VIDEO. Fédérale 1. Le point avant la dernière journée et une réforme qui pourrait tout chambouler
Fédérale 1. Une réforme qui pourrait tout chambouler.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Fédérale 1. Le point avant la dernière journée et une réforme qui pourrait tout chambouler avec le passage de quatre à trois poules de 14 et 13 clubs.
C'est un week-end particulier qui attend les clubs de Fédérale 1. Ce dimanche se joue en effet la dernière journée de la phase régulière. Un moment critique pour une majeure partie des équipes en lice désireuses de se sauver ou bien de valider une place pour les phases finales. Dans la Poule 1, Nevers (invaincus cette année) et Lille sont tranquilles, alors que Périgueux (5e) peut encore espérer accrocher la 4e place de Montluçon. Dans la poule 2, la messe est dite pour Hyères Carqueiranne et Tricastin. Dans le haut du tableau en revanche, rien n'est fait puisque les trois premiers se tiennent en trois points. Autant dire que le déplacement de Romans (3e) à Chambéry (1er) va avoir son importance. Mâcon (5e) peut également espérer se qualifier.

Dans la poule 3, Vannes est serein, mais Soyaux Angoulême et Tyrosse poussent derrière à seulement 5 longueurs pour aller chercher la première place. Quant à Langon (4e), il faudra assurer à domicile contre Cognac, à la recherche de points pour éviter de se retrouver dans la zone rouge. Saint-Sulpice sur Lèze n'accuse en effet qu'une unité de retard à l'orée de cette ultime journée avant un déplacement chez la lanterne Saint Jean de Luz. Quant au groupe 4, il pourrait réserver quelques surprises, notamment en bas de classement où Graulhet et Agde possèdent tous deux 26 points. Le premier aura cependant la vie dure face à Auch, dauphin du PARC. Des Aixois qui ont laissé la première place nationale à Nevers en concédant leur second revers de la saison face à Oloron (33-23) en match en retard de la 15e journée. Du côté d'Oloron, ce succès permet de rester dans les quatre et de continuer à espérer à une qualification.

Crédit vidéo : Web TV Ville d'Oloron Sainte-Marie

Vers une nouvelle réforme ?

Réformés il y a quelques années, les championnats amateurs, et en particulier la Fédérale 1, pourraient subir un nouveau lifting si on en croit Sud-Ouest. L'Union des clubs de rugby amateurs français, aurait en effet dans ses cartons, un projet rondement ficelé. Lequel aurait d'ailleurs reçu l'aval de 37 des 40 clubs de Fédérale 1 avant d'être présenté à la FFR ce vendredi. Si l'Ucraf souhaite remodeler la première division amateur, et par ricochet les deux autres, c'est parce que les différences entre les grosses écuries visant la Pro D2 et les petites formations ne cessent de grandir avec cette année près d'une douzaine de clubs en difficulté financières.

Une poule de 14 clubs et deux poules de 13

Pour éviter que des formations comme Nevers, qui présente un budget de 5,5 M€, n'affrontent des adversaires qui ne boxent pas dans la même catégorie comme Lormont (560 000 €), et offrir plus de matchs à domicile – seulement 9 à l'heure actuelle - pour faire entrer des sous dans les caisses, ce projet prévoit donc de passer de quatre poules et à trois. La première regroupant 14 clubs, les meilleurs classés cette année, les relégués de Pro D2 ainsi que ceux présentant les meilleures garanties en termes de structures et de partenaires. Les deux autres poules, de 13 équipes chacune, seront « établies selon des critères plus ou moins géographiques, histoire de privilégier la notion de derby. On a essayé de ménager l'éthique sportive. En même temps, on préserve la santé des joueurs en évitant les affrontements trop déséquilibrés, » commente Jean-Claude Mercier, président de l'Ucraf.

Montée et descente en interne

Comme le souhaite la FFR, pas question d'envoyer dans le monde professionnel un club qui n'a pas les épaules assez larges (des fonds propres, un stade conforme au règlement de la Pro D2, 12 ou 13 joueurs déjà professionnels) pour prétendre à s'y installer durablement. De fait, les huitièmes de finale se tiendront entre les 8 premiers de la poule 1 et les 4 premiers des poules 2 et 3. Seuls les deux finalistes montent en Pro D2. Quant aux clubs classés 12e et 13e des deux poules de 13, c'est la relégation directe. Un play-down sera également organisé entre les 13e et 14e de la poule 1 et les clubs classés 9e, 10e et 11e des deux autres poules. À noter que les promus en Fédérale 1 ne pourront pas accéder directement à ce qui peut s'apparenter à la poule élite. Il leur faudra d'abord faire leur preuve.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Qui a 450 000 euros de déficit?

  • Chams
    7093 points
  • il y a 5 ans

Comme tous les autres, j'ai du mal a voir pourquoi ils ne font pas un nouveau niveau Pro D3...

Nouvelle usine à gaz.....

Le fait que l'on parle du : " + Haut niveau Amateur" est une hérésie. Passé l'effet d'annonce, il faut comprendre que la grande majorité des mecs qui pratiquent à ce niveau "vivent" du Rugby (certes souvent à base d'expédients, l'Amateurisme "marron" si souvent décrié trouve là tte sa signification) ! Le modèle économique & sportif tel qu'appliqué aujourd'hui ouvre la porte à moult incohérences. Economiquement et Sportivement 9 matchs à domicile dont un bon 1/3 escamotés (résultat connu d'avance) n'est certainement pas "😜réparatoire" à l'étage au-dessus pour les prétendants ! Pour les autres la saison est bouclée bien avant le printemps la plupart connaissent leur sort début Mars voire avant ! Comment fidéliser Public & Partenaires dans ces conditions (Prod2 15 Réceptions jusqu'à fin Mai) ? La Pyramide du Rugby Français est sérieusement écrasée à son 3ème Etage (14/16/40 clubs !), les Forces vives (j'entends ces "wagons" de Jeunes qui sortent des Centres de Formation) se diluent dans ce fatras de modèles économiques...Ne serait il pas préférable de créer enfin ce 3ème Echelon National (allez, entre 18 et 24 Clubs) qui permette de concentrer ce vivier de Jeunes Talents, malheureusement bordurés aux étages en dessus pas seulement sur des critères Sportifs (souvent il s'agit de "justifier" le Salaire du mercenaire) ? On trouverait là un niveau Plus élevé, Plus de monde au Stade, des Financements adaptés, une meilleur protection des Joueurs ect....Les autres fonctionnant sur un vrai système Amateur donneraient à leur Clubs d'espérer des Phases Finales, des Titres, des Derby enfin tt ce qui fait le Charme du Rugby amateur.....Tout la Pyramide du Rugby Français y gagnerait en lisibilité !!!

  • indy
    23083 points
  • il y a 5 ans

La pseudo réforme vendue par l'UCRAF n'est que du vent que tente de vendre une poignée de mercantis qui voudraient faire de leur club de fédérale 1 l'équivalent de la d2.
Faut pas que ces tocards rêvent : y'a pas la place pour leurs délires dans le monde pro du rugby Français !
Leur pseudo pro D3 serait arbitrée chaque année par la DNACG avec 5 ou 6 relégations en fed3 !

  • Minotop
    13882 points
  • il y a 5 ans

Ca semble un peu bordélique mais aussi pas mal d'un autre côté, par contre si cela entraîne un recrutement en masse de joueur étranger dans la poule élite c'est foutu (bah çà reste amateur donc la notion de recrutement je trouve çà moyen)

On va tendre alors vers une Pro D3 pour la poule élite.

@Chavroux +1

C'est le plus logique ! Créé un intermediaire entre PROD2 et Fédérale 1 mais bon...

Que d'élitisme au niveau "soi-disant" amateur !!!

En bref, si l'on ose une comparaison footballistique, on crée l'équivalent du "national" avec les poids lourds, puis on met les autres en "cfa" et à la fin on mixe tout ce beau monde en phase finale inter-niveaux ... donc de beaux match en saison régulière avec des équipes de même niveau, un 1er tour de play-off certainement carnage pour ceux venant de la "cfa" (même si on ne leur souhaite pas) et la suite des play-off classique.
Pourquoi mixer ces poules qui seront de niveau différent ? Pourquoi dans le rugby toujours faire compliqué ? Créer un niveau intermédiaire entre la fed 1 et la pro D2 est nécessaire, pourquoi ne pas juste se contenté de ça ?

Chambérien de naissance, je vais encore parfois au match.
Chambéry est qualifié pour les phases finales et il parait que certain au club parle déjà de comment monter un budget pour la Pro D2...
Quand on vois le nombre de supporteurs et surtout l'état du stade, je ne vois pas comment un club comme Chambéry pourrait rester dans une poule professionnelle...
L'idée d'un poule amateur "élite" me parait juste. Cela permettrai de voir de beau match sans pour autant tomber dans une course à l'armement que demande le professionnalisme moderne.

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
Pro 14 - Les Kings vont disparaître

22 septembre 2020 à 06:43

News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos