Narbonne-Plage : Louis-Benoît Madaule sauve un homme de la noyade
Louis-Benoit Madaule, héroïque, sauve un homme de la noyade.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Le 3e ligne de l'UBB a sauvé la vie d'un homme samedi soir en allant le chercher dans l'eau tandis qu'il se noyait. Découvrez son témoignage.
Louis-Benoît Madaule, héros sur le terrain comme dans la vie. Le troisième-ligne de l'UBB a sauvé un homme de la noyade samedi soir vers 19h. Le joueur formé au RCNM se promenait avec sa compagne sur le site de Narbonne-Plage et récupérait les pieds dans l'eau, épuisé par le match de la veille qu'il avait disputé face au RC Toulon. La suite, il la raconte à L'Indépendant :

Il n’y avait plus personne sur la plage. Le temps était très mauvais. À quelques mètres devant, je regarde depuis un petit moment une dame, sur le sable, accompagnée de son bébé. Elle était en panique. Arrivé à sa hauteur, elle me dit que son mari fait des gestes de secours depuis de longues minutes, à 20-25 mètres au large.

N'écoutant que son courage, Madaule déploie son mètre 90 malgré la tempête :

Franchement, j’ai eu peur. Il y avait, au niveau de mes jambes, des lames de fond très mauvaises. Arrivé à la hauteur de cet homme, je l’ai trouvé très fatigué. Je pense qu’il avait entre 40 et 55 ans. Difficile à dire. Je n’ai pas trop eu le temps de réfléchir. Je tente d’abord de lui dire de se calmer car il était épuisé, perdu... À mon tour j’ai eu peur car il s’est de suite accroché à mon cou. Pendant 2-3 minutes, j’ai vraiment douté mais je suis parvenu à le tirer jusque sur le sable.

Le temps pour les secours d'arriver, l'homme se remet, sans doute conscient qu'il doit la vie à son sauveur. Madaule, lui, ne fanfaronne pas sur son geste héroïque : « Je n’ai même pas pensé à lui demander son prénom. Il m’a serré la main et du fond du cœur m’a remercié. J’ai senti, dans son regard, que je lui avais sauvé la vie. »

Merci à Robin pour l'info

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Coq
    9439 points
  • il y a 7 ans

La technique apprise pendant les sessions de secourisme, c'est de plonger avant d'arriver au niveau du paniqué, de nager sous l'eau autour de lui et de ressortir dans son dos pour le mettre directement en position "remorquage". J'ai appris ça au lycée et pour le moment je n'ai pas eu à l'appliquer, fort heureusement, mais c'est une consigne que je n'ai pas oubliée.

La position remorquage, si jamais ça peut vous être utile, c'est votre bras passé sous son bras avec votre main qui lui soulève le menton pour poser sa tête sur votre épaule. Votre autre bras vous sert soit à nager soit à le maintenir s'il se débat. Quant au mouvement des jambes, c'est comme la brasse mais en alternant les jambes au lieu de les bouger en synchronisé. Ce n'est pas la nage la plus rapide mais ça vous permet de vous maintenir vous plus la victime la tête hors de l'eau, ce qui est le principal.

  • Joe Banane
  • il y a 7 ans

Ouai m'enfin si c'est moi qui met la mandale ca va ... si c'est Madaule, je suis pas sur que le gars se remette si bien que ca 🙂

  • ciolito
    19156 points
  • il y a 7 ans

En effet j'ai appris la même chose ! Qu'importe le moyen, droite, coup de boule... tant que la victime se tient tranquille ...
Bravo à Louis-Benoit !

  • CedricH
    15270 points
  • il y a 7 ans

Alors, petit conseil qu'on m'a donné quand j'ai appris à faire de la plongée, concernant les sauvetages en mer...:

Si le mec qui est en danger est trop paniqué, et que lui parler ne semble avoir aucun effet : lui filer une bonne mandale pour le calmer et lui faire reprendre les esprits.
Tout simplement parce que, comme le fait remarquer M. Madaule, quand le mec est paniqué, il va s'accrocher n'importe comment à son sauveteur. Conséquences: deux morts au lieu d'une.

Et c'est très sérieux 😊

Bravo à M. Madaule!! C'est énorme ce qu'il a fait 🙂

Derniers articles

News
News
Transferts
News
News
News
News
News
Vidéos
Vidéos
Transferts