FLASHBACK. 2012. Morgan Parra et le XV de France arrachent le match nul face à l'Irlande au Stade de France
FLASHBACK. 2012. Le XV de France arrache le match nul.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Indisciplinée après une grosse première mi-temps et deux essais de Tommy Bowe, l'Irlande voit revenir le XV de France grâce au pied de Morgan Parra.
Avant 2012, les matchs nuls entre le XV de France et l'Irlande dans le Tournoi des 5 nations se comptaient sur les doigts d'une main. Désormais, ils sont au nombre de sept. Depuis deux ans, Français et Irlandais ne parviennent pas à se départager. Ce n'est pas faute d'avoir essayé. Il y a deux saisons, Bleus et Verts sont forcés de devoir remettre leur affrontement à plus tard pour cause de pelouse gelée au Stade de France. C'est donc le 4 mars, et non le 11 février que les deux équipes se retrouvent. Comme souvent, l'entame des Bleus est catastrophique. Tommy Bowe, qui n'en demandait pas tant, intercepte une passe de François Trinh-Duc et s'en va tranquillement marquer. Les Bleus ont tenté de relancer de leur camp, mais se font punir. Malgré tout, les Tricolores restent au contact grâce au pied de Parra (6-10), même s'ils manquent de se faire intercepter une deuxième fois par l'ailier de l'Ulster. Celui-ci parvient cependant à ses fins avant la mi-temps en ajustant la défense d'un très bon jeu au pied pour lui-même avant de rentrer en terre promise pour le doublé (6-17).

À la mi-temps, les joueurs de Philippe Saint-André ne sont pas dans les meilleures dispositions pour remporter cette rencontre. Trinh-Duc, malgré l'interception, produit une bonne prestation ballon en main mais son jeu au pied laisse à désirer. Cependant, on peine à voir les centres français de l'ASM, Aurélien Rougerie et Wesley Fofana. Après une pénalité de leur coéquipier, ce dernier exploite un ballon cafouillé sur les 40m irlandais pour mettre les canne, résiste Rob Kearney et permet à la France de revenir dans la partie (14-17). S'il manque la transformation, Morgan Parra est décisif quelques minutes plus tard en passant une nouvelle pénalité pour l'égalisation (17-17). Les Irlandais, après une excellente première mi-temps, payent leur indiscipline (12 contre 4 pour les Bleus). Aucune des deux équipes n'est vraiment satisfaite par ce match nul.


La composition du XV de France en 2012 :

XV de France

1
Poux
2
Szarzewski
3
Mas

4
Papé
5
Maestri

6
Dusautoir
8
Harinordoquy
7
Bonnaire

9
Parra
10
Trinh-Duc

11
Malzieu
12
Fofana
13
Rougerie
14
Clerc

15
Poitrenaud

16
Servat
17
Debaty
18
Nallet
19
Picamoles

20
Dupuy
21
Beauxis
22
Mermoz

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Pour les inconditionnels de Trinh-Duc, je ne sais pas si ce match joue en sa faveur...
Quant à Parra, certains ont beau le trouver lent, il fait le boulot et il enquille les points, tout de même.

A l'époque, notre pack avait trouvé la marche avant...

@Monkey06, derrière Dulin se suffit à lui-même pour largement nous faire oublier Poitrenaud et Médard réunis.

Perso notre ligne d'arrière type devrait être comme celle ci ! Bien que je sois en Australie en ce moment, et que je suis moins le top 14, Malzieu et Rougerie ils sont pas morts ? Ils sont largement plus efficace que Basta et cie. Et à la place de Poitrenaud, il suffit de mettre Médard. Et on a une ligne arrière qui sait jouer ensemble. Après depuis l'absence de Servat, je trouve qu'on a plus de "vrais" talonneur. Et comme le dit @LouRugby, je préfèrerais voir Nallet à la place de Papé, qui pour le coup n'est pas bon en tant que capitaine ...

Elle avait de la gueule tout de même l'équipe cette année là : imanol, bonnaire, malzieu, rougerie, poitrenaud, la charnière parra-trinh duc
Certains d'entre-eux peuvent revenir je pense, bien que nous ayons de futurs grands joueurs dans l'équipe actuellement

pas faux Lourugby, mais :

Bonnaire, Rougerie, Clerc, Poitrenaud, Malzieu, para, trindhuc... peuvent revenir si il ne trouve pas mieux

un mec comme maestro était titulaire déjà, et n'avait pas la pression de se faire sortir au premier match raté, épée de damocles qui semble être au dessus de tous

  • chouber
    35615 points
  • il y a 6 ans

Comme si un Mermoz ne suffisait pas, il y en avait deux sur le banc en 2012 visiblement 😉

Cette composition montre les lacunes de St André...
Les Nallet, Bonnaire... sont de grands joueurs ayant beaucoup apportés aux bleus, mais il était évident qu'ils allaient prendre leurs retraites avant le prochain mondial, et les titulariser à la place de jeunes pouvant prétendre au mondial, c'est perdre du temps. Chose qu'on est en train de payer.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News