Top 14 - Montpellier. Bismarck du Plessis : ''J’ai un peu honte de ce que j’ai fait''
Top 14 - Montpellier. Bismarck du Plessis s'est confié sur sa blessure.
Le talonneur de Montpellier Bismarck du Plessis explique pourquoi il n'a pas été retenu avec les Springboks l'été dernier.

Racing 92 - Dimitri Szarzewski : ''Pour gagner, il m’est arrivé d’aller contre mon intégrité physique''Racing 92 - Dimitri Szarzewski : ''Pour gagner, il m’est arrivé d’aller contre mon intégrité physique''De plus en plus de joueurs brisent une certaine loi du secret latente dans le rugby en avouant qu'ils ont joué en étant blessés. Le cachant à leurs coéquipiers, à leur entraîneur pour ne pas perdre leur place ou pour aider l'équipe à gagner des matchs. Récemment, l'ancien centre du Leinster, de l'Irlande et des Lions Brian O’Driscoll a même avoué avoir abusé des anti-douleurs dans sa carrière pour rester à son meilleur niveau malgré les douleurs liées aux chocs à répétition. Il est loin d'être le seul rugbyman à avoir recours à ce genre de médicaments.Brian O’Driscoll confie avoir abusé des anti-douleurs dans sa carrièreBrian O’Driscoll confie avoir abusé des anti-douleurs dans sa carrièreDans les colonnes de SA Rugby magazine, le talonneur de Montpellier Bismarck du Plessis confie avoir lui aussi pris des anti-douleurs l'an passé. Et ce, de manière abusive avec des prises toutes les deux-trois heures lorsque c'était insoutenable. "J'aurais peut-être dû arrêter de jouer, mais à ce moment-là, le désir d'aider mon équipe m'a fait prendre des décisions risquées." Victime de douleurs au bras gauche, il a continué de jouer pour aider le MHR à décorcher son premier titre. Et ce, alors même qu'il a été contraint de conduire avec un coussin sous le bras pour soulager la douleur.

J’ai un peu honte de ce que j’ai fait. C’était irresponsable et, rétrospectivement, mon intention d’aider l’équipe n’a pas eu l'effet escompté. Je jouais avec la douleur et pourtant je disais toujours aux gens de ne jamais jouer avec une douleur au cou ou une douleur nerveuse le long de votre bras. Je ne suivais pas mes propres conseils.

Pourtant, il serait prêt à le refaire pour aider Montpellier à soulever le Brennus pour la première fois. Et ce, alors que cela lui a beaucoup coûté. À cette époque, il avait été sélectionné avec les Springboks pour la tournée de juin et il était aussi heureux comme au premier jour. Non seulement il n'a pas pu aider le MHR à remporter la finale contre Castres (29-13), mais il a été écarté de la sélection en raison de sa blessure. Opéré par la suite d'une grosse hernie, il a aussi manqué une partie de la saison en cours. Neuvième de Top 14, Montpellier n'est pour l'heure pas qualifié pour les phases finales.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • tropico
    14322 points
  • il y a 9 mois

et après certains osent dire que les etrangers sont de simples mercenaires qui sont uniquement là en touristes pour encaisser le salaire et profiter de la France...
Du Plessis c'est qqn qui a tjr mouillé le maillot respect à lui

@tropico

Les avants sudaf déçoivent rarement en général, sûrement dû à leur culture du combat et du défi physique.

  • ced
    99047 points
  • il y a 9 mois

certains internautes parlent de dopage ... enfin, si les joueurs si mettent (ça va prendre des années) on va pouvoir crever cette pantalonnade qui pourrit ce magnifique sport

@ced

J'ai lu des commentaires sur cul-de-chèvre du genre "#guerrier"... Tu vois le niveau des internautes déjà... La route est longue p****

Au-delà des aspects financier et moral d’aider le club, ce genre d’attitude condamne à moyen terme à être indisponible plus longtemps et à long terme à détruire son corps. Je conçois que les mecs consentent des sacrifices énormes et ne veulent pas louper les phases finales mais l’enjeu sanitaire devrait tout dépasser. A mon avis, il faut aussi voir du côté d’une ivresse du désir de puissance et d’invincibilité qui devient addictive chez certains a fortiori ceux qui en font leur métier.

Ils sont cons ces mercenaires étrangers à tout faire pour jouer alors qu'ils pourraient se faire soigner et rester pépère en tribune avec le même salaire !

Ben nous aussi...

  • to7
    13732 points
  • il y a 9 mois

le jour où le couvercle sera levé sur le dopage dans le rugby, il ne sera pas seul à avoir honte
ce qui s'est passé en Angleterre relève de la pantalonnade, les dopés " oh juste quelques joueurs de 2e division (étrangers si possible) et des amateurs, bien sur au plus haut niveau on est clean, parce qu'il est bien connu que dans un sport hyper physique on obtient de meilleures perfs sans qu'avec dopage"

Le problème vient ptete du fait que prendre des anti-douleurs de cette manière ne pose aucun problème de dopage...

Derniers articles

Ecrit par vous !
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News