Passage du 7 au XV : Bernard Lapasset met les choses au clair et évoque l'avenir des deux disciplines
Bernard Lapasset met les choses au clair sur le 7 et le XV.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

À un an de la Coupe du monde 2015 de rugby et deux des JO de Rio, le président de l'IRB Bernard Lapasset évoque l'avenir du rugby à 7 et à XV.
Les deux années qui arrivent vont être capitales pour le rugby mondial avec en 2015, la Coupe du monde en Angleterre puis un an plus tard, les premiers matchs de rugby à 7 aux Jeux Olympiques de Rio. Pour I'IRB, amenée à devenir « World Rugby » courant novembre, les enjeux sont énormes : continuer de faire évoluer le XV via de nouvelles règles pour éviter que « le tout physique l'emporte sur la technique et la stratégie », et promouvoir le 7 avec l'objectif global « de faire du rugby une discipline majeure sur l'ensemble de la planète ». Le tout, sans dénigrer l'un ou l'autre. Pour le président de l'instance internationale Bernard Lapasset, « il n'y a pas de concurrence tant les deux approches sont différentes. » Le premier match de rugby à 7 ne date pas d'hier, mais il revient en force depuis quelques années avec « une ouverture vers une nouvelle génération, une lecture plus moderne de notre sport » et un circuit mondial spectaculaire qui attire de plus en plus de supporters. Quant au XV, de par son implantation profonde en France, il possède une dimension plus traditionnelle et culturelle. De fait, ces deux disciplines ont leurs codes et leur public. Une richesse qu'il faut exploiter selon Lapasset.

L'instauration du changement de nationalité devrait d'ailleurs lier les deux disciplines comme jamais auparavant. Via une évolution de son règlement, l'IRB va en effet permettre à des joueurs n'ayant pas connu de sélections à XV depuis plus de 18 mois d'en intégrer une nouvelle à condition qu'il possède le passeport de ce nouveau pays et qu'ils aient joué à 7. Un point qui vise avant tout à permettre à d'anciens internationaux, comme les joueurs d'origine fidjienne ou samoane capés chez les All Blacks, de retrouver le haut niveau et postuler pour les JO. Néanmoins Bernard Lapasset a tenu à mettre les choses au clair via Le Figaro : « Ceux qui pensent qu'une seule sélection pour l'équipe nationale à 7 suffira pour ensuite postuler à 15 se trompent complètement ! » Le 8 octobre prochain, l'IRB va dévoiler la règle définitive ainsi que le nombre précis de matchs que chaque joueur devra disputer à 7 avant d'être éligible à XV afin d'«éviter les abus, les « contrats» déguisés. » Ce qui pourrait notamment remettre en cause l'arrivée de Steffon Armitage ou encore d'Alex Tulou au sein du XV de France.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

oui c'est chiant black mamba, la seule chose qui leur permet d'exister c'est d'abord et avant tout la compréhension des règles qui sont simplistes etc ... apres la capacité des ricains de tout transformer en business fait le reste
mais comment aujourd'hui l'irb peut elle se couper des USA alors que l'on se targue d'etre un sport pro et qu'en terme de business c'est incontournable
tant que le sport ne sera pas universel comme peut l'etre le foot

Les règles du 7 sont les mêmes que celles du XV hein... (hormis les coups d'envois, la mélée à 3 et les transfos en drops)

Le seul vrai "but" de l'IRB dans cette affaire est de mettre en concordance ses règles de qualification pour le sevens avec celles de la Charte Olympique. L'IRB s'y est engagé par écrit auprès du CIO il y a 5 ans puisque c'était une des conditions incontournables pour rejoindre le programme Olympique.
Toutefois rien ne les oblige à étendre cettev règle au 15. - > Confrontés à une nation qui envisage ouvertement de "contourner" cette règle pour renforcer sa sélection à 15, l'IRB a tout à fait le droit de durcir voire d'interdire les conditions du passage à 15 pour les joueurs qui changeraient de nationalité.

Pour le coup, Sapiac, le foot américain c'est lent et chiant ! Le seul point positif, c'est qu'il y a plein de temps morts donc on peut balancer des pubs toutes les 3 min (quel horreur...).

Simplifier ou clarifier les rucks à XV me semble essentiel car 1-c'est le bordel 2-ça ralentit le jeu 3- c'est dangereux pour les joueurs (encaisser un déblayage d'un mec de 120 kg lancé dans les cervicales lorsqu'on gratte un ballon et que le joueur au sol garde la balle 2-3 sec ça fait mal.... et on a pas tjrs la pénalité en plus)

Mais le XV ne deviendra jamais le 13 car il y a la mélée et les touches... qui obligent à avoir des joueurs avec des gabarits différents (grands pour la touche, petit trapu pour la mélée).

Pour répondre à black manba, je dirai que je voie pas la chose de la même façon mais que je suis dac avec le fait que le 15 reste la plus belle vitrine de ce sport.

Pour moi le 7 tend à s'exporter de manière plus large (Asie, Amerique, Afrique) car ces règles sont plus simples, les phases tactiques moins développées et les gabarits plus "olympiques" dans le sens purement athlétique!

A ces conditions le rugby peut être pratiquer par tous et compris de tous (je veux dire par là même si il ne fait pas parti de tradition) mais n'aura pour moi jamais le même charme et la même ambiance!

je suis d'accord sur plein de points black mamba

maintenant je pense aussi que ce qui fait la beauté du XV comme d'un sport comme le foot, c'est qu'il est difficile de marquer et que c'est ce qui rend l'essai et le collectif d'autant plus beau

chose que je trouve dommage à 7 ou finalement il y a tellement d'essais que l'essai en est dévalorisé
sur certains aspects des règles tu as raison, il y a des choses à simplifier mais trop non plus sinon on va ressembler au XIII et au foot américain
c'est le role de l'irb et de la fira de développer le rugby dans le monde
et aujourd'hui il n'est pas normal de ne pas retrouver des clubs de plus haut niveau en georgie russie roumanie alors que le potentiel y est

Mais le rugby est déjà un sport mondialisé contrairement à ce que beaucoup pensent... Il se pratique partout sur la planète, et surtout grace au XV, qui permet à tout les gabarits de s'exprimer.

(j'en veux pour preuve que je suis d'origine camerounaise, et qu'il m'est arrivé de croiser des rugbymens là-bas dans des salles de sport de quartier, j'ai aussi des amis qui joue la coupe d'Afrique avec le Sénégal, le Mali, la Cote d'Ivoire, etc...)
De même, il existe des clubs professionnels en Roumanie, en Russie, en Géorgie, au Fiji... (bon, ils sont pas payés beaucoup mais ils existent).

Le 7 est bon pour la télé, et pour son coté festif, mais sa pratique est reservé à un certain type de gabarit (3e lignes rapides, 3/4).

Le rugby gagnerai à simplifier les règles du XV pour une meilleure lisibilité par le grand public et un jeu plus aéré (ex : remplacer les pénalités pour fautes techniques par des coups francs, et augmenter le nombre de cartons en cas de fautes répété = plus d'espace, plus de vitesse, plus de jeu).

Mais il ne faut pas compter sur les JO pour internationaliser le jeu : là-bas, le 7 sera perdu parmi un milliard d'autres sports. Les JO, ça restera toujours l'athlé avant tout.

La vraie vitrine du rugby c'est la Coupe du Monde à XV : il faut avant tout que l'IRB aide les petites nations du rugby à se développer, pour que le niveau international se resserre, qu'on ait plus de pays à haut niveau et que le Coupe du Monde devienne autre chose qu'un simple affrontement 6 nations/4 nations.

  • indy
    23083 points
  • il y a 7 ans

Le plus important pour le rugby c'est sa présence aux JO pour devenir un vrai sport mondial....

...et on ne retient que la cuisine interne pour les sélectionnés pour le XV, un peu dommage et révélateur d'un état d'esprit franco-français focalisé sur cette seule pratique.

  • berval
    390 points
  • il y a 7 ans

Comme précisé, le but initial était de pouvoir faire revenir en sélection les îliens sélectionnés un peu abusivement par les grandes nations du Sud et n'ayant pas percé...
Pas de sélectionner n'importe qui n'importe où !

  • Lex
    38505 points
  • il y a 7 ans

« Ceux qui pensent qu'une seule sélection pour l'équipe nationale à 7 suffira pour ensuite postuler à 15 se trompent complètement ! » Tout à fait d'accord avec lui.

Le risque serait la dérive d'aller jouer une fois juste comme obligation, mais ensuite du point de vue de l'équipe : comment créer un collectif ? mettre en place des schémas de jeu et se préparer convenablement aux différentes échéances, notamment comme les JO de Rio en 2016 ?

Sans être particulièrement spectateur du rugby à 7, je ne peux qu'encourager son développement et ce n'est pas en faisant des équipes "😜asserelles" que ce sport pourra briller.

Derniers articles

News
News
News
Sponsorisé News
Transferts
Transferts
News
News
News
News
News