XV de France : ces 8 Bleus passés par la Pro D2 qui vont jouer la Coupe du monde 2019
XV de France : ces 8 Bleus passés par la Pro D2 qui vont jouer la Coupe du monde 2019.
Le XV de France possède plusieurs joueurs passés par la case Pro D2... et même la Fédérale 1 !

55%, c'est le pourcentage de joueurs retenus par Eddie Jones pour la Coupe du monde ayant déjà évolué en Championship, la 2ème division anglaise. Plus de la moitié des Soldats de Sa Majesté (17 sur 31) ont donc fait leurs armes dans l'antichambre de l'élite. Cette semaine, le XV de la Rose a dévoilé son groupe final, et la liste des absents (Goode, Ashton, Te'o, Care, Robshaw, Hartley, Cipriani, Shields...) en dit long sur le réservoir outre-Manche.

Et en France, quelle est la part des joueurs retenus ayant déjà joué en Pro D2 ? Sur les 31 élus, huit ont déjà joué en seconde division, soit 25,8% ! C'est beaucoup moins qu'en Angleterre, mais prouve tout de même que la Pro D2 est un joli tremplin. Récemment, Félix Lambey et Thomas Ramos en ont notamment profité. On note que de 2008 à 2010, Maxime Machenaud, Yoann Huget et Sofiane Guitoune étaient tous les trois réunis au SU Agen !

Les joueurs : 

Rattez chez les réservistes, deux joueurs passés par la Fédérale !

Si on prend le groupe élargi convoqué par le staff tricolore pour la préparation, il convient d'ajouter Vincent Rattez. L'arrière polyvalent s'est révélé à Narbonne, de 2012 à 2016. Rappelons aussi que deux joueurs sont passés par la Fédérale : Grégory Alldritt à Auch (2015/2017), mais aussi Camille Lopez. L'ouvreur des Bleus, titulaire ce samedi face à l'Ecosse jouait à Mauléon en 2008/2009.

XV de France : Cros, Raka et Ollivon titulaires face à l'Ecosse, Jefferson Poirot sera capitaine !XV de France : Cros, Raka et Ollivon titulaires face à l'Ecosse, Jefferson Poirot sera capitaine !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Les clubs et les joueurs commencent enfin à réaliser qu'il vaut mieux aller se faire une ou deux saisons complètes comme titulaire en ProD2 plutôt que de s'asseoir en tribunes toutes les semaines dans un grand club de Top14. Pourtant il n'y avait pas besoin de sortir de Saint-Cyr pour s'en rendre compte...

  • spir
    16593 points
  • il y a 2 semaines
@Team Viscères

Tu oublies au moins 5 facteurs (de choix de club) :
* le fric
* le prestige
* le fric
* les titres potentiels
* le fric
Nan ?

Bleus d'Auvergne, de Bresse, du Quercy ou d'ailleurs, régalez nous !

  • Compte supprimé
  • il y a 1 mois

Pour avoir suivi Montauban en Fédérale 1, à l'époque, le niveau est bon notamment sur les fondamentaux, si cher à la Pro D2 mais aussi au Top 14. Le temps de jeu supérieur est bien évidemment un facteur très important quand il s'agit de descendre en division inférieure ; les effectifs pléthoriques et les blessures font que celui-ci peut-être consternant pour un jeune doué. Le fait, d'être considéré comme un joueur à part entière et non le "petit qui monte" aide aussi, à gagner beaucoup d'assurance et donc à sortir de sa zone de confort, en prenant des initiatives sur le terrain. Un bien pour tout le monde, quoi !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News