Présidence de la FFR : Pierre Camou ne ferme pas la porte à un report de l'élection
Pierre Camou est l'actuel président de la Fédération.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Les élections pour la présidence de la Fédération pourraient être décalées pour permettre la mise en place du vote décentralisé.

Et si, le 3 décembre prochain, une AG extraordinaire remplaçait l'AG élective prévue pour désigner le nouveau président de la Fédération Française de Rugby ? Inenvisageable il y a quelques semaines, cette hypothèse est de plus en plus crédible. La raison, c'est la volonté d'Alain Doucet de mettre en place le vote décentralisé. Or, le candidat a bien réuni le quorum exigé - près de 200 clubs - pour mettre en place un tel vote. Cette demande de modification des statuts doit être déposée ce mercredi par un huissier au siège de la FFR, selon les informations de Sud Ouest.

ELECTION FFR. Alain Doucet aurait réuni assez de clubs pour faire respecter le vote décentralisé

Dans le journal, l'actuel président de la FFR, Pierre Camou, est revenu sur la mise en place du vote décentralisé qu'il souhaitait à l'origine instaurer avant de faire machine arrière, ce qui lui avait valu des critiques dans le camp... Laporte, troisième et dernier candidat. S'il n'exclut pas le report de l'élection, il reste prudent quant à la mise en place de vote :

Je ne préjuge de rien, je suis dans le droit. Je ne suis fermé à rien. On peut convoquer une AG. Mais d'abord je veux voir les textes avec les juristes. [...] Je veux la sécurité juridique absolue. Cela me paraît très compliqué. Sauf erreur de ma part, cela fait près d'un an que les Républicains travaillent à l'organisation de leur primaire. Ce qui m'importe, c'est la stabilité de l'institution.

Pour rappel, Pierre Camou est donné perdant d'un sondage du Midi Olympique. Le vote décentralisé pourrait-il changer la donne ?

Présidence de la FFR : Bernard Laporte en tête d'un sondage réalisé par le Midi Olympique

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Le "sondage" de Midi Olympique n'est pas un sondage, mais une consultation. Un sondage supposerait de faire un échantillon représentatif des clubs par territoire ou par niveau (clubs fédéraux, territoriaux etc..). Or ce n'est pas du tout le cas et c'est bien le problème car ça change tout à commencer par les résultats 🙂

@florianrugby

On peut considérer que c'est une consultation, avez-vous exploité les données? Moi oui:
Comites Clubs Voix Fédéral Territorial
Armagnac Bigorre 8 75 6 2
Alsace 1 2 0 EDR
Alpes 6 60 2 4
Auvergne 5 47 4 1
Béarn 2 20 2 0
Bourgogne 5 32 1 4
Bretagne 6 44 0 6
Côte d'Argent 4 39 1 3
Côte d'Azur 4 49 4 0
Côte Basque Landes 5 53 5 0
Centre 8 61 3 5
Drôme Ardèche 5 46 3 2
Flandres 1 8 0 1
Franche Comté 4 42 4 0
Ile De France 14 156 11 3
Languedoc 7 67 6 1
Limousin 4 32 3 1
Lyonnais 15 140 9 6
Midi-Pyrénées 21 179 7 14
Normandie 1 8 0 1
Périgord Agenais 11 92 6 5
Pays Catalan 3 27 3 0
Poitou-Charentes 4 40 4 0
Provence 11 115 8 3

En termes de moyenne on est à 9,25 voix par club sur le territoire. 24 comités consultés, hors Corse et Lorraine en métropole et les 7 comités ultras marins. On est près de 12% des suffrages (1434 voix consultées, pour 11 à 12 000 voix totales), ce qui est un bon voire très bon échantillonnage en matière d'audit. De là à dire que cette consultation est une pantalonade, c'est manquer de discernement ou faire preuve d'indigence intellectuelle.
89 clubs de fédérale, 1 Armelle AUCLAIR, 2 Pro D2, 63 clubs territoriaux dont 2 clubs écoles de rugby uniquement ont constitué le panel de la base de travail de Midol. Midol relate les positions des clubs et fait son travail journalistique.
Que ça plaise ou non, Midol fait apparaître une tendance pour parler comme les sondeurs. Je pensais qu’avec le travail remarquable que vous avez été capable de fournir sur l’étude géomarketing, que vous aviez une approche plus méthodique et mathématique des chiffres bruts et non cette approche béotienne quand les choses ne vous arrangent pas. A moins que la modélisation de cette étude n’ait pas été faite par vous-même…

Très fort Pierre encore!! Après avoir associé le vote décentralisé à des mini AG en comités territoriaux pour brouiller les pistes il joue l'étonné! Forcément une AG c'est tout le monde à la même heure au même endroit, ce que précise le ministère de l'intérieur à la suite des décisions prises en AG de la FFR à Hyères. Cependant, comme le règlement FFR prévoit des procurations pour les AG électives, qu'est-ce-qui pourrait empêcher un vote électronique à distance (sous réserve que la sécurité associée au contrôle de l'identité de celui qui vote soit en place.)? Rien! IL y a eu mélange des genres pour mieux brouiller les pistes, comme l'an passé à l'AG financière ou des résolutions ont été mises au vote et ces résolutions étaient rédigées de manière pernicieuse avec 2 questions mêlées pour une réponse... Le quorum n'étant pas atteint, ça n'a servi à rien.
Avec un vote à distance, chaque président de club peut porter les voix de son club, sans donner un blanc seing à un président de comité territorial à la botte du sortant... Et là, le bât blesse, il y a un autre choix que le sortant. Les prés carrés diminuent et tendent à disparaître, de fait ça effraie le camp du sortant.
Quoi qu'il en soit, avec ou sans vote à distance pour l'élection 2016, il y a 3 listes et en s'affichant avec le fossoyeur du rugby amateur, G. DUZAN, et l'ex président de l'UNSS qui a été pris la main dans la caisse ( pas bien joli de piquer le pognon des mômes quand même!!!), il sera difficile pour Pierre de garder son poste.
On aura droit à une armée d'huissiers constant le bon déroulement des votes, des scrutateurs des 3 camps et les lecteurs de codes-barre liront les bulletins de votes des clubs, donneront les voix à chacun et l'addition se fera par la suite. On saura qui a voté pour qui naturellement!
Reporté ou pas, il y aura toujours 3 listes, 2 s'opposent au Grand Stade, 1 s'oppose au vote à distance, les 3 veulent gagner...

  • CEVEN
    170437 points
  • il y a 3 ans
@Lulu2Paris

Vous disposez d'une connaissance certaine sur le déroulement de cette élection. Du moins plus que moi qui ne vote pas (plus).
Mais pourquoi donc sans cesse proposez-vous cet argumentaire à la limite du placage putassier (voir LAROUSSE) ?
Pourquoi, si vous vivez l'actuelle FFR comme l'antre du diable, ne pas être dans la pédagogie pour des "incultes" comme moi (qui ne suis plus dans les rouages fédéraux depuis longtemps)?
Pourquoi attaquer les hommes, relater à l'infini les casseroles de Pierre, Georges, Jean-Louis (sans oublier Gilbert ...) ?

Pourquoi donc entretenir ce délétère climat qui apporte peanuts à la construction de l'avenir de l'Ovalie et discrédite votre (noble?) engagement si vertueux à vous lire.

Je l'ai dit, le répète: l'outrance ne constitue ni un programme, ni un mode de gouvernance acceptable.

@CEVEN

Il ne s'agit pas c'outrance, mais juste de recentrer les choses. Une fois de plus, on ne parle que du titre sans le fond. Le vote décentralisé a été évoqué mais associé à d'autres paramètres, et c'est l'association des 2 qui a été retoquée. Ce fut sciemment organisé, et le côté pernicieux se pose justement là!
D'autre part, le politiquement correct devient imbuvable, on peut appeler un chat, un chat et non un félidé domestique qui dort sur le sofa sans être outrancier, non?
Il n'y a aucune attaque ad hominem dans mes propos, juste des éclairements pour justement éveiller les moins initiés. (voir la table d'émeraude d'Hermès Trismégiste)
Je suis tout à fait enclin à répondre à vos questions sur l'Ovalie de demain, si elles ne sont pas posées de manière parabolique pour une meilleure compréhension des réponses.

  • CEVEN
    170437 points
  • il y a 3 ans
@Lulu2Paris

Donc, il semble que bcp des contributeurs de ce site s'accordent à dire que:
- l'immobilisme fédéral n'est pas gage d'une (re)définition salutaire et nécessaire des objectifs du rugby français
- le règne des baronnies doit être aboli (facteur d'aggravation de l'immobilisme)
- le Gd Stade tel que proposé actuellement est a minima une source d'inquiétudes, voire de difficultés inéluctables

En ce sens vous n'êtes par conséquent pas seul à dresser ce constat (évident).

La victoire sur l'obligation du vote décentralisé va-t-elle par miracle résoudre les problèmes de gouvernance à venir, l'exercice d'une démocratie participative au bénéfice des "petits clubs", chaque licencié aura-t-il droit au chapitre ? ....
Bien sur que non, soyons un minimum honnêtes en l'espèce !

Mais après ?
- Faut-il confier les clés à (ce que d'aucuns présentent comme) un affairiste patenté (Bernie)
- Peut-on croire dans les engagements de ce qu'aucuns qualifient de "félon" inactif durant sa mandature (DOUCET)
- Doit-on éjecter un homme respectable mais depuis trop longtemps en place et incarnant aux yeux de ses détracteurs à la fois l'immobilisme et le règne des baronnies ?( CAMOU)


Si toute l'élection se nourrit de ces piteux débats (et c'est le cas comme vous l'exposez à répétition), rien ne sera débattu sur le fond.

Quid de la formation, de la dichotomie monde amateur/monde Pro, de la viabilité des structures et des championnats, ..... ?
- Comment notre sport peut-il poursuivre sa mission première : former et éduquer.
- Comment accompagner au mieux le joueur (joueuse) dans la construction de sa personnalité et son épanouissement ?
- Comment structurer/réformer des championnats amateurs pour qu'ils n'en aient pas que le nom?
- Comment développer une réelle assistance fédérale à même de permettre un développement financier cohérent des structures associatives.
- Comment délimiter le monde Pro/ du monde amateur, faut-il en arriver à la création de Ligues Pro' semi-fermées pour ne pas tuer les amateurs.

& avec quels moyens mener toute politique décidée ... (pas en vendant le maillot de l'EDF, c'est un peu court 😊 )

Voyez-vous, elles sont -notamment- là les questions d'urgence, ce que devrait susciter comme réflexions cette élection.
Vos interventions (du moins me semble-t-il) ne proposent jamais cela.
.... & quant aux attaques Ad Hominem je vous renvoie à la pertinente réponse du collègue @MARCFANXV.

Quant au "politiquement correct", je ne cerne pas la finalité de votre assertion ... mais bon là n'est pas l'essentiel, isn't it

@CEVEN

Pour répondre à vos questions:
La formation du jeune joueur est assurée par tous les clubs à l'école de rugby, comme en M16 & M18 par des éducateurs passionnés et compétents et ce, à travers tout le pays. Les plus adroits sont aiguillés vers les centres de formation Pro par les Conseillers Technique Régionaux, ou vers des pôles d'excellence ou des Centres Labellisés dès le lycée. Ce qui fonctionne plutôt pas mal, même si la DTN insiste sur la détection de " potentiels".
La viabilité des structures ne tient qu'aux hommes qui les composent et la nature humaine oscille entre le pire et le meilleur, on avance tranquillement vers des normes notamment financière en regard du niveau de jeu de l'équipe fanion, ce qui assainit un peu, financièrement parlant, le milieu. La dichotomie Amateur/Pro est certainement le sujet le plus épineux: à quel moment devient-on pro? Dès qu'on a un contrat de joueur F1 ou seulement en Pro D2? La différence est ténue aux vues du règlement.
La mission première d'éducation es assurée par les clubs une fois de plus et perdurera tant que nous aurons des éducateurs, cependant en ce qui concerne l'élevage, c'est la mission des parents et parfois cette mission n'est pas remplie dignement. Il devient de plus en plus difficile de faire comprendre le gout de l'effort aux enfants quand les parents ne le comprennent pas.Nous pratiquons (pratiquions) un sport où il fait aimer se faire mal à minima malgré tout. Ce qui amène une réponse à la question suivante sur la construction et l'épanouissement du jeune joueur. Une pratique sportive par choix et amour de ses règles et de son jeu doit amener naturellement un épanouissement et une construction de l'enfant. On a une fuite, seulement 5 à 7 % des mômes ayant fait l'école de rugby jouent en Senior, cependant pour le reste on aura oeuvré à leur construction humaine par la transmission de valeurs chères à notre sport.
Les championnats amateurs peuvent être réformés avec un maximum de match à domicile pour faire entrer l'argent subséquent aux réceptions, et ce sans de grands déplacements, il faut regarder la carte de France...Il serait très certainement judicieux de se pencher sur les phases finales des championnats de France par niveau et les commencer en 1/4 de finale en match sec, avec une phase préliminaire en poule de 12 ou de 14.
Une assistance fédérale est déjà en place mais tout le monde pense que c'est un organisme de contrôle qui ne fait que sanctionner. Les CDOS, CROS organisent des formations à la gestion d'associations, simultanément certains dirigeants de club font la course à l'armement pour laisser une trace dans l'histoire par narcissisme ou mégalomanie, et là, on n'y peut rien... D'autre part si la législation obligeait les associations à publier publiquement leurs comptes ça calmerait les ardeurs des cabotins...
Les mondes Pro & Amateurs sont délimités: Top 14/Pro D2/Top8 et le reste est amateur. On a 1 885 clubs en France dont 38 pros, je n'ai pas d'exemple ou le semi-pro fonctionne, bien qu'on pourrait penser que la F1 est semi-pro (St Nazaire vient de déposer le bilan, et une dizaine de clubs sont en situation très précaire en F1), on en revient à un assainissement financier initial.
Ce qui se conçoit bien s'exprime clairement, les moyens la FFR les a, il faut revoir les affectations. A quoi servent les compétitions: Coupe de la Fédération et Challenge Territorial des moins de 26 ans?? Hormis emmerder les clubs, à rien.. Comme l'équipe de France Fédérale. Je n'ai pas le coût de ces 3 compétitions, mais ces moyens pourrait être mis sur d'autres projets de formation entre autre.

  • CEVEN
    170437 points
  • il y a 3 ans
@Lulu2Paris

Et bien voilà, voilà un débat de fond, celui attendu.

- Concernant votre analyse de la formation des jeunes "Ce qui fonctionne plutôt pas mal, même si la DTN insiste sur la détection de " potentiels".
Oui, cette approche est juste; le morphotype prévaut sur les dispositions et la technique
- sur la pérennité des structures, leur viabilité : "La viabilité des structures ne tient qu'aux hommes qui les composent et la nature humaine"
Oui encore, et en ce sens il serait salutaire que soit défini le cadre d'exercice de toute association sportive (son objet, sa finalité)
- la césure entre Pro' & amateur devient tellement casse-gueule que comme vous l'exprimer "(elle) est certainement le sujet le plus épineux: à quel moment devient-on pro? Dès qu'on a un contrat de joueur F1 ou seulement en Pro D2? La différence est ténue aux vues du règlement."
Il apparaît par conséquent évident (nécessaire) de repenser/combler cette faille.
- pour "l'élevage" (sic) de l'enfant, je vous rejoins quant à une certaine forme de délégation excessive des parents sur les éducateurs.
D'une part, c'est là une constante sociétale, mais qui ne peut être érigée en norme.
J'ai pu découvrir des gamins pleinement responsables et conscients du respect de la "règle du jeu".
- quant à la viabilité des championnats amateur: oui elle requiert comme condition première des recettes "à domicile" et donc le nombre de matches nécessaires à l'amortissement ainsi que des coûts de déplacement minimisés.
En ce sens la "méthode DUZAN" est une hérésie économique.

L'équipe de France fédérale, je trouve sympa le concept et ne pense pas que cela grève à l'excès les finances fédérales.

Demeure donc la question des moyens dédiés à la mise en place d'une politique fédérale efficace et efficiente.

De la distinction entre les résultats attendus (promis) et ceux atteints

@CEVEN

L'équipe de France Fédérale, la coupe de la fédé, les M26 sont des concepts très sympa, permettent de faire croiser les joueurs dans une autre ambiance que celle du club pur, mais peu de clubs jouent le jeu quant à la mise à disposition des joueurs pour ces sélections, et c'est là que ça pêche malheureusement.
On concentre les championnats pour faire jouer 64 clubs dans 11 catégories ( F1, F1, F3, Nationale B, Fédérale B, Excellence B, Honneur, PH, S1, S2, S3 & S4) en mai et juin en Senior et 7 en jeunes ( Reichel, Crabos, Alamercery, Gaudermen, Balandrade et Teulière) pour 32 clubs par catégorie Est-ce la bonne formule, attendu que celle-ci, hybride entre championnat et coupe, est l'attrait de notre sport? Je n'ai pas de réponse immédiate.
Une étude de frais liés aux déplacements des délégations à l'étranger donnerait une idée des coûts et une diminution des "encadrants" pourrait donner lieu à des budgets affectables ailleurs.

@Lulu2Paris

Qu'Est-ce que ce serait s'il y avait des attaques Ad Hominem !!!
On a compris pour qui tu roules, mais gare, au jeu des casseroles....Il est vrai que l'effet boomerang épouse souvent une courbe parabolique.....

'manquerait plus que le XV de France gagne ses trois matches de novembre et ce serait le pompon...

Je propose des élections en deux mi-temps de 40 minutes. Et pour le choix de la date et de l'heure, il faut demander à Canal+…

  • CEVEN
    170437 points
  • il y a 3 ans
@Bachibouzouk

"(...)Et pour le choix de la date"
Certains vont y voir une contrepèterie 😊

Il veut se donner du temps pour finir les grands crus à la cave ?

Bordel ! Moi qui fond un immense espoir en cette élection, je suis déçu

Ah, un nouvel épisode, je vais chercher les chips!

@marco_c

J'apporte les rôteuses !!!

  • benny
    15373 points
  • il y a 3 ans

Il souhaite un mandat à vie ?

bel effort dans le titre pour essayer d'associer les 3 candidats avec un nom propre, une idée du 3eme homme et une expression pour évoquer bernie le dingue!

Cui qui voulait pas, maintenant il l'envisage; Cui qui voulait maintenant y veut plus, Cui qui aurait pu changer de l'intérieur, le fait de l'extérieur....Cui qui y comprend qq chose, qu'il m'explique....De toute façon, l'élection au poste de Président de la FFR aura a mon sens crédibilité démocratique, le jour où ce seront Licenciés et non-pas Clubs qui voteront...Je ne pense pas (j'entends pour cette élection, pour le reste ça va)comme la direction du Club où j'exerce...Le vote de mon Club ne me représente pas...Décentralisé ou pas........

@MARCFANXV

Simple: si une mesure peut leur donner plus de chances de gagner ils sont pour, sinon ils sont contre. Et comme les sondages évoluent, leurs avis évoluent.

@Team Viscères

Team, je l'avais bien compris comme tel........

@MARCFANXV

Le plus chiant à mes yeux, c'est que lorsque Camou et Laporte viennent faire les marioles devant les médias pour vendre leurs "projets", il n'y a pas un journaliste pour relever que vis-à-vis du vote centralisé Camou était pour (quand on était loin des élections) puis contre (quand Laporte était pour) puis pour (quand Laporte est contre l'AG qui permettrait de l'obtenir et devant dans les sondages) pendant que Laporte était pour (parce que l'absence de vote décentralisé favoriserait les pratiques mafieuses de la FFR qui permettraient à Camou de gagner non démocratiquement) puis contre (depuis que Doucet a parlé de mettre en oeuvre ce qui était nécessaire pour l'obtenir et que Laporte est passé devant dans les sondages).

Visiblement le journalisme aujourd'hui c'est un travail de copier-coller, tu retranscris les discours sans les analyser ni même questionner leurs auteurs (désolé pour les journalistes qui font leur taf).

Derniers articles

News
News
News
News
Arbitrage
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News