FLASHBACK. 2012. Le pragmatisme du XV de France l'emporte sur la fougue de l'Ecosse
2012. Le pragmatisme du XV de France l’emporte sur la fougue de l’Ecosse.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
En 2012, le XV de France bat l'Écosse après une très longue pause due au report du match contre l'Irlande. Une victoire loin d'être aboutie.
En 2012, le XV de France affrontait l'Écosse après une très longue pause due au report du match contre l'Irlande après le fameux épisode de la pelouse gelée du Stade de France. Un match où est notamment présent le très prometteur Stuart Hogg. Pour ses débuts sous le maillot du Chardon, l'arrière marque en coin et donne l'avantage aux siens dès la 7e minute de jeu. Il devient au passage le 12e plus jeune marqueur d'essai de l'histoire à 19 ans et 247 jours. Une nouvelle entame ratée pour des Tricolores surpris par la patience et le réalisme des Écossais qui prennent rapidement le score. La rencontre est animée malgré une série de pénalités de part et d'autre. Si les locaux semblent avoir la mainmise sur le match, les Français, bien que maladroits, restent dangereux avec notamment une belle accélération de Médard épaulé par son coéquipier à Toulouse Vincent Clerc. Indisciplinés, les Tricolores voient l'écart au tableau d'affichage augmenter alors que Greig Laidlaw punit l'indiscipline adverse. Un retard qui aurait pu être fatal aux Bleus face à une équipe comme le Pays de Galles par exemple.

Face aux Écossais, les hommes de Philippe Saint-André finissent tout de même par trouver la faille par l'intermédiaire de Wesley Fofana après un bon travail de Trinh-Duc. Le match est relancé alors que Morgan Parra transforme l'essai (10-7). Les défenses sont en place de chaque côté et comme souvent Thierry Dusautoir abat un boulot monstrueux. Il terminera d'ailleurs la rencontre avec total de 25 plaquages ! Les autres avants répondent présent notamment en mêlée et obtiennent une pénalité que transforme le demi de mêlée de Clermont avant la pause (10-10). L'entame de deuxième mi-temps est bien meilleure pour les Français qui pour la première fois de la rencontre mènent au score grâce au pied de Parra. Mais les Écossais sont joueurs et surtout très inspirés à l'image de ce turnover bien exploité par John Barclay, De Luca et Vernon qui amène à l'essai de Lee Jones (17-13). Une fois de plus, la réaction des Français ne se fait pas attendre. Trois minutes plus tard, c'est Médard, avant de se blesser au genou droit, qui permet à la France de repasser devant, puis de remporter ce match avant une nouvelle pénalité de Morgan Parra (17-23).

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Il est pas bizarre. Y'a pas de ruck puisque un ruck est constitué d'un porteur de balle, d'un défenseur et d'un troisième joueur quelque soit son équipe. Dans la mesure ou l'écossais se remet sur ses appuis, il n'y a pas eu constitution de ruck et donc pas de ligne de hors jeu.

@jonahlemou : Oui il y avait d'ailleurs eu polémique à ce sujet...

Oh my god !
2012 : deux essais de Fofana et Médard
2013 : deux essais de Fofana et Médard
2014 : pourquoi Fofana est il blessé ????

Il est étrange le 2ème essai écossais non ?

  • ringo
    5260 points
  • il y a 6 ans

mouai , il n'y a plus qu'a espérer la même fin !!!!!!!!!!!!!!!!

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News