Super Rugby - L'inquiétant exode des joueurs néo-zélandais s'intensifie avant la Coupe du monde
Super Rugby – L’exode des joueurs néo-zélandais s’intensifie.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

La perspective de la Coupe du monde en Angleterre en 2015 pousse les joueurs néo-zélandais les moins cotés à s'exiler au Japon ou en France. Une triste réalité.
La perspective de la Coupe du monde en Angleterre en 2015 n'est pas forcément une source de joie en Nouvelle-Zélande. En effet, les All Blacks sont extrêmement attendus après leur saison parfaite et ils vont devoir défendre leur couronne, acquise en 2011 aux dépens du XV France. Un nouvel échec serait très mal vécu au pays du long nuage blanc alors qu'un doublé serait historique. Pour cela, le sélectionneur national Steve Hansen pourra compter sur un groupe de qualité avec notamment l'inusable McCaw, l'excellent Kieran Read ou encore Ma'a Nonu, Julian Savea, etc. La liste est longue. Hansen n'a d'ailleurs que l'embarras du choix tant le réservoir de talents est énorme en Nouvelle-Zélande. Et c'est justement ça qui pose problème. Si beaucoup de joueurs sont potentiellement sélectionnables, peu auront cet honneur. Certains préfèrent donc s'expatrier au Japon ou en Europe pour des raisons financières ou pour donner un second souffle à leur carrière.

L'exemple de Tyler Bleyendaal, capitaine des U20 champion du monde en 2010, illustre parfaitement cette situation ubuesque et propre à la Nouvelle-Zélande. L'ouvreur des Crusaders considère en effet que ses chances d'être sélectionné sont minimes alors que se trouvent devant lui dans la hiérarchie de la franchise de Christchurch, un certain Dan Carter, Colin Slade ou encore Tom Taylor. Sans oublier Aaron Cruden des Chiefs ou Beauden Barrett (Hurricanes). Autant dire que le pauvre Tyler a préféré aller voir ailleurs, au Munster plus particulièrement.

Comme lui, Andre Taylor, Mils Muliaina (Connacht), Zac Guilford (ASM), Jackson Willison (FCG), Bundee Aki (Connacht), Alapati Leuia (Wasps), Chris Noakes, Jack Lam, Jarrad Hoeata, Tom McCartney, ou encore Corey Flynn, qui a signé à Toulouse, ont choisi de partir avant la Coupe du monde. Sans oublier Ben Tameifuna, Gareth Anscombe, Tanerau Latimer et Andy Ellis, qui pourraient suivre le même chemin. Ils considèrent que les opportunités sont meilleures aujourd'hui plutôt qu'après, au moment où les stars des All Blacks en fin de carrière pourraient choisir de s'exiler à leur tour.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Grisou
    17632 points
  • il y a 7 ans

Bientot la Nouvelle Zelande va se scinder en 2 pays distincts pour pouvoir présenter 2 équipes en Coupe du Monde...

Graham Dowd et Warren Gatland sont les deux talons qui ont été barrés par le grand Fitzpatrick.

  • Glas.Wegian
  • il y a 7 ans

Anscombe si je ne m'abuse a signé à Cardiff.

Ces cas là ne m'étonnent pas encore tellement, en revanche celui qui m'étonne c'est Johan Goosen qui est annoncé au Racing alors qui lui aurait de réelles chance de jouer le mondial avec l'Afrique du Sud je pense.

  • Nbat64
    8569 points
  • il y a 7 ans

Tameifuna, Anscombe et Taylor c' est sur qu'ils partent? Ils vont ou? Ca fait quand meme beaucoup. Il leur faudrait deux equipes All Blacks ou que la NZRU augmente les salaires, mais ils pourront difficilement s'aligner avec ceux d'Europe ou du Japon.

Non je ne confonds pas.
- Durant toute sa carrière (86/98) Sean Fitzpatrick a eu un remplacant qui n'a jamais joué (son nom est quand même connu mais je l'ai oublié). Ce pauvre remplaçant était donc barré au niveau All Black, comme pensent l'être les jeunes évoqués dans l'article;
- Concernant Mils Muliaina, dont je vois très bien qui c'est et comment Heymans lui fit un gros cad' déb, j'estime qu'il ne fait pas partie de ces jeunes 'barrés' qui s'exilent - mais qu'il est dans le profil classique du vieux qui capitalise. Donc je conclus en disant que Muliaina l'arrière ne peut être comparé à quelqu'un de barré au niveau international au contraire du talonneur des années 80.

  • Tomas
  • il y a 7 ans

Tu confonds avec Mealamu qui lui est talonneur, Muliaina est un arrière qui joue ( ou jouait) au Chiefs

En ce qui concerne Mils Muliaina, on peut dire qu'il était déjà en fin de carrière et vient finir sa carrière en €urope, il n'est plus dans le profil "tout le monde a oublié mon nom car j'ai été barré au talon par Fitzpatrick toute ma vie".

  • ced
    100483 points
  • il y a 7 ans

et du coup les clubs français les prennent car ils sont à disposition toute l'année contrairement au internationaux français

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
News
Réseaux Sociaux
News
Vidéos
News
News