XV de France : pourquoi un tel déséquilibre en 3ème-ligne ?
XV de France : Kelian Galletier a été convoqué.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
La liste de Jacques Brunel interpelle pour son manque d'équilibre et de complémentarité entre les 3ème-lignes.

Côté ouvert contre côté fermé

Openside et blindside, comprenez côté ouvert et côté fermé : la distinction est clairement établie dans le rugby anglophone. Elle est moins vraie en France. Et pourtant : pour qu'une 3ème-ligne soit jugée complémentaire, elle a besoin d'associer des joueurs de ces deux profils pour entourer le n°8. La différence ? Un 3ème-ligne côté fermé, au rôle plus physique, sera désigné pour effectuer les tâches obscures (plaquages, notamment) ou pour fixer la défense dans un jeu à une passe. De son côté, le 3ème-ligne côté ouvert a un profil plus "moderne" et complet : il est mobile, rapide, chasse les adversaires sur le large en sortie de mêlée, se montre efficace au grattage, et est un soutien proche des 3/4 en attaque, où il lui arrive d'assurer la continuité du jeu.

Le problème, c'est donc le déséquilibre de profils entre les troisième-lignes convoqués par Brunel pour cette tournée. Louis Picamoles mis à part, ils ne seront que quatre à Marcoussis : Mathieu Babillot, Wenceslas Lauret, Kelian Galletier et Bernard Le Roux. Et tous ont ce profil de 3ème-ligne côté fermé désigné pour les tâches obscures : Le Roux a d'ailleurs été utilisé à de nombreuses reprises... en 2ème-ligne sur la scène internationale, où le jeu va beaucoup plus vite. 

Peu de courses ballons en main, peu de passes : si leur présence n'est pas scandaleuse - le problème de déséquilibre serait le même dans l'autre sens - cette liste manque cruellement de joueurs de duel chez les avants.

Le symbole d’un jeu tricolore fade ?

Parce qu’ils sont des joueurs dits de « rupture », les 3ème-lignes côté ouvert sont une véritable arme offensive, et leur rayonnement (ou pas) est un bon indicateur au moment d'analyser le jeu d'une équipe. Tranchant, disponible, il finit aussi souvent dans l'en-but. Le meilleur exemple reste Richie McCaw : loué pour sa science dans les rucks, le Kiwi - qui jouait openside flanker - a inscrit 27 essais sur la scène internationale. C'est beaucoup, même ramené à son nombre de sélections avec les Blacks (148).

Or, l'absence de joueurs de ce profil chez les Bleus peut déjà indiquer le style de nos Tricolores jusqu'à la prochaine Coupe du monde. Un jeu minimaliste, peu ambitieux ballon en main, et une grosse défense. Comme lors du dernier 6 Nations, où les Bleus ont accroché l'Irlande et réussi à battre l'Angleterre.

Parmi les principaux déçus, Kevin Gourdon figure en bonne position. Ses débuts en sélection suscitaient beaucoup d’espoirs : sa prestation face aux All Blacks, malgré la défaite, avait notamment été plébiscitée, pour un total de 50m parcourus, trois défenseurs battus, trois offloads et deux franchissements, preuve de son implication offensive. Guy Novès l'avait alors aligné d'entrée à l'aile de sa 3ème-ligne, en compagnie de Picamoles et d'Ollivon, deux autres numéros... 8. 

VIDÉO. XV de France - Kévin Gourdon impressionne face aux All BlacksTitularisé en 8 lors de la dernière tournée, le Rochelais n’évolue d’ailleurs jamais au centre de la 3ème-ligne dans son club, la faute à la présence de Victor Vito. Son absence peut clairement surprendre, tant les joueurs de son profil manquent dans la liste de Brunel.

Qui d’autre ?

Outre Gourdon, ils sont beaucoup à postuler, et à pouvoir apporter offensivement. Sekou Macalou est de ceux-là : le Parisien a longtemps été inconstant, mais son début de saison parle pour lui. Convoqué avec les Barbarians, le Lyonnais Patrick Sobela se révèle, comme son coéquipier Dylan Cretin. Champion du monde avec les U20, passé par les sélections du VII chez les jeunes, Cameron Woki est aussi de ce profil, même s'il joue peu avec l'UBB (six matchs mais seulement deux titularisations, dont une en Challenge).

Une liste à laquelle il convient d’ajouter l’excellent Anthony Jelonch, écarté sur blessure (comme Yacouba Camara) et par exemple très complémentaire de son coéquipier en club, Mathieu Babillot. Au CO, Christophe Urios peut les utiliser avec un numéro 8 perforateur comme Alex Tulou ou Ma’ama Vaipulu. Chez les Bleus, c’est Louis Picamoles qui aurait été susceptible de tenir ce rôle.

Pour le Mondial, l'un de ces joueurs pourrait s'inviter dans l'avion, où six 3ème-lignes devraient prendre place. Sauf si le sélectionneur décide d'appeler un joker au poste de 3ème-ligne centre (Marco Tauleigne ?), en cas de blessure de Picamoles durant la compétition.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • stef7
    7059 points
  • il y a 1 an

Depuis quand une sélection devrait être logique? Équilibre selon BL et moustachu n'est pas à l'ordre du jour!!!! On se demande depuis quand il n'y a pas eu de logique à la fédé, il faut remonter tellement loin que je n'ai aucun souvenirs........

  • to7
    14366 points
  • il y a 1 an

au final surtout on se prend le chou mais si c'est comme l'an dernier entre ce groupe et celui qui prendra part à la tournée, entre les blessures et les suspensions il y a aura peut être une grosse différence qui rendra toutes nos analyses caduques

Au final c'est exactement le même problème de choix de joueurs qu'en 2ème ligne : des joueurs physiques, mais qui manquent de mobilité, de vitesse et de technique ballon en main pour le niveau international. Des joueurs qui certes tourneront à 12 placages/matchs, mais qui n'apportent peu (voir pas offensivement) et qui sont dépassés dès que l'adversaire met un minimum de vitesse (cf l'essai du NZ zizaguant dans la défense tricolore de plots cet été). Bref des joueurs dont on dira qu'ils ont fait un bon match individuellement, mais qui au final n'apportent que peu au jeu collectif. Voir un Lambey étincelant depuis le début de saison être snobé de la sorte, alors qu'il a amené plus de danger en 20 mn et une interception lors de la Tournée d'été que la paire Maestri-Le Roux en quasiment 3 matchs est tellement décevant, mais tellement prévisible.

Il s'agit du gros problème de l'équipe de Pépé pistonné et de son staff : leurs choix tactiques montrent qu'ils sont restés bloqués il y a 15 ans, et ce n'est pas avec une stratégie de 2003 que la France aura la moindre chance en 2023. Après ce n'est pas une découverte : quand le premier choix en 9 est Machenaud (que l'on aime ou pas le joueur), on a compris que le "jeu" prôné allait être allait être restrictif, "defense-first", et sans doute assez loin du plus haut-niveau international actuel.

superbe article,
plus généralement que la 3iem ligne, ça pose question de la réelle compréhension du rugby moderne de nos élites/instances rugbystique.
je vois 2 problèmes ancrés dans la mentalité française, qui rejoint d'ailleurs l'immobilisme dont parle Seyfr en dessous :
Le lobbying de la polyvalence, qui est un cancer : AUCUNE nation majeure n'axe son travail et ne réalise ses squad sur la polyvalence des joueurs. Ils utilisent les joueurs pour leur qualités a leur poste. et ça marche très bien. si cette sacro-sainte idée de la polyvalence marchait, on le verrait autre part. A croire que le Français chauvin et arrogant refuse catégoriquement de faire ce qui marche au niveau international. Restant avec ses œillères et ses certitudes absurdes.

le second problème, est l'absence totale de complémentarité, illustrée dans ce post par la 3iem ligne, mais qui s'étend a toutes les lignes : complémentarité des centres ou on préfère associer deux chars a boeuf (Bastareaud Doumayrou) et décaler les joueurs clés (Fickou Penaud) aux ailes et jusqu’à conseiller a Fofana d'accepter aussi de jouer a l'aile ( CF conférence, propos de Brunel).
Je ne sais pas si vous vous rendez compte de la bêtise d'un tel entêtement, alors que c'est précisément des joueurs aux qualités de vitesse d'évitement et d'explosivité dont on a besoin au centre du terrain (associé qui plus est a une charnière plutôt joueuse et de leur club -#automatismes).
La conséquence et qu'on se prive ainsi de joueurs comme Gourdon Macalou ou Grosso qui me semble indispensables dans l'espoir/ dans l'idée d'un rugby moderne.
A mon sens, tout cela démontre bien la réelle incompréhension et incompétence du staff actuel.

@Chronicoeur31

a mon sens meilleur compo possible (occultant les 2 premières lignes et les blessés)



Babillot Picamoles Gourdon

Parra Lopez

Grosso Penaud Fofana Thomas

Dulin



banc : Macalou Jelonch Dupont Belleau (en attendant mieux) Fickou

  • oli 30
    7316 points
  • il y a 1 an
@Chronicoeur31

Pas mal ta como mais Babillot? Celui qui entre fraichement en jeu contre le Pays de Galles et qui direct se fait prendre de vitesse par Faletau? Ah non je ne valide pas. Défendre en étant hors -jeu dans le lent Top 14, ça lui convient, mais le niveau international c'est autre chose.

En fait, beaucoup de choses tiennent à l'approche que peu avoir un sélectionneur dans son mode de sélection. Si J.Brunel n'est pas l’anti-thèse de GN, il y a qqs sensibles différences...

L'idée que j'en ai est que GN articulait (du moins au début avant que la pression BL ne se fasse trop ressentir) ses sélections sur des hommes susceptibles de coller aux grands principes de Jeu tels qu'il les imaginait voire les rêvait pour rompre après l'échec PSA (Étaient-ce les bons ? Ça, c'est une autre question !). En gros la trame étant : "J'aimerais qu'on arrive à ça ! Il me faut donc des profils joueurs qui soient en capacité d'y parvenir !"

J.Brunel dans un souci de rupture (sinon, à quoi bon changer si c'est pour reprendre le mm flambeau), se positionne dans une approche sensément être plus dans le pragmatisme et choisis ses hommes avec une approche plus simple (L'autre question étant, est-ce gage de succès à terme ?).

En gros la trame étant : " Qu'est-ce que le Rugby Français produit essentiellement comme type de jeu ? Et par extension, dans un souci de repères simples quels hommes peuvent exceller en restant sur ce schéma ?"

La différence entre ces 2 types de raisonnement explique pour partie la constitution des squad respectifs...

  • Seyfr
    4495 points
  • il y a 1 an

L'immobilisme, une spécialité des comics de super héros mais aussi de la France...
On attends en restant sur nos appuis des fois que ça tombe tout cuit.

Super article.
Merci et bravo les gars !

McCaw a mis beaucoup d'essai car c'était un incroyable joueur, mais aussi car il a toujours eu des joueurs de son calibre autour de lui. Ça aide un peu quand même!
Mais il est vrai qu'il a révolutionné son poste.

@Robin des Doigts

Et l'arbitrage au niveau international !

Depuis un an les matchs de l'EDF sont basés sur la défense (cf contre l'Irlande dans le dernier TN6). Cela peut être efficace (cf même match sans le drop qui tue). Mais pour gagner il faut marquer et donc jouer. Cette année encore on sent le même genre de jeu ...
Dit autrement, j'aimerais que la sélection montre un projet de jeu offensif, même s'il n'y a pas beaucoup de troisième ligne de ce profil. Il y en a tout de même quelques uns (voir plus bas dans les commentaires).
Les joueurs sélectionnés devraient être adaptés au projet de jeu et non l'inverse, et surtout ne pas changer en permanence l'équipe. Les profils s'adapteront au projet, un peu comme la sélection naturelle des espèces en fonction de l'évolution du milieu !

  • Pianto
    35841 points
  • il y a 1 an

Maro Itoje, je le trouve incroyable en deuxième ligne parce qu'il fait tout. Je le trouve bon en troisième ligne. C'est pas pareil qu'incroyable...
Le passage très réussi d'Iturria en 7 me fait avoir cette réflexion : s'il a les capacités à jouer aussi bien 7, c'est qu'il peut être un deuxième ligne de niveau international, enfin un. L'aligner en troisième ligne serait se priver de la possibilité de jouer avec 4 troisièmes lignes. Les blacks jouent avec 5, ils sont encore au-dessus...

C'est un peu comme avec les trois 8 de Novès, j'étais franchement pour.
On prend là où on est bon et on fonce.
à trop vouloir se caler sur un modèle, le temps qu'on arrive à s'y conformer, le modèle a changé et on a toujours un temps de retard. Avec deux 6 autour d'un tracteur, on a deux temps de retard.
A m'en donné, il faut oser. Gourdon, camara, macalou, jelonch sont vraiment des joueurs intéressants. S'en passer c'est tellement dommage...

@Pianto

si je te comprends bien, on fait une troisième ligne avec trois 8 et deux 7. Normalement, on devrait au moins gagner les mélées (sauf si c'est Slimani à droite).

@Grand Sachem aux sages commentaires

Il semblerait que le week end dernier, Nigel Owens aurait passé tout le match à surveiller Slimani dans les mélées et pas une faute ne lui a été sifflée.

@Lalimaille63

Nigel vieillit. Soit il n'a plus la force de siffler, soit sa vue baisse

@Grand Sachem aux sages commentaires

Ça s'appelle un full ça !

Macalou a un réel potentiel mais il a encore beaucoup de déchet. Il faut qu'il progresse la dedans car sinon il est vraiment exceptionnel, rapide, endurant, présent partout.

Mais je pense que l'équipe va se se centrer sur une grosse défense et un buteur. On va revenir à un PSA car on arrive à rien d'autre et l'échéance approche.

@Les Courses En Travers

Ouais, on va encore se faire chier.

  • to7
    14366 points
  • il y a 1 an

clairement il y a un problème Gourdon paye le refus de ses entraineurs de le faire jouer 8 en club et c'est moche parce que c'est le seul 7 dont on soit sur qu'il est au niveau international. Le Roux j'étais un de se plus fervents détracteurs mais en 2 ligne il est très bon. En 3l même dans un registre restreint de 6 il est derrière lauret et babilllot.

Dans le la liste le seul avec le profil de 7est iturria qui est indispensable par sa mobilité, son habileté balle en main et qui pourrait se montrer précieux en touche (et on sait à quel point la touche française a été calamiteuse cet été)
Macalou je l'ai déjà dit, je pense qu'il est surcoté, soit il a des capacités hors norme (cette pointe de vitesse de dingue pour un 3el) mais il a encore des progrès à faire dans la lecture du jeu pour arriver au niveau d'un gourdon, aux qualités physiques pourtant bien moindre, si un jour il y arrive ce sera sans doute l'un des meilleurs 7 au monde, jelonch aurait pu être une solution s'il n'était pas blessé.
En tous cas le poste de flanker est sans doute celui avec le 9 et les postes de centre ou on a l'embarras du choix et c'est vrai que les choix de brunel n'indiquent pas un rugby champagne.
Après il ne faut pas sombrer dans la caricature Lauret, par exemple a fait d'énorme progrès dans son apport offensif (il partait de loin)

Ben moi je ne sais pas qui prendre en dehors du "On vas prendre Dugenou, c'est pas un aigle mais il est en forme et on a pas mieux". Je n'en vois aucun qui crève vraiment l'écran. Franchement, lequel sort vraiment du lot au niveau international ?

@lelinzhou

Bastareaud n'était pas mal en troisième ligne percussionneur/gratteur.

@Grand Sachem aux sages commentaires

Et coffreur, à moins qu'on ne lui reproche d'être trop rapide...

  • to7
    14366 points
  • il y a 1 an
@lelinzhou

gourdon a impressioné jusqu'au néo zelandais, camara et lauret ont fait un tournoi plus que solide l'an dernier, babillot a fait des débuts plus que prometteurs, franchement si toute l'équipe de france était à ce niveau là, on se poserait des questions bien différentes

on pourrait se poser la question de riche : quel rugby veut-on proposer alors que depuis des années on en est réduits à se demander quel rugby on peut proposer pour limiter la casse.

  • oli 30
    7316 points
  • il y a 1 an
@to7

Pas d'accord avec ta remarque sur Babillot, il rentre en jeu tout frais contre le PdG et se fait direct prendre de vitesse par Faletau...Abusé

@lelinzhou

Tu es en retard, Dugenou est out jusqu'à la fin de la saison sur blessure. Les croisés.

  • Ahma
    93193 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

L'information a été démentie, en fait il souffre d'une faute de frappe : quelqu'un l'a appelé Dugnou, du coup il s'est fait tirer dessus.

@Ahma

On pourrait quand même voir si on peut l'appeler le petit Dugnou, au gaou.

L'essentiel est pas tellement dans l'équilibre de la 3eme ligne, mais plutôt dans l'équilibre globale de l'équipe et la cohésion, avec une épine dorsale 2-8-9-10-15 composées de joueurs de talents, capables de faire basculer un match. A ça on ajoute un capitaine avec un fort leadership, capable de se mettre l'arbitre dans la poche et d'amener les joueurs a la guerre. Puis, un dernier gars pénible, capable de faire disjoncter n'importe quel mec sur un terrain. Avec ça, je pense qu'on pourra gagner la coupe du monde... Malheureusement, on a pas tout ça en magasin!

  • oli 30
    7316 points
  • il y a 1 an
@Rabbit33

Pour le gars pénible il y a Rory Kockott, provocateur insupportable et peu fairplay.

@oli 30

On ne dit pas "il y a Rory Kockott, provocateur insupportable et peu fairplay" mais "il y a Rory Kockott, demi de mêlée".

@Rabbit33

merci Pierre salviac.

@Grand Sachem aux sages commentaires

De rien Laurent Bellet

La galère car on s'entete à pas sélectionner Macalou ni Cros (en openside)
En 3eme lignes qui à le niveau (comprenant les blessés) il y a : Macalou, Diaby, Nkinsi, Camara, Cancoriet, Cros, Babillot, Picamoles, Gourdon, Iturria, Lauret, Galan, Claassen et à la limite Tolofua qui doit encore faire ses preuves mais qui est prometteur

@tropico

n'importe quoi.
je n'ai jamais lu autant d'inepties en si peu de ligne !

Iturria on l'a jamai vu en 3iem ligne au niveau international
Galan non plus
Cros non plus
Nkinsi non plus
Diaby non plus
Claassen ça fait longtemps qu'il n'a plus le niveau et déjà à l'époque ses sélections étaient un mystère
Cancoriet, en club oui au niveau international non. et même si le syndrome Betsen a la vie dure, on a déjà Camara et Macalou !

@Chronicoeur31

Claassen revient bien, il est certainement trop vieux pour l'EDF mais il joue beaucoup mieux que l'année dernière et peut réellement s'imposer au Racing.

@Chronicoeur31

Claassen revient bien, il est certainement trop vieux pour l'EDF mais il joue beaucoup mieux que l'année dernière et peut réellement s'imposer au Racing.

@Chronicoeur31

ils ont peut etre pas le niveau international comme tu dis mais en tout cas ces derniers temps ils sont au dessus de ceux qui ont été selectionnés. Et ceux qui ont été selectionné ont a vu ce que ca donnait ces dernieres années

@tropico

et en coté ouvert y'a Ouedraogo aussi qu'on a oublié

@tropico

Il revient tout juste à la compétition.

On a eu skrela, cabannes, magne.
Depuis Magne (fin en 2006 ou 2007?) qui?

@pedronimo

Juylien Bonnaire.

@Emilienne t\'arnaque

Julien Bonnaire c'était évidemment magnifique, tant pour l'homme que le joueur.
Mais je ne l'ai pas cité car je repense à lui en 8. Mais tu as raison, il a fait les deux c'est vrai, au temps pour moi.
Cabanne Magne Bonnaire. Voilà en gros on couvre 22 ans de flanker côté ouvert lévrier chien fou (1990 à 1997 pour Cabannes; 1997 à 2007 pour Magne; 2004 à 2012 pour Bonnaire). Et depuis? (j'ai vu la remarque sur Nyanga, il était bien oui mais je l'inscris un peu moins dans cette lignée et de toute façon dernier match international en 2015).

@pedronimo

Nyanga!

@Céréalekiller

Basta ?

@MARCFANXV

Troisième ligne centre lui!

  • Tragon
    4660 points
  • il y a 1 an

J'ai enfin compris la différence entre un 6 (blindside) et un 7 (openside), merci.

On peut toujours faire jouer Iturria en 3e ligne vu les matchs qu'il sort à ce poste, où il pourrait être ce flanker openside

@LaPlanche

Avec ce qu'il a montré sur le début de saison, avec un peu de bouteille il pourrait même devenir un flanker polyvalent. Mais cela signifierait se priver de lui en 2ème ligne, justement au moment où ce qu'il montre en flanker indique qu'il pourrait être un 2ème ligne capable d'intervenir autant dans les tâches obscures que dans le jeu. D'autant plus qu'on aurait l'avantage d'avoir un attelage Vahaa-Iturria qui joue ensemble en club.

@Team Viscères

Avantage supplémentaire, ça offre des possibilités en touche !

Bravo, un article qui envisage le ou les joueurs non-pas sous l'angle exclusif de leurs qualités intrinsèques mais aussi sous l'angle de la complémentarité.
Team un peu plus bas à raison de souligner que le principe d'équilibrer uniquement sous l'angle ouvert & fermé en soit ne constitue plus nécessairement le l'alpha et l'oméga du Rugby moderne. Il convient d'avoir un équilibre qui va bien au-delà...
Soit tu as en stock 2 joueurs protées (mais qui les a les 2 ?) en capacité de performer tant au prêt qu'au large auquel cas les choses se régulent d'elles-mm soit tu ne les as pas auquel cas l'équilibre passe à mon sens par bcp plus que la stricte 'association 6/7 au profil idoine.
Pour moi l'équilibre collectif passe par un équilibre sur plusieurs blocs/joueurs allant au-delà du poste " par ligne"..
L'équilibre 1-2-3-4-5, l'équilibre 4-5-6-7-8-9, l'équilibre 10-12-14-15, l'équilibre 11-14-15-8.
Pour revenir au coeur de l'article et considérant qu'on peut difficilement estimer qu'en 4-5 et 8 on cumule de la mobilité, alors oui, il manque clairement un troisième ligne en capacité d'avaler du terrain !

@MARCFANXV

C'est très juste et malheureusement une chose que l'on ne fait pas chez nous (dans les médias ou nous autres pauvres commentateurs amateurs). On parle toujours d'équilibrer les joueurs par 2 ou 3 au max. Le 9 avec le 10, le 4 avec le 5, le 6 avec le 7 et le 8, le 12 avec le 13, etc. Alors que comme tu le dis les équilibres sont partout, et plus le temps passe plus c'est important avec des joueurs de plus en plus complets et des rôles de plus en plus larges pour chaque poste. Ton triangle 11-14-15 est forcément lié à sa paire de centres, mais la paire de centre est liée à son 10, lié à son 9, lui même lié à son 8, qui est lié au reste de sa 3ème ligne, qui doit être équilibrée en fonction de ta deuxième ligne, et tu peux continuer quasiment sans fin parce qu'arrivé à ta première ligne tu peux repartir avec l'axe 2-8-9-10-12-15. Sans oublier que ces équilibres doivent être pensés pour chaque type de phase de jeu, si ton équipe est complémentaire défensivement mais n'a pas de cohérence en possession de la balle tu n'iras pas très loin.



Punaise en y réfléchissant bien on se rend compte qu'entraîneur c'est un vrai métier!

@Team Viscères

"arrivé à ta première ligne tu peux repartir avec l'axe 2-8-9-10-12-15"
Mais nous arrivés à la première ligne on repart avec les valises pleines.

Superbe article.

  • Chams
    7093 points
  • il y a 1 an

Entre deux matchs de coupe de monde, à voir du beau jeu, ou à gueuler pour soutenir le petit poucet :
"Pffff, bon allez, ya le match de l'équipe de France dans 30 mn. Nico, t'as quoi en stock de whisky?"

On tend quand même de plus en plus vers une disparition de la distinction entre les 2 flankers et des joueurs capables de réaliser toutes les tâches, que ce soit défensives ou offensives. McCaw est justement l'exemple du flanker moderne, il était aussi bon dans les tâches ingrates et les pourrissages de rucks que dans l'apport offensif.

C'est encore une fois l'illustration de notre retard, on est toujours en train de se demander quels joueurs prendre pour avoir un joueur de chaque profil alors que les nations devant nous cherchent autant que possible à avoir deux joueurs capables de faire les deux. Les seuls cas où il serait logique de se contenter de respecter à la lettre le concept de côté ouvert et fermé c'est si tu as un joueur d'exception dans un domaine (par exemple Dusautoir qui était exceptionnel défensivement) auquel cas tu ne peux pas t'en passer et tu contrebalances sa spécificité en cherchant un joueur complémentaire, ou si tu fais des choix tactiques (par exemple jouer sur les fondamentaux, subir et attendre le coup de french chatte, auquel cas tu peux choisir de prendre uniquement des joueurs à profil blindside). Sinon cela ne peut s'expliquer que par le fait d'être en retard tactiquement et au niveau de la formation ou de manquer de talents dans ton vivier de joueurs.

Un peu comme on cherche à créer des attelages de deuxièmes lignes avec d'un côté un joueur "tracteur" pour caler la mêlée et ferrailler dans les rucks et de l'autre un deuxième latte plus joueur, quand les autres nations cherchent à avoir des deuxièmes lignes capables d'être utiles à la fois en mêlée, dans les rucks et dans le jeu. Et le temps que l'on comprenne ça et qu'on commence à essayer de le faire, les autres seront déjà passé à l'évolution d'après.

@Team Viscères

Les wallabies n'hésitent pas à aligner hooper et pocock plutôt similaires en gabarit et dans le jeu. La troisième Argentine est très intéressante....

@Team Viscères

oui, là on parle des flankers, mais de manière générale, un joueur de rugby international doit être capable de faire n'importe quel taf sur le terrain. un pilier doit savoir taper au pied, de la même manière, un demi de mélée doit savoir déblayer. parce qu'un joueur moderne et ce quel que soit son poste, doit pouvoir intervenir sur ce qu'il se passe devant lui et pas forcément attendre le bon copain qui lui le fera 10 fois mieux. déjà, rien que ça, c'est ce qui fait que tu gagnes des secondes de partout dans ton jeu. les flankers, ce doit être pareil, tout simplement, et seules les profils devraient compter, pas les aptitudes en elles même.

  • Flowy
    12177 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

Bien d'accord avec toi et ça parait logique surtout quand on voit la définition des flankers. L'un plaque et l'autre fait tout en plus de plaquer, du coup on se limite à mettre les deux profils.

Par contre j'ai cru comprendre que Iturria était utilisé en troisième ligne depuis le début de la saison et que ça marchait pas trop mal.

@Flowy

Iturria en 3ème ligne c'est le très bonne surprise de ce début de saison. Mais je pense que c'est quand même plus intéressant de le faire revenir dans la cage et d'utiliser cette expérience en 3ème ligne pour compléter sa palette. Ça nous permettrait justement d'avoir à terme une deuxième ligne Vahaa-Iturria avec deux joueurs capables d'exceller dans les tâches obscures du deuxième latte tout en participant au jeu.

@Team Viscères

@Team Viscères
Je suis bien d'accord avec toi sur ce que tu dis plus haut sur la disparition de la distinction entre les 2 flankers.
Mais si j'ai bien tout compris ce que j'ai lu à plusieurs reprises, il semblerait qu'Iturria en 3ème ligne était déjà un choix d'Azéma la saison dernière. Mais l'infirmerie en a décidé autrement.
De plus Iturria semble être beaucoup plus à l'aise dans ce rôle (pas si neuf pour lui) et surtout finit les matches beaucoup plus frais (dixit).
Il suffit de voir son début de saison.
Quand on sait qu'on tient seulement 50/60 minutes face aux Black (dixit stachmou), ça pourrait être intéressant de l'essayer.
Et puis du 2ème ligne ça manque pas trop non plus pour accompagner Vahaa entre les Lambey, Gabrillagues, Tao, Basta...etc et sans oublier Maestri (oh ça va on peut déconner aussi).
Je pense, comme chaque année d'ailleurs, que cette tournée de novembre doit réellement servir à réparer le tournoi. Y faire une bonne perf, surtout cette année pré coupe du monde, c'est emmagasiner un max de confiance et engranger plus d'expérience. Donc le tester me paraitrait assez judicieux il me semble, mais je ne suis qu'un Jean Michel Gnagnagna.

Pour la Coupe du monde j'aimerais voir Picamoles et Tauleigne en 8 (sauf si Joseph explose d'ici là), Cancoriet/Babillot et Lauret en 6 et Gourdon et Camara en 7. Macalou a encore trop de déchet, mais pourrait s'inviter aussi. De toute façon Gourdon et Pica devraient être titulaires indiscutables, pour le troisième choix je prendrais Lauret ou Câmara en fonction de la stratégie.

@Imblairable Connord

Pica titulaire indiscutable sauf si world rugby décide d'enfin sanctionner les percussions coude en-avant.

@Grand Sachem aux sages commentaires

Ca fait 10 qu'il a le totem d'immunité Picamoles. En fait il a compris la technique : comme il est à chaque fois quasiment à l'arrêt, il "repousse" plus qu'il ne percute l'adversaire avec l'avant-bras, et hop par miracle pas de sanctions !

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
Jeux
News
Vidéos
News
News
News