World Rugby pourrait interdire aux femmes transgenres d'évoluer chez les féminines
Les femmes transgenres bientôt interdite de rugby féminin ?

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le Guardian révèle que World Rugby se penche sur le cas des femmes transgenres dans le rugby ? Interdiction de jouer ou seulement dans la catégorie féminine ?

C'est un sujet qui fait débat dans le sport en général, mais le rugby est sûrement plus touché que la moyenne. Les femmes transgenres peuvent-elles pratiquer le rugby dans les catégories féminines ? Même après avoir suivies un traitement visant à réduire le taux de testostérone ? C'est la question que World Rugby est en train d'étudier selon The Guardian

La question de la sécurité des joueuses est au centre des débats. Selon World Rugby, il y a probablement "20 à 30 % de risques en plus" de blessure lorsqu'une joueuse est plaquée par une femme transgenre ayant traversé la puberté masculine, et ce, malgré la prise d'un traitement pour réduire les hormones. Le groupe de travail de World Rugby estime que les caractéristiques masculines de naissance entraînent un avantage physique et les hommes ayant traversé la puberté "sont plus forts de 25 à 50 %, plus puissants à 30 %, plus lourds à 40 % et environ 15 % plus rapides". Ce même document démontre scientifiquement que les femmes transgenres conservent des avantages physiques "significatifs" par rapport aux autres femmes. Ces avantages ne sont pas réduits lorsqu'un traitement est pris par une femme transgenre : "seulement de petites réductions de force et aucune perte de masses osseuse ou de volume musculaire après suppression de la testostérone".

Les politiques actuelles réglementant l'inclusion des femmes transgenres dans le sport partent du principe que la réduction de la testostérone à des niveaux trouvés chez les femmes biologiques est suffisante pour supprimer bon nombre des avantages de performance fondés sur la biologie. Cependant, des preuves examinées par des pairs suggèrent que ce n'est pas le cas. - The Guardian.

Le cas des hommes transgenres est également abordé par World Rugby selon The Guardian. Il se pourrait qu'ils soient autorisés à jouer dans des équipes masculines après avoir subi une évaluation physique et signés un "formulaire de consentement". Ces propositions ont commencé à être étudiées en février avec des spécialistes, scientifiques, experts médicaux et juridiques et des représentants de transgenres et de femmes. 

Aujourd'hui, elles ont l'autorisation de pratiquer leur passion avec d'autres femmes mais si cette règle vient à être acceptée, il se pourrait que les femmes transgenres se voient évoluer dans les championnats masculins. La question se posera logiquement dans l'autre sens : n'y a-t-il pas un risque de blessure plus grand pour les femmes transgenres dans un championnat masculin ? Cette question ramène à l'approche même de l'identité sexuelle d'une personne et World Rugby pourrait considérer le problème scientifiquement et non psychiquement si cette décision est prise.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Peut être un article ou une interview d'une joueuse transgenre pour expliquer à ce qui n'ont pas compris ?

Peut être un article ou une interview d'une joueuse transgenre pour expliquer à ce qui n'ont pas compris ?

  • etutabe
    2177 points
  • il y a 1 semaine

pour info un article sur une joueuse de tennis transgenre au début des années 70:
https://www.lezephyrmag.com/renee-richards-la-transsexuelle-prete-a-tout-pour-jouer-au-tennis/

Un homme devenu transgenre reste un homme, physiquement parlant. Il est né homme, il a le physique d'un homme malgrés le fait qu'il soit devenu une femme. Alors il doit jouer avec les hommes. Je vois pas ou est le soucis. World Rugby se prend un peu trop la tête.

Comme disait mon grand-père : Tu es né avec une bi*e ? Bah tu es un homme !

@Schatten

Le soucis c'est que les associations LGBT et la "bien pensance" en général mettent de plus en plus de pression pour intégrer les femmes trans (hommes devenus femmes) dans les compétitions féminines au détriment de l'égalité sportive. Il suffit de voir où en est le phénomène aux États Unis où des hommes qui se disent femmes sont en train de détruire tous les records d'haltérophilie mais certains trouvent ça normal et progressiste.

@pouley grilley

Et ça ne me choquerait pas que World Rugby soit caractérisé de transphobe en prenant des mesures comme celle-ci

  • Dodow
    7367 points
  • il y a 1 semaine
@Schatten

Je trouvais que ton propos était un peu simpliste jusqu'à ce que je lise la conclusion où tu l'étayes en développant l'argumentaire d'un expert et ça m'a rassuré.

@Dodow

Merci beaucoup pour le compliment. 😅

  • Ahma
    93789 points
  • il y a 1 semaine

La moitié des femmes sont plus puissantes que la moyenne. En toute logique, il serait légitime de leur interdire la pratique du rugby.

@Ahma

Permet-moi de corriger, la moitié des femmes est plus puissante que la médiane 😉 l'apport des femmes trans-genre est supposé faire monter la moyenne par contre.

  • Ahma
    93789 points
  • il y a 1 semaine
@Fufu Brindacier

Je me suis permis l'usage du concept de moyenne dans un sens approximatif, ce qui ne me semblait pas influer sur le fond du débat.

Il faut cesser ce délire.
Il suffit de regarder la domination exercée dans sa discipline (Athlétisme) par Caster Semenya pour se rendre compte de l'absurdité de la situation.
Un homme doit concourir avec des hommes.
Une femme doit en faire de même avec les femmes.
On ne peut pas trahir les lois de la nature pour faire genre et faire plaisir à une poignée de personnes dans le monde qui veulent pratiquer le sport de haut niveau dans des épreuves constituées d'athlètes du srxe opposée. Quel que soit la discipline.
On ne peut pas raisonner contre le fondement même de l'humanité.
On va où là ?

@ForzaLimouzi

C'est plus compliqué que ces propos dignes du comptoir aviné du coin...
Caster Semenya n'est pas transgenre mais, pour faire simple, hermaphrodite et donc la concernant le débat est plus comment différencier une femme d'un homme et là, c'est plus compliqué, la génétique est parfois plus nuancée que les propos bistrotiers.

@Jonathan Sextoy

Tu peux tourner le problème dans tous les sens, c'est anormal !

@ForzaLimouzi

Qu'est-ce qui est anormal ?
Que Semenya concourt avec les femmes ?

  • CEVEN
    170397 points
  • il y a 1 semaine
@ForzaLimouzi

[Commentaire modéré]

@CEVEN

C'est ceux qui soutiennent de telles pratiques qui sont confus !.
Je n'ai pas besoin de consulter, je me porte très bien.
Et il suffit de lire l'ensemble des commentaires sur ce sujet pour voir qui sont les confus. Loin d'être majoritaires.

@CEVEN

"Consultez-vous?"
C'est vrai qu'il faut être sacrément dérangé pour dire qu'un homme est un homme et qu'une femme est une femme. Un vrai psychopathe ce ForzaLimouzi!!!

@Florian Jauzion

Je me disais aussi... Parfois on veut faire passer des gens censés et normaux pour des dérangés du bocal.
On vit une drôle d'époque quand même non ?

@ForzaLimouzi

Une époque où des personnes qui soi-disant prônent la tolérance et l'ouverture d'esprit sont hyper agressives et à la limite de l'insulte dès lors que tu ne penses pas comme elles.

C’est un sujet qui effectivement n’avais jamais été mis sur la table. Il était temps d’intervenir sur la question.
Doivent avoir de sacrés experts à World Rugby !

  • etutabe
    2177 points
  • il y a 1 semaine

Si j'ai bien compris : une femme qui "devient" un homme est apte au rugby pour prendre des baffes et des contacts plutôt rudes (formulaire de consentement style : je suis conscient des risques et jamais je n'attaquerai en justice World Rugby même si je deviens paraplégique) , mais un homme qui "devient" une femme est dangereux pour elles et devrait jouer dans un championnat masculin. Nanmého, sont chtarbés ceux qui disent ça ?
Donc, pour WR, les transgenres sont un sous-genre ou une anomalie génétique.
J'ai l'impression que c'est WR qui est une anomalie génétique.

  • Luern63
    1150 points
  • il y a 1 semaine
@etutabe

Il me semble qu'il ne s'agit pas là de discrimination envers les transgenre mais plutôt d'équité sportive.
Si la médecine considère qu'un homme transgenre a naturellement en moyenne des capacités physiques bien supérieures à celles d'une femme cela créé potentiellement un risque d’inégalité pour atteindre le plus haut niveau.
Il est clair que il n'y a certainement pas des milliers de transgenres qui ont comme ambition de devenir joueuse de rugby mais si la professionnalisation s’accélère et que les salaires des femmes se mettent à flamber cela peut vite créer des vocations.
Et il faut définir exactement qui est transgenre est ce une personne opérée ou seulement une personne qui se déclare transgenre ?
Est ce que Etzebeth avec une perruque et des prothèses mammaires pourrait prétendre à jouer avec les féminines ?

@Luern63

Personnellement il me semble que c'est surtout une question de sécurité, la différence étant que dans un cas la personne prend des risques pour elle-même, dans l'autre elle en fait courir aux autres.

  • etutabe
    2177 points
  • il y a 1 semaine
@Fufu Brindacier

les joueurs et les joueuses ne sont pas tous et toutes du même format. Pour le risque encouru par les autres, demande à ceux qui ont essayé de stopper en son temps Lomu ou aujourd'hui un joueur comme Laumape (ça me rappelle moi minot 65 kg tout mouillé tenter d'arrêter un pilar qui se rapprochait tranquilou du quintal)

"Le rugby est sûrement plus touché que la moyenne"
Sans déconner ?
On a des chiffres là dessus ou on en parle de 10 personnes dans le monde ?

@Flanquart St Lazare

Plus touché à rentrer dans ce débat que d'autres sports, avec les contacts et la nature du jeu. Et quand bien même il s'agissait de 10 personnes, la question doit être posée à mon avis 🙂

@Boukercha Oussama

Bonjour, je suis navré d'utiliser la fonction "répondre" mais je ne connais pas d'autres moyens de vous contacter.

J'ai signalé un certains nombre de commentaires discriminants, injurieux, transphobes etc.

Pourtant, rien n'a été fait ni aucune réponse par mail.

Merci d'avance pour vos réponses concernant ce sérieux problème.

Derniers articles

Arbitrage
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
News
Vidéos
Vidéos