Pourquoi la mêlée argentine a-t-elle perdu de sa superbe ?
La mêlée de l'Argentine n'est plus aussi solide que par le passé.
Autrefois réputée sur la planète ovale, la mêlée argentine n'est plus aussi solide. Pour le sélectionneur des Pumas, c'est même devenu un point faible.

La mêlée argentine a longtemps été considérée comme une référence dans le monde rugby. Entre technique et grinta, les Pumas pouvaient faire plier n'importe quel adversaire. Une domination dans cet exercice si particulier qu'ils ont cependant perdu. Lors du dernier Rugby Championship, l'Argentine n'a ainsi remporté que 79 % de ses mêlées, là où les l'Australie et l'Afrique du Sud dépassent les 90 %. Quant à la Nouvelle-Zélande, elle fait honneur à sa place de première nation mondiale avec un 100 %. En septembre dernier via le Sydney Morning Herald, le sélectionneur argentin et ancien pilier Mario Ledesma n'hésitait pas à dire que la mêlée était passée "d’une force talismanique à son talon d’Achille".

Pourcentage de mêlées gagnées par l'Argentine dans le Rugby Championship : 

  • 2018 : 79 %
  • 2017 : 76 %
  • 2016 : 88 %
  • 2015 : 80 %
  • 2014 : 88 %
  • 2013 : 76 %
  • 2012 : 95 %

Comment expliquer ces difficultés ? Une partie de la réponse se trouve dans la qualité des adversaires. L'Argentine affronte chaque année ce qui se fait de mieux sur la planète ovale. Si l'Australie et l'Afrique du Sud ne sont plus aussi dominatrices que par le passé, le niveau est extrêmement relevé. De plus, les autres nations ont appris à s'adapter aux profils des joueurs argentins et à leur technique. Pour rappel, les internationaux argentins évoluent pour la grande majorité en Super Rugby au sein des Jaguares. S'ils gagnent en expérience, leurs adversaires savent aussi comment les affronter. Pour Omar Hasan, ancien pilier international passé par le Stade Toulousain, via La Dépêche, "les choses sont allées trop vite. On oublie que les Argentins ont intégré le Tournoi du Sud il y a huit ans seulement." Il explique aussi que les problèmes liés à la mêlée ne concernent pas que les Pumas.

Sur le point spécifique de la mêlée, il y a un problème de fond en Argentine. Après des accidents graves, la Fédération a demandé de ne plus disputer les mêlées. Il n’y a plus d’impact, ni de poussée en Argentine. 

Ces dernières années, plusieurs jeunes joueurs du championnat national ont été gravement blessés dans un laps de temps très court suite à des mêlées écroulées chez les amateurs. La fédération a décidé de créer une commission de sécurité. Elle a constaté que sur un total de 35 joueurs blessés lors des 51 dernières années, 18 l'ont été suite à une mêlée. Le plus souvent, en première ligne. Autre point inquiétant, l'âge moyen de blessés, 19 ans. Le rugby s'est rapidement développé en Argentine. Le nombre joueurs a augmenté et avec lui celui des blessures. En analysant 25 matchs de son championnat en 2016, l'UAR avait recensé 56 % de mêlée effondrées rapporte le site lanacion.

De nouvelles mesures validées par World Rugby ont donc été mises en place pour renforcer la sécurité des joueurs, limiter au maximum la "tricherie" qui serait responsable d'une grande partie des mêlées écroulées. Ainsi les mauvais placements sont plus durement sanctionnés. Les arbitres assistants sont autorisés à entrer sur le terrain côté opposé. Une tolérance zéro qui vise à promouvoir la stabilité et la rapidité des sortie de balle tout en réduisant le nombre d’effondrements et les mêlées refaites. Le talonnage est désormais obligatoire. Et la poussée est limitée à 1,5m avec une possibilité d'aller jusqu'à 5 mètres en cas de mêlée devant l'en-but. Pour Omar Hasan, ce n'est pas la bonne solution.

Pour moi, ce n’est pas en mettant un règlement différent qu’on réglera le problème des blessures, c’est en éduquant, en formant techniquement les jeunes. Je suis d’accord avec Mario Ledesma quand il fait jouer de jeunes piliers. Pour faire de bons piliers, il faut de la technique, de la détermination et de l’expérience. Elle ne peut être acquise qu’en jouant. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

ils ont perdu leur mêlée, on a perdu notre french flair, les boks se font des passes, les australiens ont une mêlée très correcte, les écossais se mettent à marquer des essais.
Le rugby change c'est tout, pas besoin de faire de longs discours

  • WebDiv
    13828 points
  • il y a 6 mois
@fabien81

Et les AB perdent plus qu'un match par an... tout fout le camp, mon bon monsieur...

Au delà du problème structurel très bien expliqué dans l'article, il faut aussi prendre en compte le fait que l'Argentine a effectué une mutation dans son jeu en intégrant le Championship. Ils n'auraient jamais pu survivre là-bas en se contentant d'une grosse mêlée, d'une grosse défense et d'un peu de vice. Travailler le jeu de mouvement c'est moins de temps passé sur la mêlée, et les profils plus dynamiques nécessaires à ce jeu ne sont pas compatibles avec le pack surdominateur d'avant.
Ensuite il faut faire aussi attention aux statistiques. Une mêlée remportée ne signifie pas une mêlée dominée, au Mondial 2015 le Canada l'avait démontré avec une mêlée faible mais bien gérée (avec un enchaînement introduction-talonnage-sortie ultra rapide, qui permet de garder la balle même avec une première ligne qui souffre). Les Aussies ont les mêmes stats que les Boks en mêlée dans l'article, ce n'est pas pour autant que la mêlée australienne est aussi forte que la mêlée sudaf. La plus grande faiblesse de la mêlée argentine se situe probablement là, apprendre à gérer une mêlée même quand on ne la domine pas franchement. Quand ils sauront le faire, ils auront fini leur mutation vers le rugby de mouvement (et on pourra pleurer parce qu'ils finiront de nous larguer au niveau mondial).
Enfin évitons de trop faire les malins avant le match de ce soir, rien ne dit qu'ils ne vont pas nous plier en mêlée. Leurs stats "pas si géniales" en mêlée c'est en affrontant entre autres les Blacks et les Boks qui sont de sacrées références en la matière.

@Team Viscères

C'est completement ca y'a un changement de culture, la les joueurs jouent en super rugby et rugby championship ou la melee est vue comme une maniere de lancer le jeu alors qu'avant la majorite des argentins etaient en top 14 ou la melee est hyper importante

  • breiz93
    33958 points
  • il y a 6 mois

Ça reviendra, je me souviens d'une époque où les Aussies se faisaient chambrer lors des mêlées par leur public qui faisait "bip,bip,bip,..." imitant un camion qui recule

Oui, j'ai quelque chose à rajouter, mes pronostics qui ne peuvent pas être validés (pas de touche "VALIDEZ MES PRONOSTICS").

  • 6991
    48299 points
  • il y a 6 mois
@artillon

il faut que tu coches au bout de chaque ligne des matchs

@6991

Merci c'est sympa !
En effet, j'avais pas vu, mais il y a un bug persistant à cause d'une pub, impossible de voter pour l'un des matchs.
Ce site est de plus en plus compliqué à manipuler.

On peut faire confiance à Omar : il ne s’est pas contenté de pousser que la chansonnette dans sa vie...

  • breiz93
    33958 points
  • il y a 6 mois
@Bachibouzouk

Et c'est vrai qu'il pousse bien... la note.

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
News
News
Transferts
Vidéos
News
News
News