Tournoi des 6 nations. Angleterre - France. De la continuité dans les changements entre 2014 et 2015
Angleterre - France. De la continuité dans les changements entre 2014 et 2015.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Animé par le sacro-saint principe de continuité, le sélectionneur du XV de France Philippe Saint-André a cependant fait tourner entre 2014 et 2015.
Animé par le sacro-saint principe de continuité, aujourd'hui appelé la logique, le sélectionneur du XV de France Philippe Saint-André a reconduit la majorité des joueurs présents en Italie pour affronter l'Angleterre dans le 6 nations. Pas question pour lui en effet de tout chambouler après une victoire mais surtout à l'orée du dernier match international avant l'annonce du groupe retenu pour le mondial. Bien évidemment, le 11e forfait dénombré dans le groupe France, en l'occurrence celui de Camille Lopez, a forcé PSA à revoir ses plans à l'ouverture, mais il n'avait pas l'intention de titulariser Louis Picamoles et Thomas Domingo. Le contraire aurait cependant pu donner une composition proche de celle de l'an passé. Finalement, on remarque que seulement cinq joueurs alignés d'entrée en 2014 le seront également ce samedi.

En jetant un coup d'œil aux deux compositions ainsi qu'aux différents remplaçants, on se fait une petite idée de ce que sera le groupe de 36 joueurs retenus pour préparer la Coupe du monde. Beaucoup ont eu leur chance, certains se sont blessés, d'autres ont déçu. Ce qui a parfois profité au troisième choix. Après avoir testé plus de 80 joueurs, et pas moins de 16 charnières, Saint-André aurait-il fini par trouver le bon équilibre ? Le match de samedi donnera une première réponse.

Tournoi des 6 nations. Angleterre - France. De la continuité dans les changements entre 2014 et 2015

Si PSA est celui qui a utilisé le plus de joueurs depuis 2012, ces homologues n'ont pas non plus chômé contrairement à ce que l'on pourrait penser. Le Gallois Warren Gatland a gentiment atteint les 70 quand les Irlandais Kidney et Schmidt en totalisent 71. Quid de Stuart Lancaster ? L'Anglais est à 67 joueurs testés, mais pour affronter les Français, il n'a pas non plus révolutionné son groupe. Seulement, entre les blessures de certains cadres et la prise de pouvoir des jeunes pouces, le XV actuel diffère par rapport de celui de 2014. Neuf joueurs alignés ce samedi l'étaient cependant aussi l'an passé. Il y a notamment eu quelques changements derrière puisque Mike Brown, Jack Nowell et Luther Burrell sont les seuls rescapés. Exit Farrell et Care, bonjour Ford et Youngs. Fait rare pour être souligné, la première ligne n'a pas bougé d'un cil.

Tournoi des 6 nations. Angleterre - France. De la continuité dans les changements entre 2014 et 2015
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ah PSA...et dire qu'on n'avait pas encore touché le fond...mais ça on ne le savait pas encore

  • Broques
    17634 points
  • il y a 5 ans

Deux choses:

6 changements dans le XV de départ anglais.
10 changements dans le XV de départ français.
Révélateur de la stabilité respective des deux équipes

Par ailleurs, je ne sais pas vous, mais je trouve l'équipe de France de l'an dernier largement plus séduisante que celle de 2015. Relativement inquiétant comme perspective!

5 Joueurs renouvelés par rapport à Crunch 2014 mais il y a du progrès j'ai pu constater qu'il ne reste plus personne de l'EDF 1977 qui avait pourtant fait "Grand Chelem" !!!!!!

Trois arrières remplaçants contre l'Angleterre c'est du suicide

On a vraiment une paire de centres qui me fait rêver car je ne les trouve pas complémentaires.
Mais avec Lamérat, Fofana, Dumoulin blessés je vois pas ce que PSA aurait pu faire d'autre, à part titulariser Bastareaud.
Je regrette tout de même la non sélection de Szarsewski et de Teddy Thomas (qui n'est plus blessé puisqu'il a joué avec le Racing ..)

Bref on verra bien !
Si Plisson pouvait nous passer le même drop de la gagne que contre l'UBB se serait magnifique.

Allez les bleus !

  • indy
    23083 points
  • il y a 5 ans

A un ou deux choix prés PSA avait dans les 30 ce qu'il y a de mieux en France d'actuellement disponible et en forme. Ensuite il a fait le choix logique pour un coach de la continuité après une victoire si pénible à obtenir et peu convaincante soit elle.
Reste maintenant à faire que ces 23 bouffent du rosbif samedi !

ALLEZ LES BLEUS !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News