XV de France : poste par poste, quels joueurs ont été le plus utilisés depuis la Coupe du monde 2015 ?
XV de France : poste par poste, quels joueurs ont été le plus utilisés depuis la Coupe du monde 2015 ?

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Il reste huit matchs avant l'annonce du groupe de Jacques Brunel pour le Mondial 2019, et dix jours avant le début de la tournée de novembre. Bilan des joueurs les plus utilisés, poste par poste.

Les arrières

Au poste d'arrière, personne ne s'est imposé sur la durée depuis la dernière Coupe du monde. Titulaire au début de l'ère Novès, Maxime Médard a disparu des radars avant de revenir en force lors de la dernière tournée en Nouvelle-Zélande. Mais aurait-il été retenu sans les blessures de ses concurrents ? Le problème, c'est qu'il ne joue jamais en club à ce poste, barré par Thomas Ramos. Idem pour Benjamin Fall, utilisé à l'aile à Montpellier

Voici un tableau des joueurs titularisés à ce poste depuis la fin de la dernière Coupe du monde. On note que c'est Scott Spedding qui a le plus joué. Mais le Castrais est absent.

Nom Nb de titularisations
Scott Spedding 9
Maxime Médard 5
Brice Dulin 5
Benjamin Fall 3
Hugo Bonneval 3
Nans Ducuing 2
Geoffrey Palis 2

(en bleu, les joueurs retenus pour la tournée)


Les ailiers

Si Damian Penaud est appelé à connaître sa première titularisation à l'aile en novembre, c'est parce que les Bleus ne trouvent pas la bonne formule à ce poste. Exemple : sur les 29 matchs disputés par les Bleus depuis la fin du dernier Mondial, Virimi Vakatawa a été titularisé à 17 reprises. Mais le Racingman, bien que disponible, n'a même pas été retenu ! Logique vu ses performances à ce poste. Moins logique vu ses matchs au centre... Troisième joueur le plus utilisé, Noa Nakaitaci n'a pas non plus été sélectionné pour cette tournée.

On note qu'à l'aile, la polyvalence prédomine : Gaël Fickou, Benjamin Fall, Wesley Fofana, Hugo Bonneval et Nans Ducuing ont également été titularisés à d'autres postes.

Voici un tableau des joueurs titularisés à ce poste depuis la fin de la dernière Coupe du monde. (Rattez a joué au moins une fois, mais n'a jamais été titularisé)

Nom Nb de titularisations
Virimi Vakatawa 17
Teddy Thomas 9
Noa Nakaitaci 7
Yoann Huget 6
Rémy Grosso 4
Gaël Fickou 3
Djibril Camara 3
Benjamin Fall 2
Wesley Fofana 2
Hugo Bonneval 2
Nans Ducuing 1
Gabriel Lacroix 1
Xavier Mignot 1

(en bleu, les joueurs retenus pour la tournée ; en rose, les joueurs retenus mais forfaits)


Les centres

C'est sûrement l'un des postes les plus fournis du rugby tricolore ! Problème : entre les blessures des uns et les méformes des autres, ni Novès ni Brunel n'ont trouvé l'équivalent de la paire Smith / Nonu ou du duo O'Driscoll / D'arcy. Rémi Lamerat et Gaël Fickou ont été les plus utilisés, mais le premier est forfait. Mathieu Bastareaud devrait accompagner le second face aux Boks.

Voici un tableau des joueurs titularisés à ce poste depuis la fin de la dernière Coupe du monde.

Nom Nb de titularisations
Rémi Lamerat 12
Gaël Fickou 12
Geoffrey Doumayrou 8
Mathieu Bastareaud 7
Maxime Mermoz 4
Jonathan Danty 4
Wesley Fofana 4
Henry Chavancy 3
Damian Penaud 3
Julien Rey 1

(en bleu, les joueurs retenus pour la tournée ; en rose, les joueurs retenus mais forfaits)


N°10

En tout, sept joueurs ont été titularisés au moins une fois depuis le dernier Mondial. C'est beaucoup, mais les sélectionneurs ont le plus souvent été contraints de changer leurs plans au gré des forfaits (Lopez, Trinh-Duc, Jalibert...).

Camille Lopez devrait débuter cette tournée dans la peau d'un titulaire. Voici un tableau des joueurs titularisés à ce poste depuis la fin de la dernière Coupe du monde.

Nom Nb de titularisations
François Trinh-Duc 8
Jules Plisson 6
Camille Lopez 6
Anthony Belleau 5
Lionel Beauxis 2
Jean-Marc Doussain 1
Matthieu Jalibert 1

(en bleu, les joueurs retenus pour la tournée)


N°9

En termes de rapport qualité / quantité, c'est là que le réservoir tricolore est le plus important. Mais les forfaits sont toujours plus nombreux, et dictent les choix des sélectionneurs. Maxime Machenaud a par exemple profité du forfait de Dupont l'an passé. Cette année, ce sera le contraire, sans oublier les nombreuses défections forcées d'un Morgan Parra.

Seul Baptiste Serin est rarement blessé. Voici un tableau des joueurs titularisés à ce poste depuis la fin de la dernière Coupe du monde. (Couilloud a joué au moins une fois, mais n'a jamais été titularisé)

Nom Nb de titularisations
Maxime Machenaud 12
Baptiste Serin 10
Morgan Parra 3
Antoine Dupont 2
Sébastien Bézy 2

(en bleu, les joueurs retenus pour la tournée ; en rose, les joueurs retenus mais forfaits)


N°8

Picamoles, et le désert. Le N°8 a souvent déçu sous le maillot bleu depuis le dernier Mondial, mais s'il est aussi souvent utilisé, c'est parce que le réservoir est très faible à ce poste, avec de nombreux étrangers en Top 14. Seul n°8 de métier convoqué par Brunel cet automne, Gourdon ayant été écarté, et Tauleigne forfait.

Voici un tableau des joueurs titularisés à ce poste depuis la fin de la dernière Coupe du monde.

Nom Nb de titularisations
Louis Picamoles 16
Kevin Gourdon 4
Marco Tauleigne 4
Damien Chouly 3
Fabien Sanconnie 1
Loann Goujon 1

(en bleu, les joueurs retenus pour la tournée ; en rose, les joueurs retenus mais forfaits)


Troisième-lignes ailes

La différence entre troisième-ligne côté ouvert et fermé existe, et le déséquilibre entre les deux est un problème chez les Tricolores.

XV de France : pourquoi un tel déséquilibre en 3ème-ligne ?Novès comme Brunel n'ont pas trouvé la bonne formule. La preuve : c'est à ce poste que le plus de joueurs ont été utilisés. L'absence de Kevin Gourdon a de quoi surprendre, surtout vu le nombre de joueurs convoqués pour la tournée.

Voici un tableau des joueurs titularisés à ce poste depuis la fin de la dernière Coupe du monde. (Jelonch et Lapandry ont joué au moins une fois, mais n'ont jamais été titularisés)

Nom Nb de titularisations
Kevin Gourdon 14
Yacouba Camara 10
Wenceslas Lauret 9
Loann Goujon 5
Judicael Cancoriet 4
Damien Chouly 3
Kelian Galletier 2
Mathieu Babillot 2
Bernard Le Roux 2
Charles Ollivon 2
Fabien Sanconnie 2
Sekou Macalou 1
Raphaël Lakafia 1
Antoine Burban 1

(en bleu, les joueurs retenus pour la tournée ; en rose, les joueurs retenus mais forfaits)


2èmes-lignes

Le staff tricolore a beaucoup de certitudes à ce poste. Et sauf blessure, on connaît déjà les sélectionnés pour la prochaine Coupe du monde, où Bernard Le Roux pourrait profiter de sa polyvalence pour faire partie du squad.

Voici un tableau des joueurs titularisés à ce poste depuis la fin de la dernière Coupe du monde. (Lambey et Metz ont joué au moins une fois, mais n'ont jamais été titularisés)

Yoann Maestri 19
Sébastien Vahaamahina 14
Paul Gabrillagues 6
Julien Le Devedec 5
Alexandre Flanquart 4
Romain Taofifenua 3
Bernard Le Roux 2
Paul Jedrasiak 2
Arthur Iturria 2
William Demotte 1

(en bleu, les joueurs retenus pour la tournée ; en rose, les joueurs retenus mais forfaits)


Pilier droit

Demba Bamba va-t-il tout relancer à ce poste ? C'est en pilier droit que le nombre de joueurs titularisés est le plus faible. Ecarté, Rabah Slimani a finalement été rappelé suite au forfait d'Uini Atonio.

Voici un tableau des joueurs titularisés à ce poste depuis la fin de la dernière Coupe du monde. (Kotze et Boughanmi ont joué au moins une fois, mais n'ont jamais été titularisés)

Rabah Slimani 17
Uini Atonio 11
Cedate Gomes Sa 1

(en bleu, les joueurs retenus pour la tournée ; en rose, les joueurs retenus mais forfaits)


Talonneurs

Difficile de s'exprimer quand le capitaine occupe ce poste. De fait, Guilhem Guirado a débuté 22 des 29 matchs des Bleus depuis le dernier Mondial. Sa doublure officielle Camille Chat n'est qu'à trois titularisations, toutes lors de la dernière tournée en Nouvelle-Zélande. Julien Marchand a été appelé, mais il n'a encore jamais joué en bleu.

Voici un tableau des joueurs titularisés à ce poste depuis la fin de la dernière Coupe du monde. (Bourgarit et Tolofua ont joué au moins une fois, mais n'ont jamais été titularisés)

Guilhem Guirado 22
Camille Chat 3
Rémi Bonfils 2
Clément Maynadier 1
Adrien Pélissié 1

(en bleu, les joueurs retenus pour la tournée)


Pilier gauche

Jefferson Poirot et Dany Priso sont en concurrence, mais le Bordelais s'est clairement installé depuis la dernière Coupe du monde. On note que trois des cinq piliers gauche titularisés ont connu leur première sélection après le Mondial 2015.

Voici un tableau des joueurs titularisés à ce poste depuis la fin de la dernière Coupe du monde. (Pontud, Chaume, S. Taofifenua et Pelo ont joué au moins une fois, mais n'ont jamais été titularisés)

Jefferson Poirot 17
Cyril Baille 6
Dany Priso 3
Eddy Ben Arous 1
Xavier Chiocci 1

(en bleu, les joueurs retenus pour la tournée)

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

imaginez un peu qu'on doit être la seule nation du monde a avoir 35 joueurs utilisés a chaque poste depuis la fin de la dernière coupe du monde.
et quand je vois les noms, il aurait suffit de :
15 : Medard Dulin
14 et 11 : Thomas Huget Grosso Lacroix
12 et 13 : Fickou Penaud Fofana Lamerat
10 : Lopez Jalibert
9 : Dupont Parra
8 : Picamoles Goujon
7 : Gourdon Macalou
6 : Lauret Babillot
5 et 4 : Iturria Vahaamahina Maestri Lambey
2 : Guirado Chat Bourgarit

pour avoir un groupe solide expérimenté et complet.

  • stef7
    7071 points
  • il y a 1 an

Le propre d'un sélectionneur même s' il a un passé d'entraineur de club est de faire jouer un gars à un poste autre que le sien sous raisons diverses. Chose qu'il ne faisait guère en tant qu'entraineur....Parfum de fédé??? Politique de merde??? Liberté de sélection???? Il doit bien y avoir une explication quelque part? Par contre pas d'explication logique?? Un remplaçant qui rentre à un autre poste pour raison de blessure cela se comprend, pour le reste grand mystère...Il est un temps ou on fait jouer pilier un deuxième ligne!!!! (il y a longtemps soit mais je m'en souviens encore!)(En amateur on m'a fait monter en pilier (les bons résultats pas avant deux ans!!!)

Oui, c'est vrai, beaucoup de rotations, conséquence certainement comme dit ci-dessous de Maratop14, type de jeu pratiqué par extension blessures, incidence de la vox populi etc...
Il y a aussi deux autres dimensions qu'il convient de prendre aussi en considération.
La première tient précisément au : "Au sortir de la CDM 2015". La dite Coupe du Monde se soldant par un bilan sportif apocalyptique, il me semble assez naturel que, considérant que le groupe d'alors avait failli, somme-toute assez logique de s'inscrire dans une logique de reconstruction...Donc, avec son lot d'essais, de tâtonnements, accessoirement d'erreurs de casting. Si cette CDM (et je dirais plus encore, les 4 années qui ont précédé !!!!) avait été couronnées de succès sportif (et aussi d'estime !!!), il y a fort à parier que le turn-over aurait été moindre (le Coach de l'edf de Foot a qd-mm moins à se gratter la tête pour composer son groupe aujourd'hui, il y a 2 ou 3 certitudes !)...Bref, tu pars de zéro, forcément il y a plus de changements dans la construction d'un groupe que si tu pars du sommet avec son lot de garanties.
La seconde, tient aux changements de Staff mais aussi a la façon bien Française de désigner les Staff. Depuis bientôt trente ans, le passage d'un Staff à l'autre s'effectue systématiquement sous le sceau de la rupture avec le prédécesseur. La logique qui en découle est : "Il faisait ça ? Je vais faire tout l'inverse !"..Quelque-part, ça peut se comprendre puisque c'est sur ces principes-mm qu'il a été adoubé. En fait, le Rugby Français est en perpétuelle phase de reconstruction depuis plusieurs décennies (ou en quête de révolution, mais le résultat reste le mm) avec son lot de remous, volte-face, remise en question etc...La plupart des nations qui sont dans la performance s'appuient sur un socle de solidité mais aussi de continuité au niveau des encadrements. Pas nous..

@MARCFANXV

Mais si, nous aussi on de la continuité, mais dans la médiocrité des dirigeants de la Fédé.

@lelinzhou

Ceci expliquant peut-être cela ?

@MARCFANXV

Pas "peut-être", sûrement au moins en partie.

Toute cette alternance de bleu ciel et de blanc me fait penser à quelque chose, mais alors quoi...?

Quoi qu’il en soit, ce n’est pas Virimi Vakatawa qui me manquera.

@Vietaviederugbyman

Je pensé que tu ne lui manquera pas non plus. Comme ça tout fini bien.

  • Ahma
    93197 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

C'est peu courant une faute d'orthographe dans un pseudo, non ?

@Ahma

Mon dieu Jésus Crix... Je viens de me relire...
Sinon effectivement, il aurait dû être recalé à l'inscription ^ ^

Cela permet de constater deux choses, même si l'on savait déjà cela :

- on a beaucoup de blessures ;

- on n'a aucun projet.



Avec un projet arrêté, l'effet des blessures se ferait moins ressentir. Pour chaque poste tu arrêtes un groupe de 3-4 joueurs, et tant que ces joueurs sont opérationnels tu ne vas pas piocher en dehors, et quand le joueur revient de blessure il revient dans les plans de la sélection. Les jeunes tu les intègres en les plaçant sur le banc. Le seul cas où tu ouvres ton groupe c'est si tu as un joueur qui explose réellement à côté, mais sur au moins une saison (le mec qui flambe pendant 3 mois, ce n'est pas un motif pour écarter un gars installé en sélection).

Au lieu de finir avec 10 joueurs qui ont en moyenne 2 sélections chacun, tu finis avec un groupe de 3-4 joueurs qui ont 5-6 sélections. Cela ne te transforme pas un joueur moyen en joueur de haut niveau, mais au lieu d'avoir des joueurs moyens novices tu as des joueurs moyens avec un peu de bouteille et plus d'automatismes dans le groupe puisqu'ils jouent plus souvent ensemble.



C'est frappant sur nos flankers, on en a testé 14 mais il n'y en a que 4 qui ont au moins 5 capes sur 4 ans. Non seulement on n'a rien installé, mais en plus les joueurs n'ont pas été vraiment testés. En 2 matchs tu n'as le temps de rien, surtout quand ce sont tes premières capes. Il n'y a que nous pour croire qu'on va trouver des joueurs novices qui en 2 matchs vont avoir démontré qu'ils sont des titulaires indiscutables de niveau international.

  • to7
    14366 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

on n'est décidément pas d'accord souvent, je pense qu'un projet de jeu indépendant des joueurs disponibles c'est de l'ordre du fantasme.
On peut mettre en place un projet similaire avec fofana lamerat ou fickou danty mais si on doit faire entrer dans la rotation bastareau ou chavancy, il faut modifier les plans.
J'espère qu'on ne jouera pas de la même façon avec lopez qu'avec belleau (pourtant je dois faire partie des derniers défenseurs de belleau).
Pour moi un bon coach n'est pas celui qui cherche à tout prix à faire entrer des joueurs dans un moule mais celui qui exploite au mieux les qualités des meilleurs qu'il a à disposition en leur donnant un cadre dans lequel ils peuvent s'épanouir.

@to7

Je suis entièrement d'accord sur le fait que ton plan de jeu ne peut pas être dissocié des joueurs utilisés. Mais d'où justement l'utilité d'avoir un projet cohérent et bien établi à l'avance : tu observes les joueurs disponibles, tu retiens ceux que tu souhaites utiliser, tu définis un projet de jeu qui leur correspond. Ton lot de 3-4 joueurs retenus par poste, ce sont des joueurs qui correspondent à ton projet de jeu (peu importe si tu as retenu les joueurs par rapport au projet de jeu ou si tu as choisi ton projet de jeu en fonction des joueurs). Et le jour où tu as trop de blessés et que tu dois ouvrir ton groupe, tu pioches des joueurs qui rentrent dans ton projet au lieu de changer ton projet parce que tu dois l'adapter à un nouveau joueur certes bon mais qui n'y rentre pas... Changer ton projet de jeu c'est cohérent si c'est pour intégrer un Wilkinson mais si c'est pour y intégrer un joueur moyen de Top14 cela n'a aucun intérêt, autant aller prendre un autre joueur moyen de Top14 qui rentre déjà dans ton plan de jeu. Sinon tu ne t'en sors plus : à chaque blessé tu chamboules l'intégralité de ton groupe, à chaque blessé tu changes de plan de jeu. Et tu finis comme nous, une sélection sans aucun repère que ce soit dans les joueurs ou dans le jeu et qui se demande pourquoi nous n'avons pas d'automatismes.

  • to7
    14366 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

ok on est plutôt d'accord en fait, comme quoi ça peut arriver

@Team Viscères

Ce qui serait bien ce serait de conserver les mêmes joueurs (hors blessures) et de changer les dirigeants.

@Team Viscères

Team, tu veux pas aller expliquer ça à la FFR, la rédaction de l'Equipe et celle du Midol ?
On t'en sera tous reconnaissants.

@Flanquart St Lazare

Pour la FFR j'ai prévu un coup d'état et de mettre MarcFanXV à la tête de la Fédé.
Pour l'Équipe et le Midol, j'ai prévu de les fermer purement et simplement.

@Team Viscères

On peut s'occuper des journaux avec Ahma et Dudu, ça peut être drôle.

  • Ahma
    93197 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

Donc apparemment ce sera toujours un ancien pilier le numéro deux de la fédé, mais au lieu d'être médecin (?) il sera tchoutchoutier.

@Ahma

Cela ne va pas gréver (hihi ohoh ahah) la qualité du service.

  • to7
    14366 points
  • il y a 1 an

Le problème est qu'on parle de ce manque de stabilité comme si c'était un caprice des sélectionneurs alors que ce sont les blessures qui provoquent ce turnover massif. Et que si on se blesse plus dans le rugby français qu'ailleurs c'est pour des raisons structurelles profondes, le nombre de match bien sur, mais aussi l'arbitrage et la mentalité de coachs qui font jouer les mecs blessés ou jusqu'au point de rupture. Il y a probablement un souci également dans la prépa physique.
Bref il y a vraiment des choses à remettre en question si on veut permettre à notre edf de retrouver un niveau digne du réservoir énorme de joueur de notre pays (si on compare à des pays aux réservoirs bien plus faibles et qui sont pourtant loin devant nous)

@to7

Bien dit mais je dirais que le problème majeur pdv blessés, c'est le style de Rugby du Top 14. C'est un Rugby des tranchées, très pauvre et frontal, qui use plus les joueurs que n'importe où ailleurs.

  • to7
    14366 points
  • il y a 1 an
@Rémi teLamettra

tout à fait d'accord, c'est pour ça que je parle d'un problème culturel et d'arbitrage, parce que je pense qu'on ne peut sortir de ce rugby top 14-18 qu'en modifiant la façon dont certaines phases de jeu sont arbitrées, qu'on s'entende bien, je ne dis pas que c'est simple

@to7

Oui bien vu, l'arbitrage contribuerait aussi. Mais je pense surtout qu'il faut mettre à jour les staff des entraîneurs: Clermont ou Racing font bien partie du Top 14 et sont soumis aux mêmes contraintes que les autres, mais produisent un Rugby de qualité digne du niveau Européen et de ce qu'il se fait de mieux, et pourtant ont un effectif à majorité français.

  • to7
    14366 points
  • il y a 1 an
@Rémi teLamettra

Je suis d'accord c'est bien la preuve que le talent individuel ne manque pas contrairement à ce que disait psa pour justifier ses échecs.. néanmoins ces deux clubs ont chacun trois sélectionnés/sélectionnables blessés actuellement

@to7

le manque de talent individuel est une fausse excuse du grand public et de toute façon une lecture superficielle de l'échec de l'équipe nationale depuis plusieurs années.

  • to7
    14366 points
  • il y a 1 an
@Rémi teLamettra

Oui c'est plus facile quand les ballons sont perdus en touche d'accuser le talon d'être un pizzaiolo que de remettre en cause une organisation qui abouti au manque de coordination d'un alignement, c'est plus facile de ricaner sur des joueurs qui auraient des moufles quand les passes n'arrivent pas que de voir les problèmes d'organisation offensive.
Ce qui me fait un peu enrager c'est de voir des spécialistes avoir recours à cela de façon complétement démagogique, ça ne fait qu'accentuer le turn over, en ce qui concerne psa, de la part d'un sélectionneur c’était franchement dégueulasse comme manière de se couvrir.
En France on aurait dégagé Beauden Barret après son premier match raté face aux perches

@to7

Ah tiens, j'ai trouvé un individu sensé décidément. On pense tout à l'individuel en France. Un grand ouvreur c'est un grand magicien séduisant qui fonctionne à l'inspiration et l'instinct, et un joueur n'est bon que s'il gagne constamment ses duels.

Quand on observe de près le Rugby international des 6-7 dernières années et qu'on comprend que plusieurs joueurs français seraient titulaires en force dans d'autres nations majeures, et inversement beaucoup de cadres Anglais Irlandais Gallois Écossais ou autres ne débuteraient même pas les matches avec le xv de France...

  • Tekaha
    4093 points
  • il y a 1 an
@to7

Je suis d'accord avec toi mais il n'y a pas que cela ! Les autres nations convoquent assez souvent des groupes élargis à 40-45 joueurs, ce qui automatiquement permet de créer une plus grosse continuité. Mais pas sûr que les clubs de Top14 soit d'accord...

  • to7
    14366 points
  • il y a 1 an
@Tekaha

c'est aussi vrai mais quand on regarde les joueurs déjà capés mais non retenus (qui pourraient postuler dans un groupe élargi) il y a beaucoup de blessés
palis spedding et dulin rien qu'en 15, camara et lacroix à l'aile; la liste des blessés est encore plus éloquente, je crois que ce serait un sparadrap sur une jambe de bois

Nation Average age of squad at World Cup 2015 Average number of caps at World Cup 2015 New caps since the end of the tournament
Argentina 26.5 39 26
France 28.4 32 23
Italy 27.6 38 20
Ireland 28.2 34 19
Australia 27.3 41 13
England 26.2 25 12
South Africa 28.2 42 12
New Zealand 28.2 48 11
Scotland 26.6 23 7
Wales 26.3 34 3
Sinon j'ai trouve ce tableau (desole pour la mise en page) pour completer cet article. Ca montre le nombre de nouveaux capes depuis la derniere coupe du monde ainsi que l'age et le nombre de selection moyen des joueurs a ce moment là. Ca date de 2017 mais la tendance doit etre la meme aujourd'hui je pense.
Le cas de l'Argentine est un peu à part avec les boulversement dus à la creation de leur province en super rugby, mais sinon on voit bien que c'est la France qui a eu le moins de stabilite et le plus de nouveaux arrivants. On voit aussi qu'a age similaire les nations du sud sont beaucoup plus capees - on donne leur chance aux jeunes et on les grille pas à la première erreur. On voit aussi le faible reservoir Gallois et Ecossais. Et derniere chose interessante qui nous concerne, les anglais avaient une moyenne d'age très faible et peu experimentee mais ont eu peu de changement depuis - ils seront bien prets dans 1 an.

@Silkerin

très intéressant, en effet. merci silk

@Silkerin

Merci.

Ce qui serait interessant c'est d'avoir un comparatif avec les autres nations. Par exemple 20 3e lignes (avec 8), 13 ailiers, 7 arrieres ou ouvreurs en 3 ans ca me parait enorme et cette absence de stabilite est l'une des raisons de la faiblesse de notre EDF sur le long terme. Comment parler de plan de jeu quand la moitie de l'equipe change a chaque match. C'est deja complique en club avec des mecs qui jouent ensemble tous les jours, alors en selection...

  • Jako33
    15778 points
  • il y a 1 an
@Silkerin

C'est toujours le meme problème. On demande de la stabilité mais les joueurs deçoivent, et la vox populi demande a faire jouer des jeunes ou des mecs qui crèvent l'écran en championnat (qui paradoxalement se mettent en valeur pendant les journées de doublons quand les internationaux se font fesser par les nations du sud). Et tout ça c'est sans parler des blessures qui nous privent régulièrement de nos meilleurs joueurs. Il est clair que le "Marathop 14" n'aide pas et on n'est pas prêt de changer la formule (qui gagne $$$).
Ça va pas aller en s'améliorant, l'éviction de Novès a maintenant crée un précédent, le message est clair: on veut des résultats tout de suite et on préfère donner l'impression qu'on bosse en détruisant et reconstruisant. Autant dire que je suis très pessimiste quant à nos perfs sur les prochains mois et la CDM.

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
Jeux
News
Vidéos
News
News
News