Ecrit par vous !
Top 14 - En 2019/2020, comment Agen va-t-il gérer l'après Reggiardo ?
Les Agenais ont réussi à se maintenir en Top 14 en 2018/2019.
Agen repart sur un nouveau cycle marqué par le départ de Mauricio Reggiardo et l'arrivée de Christophe Laussucq dans le staff, et un renouvellement profond de l'effectif.

Présentation :

Avec huit titres de champions de France et quatre Challenge Yves du Manoir, le SUA s'impose comme l'un des bastions historiques du rugby français. Si depuis le milieu des années 2000 le club ne joue plus les premiers rôles, il a su revenir se faire une place au sein de l'élite, grâce notamment à une formation performante (Sofiane Guitoune par exemple ? Formé à Agen !). Seul club professionnel du Lot et Garonne, Agen se bat chaque année pour arracher le maintien, faute de mieux avec le budget dont le club dispose. Une situation que les supporters espèrent voir évoluer, avec l'aménagement du nouveau stade et l'arrivée de potentiels partenaires dans les années à venir : le japonais Taisho rachète UPSA (sponsor d'Agen) et pourrait devenir une entreprise partenaire, alors que Jean-François Fonteneau espère que la vitrine qu'est le SUA parviendra à convaincre les entreprises agro-alimentaires de la région de les rejoindre.

L'an passé :

Le club de Jean-François Fonteneau a su trouver les ressources en deuxième partie de saison pour décrocher son maintien, après une première partie de saison poussive, sûrement à cause de l'annonce de Mauricio Reggiardo de rejoindre le CO. Les victoires successives contre le RCT à domicile puis à Aimé-Giral face à l'USAP ont sonné le début du renouveau agenais. Le face-à-face avec Grenoble s'est terminé de la plus belle des manières, avec en point d'orgue leur victoire pleine de maîtrise contre les Grenoblois 11-29. Les partants, notamment la génération à Laporte ou Béthune, a pu partir avec le sentiment du devoir accompli.

Les matchs amicaux :

Les Agenais ont été les premiers à reprendre le chemin de l'entraînement, le 28 juin. Un stage d'une semaine a eu lieu à Lacanau pour démarrer. Trois matchs amicaux sont prévus en cette intersaison : face à Mont-de-Marsan le 2 août  Armandie), contre Montpellier le 9 août (compétition du Challege Vaquerin), et enfin le 15 du même mois contre La Rochelle  Marcel-Deflandre).

Les transferts :

Arrivées :

Départs :

Le XV probable :

  1. Tetrashvili (Vanaï)
  2. Ngauamo (Barthomeuf)
  3. Ryan (Desmaison)
  4. Murday (Zafra)
  5. Phillips (Motoc)
  6. Jegerlehner (Hocquet)
  7. Briatte (Farré)
  8. Pearce (Hayes)
  9. Abadie (Chauveau)
  10. Berdeu (Lagarde)
  11. Masilevu (Saurs)
  12. Vaka (Decron)
  13. Sadie (Puletua)
  14. Rokoduru (JJ Taulagi)
  15. Lamoulie (Tolot)

Les joueurs à suivre :

Si l'effectif est une nouvelle fois chamboulé, le SUA pourra compter sur ses cadres pour tenir la baraque : Ryan, Murday ou encore Lamoulie sont des titulaires en force, qui devront une fois de plus être à leur meilleur niveau pour aider le SUA dans sa mission. Ils encadreront la relève symbolisée par Jegerlehner qui s'est révélé la saison dernière et dont on attend de lui qu'il confirme, et par Berdeu. L'ouvreur prêté par le LOU a poussé Mc Intyre sur le banc pour s'emparer des galons de dix. De son côté, Masilevu devra se montrer plus dangereux que la saison dernière, pendant laquelle il avait mis du temps avant d'évoluer à son niveau. Il est l'élément de la ligne de trois-quarts qui peut faire basculer une rencontre. À la charnière, Chauveau et Lagarde, les deux transfuges du Racing 92, apportent de la profondeur de banc et auront à n'en pas douter leur chance, ils amènent une sérieuse concurrence à leurs postes. Enfin le poste de numéro huit semble promis à Pearce, solide anglais qui a connu une blessure la saison dernière mais parait prêt à franchir le cap du Top 14. Sa puissance ne sera pas de trop pour créer des brèches.

Le pronostic du rédacteur :

Agen entame un nouveau cycle. Christophe Laussucq doit poser sa patte sur le jeu agenais pour façonner son équipe. Sa présence devrait accélérer l'intégration des recrues montoises. Le maintien repose en partie sur la réussite de certains paris, étant donné que la majorité des recrues est issue du ProD2. En la matière, le SUA a un certain savoir-faire et de l'expérience. L'expérience justement, un atout important pour jouer "son" championnat avec sûrement Bayonne, Brive et peut-être une autre équipe. L'une des problématiques du staff sera de composer une équipe performante tout en respectant la réglementation JIFF. Un turn-over régulier pourrait être réalisé afin de rentrer dans les clous. Néanmoins réitérer la performance de finir à la douzième place semble à leur portée.

Sacha Harleux
Sacha Harleux
Cet article est rédigé par Sacha Harleux, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Si le SUA aurait gardé leurs meilleurs joueurs sur les 2 dernières années, ils auraient une belle équipe.

@RCTLEMUY83

Les ''si'' n'aiment pas les ''ré''

Antoine Miquel est non jiff ? 0_o

@Dhomochevsky

Désolé pour la coquille (malgré relecture), Antoine Miquel est bien évidemment JIFF ! (Et Layrac est le club où se rend Opeti Fonua, problème lors de la mise en page)

  • Ahma
    80595 points
  • il y a 3 mois
@Dhomochevsky

Il est JIFF, mais là c'est Layrac Antoine Miquel.

  • Revahn
    10039 points
  • il y a 3 mois

Cette saison sera peut-être la plus importante : convaincre Taisho, rénover le stade, confirmer Laussucq...
Si ça se passe bien, le SUA pourrait peut-être revenir chez les grands...?!

@Revahn

Jouer les premiers rôles sera peut-être difficile, mais au moins pouvoir rivaliser un peu, attirer des joueurs plus confirmés. La saison est la plus importante, comme chaque année on dirait 😉

Quoi ! Comment ? Pas d'article sur le Stade ce matin ? La honte...
Sorry pour le retard, je faisais partie d'un défilé du 14 juillet... aux urgences avec un belle entorse du genou. Donc au galop pour le sourire du jour :
https://lelinzhou.blogspot.com/2019/07/le-sourire-du-14-juillet.html

@lelinzhou

Quelle stade ? Le stade schnel français

Derniers articles

News
Transferts
News
News
News
Sponsorisé News
Vidéos
News
Transferts
News
Transferts