En immersion avec les équipes de France Universitaire à Naples pour les Universiades
Une médaille d'argent et une médaille de bronze pour les équipes de France Universitaire à Naples.
Les équipes masculines et féminines de France Universitaire ont participé aux 30emes Universiades à Naples.

Depuis 2014 et les Jeux olympiques de la Jeunesse à Nankin, le rugby à 7 est officiellement devenu une discipline olympique. La Fédération Française de Rugby a d'ailleurs été la première nation championne olympique dans cette discipline cette année-là. Mais ce que beaucoup de gens ignorent, c'est qu'il existe également des Jeux olympiques Universitaires qui ont lieu tous les deux ans. C'est d'ailleurs là-bas que le rugby à 7 a fait sa véritable première apparition sur une compétition multisports internationale. C'était en 2013 à Kazan. Depuis, cette discipline n'avait pas été reconduite lors de ces Universiades, nom donné à cet événement, exceptée jusqu'à cette année à Naples, où les deux équipes de France se sont rendues.

Médaillés d'argent lors de l'édition russe en 2013, et surtout médaillés de bronze l'année dernière aux championnats du monde en Namibie, les joueurs de l'équipe de France Universitaire masculine partaient avec de fortes ambitions pour ces Jeux olympiques Universitaires. Tout comme leurs homologues féminines, actuelles championnes du monde en titre, qui avaient un statut à défendre. 

VIDÉO. La formidable épopée des équipes de France Universitaire en NamibieVIDÉO. La formidable épopée des équipes de France Universitaire en NamibieAprès quelques jours de stage à Massy, sur les installations du club évoluant actuellement en Fédérale 1, les membres de la délégation française ont ensuite pris l'avion direction Naples le mardi 2 juillet, pour ce qui s'annonçait déjà dans leurs têtes comme une aventure absolument unique. Même s'ils avaient été prévenus par l'encadrement de l'ampleur d'un tel événement et les risques que celui-ci pouvait encourir sur la compétition. Malgré tout, cet émerveillement n'a fait que s'amplifier quand ces derniers ont découvert leur logement en arrivant...


Dès le mercredi, il a donc fallu remettre les pieds sur terres et se concentrer sur les objectifs, à savoir ramener deux médailles d'or en France. Les Bleus n'ayant plus remporté une compétition « olympique » en rugby à 7 depuis 2014 et les Jeux olympiques de la Jeunesse. Le premier entraînement fait et l'acclimatation à l'environnement local pris, les joueurs et joueuses de l'équipe de France Universitaire ont ensuite rejoint leurs partenaires des autres disciplines pour la traditionnelle cérémonie d'ouverture. Un moment magique dans le mythique stade San Paolo de Naples (60 000 places). Une cérémonie d'autant plus particulière pour Iän Jason, la joueuse du Stade Toulousain, désignée porte-drapeau de la délégation française.

Universiades 2019 : pour la première fois, le porte-drapeau tricolore sera... une rugbywoman !Universiades 2019 : pour la première fois, le porte-drapeau tricolore sera... une rugbywoman !

Jeudi 4 juillet, retour à l'entraînement pour les deux équipes. Les garçons ont notamment pu s'opposer à l'Argentine, histoire de faire face à un peu d'adversité avant le début du tournoi. Après-midi off ensuite pour eux, et visite au dojo pour supporter leurs homologues judokas. Malgré plusieurs interrogations sur les règles, l'expérience fut plutôt enrichissante pour les rugbymen de France U.


Vendredi = Jour J ! Ce sont les garçons qui entrent en lice les premiers face au Canada. Malgré un match loin d'être parfait, ils s'imposent largement 35 à 5 et peuvent passer à la suite. 

Les filles de leur côté ratent le coche face au Japon (17-24) et ont grillé le joker dans la compétition. Il faudra désormais faire un sans-faute pour espérer voir les demi-finales et décrocher une médaille.

Les garçons se retrouvent dans la même situation quelques instants plus tard puisqu'ils se font surprendre par les locaux (17-33), les Italiens, auteurs d'un match de grande qualité et beaucoup plus agressifs que les Tricolores. Pas le choix pour les Bleus, il faudra battre le Japon le lendemain pour se qualifier dans le dernier carré.

Après une soirée et une nuit compliquée pour les joueurs et joueuses de France U, qui savent que leur compétition peut s'arrêter dès ce samedi, les deux équipes de France Universitaire attaquent leur deuxième journée dans le tournoi. Les filles rebondissent bien en écrasant l'Italie (35-0) et se redonnent confiance avant leur dernier match face au Canada. 

Les garçons affrontent de leur côté les Japonais pour un match crucial. Un nul ou une défaite et cela en est fini des espoirs des Bleus. Heureusement pour eux, l'Italie ne l'emporte que 12 à 5 face au Canada. Les Français sont donc devant au goal average, ils ne leur restent plus qu'à gagner pour rejoindre les demi-finales. Les hommes de Sylvain Mottet et Julien Antonin relèvent parfaitement la tête et s'imposent 21 à 12 grâce notamment à un doublé de Dorian Bellot (La Rochelle). Les filles remportent également leur dernier match face au Canada (17-7), portées par les deux essais d'Émilie Boulard (Chilly Mazarin) et la première partie du contrat est remplie : les deux équipes de France verront les demi-finales.

Dimanche 7 Juillet. Dernier jour de compétition. Les équipes de France affrontent toutes les deux l'Afrique du Sud et ce sont les garçons qui vont ouvrir le bal. Un air de revanche sonne dans la tête de certains comme Benjamin Barnerias (Rodez), Raphaël Sanchez (La Rochelle), Maëlann Perret-Tourlonias (Bourgoin) et Antoine Poussin (PUC), déjà présents lors de la Coupe du monde en Namibie l'année passée et défaits à la dernière seconde 14 à 12 par ces mêmes Sud-Africains. Annoncés comme les favoris, les Boks vont malgré tout passer un sale quart d'heure. Dominés dans le jeu, ils auraient pu se faire distancer à deux reprises par les Bleus, qui ont cruellement manqué de réalisme malgré une envie omniprésente. Malheureusement pour eux, le scénario va se répéter... La sirène vient de retentir quand les Sud-Africains récupèrent le ballon et tapent à suivre. À la course, l'un d'eux prend les devants sur Bellot qui ne peut rien faire et voit son adversaire plonger dans l'en-but, ballon sous le bras. Défaite 5 à 0. Dénouement cruel pour les Tricolores qui ne disputeront pas la finale en Italie. Ce qui n'est pas le cas des filles qui s'imposent de leur côté 19 à 12 et se donnent le droit de disputer la dernière étape face au Japon. 

Le goût amer de la défaite plus ou moins passé, il est désormais l'heure pour les Bleus de se concentrer de nouveau pour un dernier match face à la Russie. Au bout, une médaille de bronze consolatrice, qui avait déjà fait le bonheur de ceux ayant participé à l'aventure en Namibie. Le match semble néanmoins bien mal engagé pour les Bleus, menés 10-0 à la mi-temps. Heureusement, grâce à un essai de Léonard Bouscasse (UBB) et une chevauchée fantastique de Jordan Sepho (La Réunion), l'équipe de France l'emporte 12 à 10 et montera sur le podium. L'Afrique du Sud de son côté se verra vaincue par le Japon en finale 15 à 12. 

Avec une équipe fortement remaniée par rapport à la Coupe du monde de l'année dernière où Romane Ménager et Gaëlle Hermet, pour ne citer qu'elles, étaient notamment présentes, arriver en finale était déjà une belle récompense pour les entraîneurs de cette sélection : Thomas Darracq et Patrick Ladouce. Même s'ils comptaient ne pas s'arrêter là. Malheureusement, leurs joueuses sont tombées sur une équipe japonaise bien trop forte pour elles et s'inclinent les armes à la main 33 à 7, décrochant ainsi la médaille d'argent.


Le Japon réalise donc le doublé lors de ces 30emes Universiades, mais on ne peut malgré tout que féliciter les deux équipes pour avoir tout de même ramené deux médailles en France !

Équipe de France Universitaire masculine :

Nicolas Baquer (Perpignan)
Benjamin Barnerias (Rodez)
Dorian Bellot (La Rochelle)
Léonard Bouscasse (Bordeaux-Bègles)
Lucas Dubois (Perpignan)
Arnaud Le Berre (Rennes)
Colin Lebian (Dijon)
Guillaume Manevy (Nevers)
Maëlann Perret-Tourlonias (Bourgoin)
Antoine Poussin (PUC)
Raphaël Sanchez (La Rochelle)
Jordan Sepho (La Réunion)

Entraîneurs : Sylvain Mottet et Julien Antonin.

Équipe de France Universitaire féminine :

Sarah Aguado (Blagnac)
Carla Arbez (Bayonne)
Mélissa Bergeron (Stade Rennais Rugby)
Émilie Boulard (Chilly Mazarin)
Océane Buisson (Clermont La Plaine)
Marie-Aurélie Castel (Stade Rennais Rugby)
Julie Coudert (Bobigny)
Charlotte Escudero (La Valette)
Manae Feleu (Oneliki RC / Gazelles Dijon)
Iän Jason (Toulouse)
Meg Mambe (ASM Romagnat)
Hada Traoré (Bobigny)

Entraîneurs : Thomas Darracq et Patrick Ladouce.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • breiz93
    47318 points
  • il y a 4 mois

2 médailles, cest loin d'être ridicule.
A noter la progression constante des Japonais...

  • Yonolan
    57480 points
  • il y a 4 mois

médaillées quand même nos deux équipes

@ Antoine Poussin
Merci.

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
News