Tom Youngs, le centre devenu talonneur à 22 ans.
Le centre Tom Youngs devenu talonneur, pour le plus grand bonheur des Anglais

🔥 Black Friday 🔥

6 mois offerts ! (30 € / an)
Alors que tout le prédestinait à devenir centre, Tom Youngs s'est mué en talonneur à 22 ans, sur les conseils d'un certain Heyneke Meyer...
Tom Youngs, frère du demi de mêlée Ben Youngs, débutera dans le XV de départ anglais face au Fidji, cette après-midi à Twickenham. Le talonneur de Leicester a une histoire très peu commune, mais c’est aussi et surtout le joueur qui monte outre-manche. Portrait d'une mue tardive...

En 2009, Tom Youngs est alors un jeune centre prometteur, tout droit sorti de l’académie de Leicester, et qui commence à faire quelques apparitions dans le groupe, quelques feuilles de matchs prometteuses. Le coach des Tigers est à l’époque un certain Heyneke Meyer (aujourd’hui sélectionneur de l’Afrique du Sud), et celui-ci n’est pas persuadé que les qualités du garçon correspondent vraiment à son poste de prédilection. " J’étais alors le capitaine de l’équipe B de Leicester et lors d’un match face aux Saracens, il y a eu une énorme bagarre générale, explique l’aîné des frères Youngs dans les colonnes du Telegraph. Notre coach, Heyneke Meyer, s’est alors approché de moi et j’étais persuadé à ce moment-là qu’il allait sortir de ses gonds et que j’allais être sévèrement réprimandé. En réalité il m’a alors simplement dit : " Je te regarde jouer depuis quatre mois et je pense que tu as toutes les qualités requises pour jouer en première ligne. Je veux faire de toi un talonneur". "

Et voilà comment, d'une simple intuition, la carrière du joueur a tout d’un coup pris un virage à 180 degrés. L’apprentissage fut compliqué, l’une de ses premières oppositions face à la 1ère ligne des Tigers Ayerza-Davies-Castrogiovanni, sous le maillot de Nottingham, fut un véritable calvaire pour le jeune anglais : " Je me souviens que le préparateur physique de leicester est venu me voir à la fin du match, j’étais complètement exténué et il m’a dit que je n’avais pas les bonnes courses ". Mais à force de travail le talonneur a commencé à faire son trou et à s’imposer comme l’un des espoirs à son poste en Angleterre. En seulement quelques mois, il lui a pourtant fallu apprendre tous les fondamentaux d’un poste si particulier. Du talonnage au lancer en touche il a dû tout emmagasiner en très peu de temps, sans parler du travail herculéen de musculation. Trois ans plus tard, il devient international.

Suite aux blessures de Dylan Hartley (Northampton), Rob Webber (Bath) et Joe Gray (Harlequins), Tom Youngs va connaître ce samedi sa première titularisation sous le maillot blanc frappé de la Rose, un rêve de gosse qui se réalise : " Ce n’est pas tous les jours que vous jouez à Twickenham, pour défendre les couleurs de votre pays, c’est quelque chose dont j’ai toujours rêvé. Je donnerais tout sur le terrain. ". Nul doute qu’Heyneke Meyer (dont les hommes seront les futurs adversaires des Anglais dans deux semaines) et Ben Youngs, depuis le banc de touche, porteront une attention toute particulière sur sa performance.

Voici le XV de départ anglais :

Goode
Sharples, M. Tuilagi, Barritt, Monye
(o) Flood, (m) Care
Robshaw (cap.), Waldrom, Johnson
Palmer, Parling
Cole, T. Youngs, Marler.

Remplaçants : Paice, Wilson, Vunipola, Launchbury, Wood, B. Youngs, Farrell, Brown.

Arthur Bourdeau
Arthur Bourdeau
Cet article est rédigé par Arthur Bourdeau, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Mc Y
    195 points
  • il y a 8 ans

Lancaster préfère sélectionner des étrangers tels que Tuilagi et M. Botha (pas sur la feuille match cette fois) plutôt que des nationaux expat'. Belle logique !

  • Kou2Tronche
  • il y a 8 ans

Le petit Youngs, je l'ai vu jouer à Aguilera en 2008 dans un match amical, il y avait alors julien Dupuy, Benjamin Kaiser, Martin Cory...
Youngs était déjà plus costaud que Kayser, hyper mobile, il était positionné à l'aile! De loin on aurait Phil Waugh avec sa tête blonde. Il a fini le match au centre pour aller péter dans la défense Biarrote, il fallait deux joueurs pour le stopper.
Vrai caillou. Il fera mal au 6 nations.

  • Jako
  • il y a 8 ans

Si je ne me trompe pas, Armitage n'est pas sélectionné car il joue en TOP 14, du coup la fédération anglaise les sanctionne en ne les sélectionnant pas.

  • franciscus
  • il y a 8 ans

Et Steffon Armitage ???
Avec le début de saison qu'il fait !

Derniers articles

News
News
News
News
Réseaux Sociaux
News
News
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos