[TRANSFERT] Sébastien Bézy dans le viseur du Racing 92 pour remplacer Machenaud ?
Sébastien Bézy pourrait quitter le Stade Toulousain.
Selon le Midol le marché des demis de mêlée risque d'être particulièrement animé en vu de la saison prochaine.

Le Midi Olympique prophétise un jeu de chaises musicales sur le marché des transferts pour le poste de demi de mêlée. Le bi-hebdomadaire rappelle que de nombreux numéro 9 seront en fin de contrat en juin 2020. Ce sera le cas de Sébastien Bezy, Maxime Machenaud, Teddy Iribaren, Thibault Daubagna, Creig Laidlaw, Tawera Kerr-Barlow, Jonathan Pélissié, Benoît Paillaugue, Kahn Fotuali’i, Enzo SangaLes formations du Top 14 anticipent. Le Stade Toulousain vient de prolonger Antoine Dupont jusqu’en 2023 et voudrait en faire de même avec Sébastien Bézy.Le Stade Toulousain frappe fort : Dupont, Cros et Baille prolongent jusqu'en 2023 !Le Stade Toulousain frappe fort : Dupont, Cros et Baille prolongent jusqu'en 2023 !Seulement ce dernier est l’objet de nombreuses convoitises depuis plusieurs mois. A l’intersaison La Rochelle et surtout Montpellier l’avaient approché. Il semble que dans l’optique de la saison prochaine ces deux clubs aient d’autres priorités au poste : la Rochelle attendrait la position de Tawera Kerr-Barlow et Montpellier privilégierait une piste à l’international. 

Pour l’heure les perspectives les plus sérieuses pour Sébastien Bezy viendraient du Racing 92. Les Franciliens ne sont pas assurés de conserver Maxime Machenaud et Teddy Iribaren qui seront en fin de contrat. Le marché des numéros 9 va s’animer en cours de saison et il pourrait avoir pour acteurs : Toulouse (si Sébastien Bezy s’en va), Pau (en cas de départ de Daubagna), Clermont (avec le départ probable de Laidlaw), Lyon ou encore Castres qui a prolongé Kockott jusqu’en 2020.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Jak3192
    50265 points
  • il y a 1 mois

Au printemps dernier, Bezy devait partir à Montpellier...

Et là Montpellier s'en fout aujourd'hui semble-t-il
A l'aide 😟



Je suis pas malin et je n'y comprends rien à rien

Heu en fait recruteur au Racing c'est pas hyper compliqué, il suffit juste de regarder les fins contrat du stade et de faire le guette au trou 🙂

  • cahues
    106973 points
  • il y a 1 mois

Pas dans le meme registre que Dupont mais déterminant à son entrée sur pas mal de rencontres.Qui ne tente rien de neuf !

J'ai pas l'impression qu'il y ai une super entente Bézy / Mola!?
Est-ce que le fait de ne pas l'avoir libéré (c'était tout à fait le droit du ST) a pu créer une petite cassure ?

  • Jak3192
    50265 points
  • il y a 1 mois
@math1907

C'est quoi "l'avoir libéré" ?
🤔

On entend parler des velléités de départ de Bézy depuis un bon moment maintenant, au motif qu’il souhaiterait une place de numéro un. Mais j’avais vu une stat en fin de saison dernière qui montrait qu’il avait été un des joueurs du ST qui avait eu le plus de temps de jeux sur la saison. Alors certes, quand Dupont n’est pas blessé ou sélectionné, Bézy est rarement titulaire, mais il est tellement complémentaire de Dupont qu’on a souvent vu Mola faire rentrer Bézy pas si tard que ça dans le match quand la situation offensive est bloquée, Bézy amenant une vitesse dans les transitions supérieure à celle de Dupont, lui étant plus dans l’impact. Au final, ça donne des possibilités tactiques géniales au staff et ce serait une grosse perte s’il part. Mais je serais très curieux d’avoir une comparaison des temps de jeu entre Dupont et Bézy. On serait sans doute étonné.

  • Yonolan
    29342 points
  • il y a 1 mois

Bon on peut pas lui en vouloir de vouloir passer numéro 1 dans un club ce qui est légitime puisque le Stade a fait de Dupont sa priorité à ce poste
Le plus marrant c'est que le Stade Toulousain serait en contact avec ...Iribaren pour le remplacer
Chassé croisé.... ?

http://sport24.lefigaro.fr/rugby/coupe-du-monde-2019/actualites/a-une-semaine-du-choc-face-a-l-argentine-les-bleus-dominent-facilement-une-equipe-japonaise-973502

Décidément, rien ne semble aller vers une bonne surprise pour les bleus... Encore des déchets à quelques jours de leur entrée en lice....

@RAYZORX09

Pas sur le bon artcile

Le marché des neufs va s'animer ? Comme dirait Bugs Bunny : "Quoi de neuf docteur ?".
Un ch'ti tour à Laragnasse pour la bio de Loulou ?
Loulou (Louis René Gaston) Triboulet, 55 ans, est le fruit des amours adultères (ben oui, un bâtard, quoi) de René Triboulet et de Marguerite Labécasse, sa maîtresse qu'il abandonna à l'occasion de sa grossesse après avoir reconnu sa progéniture et avant de décéder d'un cancer du foie sur fond de cirrhose. Louis connut donc une enfance un peu particulière : sans père, avec une mère aimante mais absente (prise par son travail à la poste de Laragnasse le jour, et ses aventures sentimentalo-coïtales la nuit (elle était très "couratière", c'est à dire très portée sur la bête à deux dos) et les moqueries des petits salopiots de l'école qui le traitaient de "fils de pute". Mais pas très longtemps : face à l'adversité, Loulou développa une saine agressivité qui découragea vite les moqueurs et le fit remarquer par le président du SC Laragnasse (il venait de refaire à neuf le tarin de son fils). Quoique talon il devint vite un des piliers des équipes jusqu'à la première et sa renommée dépassa vite les limites du département. Une bénédiction pour la billetterie et la buvette du club, les supporters du club adverse venant en masse en espérant voir ratatiner "le Dingue". Après 20 ans de bons et loyaux services et 14 fractures, le Dingue raccrocha les crampons et devint responsable de l'école de rugby et unique entraîneur des équipes de jeunes et de l'équipe première.
Entre temps, il avait réussi à obtenir son permis poids lourd grâce à un examinateur plus bourré que lui et avait trouvé un boulot aux "Rapid Express Aveyronnais", une boîte de transport appartenant à un ancien amant de sa mère et l'un des dirigeants du club. Il partage donc son temps entre la transmission des valeurs du rruby rural et l'effarouchement des automobilistes inconscients qui s'aventurent sur les routes autour de Laragnasse. Loulou est toujours aujourd'hui une légende laragnassienne, icone emblématique du club, dépositaire des vraies valeurs du rruby de la France profonde qui telle un village d'irréductibles Gaulois lutte farouchement contre la mort du rruby de nos aieux. *
*Phrase empruntée à un article de La Gazette de Laragnasse.

Le sourire du jour :
https://lelinzhou.blogspot.com/2019/09/le-sourire-du13-septembre.html

En fonction des propositions qui lui seront faites, le choix appartient à SBezy.... Point barre...

Derniers articles

Transferts
News
News
News
News
Transferts
News
News
News
Sponsorisé News
Vidéos