout pour lui barrer la route !Ton raisonnement se tiendrait si les diplômes dont tu parles avaient un sens ;or on voit bien que nos arbitres qui doivent être bardés de ses diplômes obligatoires ne sont pas meilleurs que les autres... 5 ans c'est très long !Est ce que dans l'accès et la délivrance de ses diplômes d'arbitrage DTNA il est tenu compte du niveau d'instruction du candidat?ça compte quand même aussi dans la capacité à comprendre et à juger

  • Aussau
    2875 points
  • il y a 6 ans

Très très bon article qui nous fait un véritable point sur l'arbitrage.

@Harry : Tu cites Alain Rolland, mais comme indiqué dans l'article... il n'est pas arbitre professionnel ! Quant à Wayne Barnes, il est arbitre pro mais il exerce son activité d'avocat sur quelques affaires. Quand à Joubert, je n'en sais strictement rien !

Nous n'avons pas de joueurs de très haut niveau, comme Glen Jackson, qui se sont mis à l'arbitrage rapidement. Je comprends ce que tu veux dire quand tu expliques qu'il n'y aura pas de "😜asse-droit" pour un joueur qui veut devenir arbitre. Il n'a qu'à passer ses diplômes tant qu'il joue (comme Attoub).

Maxime Chalon, qui est un ancien joueur de Brive et du Bugue (F1) est monté très rapidement en Pro D2 (5 ans) et pourrait découvrir rapidement le Top 14. Alors impossible ?

  • sylche
    37658 points
  • il y a 6 ans

Il y a peut être du vrai dans ce qu'il dit mais, c'est plus fort que moi, il se discrédite tellement que je n'arrive plus à trouver quoi que ce soit d'intéressant dans ce qu'il raconte.
Il reste quand même qu'il arrive à me faire rire (quand je n'ai pas honte), comme quand par exemple il reproche à Papé d'avoir "manqué de tact" envers l'arbitre.

malheureusement Pikey tu sais bien que non!!!
ce n'est pas nouveau, tu dis et répète les choses et rien ne change
et si en effet à un moment donné tu ne changes pas la forme et tu ne dépasses pas les bornes rien ne se passe!!!
moi aussi je regrette la forme, mais force est de constater que si tu ne fais pas ça, il faudra 20 ans pour faire bouger les choses

  • Harry
  • il y a 6 ans

@Rouquié: moi non plus mais par exemple comme Roland,Joubert est diplômé en finances ,Barnes est avocat etc bref je pense qu'il y a globalement parmi les arbitres comme parmi les joueurs davantage de diplômés d'enseignement supérieur dans les pays ou le rugby a conservé une forte base scolaire et universitaire.
Jackson n'a pas pu faire ses classes en arbitrage semblables à celles exigées en France pour parvenir à cette catégorie ...Sinon il y serait encore ! comme Lacey il n'abritaient quand même pas au moment il étaient sur le pré en train de jouer !
Ce n'est pas la même approche de recrutement et le même système de promotion ..ne pas en convenir est soit se voiler la face soit nier une évidence.

@Pouic 27 : On peut critiquer BL sur la forme, sans aucun doute. Sur le fonds, il a raison : l'arbitrage est un problème. Autant pour les clubs professionnels, qui sont gérés comme des entreprises et tributaires des erreurs d'arbitrage qui peuvent avoir des conséquences lourdes (perte de titre, non-qualification, etc.), que pour les supporters pour qui c'est très frustrant et injuste qu'une erreur d'arbitrage vienne changer l'issue d'un match (cf. finale de RWC en 2011, match contre l'Angleterre dans les VI nations l'année dernière, et les exemples sont nombreux).

En synthèse, oui il faut respecter les arbitres, qui sont la plupart du temps intègres et pleins de bonne volonté, mais non, on ne peut pas se satisfaire d'un niveau d'arbitrage moyen dans un championnat professionnel.

D'où le débat que BL a au moins le mérite de lancer. Si BL n'était pas aussi désagréable, provocateur voire voyou, je pense qu'il serait beaucoup plus écouté dans le milieu.

jojo quand tu passes le BE rugby bien sûr que c'est fait
ça fait partie du spécifique et c'est la moindre des choses, après lorsqu'on est de l'autre côté de la barrière c'est toujours différent

  • berval
    390 points
  • il y a 6 ans

La professionnalisation ne doit être qu'une question de salaire mais de formation également.
Tous les entraîneurs devraient suivre une formation d'arbitre et arbitrer quelques matchs dans la saison.

Pour moi, la professionnalisation pourrait quand même apporter un vrai plus surtout au niveau de la préparation physique et comme le dit Chabal Masqué plus le placement est bon plus la vison du jeu et donc des potentielles fautes est meilleure. Or le placement dépend beaucoup de la condition physique du bonhomme.

Par contre il y'a un point sur lequel je n'étais pas au courant c'est sur le fait qu'il n'y pas "de part arbitre" dans les droits télé. Quelqu'un sait si ce que dit B. Laporte est vrai? Parce que sinon je ne comprends pas pourquoi ces droits tv sont touchés par les clubs et pas par les arbitres!
Après tout on rémunère les clubs car sans eux pas de spectacle mais sans arbitre pas de spectacle non plus! Donc pourquoi n'auraient-ils pas droit à une part du (gros) gâteau?? Ca pourrait en aider pas mal à se former davantage par exemple ou tout simplement à encadrer la formation des arbitres dès le plus jeune âge...

@Harry : Je parlais des arbitres français quand j'évoquais la situation professionnelle des arbitres de haut niveau. Je ne connais pas la situation de tous les arbitres internationaux.
Quant à Glen Jackson, il arbitrait les petits niveaux en Angleterre, en parallèle de sa carrière de joueur.

  • Harry
  • il y a 6 ans

C'est une "corporation" qui s'autoprotège...Le meilleur exemple:Glen Jackson est passé en 2 saisons de joueur pro en activité à arbitre international ...Strictement impossible en France ou on aurait tout fait pour l'écoeurer en le faisant arbitrer en séries régionnales pendant des années préservant ainsi la filière organisée par la DTNA pour la promotion de ses arbitres.
On retrouve le même corporatisme à la DTN qui protège son pré carré pour s'opposer autant qu'elle le peut à la sélection de joueurs non formés en France.
Par ailleurs contrairement à ce qui est indiqué il y a des arbitres pro et internationnaux qui ont fait des études supérieures et mettent entre parenthèses de belles situations mais pas les 4 français (seul Raynal est prof d’éducation physique).

Au niveau de l'arbitrage, un truc qui me choque aussi, c'est que les arbitres de touche prennent de moins en moins leurs responsabilités ... Il y a des actions où ils ont le nez sur le ballon et ils ne savent pas prendre une décision, il faut que ce soit la vidéo qui décide ... Du coup l'arbitre de champ est seul... En plus, quand il leur arrive de prendre une décision, l'arbitre de champ demande quand même la vidéo : ce qui ne vous pousse pas à en prendre
Enfin et ce n'est pas simple, les règles du rugby sont interprétables et donc c'est à l'arbitre que revient cette responsabilité. Faudrait peut être modifier quelques trucs pour qu'il n'y ait pas plusieurs interprétations possibles pour une même action, mais c'est certainement plus facile à dire qu'à faire je l'admet.

Un des problèmes de l'arbitrage en France, surtout dans les niveaux les plus bas, c'est que les bons arbitres, ou du moins les plus corrects, ne restent pas en série, ils progressent vite vers les meilleures divisions, et donc du coup, là où on aurait besoin des meilleurs arbitres (les plus pédagogiques, les plus autoritaires, les plus entraînés physiquement) et bien on a ceux qui ont atteint leur seuil d'incompétence.

Ils sont incompétents pour ce niveau, mais trop bon pour celui du dessous, donc ils restent.

Et plus on remonte la pyramide plus on trouve des arbitres qui ont atteint leur seuil d'incompétence.

Outre la professionnalisation des arbitres élites, il faut réussir à un moment à faire venir un grand nombre de personne à l'arbitrage, et dans la masse promouvoir les meilleurs.

Yakafaukon... Concrètement ça pourrait passer par des sommes pour les déplacements plus importantes, mais comme ce sont les clubs qui payent les indemnités (à 50/50 il me semble), ce serait les mettre financièrement encore plus dans le rouge.

  • Larych
    3834 points
  • il y a 6 ans

Je suis totalement d'accord avec toi Pouic, d'ailleurs je crois que sur une précédente sanction il avait du arbitrer un match.
Il devrait y avoir l'obligation pour chaque joueur d'arbitrer un matchan même dans les divisions jeunes pour qu'ils se rendent comptent des difficultés.
En plus je suis sur que ca ferait plaisir à des gamins de ce faire arbitrer par Vosloo, Dulin ou Clerc.

Pas de match sans arbitre et pourtant c'est assez ingrat comme fonction, on vient rarement vous féliciter, par contre la critique est facile.
Il faudrait que les gens qui se disent professionnel du rugby montrent qu'ils le sont en respectant les décisions de ces arbitres.
Je propose que Mr BL arbitre un match, peu importe la division, pour qu'il comprenne de quoi il en retourne, qu'on visionne le match et qu'on lui mette sous le nez toutes les erreurs qu'il a commise, ça pourrait lui ouvrir les yeux...
Je vais me prendre un pelletée de pouces rouges !!! Tant pis, marre de ces donneurs de leçons ...

  • HOOKER
    3315 points
  • il y a 6 ans

laporte president!!!!

je suis aussi pour la professionnalisation avec une rémunération pas forcément énorme mais qui permette de vivre tranquillement avec les contraintes du métier, dans ma tête entre 3000 et 4000 euros par mois en top 14
avec des missions toute la saison avec les clubs, les centres de formation etc
que les mecs n'aient que le rugby à penser

Sujet délicat. Au niveau amateur, le niveau reste déjà parfois affligeant pour certains arbitres plus prompts à venir pour toucher une bourse qu'en étant de véritables fans de rugby (heureusement, ceux-là sont rares, mais existent...)
En revanche, certains sont de vrais passionnés et ça se ressent au niveau du sifflet, et ça n'a pas de prix.

Pour moi les meilleurs arbitres sont souvent des "rugbyphiles" qui sentent le jeu, et/ou ont une condition physique au dessus (oui, me faire gratter à la course par l'arbitre en F3 m'est déjà arrivé...).

Après si on regarde les arbitres des pousse-cailloux, ils ont une rigueur physique imposée. Et un arbitrage c'est quand même "mieux tu es placé, meilleures sont tes décisions".

Bref très bon article qui nous montre encore le chemin à parcourir même si au final je reste sans avis tranché...

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
Réseaux Sociaux
News
Vidéos
News
Transferts
News
News