PROVALE - Laurent Baluc-Rittener : ''C'était un combat de David contre Goliath, mais je me suis fait voler''
Laurent Balluc-Rittener s'est exprimé sur l'après-éléction.
Laurent Baluc-Rittener est le candidat sortant de l'élection à la présidence de Provale. Défait face à Robins Tchale-Watchou, il a encore des choses à dire.

Laurent-Baluc Rittener, ancien joueur de Bourgoin et d'Albi, s'est présenté à l'élection de la présidence de Provale après avoir passé 4 années dans le comité directeur du syndicat. Après 6 mois d'une campagne agitée, il a été défait de peu (35 votes contre 30) face à Robins Tchale-Watchou, président réélu. Nous avons souhaité donner la parole à Laurent Balluc-Rittener sur ces derniers temps et son futur. 

Tu t'es présenté à l'élection Provale, pourquoi ?

Ça faisait 4 ans que j'étais au comité directeur de Provale et je vis à Toulouse, très près des bureaux, donc je pouvais à la fois m'investir en tant que membre du bureau et voir un petit peu comment fonctionnait cette institution de l'intérieur. Et j'avais beaucoup de retour de la part des personnes proches de cette institution. Je me suis fait ma propre idée et je voyais qu'il y avait quand même des dysfonctionnements. Je n'ai pas plus "gratté" que ça, et puis il y a 6 mois, j'ai été sollicité parce qu'il semblait évident que d'une manière ou d'une autre, il fallait mettre un petit peu de vie et d'élan dans ce syndicat. On m'a donc sollicité pour créer une deuxième liste par des personnes très proche de l'institution qui voyaient qu'elle allait droit dans le mur.

Je ne m'attendais pas du tout à un tel combat politique ! Je trouvais qu'il fallait remettre le joueur et la joueuse au centre des débats, remettre de la proximité entre le syndicat et les joueurs/joueuses. Au final, j'ai passé 90% de mon temps à me battre pour valider ma candidature. Ça a toujours été un combat politique et juridique, mais je le déplore. 

Quelles difficultés as-tu rencontrées ?

Disons que l'institution ronronnait et ne fonctionnait qu'à travers quelques personnes seulement. Ce sont 2-3 personnes qui décident de ce qu'elle doit être pour l'ensemble. C'est une chose qui me paraissait injuste, voire méprisant. J'ai donc voulu tout simplement me présenter en amenant un autre discours, ce qui est la moindre des choses en démocratie. Cette institution n'appartient à personne et on a tout fait pour invalider ma candidature. L'élection a donc été repoussée. J'ai entendu dire que c'était mieux, pour que l'on puisse préparer notre campagne. Mais ce n'était pas du tout ça, je l'ai contraint tout simplement. Ensuite, on a tout fait pour changer les modalités d'élections, que seuls certains puissent décider de l'avenir. J'ai donc dû me battre contre ça. Je trouvais ça dommage, car à la sortie, ça ne fait pas avancer la cause des personnes pour lesquelles on est censé se battre.

On a tout fait pour m'acheter, acheter mon silence. Je n'ai pas voulu rentrer dans la compromission, j'ai refusé.

Tu avais un programme différent de Robins Tchale-Watchou ?

J'avais tout simplement un programme et son jeu n'a été que de casser mes propositions à l'élection en disant que c'était impossible, alors que ça ne l'est pas ! C'est sa parole contre la mienne, c'est ce qui est terrible. Moi j'avais un programme basé sur des axes forts.

L'axe de la santé, qui a été complètement mis de côté depuis le dernier mandat, alors qu'il y a toujours une commission. Aujourd'hui, la seule commission est celle gérée par la Ligue, l'observatoire médical, dans lequel aucun joueurs/joueuses ne siège ! Donc l'idée était d'avoir notre propre commission médicale indépendante et j'avais déjà 7 ou 8 participants comme des anciens joueurs/joueuses, des médecins, des kinés, des préparateurs mentaux et physique, etc.

Le deuxième point était l'axe de la formation/reconversion avec une volonté de proposition pour les joueurs issus de centre de formation qui se retrouvent de 70 à 80% d'entre eux sans contrat. Et pour tout ce qui est de la reconversion, proposer des plateformes digitales mettant en relation les joueurs désireux de préparer leur reconversion et les entreprises.

Le troisième axe fort est le rugby féminin, avec notamment Manon André qui aurait été salariée de Provale un jour par semaine pour le rugby féminin, car on estime que c'est une locomotive du rugby français. Se pencher dessus et ne pas rééditer les mêmes erreurs. Tout est à créer dans le rugby féminin au niveau santé, statut de la joueuse, etc. Financièrement, le rugby féminin n'existe qu'à travers la FFR. 

On l'a vu lors de mon élection, où 20 ou 30 filles sont arrivées et ont été fortement sollicitées par la partie adverse car elles ont des contrats fédéraux et qu'on leur a bien fait comprendre qu'il fallait voter pour l'autre camp. (Dans les colonnes de L'Équipe, Robins Tchale-Watchou a réfuté cette information, expliquant que sur les 20 filles présentes, leurs votes étaient partagés entre les deux candidats)

Comment s'est passée l'élection ? 

Dès le départ, j'ai voulu prendre la parole sur les modalités d'élections qui étaient à l'ordre du jour, pour expliquer pourquoi nous étions contre, mais ce sont les salariés qui m'ont coupé la parole en me répondant que nous n'étions pas là pour discuter, mais pour voter. J'ai remarqué que nous étions en Assemblée Générale, mais que c'était les salariés qui décidaient de l'avenir de Provale. Je n'ai pas peur de le dire, c'est une République Bananière. C'est affligeant que les joueurs soient représentés par ça. 80 personnes peuvent en attester, à chaque prise de parole, on me la coupait. C'était un guet-apens. Quand j'ai voulu présenter mon programme que nous avions travailler depuis des mois autour d'un Powerpoint, on m'a signalé que ma présentation devait durer 5 minutes. 

Par exemple, il y a trois joueurs à qui on a dit de monter avec un billet d'avion, mais qui n'ont pas été prévenus qu'ils n'étaient pas à jour de leurs adhésions. Quand on sait que ça s'est joué à 5 votes, il y en a 3 qui n'ont pas pû voter et qui sont rester devant l'entrée. Ces trois-là étaient pour moi dont Paul Abadie d'Agen, Jamie Currie de Massy où un vote interne avait été fait en ma faveur, et IlikenBolakoro avec qui j'ai joué et avec qui nous allions travailler pour les joueurs îliens.

Tu avais des propositions face aux derniers événements tragiques dans le rugby français ?

Bien sûr ! C'était mon cheval de bataille, on ne peut pas transiger avec l'intégrité physique et mentale des joueurs et joueuses. Aujourd'hui, je le répète, il y a un observatoire médical qui est mis en place par la Ligue et par la FFR dans lequel il n'y a aucun joueur présent. Provale n'y est pas représenté non plus. Que pensent ces joueurs de ça ? Que pensent les joueurs des protocoles commotions ? Est-ce que les joueurs qui ont peur, qui s'entraînent, qui font des KO, sont concertés ? Non. Il y a Robins Tchale-Watchou qui monte discuter avec la ministre des sports et Bernard Laporte. Est-ce que Robins Tchale-Watchou est encore joueur ? Il faut faire des réfendums, savoir ce que veulent les joueurs et faire la différence entre les joueurs de Fédéral des pros et des amateurs. Tout ça me paraît évident et ça me crève le cœur de me dire que le rugby va continuer comme ça. 

C'était un combat David contre Goliath, mais je me suis fait voler. À la loyale, je gagne. Jusqu'à la dernière minute, je savais qu'il n'y aurait pas 1% de loyauté venant de sa part. Je n'ai pas peur de le dire.

Robins Tchale-Watchou a déclaré à L'Équipe qu'il se battait "contre des gens qui avaient des intentions inavouables". Qu'a-t-il voulu dire ?

Il faudra lui demander, honnêtement je n'en sais rien. Ce n'est pas moi qui ai fait en sorte que 20 filles du rugby à 7 soient présentes le jour de l'éléction. Il nous parle d'un système de grands électeurs, ce qui éviterait que 20 joueurs d'un club viennent, ce que je trouve très bien ! Mais il fait ça un 7 janvier, jour de reprise de Pro D2 et d'entraînement. Alors que la grande majorité de la Pro D2 me suivait dans cette démarche, mais on se retrouve avec 20 filles du rugby à 7. Je ne suis instrumentalisé par personne, cela fait 4 ans que je suis là, je n'ai pas été parachuté. Nous sommes deux au Comité Directeur, avec Olivier Caisso, à voir comment ça fonctionnait, et 90% de son Comité Directeur a abandonné. Personne ne demande pourquoi son vice-président, Antoine Battut, a arrêté. Comme Olivier Caisso, David Attoub, Alex Ricaud, Mates Clerkin, Pierre Rabadan, Tom Ecochard et moi. Personne ne lui demande rien, mais j'ai l'habitude, ça fait six mois que je suis tout seul à montrer du doigt tout ces dysfonctionnements, toutes ces irrégularités. 

Comment est-ce possible de siéger au comité directeur de la Ligue, être représentant de Provale et chez Vivendi, la maison mère de Canal. Il peut dire qu'il ne mélange pas les choses, mais c'est complètement impossible. Le comité d'éthique l'a d'ailleurs retoqué.

L'aventure se termine aujourd'hui pour toi ?

Je ne sais pas. J'ai rencontré beaucoup de soutiens, beaucoup plus que je ne l'aurais imaginé. C'était une belle aventure humaine, très enrichissante. On progresse et on apprend énormément dans ce genre de démarche et de défi. Maintenant, j'ai envie de reprendre ma vie normale après les 6 mois pesant que je viens de passer. Je me suis battu tout seul face à une institution, pour les joueurs à qui on ne demande même pas leur avis. C'était un combat de David contre Goliath, mais pas à la loyale. Je n'ai pas besoin de Provale pour vivre, de toute manière, j'aurais pris 30% de son salaire actuel (de Robins Tchale-Watchou, président actuel de l'asso). Je suis persuadé qu'il y a la place pour faire quelque chose avec plus de proximité, plus d'échanges ! Encore faut-il que les joueurs en aient réellement besoin... Ils n'y croient plus et sont déçus, il y a 50% d'adhérents en moins alors que Provale s'est ouvert à la Fédérale et au rugby féminin.

Quand on se rend compte qu'on a des coups de téléphones intimidant en disant qu'on a rien à faire là, et qu'on fait tout pour faire en sorte que tu ne sois pas là. 

Pourquoi ne pas créer ton propre syndicat ?

Il y a beaucoup de personnes qui m'en parlent. Créer un syndicat tout seul, c'est beaucoup de travail et d'investissements. Je suis face à une machine de 1 400 000 €  avec 500 000 € de la FFR, 700 000 € de la Ligue, 13 employés, des bureaux à Toulouse et une ancienneté de 20 ans. S'il y a la place et que les joueurs sont demandeurs d'un autre syndicat, pourquoi pas ? Nous ne sommes que deux jours après l'élection, il me faut un peu de temps pour y réfléchir.

À ce jour, Robins Tchale-Watchou, actuel président de Provale, n'a toujours pas répondu à nos sollicitations. Nous sommes ouvert à une interview future.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • AKA
    43787 points
  • il y a 5 mois

Un petit commentaire de Mme la ministre de tutelle?

  • Jak3192
    46352 points
  • il y a 5 mois

Moi cet article m'a calmé.
Le syndicat serait il aux ordres ?
RTW me semblait un type bien...
La soupe est bonne
Comme dit @Marc Lièvre Entremont, une petite tribune de l’intéressé serait la bienvenue.
Mais il a peut être pas envie


Trop naïf tu es

Une petite tribune à RTW, s'il daigne répondre.

@Marc Lièvre Entremont

….ça m'étonnerais….La gestion a l'air "pas triste"
https://www.nouvelles-du-monde.com/robins-tchale-watchou-reelu-mais-conteste-en-tant-que-president-de-lunion-des-joueurs/

Une bizarrerie c'est quand l'organisation qui paye ou qui gère les salariers finance aussi le sundicat qui doit defendre les salariers. Imaginez le CGT directement financée par les patrons.
Apres si le systeme est verrouillé, ce qui ne m'étonne ni de la FFR ni de la LNR, ca veut dire que Proval est hors d'atteinte avec ses 25% de joueurs syndiqués.
La seule chose a faire c'est de federer 50% de joueurs pro en un nouveau syndicat qui de fait deviendra légitime.
C'est un sacré défit mais a coeur vaillant...

Là on entend un point de vue : le proverbe dit : qui n'entend qu'une cloche n'entend qu'un son .
A quand le son de la deuxième cloche ?

Je n'ai rien trouvé sur le oueb qui me permette d'infirmer ou de confirmer ce que disent les uns et les autres … La seule chose certaine, c'est que Provale est financé par la Fédé et la Ligue….Son "indépendance" est donc (très) largement sujette à caution….

Eh bien si ce qu'il décrit est réel et que les joueurs ont besoin d'autre chose, on imagine assez aisément que ceux que ça intéresse pourront payer une cotisation pour permettre un lancement d'un autre syndicat. Dans le monde de l'entreprise il y en a plusieurs avec des sensibilités différentes, donc pourquoi pas chez les sportifs?



Par contre ça nous rassure sur un point, il n'y a pas que la Ligue et la Fédé qui fonctionnent de façon opaque et archaïque. Finalement c'est le rugby à XV dans son ensemble, ou presque, la boucle est bouclée.

pas etonné ....

Il croyait quoi avec la fédé et la ligue pro qu'on a . Que le syndicat allait être le seul endroit faisant preuve de moralité dans le rugby actuel ? Un peu de solidarité que diable : des vendus partout c'est quand même plus logique

Ce qui me surprend toujours autant c'est cette soif de pouvoir des uns et des autres et toujours ces fameuses certitudes d'être les seuls à tout savoir!
Perso j'aurais cru qu'un seul syndicat avec des joueurs et anciens joueurs capables de discuter de leurs problèmes et de leur besoin pouvait être suffisant.
Je comprends pas bien qui est venu le chercher pour pouvoir se cacher derrière lui ! !!???????

Hé oui. Quand un syndicat devient une force politique il s'éloigne de la base et il se met à parler en son nom et non plus au nom de ceux qu'il est censé représenter. Si on rajoute le fait d'être le seul syndicat et l'amour du rugby pour les gouvernances opaques à mi-chemin entre le système féodal et la république bananière, ça donne ça.

[Commentaire modéré]

@lelinzhou

<<< D'une façon générale, je suis opposé à toute censure...d'autant plus sur un site pls "ludique " qu'informatif...

@batelier

pitain !! impossible de répondre ! HALTE A LA CENSURE !! Je suis un des 'TRESTRES rares abonnés à ce site ( tout comme lelinzhou d'ailleurs ) je commence à me demander ce que je fais ici, entre l'amateurisme des rédacteurs ( orthographe calamiteuse, informations erronées et j'en passe ) et la censure exercée de plusieurs manières ………….

@batelier

Merci pour ton commentaire @Batelier !
Je vais rétablir quelques vérités :
- On ne modère que les commentaires qui doivent l'être en cohérence avec la charte établie et disponible à tout moment dans les mentions légales. Ce commentaire devait être modéré, son auteur en a d'ailleurs convenu d'après ce que m'a dit l'auteur tout à l'heure
- On ne doit pas beaucoup modérer sur ce site car on a la chance d'avoir une communauté saine qui s'auto régule. On fera tout pour que ça dure, et ça passe par ce type d'actions
- Pour l'orthographe, il y a, et il y aura toujours des fautes. Aujourd'hui, même si c'est inégal dans le temps, nous sommes parmi les meilleurs élèves en termes d'orthographe. On vise le zéro faute, même si c'est une utopie quand on publie autant que nous, mais on progresse.
- On n'a pas des centaines de milliers d'abonnés en effet, c'est une vérité, mais on en a quelques uns quand même 🙂 Merci à eux, et à toi pour votre soutien plus qu'important pour ce projet qu'est le Rugbynistère 🙂
- Je ne peux pas te retenir si tu ne te reconnais pas dans ce qu'on fait en revanche. On le fait avec passion au quotidien, on y laisse beaucoup d'énergie et ça demande de forts sacrifices. Malgré tout, on ne pourra jamais plaire à tout le monde. Quel que soit ton choix, je ne pourrai qu'être reconnaissant du passage que tu as effectué parmi nous , et du soutien que tu nous auras témoigné 🙂

@Nicolas Rousse

Merci pour ta réponse Nicolas.
J'écrirai plus longuement dans la rubrique "contactez nous" quand j'aurai davantage de temps.

@batelier

"Je suis un des 'TRESTRES rares abonnés à ce site"



LAUL.



Sinon, être modéré n'est pas un drame, mais plus une incompréhension entre les uns et les autres.

Les modérateurs du site ont surement été alertés par un lecteur. Max et Nico (les créateurs du RGN) ne peuvent pas lire tous les commentaires et comprendre les sensibilités de chacun, et d'ailleurs ce n'est pas leur taf. On est assez grand je pense.

Moi aussi j'ai été modéré et j'en ai pas fait un drame.

@Marc Lièvre Entremont

Mouais... ce n'est pas très classe de dire "on est assez grand" sur un forum comportant une communauté importante de personnes verticalement défavorisées.

@Team Viscères

Et horizontalement avantagées, tout de même.

@Marc Lièvre Entremont

C'est Lavoisier ça : rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme.

@Team Viscères

Lavoisié, c'est le grand dans Les Musclés ?

@Marc Lièvre Entremont

C'est celui qui jouait du triangle.

@Team Viscères

Ça concorde (comme ils disaient chez Air France) avec la forme physique de nos nains. Rien ne se perd.

@batelier

Pour le coup ça peut se comprendre. C'est le risque quand tu fais du 25ème degré, tout le monde ne peut pas le saisir. Entre nous ça passe parce que depuis le temps on se connait, mais ceux qui gèrent le site ne peuvent pas avoir le même regard. Eux défendent l'image globale du Rugbynistère, et nos vannes peuvent choquer certains ou inciter d'autres à s'aventurer sur ce terrain mais au premier degré (et on serait certainement les premiers à s'en plaindre). Comme a dit TPhib cela n'empêche pas d'essayer, parfois ça passe et parfois ça ne passe pas. J'y ai déjà eu droit aussi sur des vannes qui auraient probablement bien fait marrer certains mais ça ne me dérange pas trop, quand tu flirtes avec la limite parfois ça foire. Le jour où l'on sera modéré sur des commentaires sérieux pour empêcher certains messages de passer ce sera une autre histoire.

@Team Viscères

@ Marc Lièvre Entremont
Comme je l'ai dit, le Zouzou avait mis le paquet …. après avoir lu son post, j'ai mieux compris.Tout en n'étant pas d'accord. ( long débat philosophique à suivre …)

@batelier

Non, restons modérés.

@batelier

[Commentaire modéré]

@lelinzhou

Je reviens sur ce commentaire qui était passé entre les mailles du filet. On modère peu, mais quand le fait, ce n'est pas pour reposter derrière évidemment 😉
Je pars du principe qu'il s'agit d'une tentative d'humour, car tu es un contributeur de longue date qu'on voit régulièrement intervenir. Je ne vais pas débattre ici de si cet humour est de bon goût ou non, ça n'a pas d'intérêt. Ceci étant dit et comme ça a été souligné, et c'est le point important à transmettre ici : le second degré qu'on peut faire à l'oral, avec une intonation et des expressions du visage qui donnent une réelle information sur ta volonté profonde, ne peut pas être décodé dans un message à l'écrit. On doit en tant que modérateurs du site, contrôler que les messages publiés, et ce quelle que soit la volonté derrière, puisse être lus par tout le monde. Sur des sujets aussi sensibles que le racisme et les discriminations quelles qu'elles soient, on ne laissera pas de marge de manœuvre, c'est juste du bon sens.
On se doit de contrôler que ce qui est affiché sur notre site, y compris les commentaires, respecte notre charte, et accessoirement, c'est une obligation légale.
Cette charte est très clairement affichée sur le site, et ce depuis la création, il y a 10 ans. On compte sur vous les gars pour comprendre ce qu'il est de bon goût de partager à l'écrit, où le second degré est dans le meilleur des cas, délicat, dans le meilleur des cas et la majorité des cas, pas du tout compréhensible. Vos commentaires et la qualité des échanges font la richesse de ce site, merci à vous d'en avoir conscience, et parfois, quand ça le nécessite, de savoir faire la différence entre ce qui est de bon goût ou non.

@Nicolas Rousse

No problem.

  • Jak3192
    46352 points
  • il y a 5 mois
@lelinzhou

J'avais pas le privilège de lire le post avant la ... coupure
(j'ai failli écrire la circoncision.... quel âne !)

Merci de l'avoir remis.
T'en rate pas une tézigue

🙂

@lelinzhou

Effectivement , tu avais mis le paquet !

@lelinzhou

J'en ai pris un ! Pour 25 points en moins ça valait le coup
Hé le ministère ! Vous avez perdu le sens de l'humour ? Second degré interdit ?
Bon, j'y vas y en faire une qu'elle sera pitêt pas censurée :
C'est deux gars qui se rencontrent :
- Comment vas-tu yau de poêle ?
- Comme tu vois turabras
C'est bon là ?

@lelinzhou

Franchement celle-là elle n'est pas compréhensible pour la grande partie des lecteurs qui ne viennent pas tous les jours et ne te connaissent pas ou n'ont pas un humour comparable au tien.

On est pas entre potes autour de la table. J'en ai pris une pour moins que ça. Tu pourrais par exemple être lu par le président réelu de Provale, et je ne pense pas que cela lui plaise ^ ^

@Marc Lièvre Entremont

J'ai pris pour beaucoup moins que ça aussi, rien qu'en citant Papé ou Fall tu peux te faire découper.

@Team Viscères

En fait, il n'y a que Ahma qui s'en sort proprement (et peut-être Dudu). C'est louche...

  • Ahma
    73826 points
  • il y a 5 mois
@Marc Lièvre Entremont

[Commentaire modéré]

@Ahma

En même temps qui voudrait d’un chti?

  • Ahma
    73826 points
  • il y a 5 mois
@Le Haut Landais

Tu ne voudrais pas me signaler ? Si j'échappe encore à la modération avec ça, la parano du Lapin va prendre des proportions incontrôlables.

@Ahma

Je ne suis une saloperie de délateur que quand ça m’arrange et la, j’ai la flemme. Demandes moi demain, on verra

@Marc Lièvre Entremont

En même temps si tu veux les découper il faut se pencher très bas, ça leur donne un avantage.

@Team Viscères

Ou te mettre à genoux. Ce qui est également compliqué lorsque tu veux leur courir après, eux et leurs petites jambes de traitres.

  • TPhib
    38404 points
  • il y a 5 mois
@lelinzhou

Salut lelinzhou, effectivement on n'a pas le même humour. Mais ça n'empêche pas d'essayer, on rigolera peut-être la prochaine fois 😊
Caramel amical

@lelinzhou

Attention; voiturabras ça fait écolo ...

@lelinzhou

HALTE A LA CENSURE ! quelle qu'en soit la raison, c'est détestable ! …

@batelier

Salut l'ami, je rebondis sur ce commentaire qui date un peu maintenant, mais je veux être très clair sur le sujet : on est responsables de tout le contenu du site, et on ne peut pas laisse passer n'importe quoi, notamment des propos qui peuvent être interprétés comme racistes, c'est juste du bon sens 😉
C'est les règles du jeu sur le Rugbynistère, elles n'ont pas changé en 10 ans 😉
J'ai fait une réponse complète à Lelinzhou si tu veux y jeter un oeil.
On compte sur vous pour garder un lieu d'échange privilégié et des commentaires de qualité sur ce site les gars, merci d'avance !

@Nicolas Rousse

Comme je l'ai dit, le Zouzou avait mis le paquet …. après avoir lu son post, j'ai mieux compris la modération .Tout en n'étant pas d'accord. ( long débat philosophique à suivre …)

@batelier

Merci pour ta réponse.
On peut débattre de philosophie si tu veux, et si la loi reste la loi, il est clair qu'en tant qu'éditeur de site, je veille à ce que certaines valeurs soient clairement protégées. Dans le cas présent, il y a doute sur ce commentaire, à partir de là, c'est mon rôle de supprimer.

@Nicolas Rousse

Merci pour ta réponse …si mon bateau me conduit à Toulouse , J'en discuterais volontiers devant une pinte…...J'en suis resté à la vieille devise du Canard :
" la liberté de la presse ne s'use que si on ne s'en sert pas " .Mais c'est sans doute inadapté pour un site internet. désolé de ma réaction "brute de décoffrage "
Continuez ainsi

@batelier

ça marche l'ami, merci pour ces mots, et avec plaisir pour une pinte !
Contacte nous directement par le formulaire quand tu passes dans le coin, j'ai moins le temps d'être exhaustif sur les commentaires comme tu le vois 🙂

@lelinzhou

Pas de placage haut ! Risque de commotion...de censure!

@Garou-gorille

De tonsure pour certains d’entre nous

@Le Haut Landais

Ça sera chauve qui peut !

  • breiz93
    34661 points
  • il y a 5 mois
@lelinzhou

Oh merde je l'ai ratée...

République bannière c'est pas fair play ! !!!

*sort les pop corn*

Derniers articles

Réseaux Sociaux
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News