Richard Tardits : 'Biarritz a peut-être d'autres priorités que d'aider un club de rugby professionnel'
Richard Tardits s'interroge sur l'aide de 400 000 euros accordée au BO.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Richard Tardits s'exprime sur l'aide de 400 000 euros accordée au BO par la mairie de Biarritz : 'Biarritz a d'autres priorités que d'aider un club de rugby professionnel'
Si vous aimez le football américain, le nom de Richard Tardits vous dit sans doute quelque chose.

Né à Bayonne, cet ancien troisième ligne passé par les équipes de jeunes du Biarritz Olympique (il fut même sélectionné en équipe de France Juniors de Rugby, en 1984) est un des rares français a avoir percé en NFL. Après son départ aux États-Unis en 1985, Tardits s'est en effet consacré au Football Américain et a pu évoluer dans la meilleure ligue professionnelle du monde en intégrant les New England Patriots, pour lesquels il a joué pendant 3 saisons entre 1990 et 1992. On l'a ensuite revu sur un terrain de rugby, puisqu'il a pu disputer la Coupe du monde 99 avec l'équipe des USA.

Désormais reconverti dans la politique, Tardits s'est présenté à la mairie de Biarritz cette année et a glané un siège de conseiller municipal dans l'opposition. Au vu de sa carrière de sportif et de rugbyman, on aurait pu penser qu'il verrait d'un bon oeil le récent versement d'une aide exceptionnelle accordée par la mairie au BO, d'un montant de 400 000 euros. Il n'en est rien. Dans les colonnes de Sud-Ouest, l'ancien linebacker s'est interrogé sur la pertinence de cette décision :

Des gens y compris dans la majorité municipale m'ont dit merci de dire tout haut ce que tout le monde ou presque pense tout bas. Je ne suis pas contre le Biarritz Olympique ni Serge Blanco mais j'estime que la Ville a peut-être aujourd'hui d'autres priorités que d'aider un club de rugby professionnel. Nous devons aménager notamment le prolongement de la Côte des basques pour désenclaver la partie sud de Biarritz, relancer la Cité de l'océan, rénover les écoles, faciliter la construction de logements sociaux. 400 000€, c'est le double de ce que Biarritz va consacrer à l'aménagement du temps scolaire ».

Tardits en remet une couche derrière et rappelle que le BO est un club particulièrement gourmand en matière de subventions :

 Les élus et citoyens sont dans leur rôle quand ils débattent au sujet du versement d'une aide exceptionnelle de 400 000 € à une société anonyme sportive professionnelle. Surtout quand ce club, le BOPB, a déjà reçu 300000€ de subvention exceptionnelle il y a à peine une année par décision de l'ancien maire et reçoit chaque année régulièrement 700 000€ (300 000€ pour la Tribune Kampf et 400 0000€ de subvention régulière). »

Comme vous vous en doutez, sur ce sujet, Serge Blanco n'est pas d'accord avec lui... toujours dans les colonnes de Sud-Ouest, l'emblématique président du BO a répondu aux critiques.

Le club n'a jamais, depuis que le rugby est rentré dans l'ère professionnelle, sollicité de manière particulière la Ville. Depuis 1998, les chiffres statistiques édités par la LNR montrent même qu'il est, sur le plan national, le club le moins consommateur des deniers publics. Je ne doute pas que la Ville de Biarritz ait régulièrement mesuré les retombées médiatiques du parcours du Biarritz Olympique Pays Basque, tant en Championnat de France qu'au sein de la H-Cup, première compétition européenne de rugby. Le BOPB n'a jamais fait preuve d'une quelconque opacité dans la présentation de ses comptes, y compris lors de la saison en cours, pour laquelle l'ensemble des prétendants à la fonction de maire de la Ville a été régulièrement informé. (…)  Je m'étonne donc des propos des uns et des autres. Pour autant, je constate que, même si l'attribution de subventions a logiquement fait l'objet de débats entre les élus, aucun n'a voté contre la décision prise, ce qui laisse à supposer qu'elle était une décision réfléchie et normale. »

On vous laissera bien entendu vous faire votre avis et choisir votre camp...

En attendant, Tardits affirme qu'il est prêt à s'engager en faveur du Biarritz Olympique... du moins, sa section amateur :

On ne peut pas laisser entendre que je ne fais rien pour la ville et le rugby. Je suis élu, je m'engage. J'ai appris que la section rugby amateur n'avait plus de président depuis la démission de Vincent Azoulay. j'ai donc proposé à Philippe Tourgis, président du BO omnisports ma candidature bénévole pour aider. J'ai laissé deux messages sans réponse pour l'instant. Mon but est que ce club possède une filière d'excellence de formation, devienne en matière de rugby ce qu'Auxerre est dans le football français, un club formateur. »

Source : Sud-Ouest

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Y aurait-il derrière toute cette pseudomorale populiste des affaires de récupération des terrains du BO pour spéculation inmobilière, ainsi que de la basse vengeance contre des positions politiques différentes (ex: Mr Azoulay, qui a amené l´Ecole du BO où elle est, et se retrouve néanmoins "démissionné"😉 ??? Le rugby dans tout ça ???

  • ced
    100168 points
  • il y a 6 ans

un lien avec Lionel Tardits ? qui je crois est un député

Les collectivités ne devraient pas être autorisées à subventionner les clubs pro par quelques moyens que ce soit surtout en temps de crise . Que les mairies et les divers conseils aident les clubs amateurs et les écoles de rugby ok mais que les clubs pro se démerdent avec des moyens privés .

  • Grisou
    17632 points
  • il y a 6 ans

Après faudrait comparer avec ce que chaque club de ProD2 reçoit et ce que ca représente comme pourcentage du budget de la commune !!!

des fonds publics pour financer la caisse d'un privè ??? bonjour la facture des impots locaux a biarritz!!!

Concernant l’argent public qui soutient le rugby, on peut aussi s’interroger sur les anciens pro qui, jouant en fédéral, cumulent allocations chômage et vrai/faux salaire de leur club « amateur ».

  • Fanch
    20411 points
  • il y a 6 ans

Après le rugby amateur (marron), il y eut le rugby professionnel. Mais voilà qu'arrive l'ère du rugby Picsou; qui a dit que la France était partout en retard?

Ce mec critique alors qu'il n'a pas voté contre, il cherche juste à crée de la polémique et montrer qu'il est élu de l'opposition.

  • Patxu
    54147 points
  • il y a 6 ans

AHH ! Voila un article qui a sa place dans un site nommé " RUGBYNISTERE ". Un mélange de rugby et de politique. Bien vu messieurs !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Transferts
News
News