Louis Fajfrowski victime d'une commotion cardiaque selon le procureur d'Aurillac
La mort de Louis Fajfrowski était accidentelle.

🔥 Black Friday 🔥

6 mois offerts ! (30 € / an)
La mort accidentelle de Louis Fajfrowski en août dernier lors d'un match amical soulève de nombreuses questions.

Stade Aurillacois : le parquet conclut à une mort accidentelle pour Louis FajfrowskiLa mort du jeune joueur d'Aurillac Louis Fajfrowski a secoué le monde du rugby. Elle a aussi alimenté le débat sur les risques liés à la pratique au rugby. Lors du Comité directeur de la FFR, la question d'un éventuel impact sur les assurances a été posée. "Serge Simon a indiqué que l'autopsie avait mentionné un "choc sur coeur pathologique", qui était dès lors l'explication du décès", rapporte Florian Grill, membre du comité. Via L'Equipe, le procureur d'Aurillac Olivier Clémençon a indiqué que le coeur du joueur été "fragilisé par un antécédent" appelé maladie asymptomatique. Laquelle ne peut être décelée à l'oeil nu ni par les examens classiques réalisés dans les clubs professionnels.

Olivier Clémençon

Ce joueur a subi un traumatisme thoracique précordial, responsable d'une commotion cardiaque létale sur un coeur pathologique.

La question que beaucoup se posent et qui semble diviser les experts désormais est la suivante : un choc similaire sur un coeur sain aurait-il entraîné le décès ? Pour certains non. Pour d'autres, ce qu'on appelle le "commotio cordis" (choc sur le coeur) peut aussi bien impacter un coeur sain. Cependant, il faut qu'il se produise à un moment où le muscle est vulnérable. Un moment précis du cycle cardiaque comme l'explique le professeur Xavier Jouven : "Une seconde plus tard, cela n'aurait sans doute pas eu les mêmes conséquences. C'est la définition de l'accident". Il est donc difficile d'agir en amont pour empêcher que cette situation tragique ne se reproduise. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Du coup si c'est une faiblesse indetectable du coeur ça signifie que d'inscrire son gamin au rugby peut être mortel malgré le certificat médical ! !!!?????

Je suis pas sur que cette explication soit plus rassurante!

Ce sport est beau mais doit évoluer pour qu'il puisse y avoir des joueur et pas des condamnés qui le pratique.

  • Jak3192
    58540 points
  • il y a 2 ans
@math1907

Oui
et ya d'autres causes indétectables qui ne sont pas dûes à un choc, à moins d'un examen extrêmement poussé, jamais effectué par un sportif amateur (on commencera par un ElectroCardioGramme...)
D'ou des décès en sport dans toutes activites, même celles qui ne sollicitent "pas tant que ça" le coeur.
Un Certificat Médical pour le sport ne met en évidence qu'il n'y a pas de problème apparent.
Meme si pour certaines activités (dont le rugby) ce CM doit être un peu plus pointu.

Codicille amusant: la loi française a change depuis 2 ans. Dans de nombreux sports, fournir un CM n'est demandé que tous les 3 ans, et engagement sur l'honneur de pas de modification de ton corps sur les 2 autres années.
On rejoint (de loin) la loi américaine qui ne demande qu'un questionnaire sur la santé du sportif. Questionnaire rempli par le sportif lui même.

Tu fais du sport,
tu mets ta vie en jeu.

  • vevere
    53639 points
  • il y a 2 ans

Au suivant 🙁 🙁 🙁

Tous ça pour dire " circulez il n'y a rien à voir !
Ce coup ci ce n'est pas nous et tout ceux qui ont polémiqué sur le sujet peuvent aller se rhabiller.
Voilà c'est terminé."
Maintenant on va attendre le prochain, parce que c'est sûr, il y en aura un autre et on nous expliquera qu'on fait des commissions zebulon qui travaillent à trouver des solutions!!!
C'est écoeurant.

Ils se foutent de notre gueule

À partir du moment où une personne décède en jouant à un sport, à cause de ce sport, il faut modifier les règles. Cela n'est peut être pas agréable pour le joueur ou les supporters, mais il y a des vies en jeu. Et ce n'est qu'un sport.

Pour le coup ce n'est pas 20% de moins sur les prix des licences qui vont ramener les jeunes vers le rugby, lorsqu'on voit comment est traité le cas de Louis Fajfrowski.

@Marc Lièvre Entremont

A partir du moment où il y a un mort, il faut faire quelque chose ? J'ai connu un type mort il y a 25 ans lors d'un match à cause d'un choc sur la tempe. Il aurait déjà fallu changer les règles alors.

Remettons les choses en perspectives : en France il y a 20 000 morts par an d'accident domestique ; combien de décès sur les terrains de rugby ? Tu as plus de chance de mourir de la clope que tu fumes après le match ou parce que tu conduis un peu éméché après la troisième mi-temps que sur le terrain.

@Grand Sachem aux sages commentaires

Si tu peux diminuer le risque d'accident même de seulement 0,001% alors oui il faut modifier les règles, je ne vois même pas comment il pourrait y avoir un débat à ce sujet. Tu as beaucoup plus de chances de mourir à cause de piqûres d'abeilles que dans un accident de train, ce n'est pas pour autant qu'on ne fait rien pour la sécurité ferroviaire.

@Team Viscères

Etant un peu au fait de santé publique, je ne suis pas d'accord du tout. Si un évènement a une incidence (au sens épidémiologique) très très faible, il est très difficile d'agir dessus. Et diminuer de 1 % le risque d'un accident qui arrive une fois tous les ans (ce qui est déjà énorme s'il s'agit d'un mort par an au rugby), ça veut dire passer de 100 accidents par siècle à 99 accidents par siècle. Autrement dit cela demande des efforts considérable pour un effet quasi nul.

Par ailleurs, je pense qu'il est généralement bon d'éviter les commentaires sous le coup de l'émotion. Un gamin de 21 ans qui meurt c'est bien sûr un drame mais il ne faut pas que ce drame prenne le pas sur le reste. Schumarer est devenu tétraplégique en tombant à 10 km/h alors qu'il portait un casque. C'est un accident, c'est-à-dire que sur un million voire sur 100 millions de personnes qui vont tomber à cette vitesse, un seul va avoir des séquelles graves. Faut-il limiter la vitesse à ski à 9 km/h ou interdire le ski à cause de l'exemple de Schumarer ? Non, il faut aussi tenir compte des 999 999 ou 99 999 999 autres à qui il n'est rien arrivé.

Je suis beaucoup plus inquiet des commotions et des "petits" chocs répétés qui risquent d'impacter de façon significative de très nombreux joueurs, y compris amateurs, que de ce genre de commotions cardiaques qui, comme le rappel l'article, supposent pour être mortel une conjonction de circonstances exceptionnelle.

@Grand Sachem aux sages commentaires

Il me semble que tu confonds le nombre de mort et le nombre d'accidents. Il faudra combien de morts, paralysés ou mecs avec des séquelles à vie pour qu'on se bouge enfin le cul? On est beau au rugby, on fait la morale à tous les autres mais on est incapables de balayer devant notre porte. Notre problème avec la violence des chocs et les commotions (qu'elles soient cérébrales ou cardiaque comme ici), c'est le problème qu'a connu le football américain avant nous. Comme eux avant nous, on préfère l'ignorer pour préserver nos intérêts et notre tranquillité d'esprit. Pour les commotions cérébrales ce n'est pas grave parce que le mec n'est pas mort. Un mec est mort? Pas grave, ce n'était pas une commotion cérébrale. Au passage tout le monde parle de Louis, juste quelques mois avant un autre minot était mort après un match.

Et j'ai envie de me marrer quand je lis "efforts considérables". On change 10 règles par an depuis 20 ans au rugby, mais modifier des règles (et surtout les appliquer) pour aller dans le sens de la sécurité ce serait un effort considérable... On ne demande pas à ce qu'on aille vivre sur Pluton, on demande juste d'adapter les règles.



Et pour la différence entre commotion cardiaque et commotion cérébrale, tu fais une dissociation sur le résultat que je ne comprends pas. La cause est la même, des chocs trop violents. Le fait que le choc tombe sur le haut de ta cage thoracique ou dans ta tête ne change rien au fait que le problème c'est que le choc est haut et violent sur des joueurs sans moyen de protection.

  • Jak3192
    58540 points
  • il y a 2 ans
@Team Viscères

Dans quelques mois la règle aura évolué.

Yaura plus de placage au dessus du bassin.

Donc il ne devrait plus y avoir un tel problème.

Mais d'autres apparaîtront.



Toutefois,

à te lire,

j'ai l'impression que tu voudrais que le sport te permette de vivre à 200% dans la sécurité lors de cette pratique.

Ça,

j'y crois pas.

Ya toujours un bug qui fait que, physiquement, tu es plombé quelque part.

Et que si tu es poissard...

@Jak3192

J'ai l'impression de répéter en boucle la même chose. Bien sûr que le risque 0 n'existe pas, ce n'est pas pour autant qu'on doit ne rien faire à propos de risques que l'on a clairement identifiés et sur lesquels on peut agir. Et si de nouveaux risques apparaissent, on devra à nouveau les identifier et les limiter au maximum. C'est le principe de base de la sécurité, peu importe le domaine.

  • Jak3192
    58540 points
  • il y a 2 ans
@Team Viscères

On est peut être alors d'accord sur le fond
(à toi de dire)
Et restons simple,
la règle sur la notion de placage va (rapidement ?) évoluer
C'est trop le bordel actuellement.

@Team Viscères

Parole de tchoutchoutier.

  • breiz93
    61215 points
  • il y a 2 ans

Si j'ai bien compris, c'est un concours de circonstances ; coeur malade et fragile, et moment du traumatisme où le coeur ne peut le supporter. La situation est la même avec le courant électrique, on peut ramasser X châtaignes de 220 sans pb et être électrocuté à la X+1. Ça n'empêche pas de prendre des précautions importantes quand on est électricien.
@TEAM VISCÈRES a raison , c'est se cacher derrière son petit doigt que de dire que c'est un accident.

  • AKA
    50461 points
  • il y a 2 ans

"Il est donc difficile d'agir en amont pour empêcher que cette situation tragique ne se reproduise" Ben voyons!!! Quelle fatalité! A une seconde près le minot serai encore parmi nous. Ils ne se rendent même pas compte de leur c......e, et notre cher "docteur" que l' on entend jamais viens ramener sa science!!! Je sais que ce sport peut être dangereux mais ce genre de cynisme me débecte!!! 😠 😠

Bordel ça y est, on est déjà en train d'expliquer qu'en fait ce n'est pas la faute du rugby. On s'en branle que ce soit de la malchance (encore heureux que c'en soit d'ailleurs) ou que Louis ait eu une fragilité ultra-rare et impossible à détecter, la réalité c'est que c'est un choc violent qui a déclenché cela. Donc non, il n'est pas "difficile d'agir en amont pour empêcher que cette situation tragique ne se reproduise". On réduit la violence des chocs, on réduit la probabilité de voir se produire un tel drame. Les raisonnements du genre "on ne peut pas réduire de 100% la probabilité que cela arrive donc on ne peut rien faire", c'est de la merde et c'est une insulte aux victimes (parce que Louis n'est pas le seul) et leurs proches.



Le cynisme du monde du rugby me fout la gerbe. Avant on nous disait "nan mais c'est bon y a pas mort d'homme", maintenant on nous sort "bon ok il y a mort d'homme mais c'est pas vraiment notre faute parce que c'était un accident". C'est quoi le truc, tant qu'un joueur n'en tue pas un autre volontairement on ne fait rien? Ou alors même pour ça on arrivera à dire "bon ok il y a eu mort d'homme non accidentelle, mais bon c'est un bon gars et c'est la première fois qu'il bute un mec donc ça passe"?

@Team Viscères

D'un autre côté, il y a déjà eu des morts sur des rings de boxe ou des tatamis, et les arts martiaux n'ont pas été supprimés pour autant. Donc, que cela nous révolte ou non, je ne pense pas que ce drame changera drastiquement la face du rugby. Plus proche de nous, il y a eu un mort dans des circonstances similaires à XIII en deuxième division australienne, en 2015 je crois (James Ackerman), ainsi qu'un joueur de NRL devenu paraplégique (Alex McKinnon) et pourtant ils tolèrent encore des contacts qui valent jaune minimum au XV.

Donc je crois qu'on peut tout de même se réjouir de la récente prise de conscience de l'ampleur des dégâts causés par les commotions, et des mesures prises à toutes les échelles (aujourd'hui, quel que soit le niveau, un joueur manifestement KO sort dans la quasi-totalité des cas du terrain). Évidemment il reste progrès à faire, on ne décèle toujours pas toutes les commotions, mais on n'atteindra jamais le risque 0.

@Imblairable Connord

Personne n'a parlé de supprimer le rugby, donc je ne vois pas le rapport avec la non-suppression de sports. De plus les sports de combat ont des règles bien plus strictes (et surtout appliquées) que le rugby. Prendre un coup de poing dans la tempe c'est normal en boxe, prendre une manchette à la glotte ou une épaule dans la tempe au rugby c'est anormal et interdit. Je ne vois pas comment on peut tolérer ou même défendre ces gestes et leurs conséquences.

Et par pitié arrêtez de tous sortir "on atteindra jamais le risque 0" pour expliquer qu'il la tiédeur des mesures prises actuellement, c'est un non argument. Vous n'atteindrez jamais le risque 0 dans la vie de tous les jours, ce n'est pas pour autant qu'il est obligatoire de mettre sa ceinture de sécurité en voiture et que quasiment tout le monde le fait.

@Team Viscères

Euh depuis quand je défend les manchettes moi ? Je dis juste que le rugby a déjà pris beaucoup de mesures, et que sans supprimer tout contact j'ai du mal à voir ce qu'on peut faire de plus. Et évidemment si on peut pouvait inventer une règle aussi simple et efficace que la ceinture de sécurité en voiture, on le ferait, c'est pas la peine de trop nous prendre pour des débiles non plus.

@Imblairable Connord

Mais bordel c'est pas possible. Est-ce qu'on peut arrêter d'aller dans l'excès en permanence? On parle de modifier des règles pour protéger les joueurs, on lit en réponse "supprimer un sport", "supprimer les contacts"... Il n'y a pas possibilité de faire de contacts autres que les coups d'épaules avec élan en haut du corps? Si demain les joueurs ne déblayent plus avec 5 m d'élan, ce n'est plus du rugby?

Descendre la limite du plaquage c'est une règle simple qui éloigne les impacts des zones sensibles.
Encadrer les percussions c'est une règle simple qui limite les chocs.
Dire que ces règles ne peuvent pas être envisagées/appliquées ou qu'elles tueraient le rugby, c'est prendre les gens pour des débiles bien plus que je ne pourrais le faire.

@Team Viscères

D'accord sur le fait de mieux veiller à la bonne application des règles qui existent déjà, notamment sur les déblayages et les percussions. Mais trop descendre la limite du placage, je ne suis pas convaincu. Cela éloigne les impacts des zones sensibles du plaqué, mais pas du plaqueur. Les commotions arrivent très souvent sur des contacts hanche/tête du plaqueur, ou genoux/tête, donc obliger le plaqueur à se jeter dans les jambes de son adversaire, et ce même s'il n'a pas le temps de se mettre dans une position qui garantisse sa sécurité (placage avec la mauvaise épaule généralement), et bien je trouve ça tout aussi dangereux. Surtout au niveau amateur où les techniques de placages des joueurs ne sont pas aussi bien maîtrisées que chez les pros.
Deuxième problème, comment on défend sur des pick-and-go où les épaules du porteur sont à la même hauteur que ses jambes ? Ou alors on interdit les pick-and-go ?

@Team Viscères

A vomir

@Team Viscères

""on arrivera à dire "bon ok il y a eu mort d'homme non accidentelle, mais bon c'est un bon gars et c'est la première fois qu'il bute un mec donc ça passe""

C'est en test avec Pétain. Ça devrait rentrer en vigueur sous peu.

@Team Viscères

Ben déjà s'il se présente bien rasé et bien habillé, qu'il dit bonjour en arrivant et au revoir en partant et qu'il regrette...

Bon après, que peut-on faire ? Autant on peut et on doit réprimer sévèrement les plaquages hauts ou à l'épaule, facteurs des trop célèbres parce que trop fréquentes commotions, que peut-on faire contre des plaquages réglementaires, sous les épaules et avec les bras ?Introduire une limitation de poids qui réduirait la violence des chocs ? Obliger le plaqueur à être statique au moment du plaquage, ce qui là aussi réduirait la puissance de l'impact ? Interdire les plaquages et jouer à toucher ? Perso ça ne me dérangerait pas, au contraire : on perdrait dans le côté combat, on gagnerait sur tout le reste. Mais tu es tout sauf un doux rêveur, tu sais bien que ce serait la mort du rugby qui deviendrait très vite confidentiel : malheureusement une grande partie du public du rugby est là pour le côté violent de ce sport, il veut voir des tampons, des cartouches, des caramels, plus c'est impressionnant et mieux c'est ! S'attaquer à cela c'est comme si on interdisait de porter les coups à la boxe pour juste les mimer. Survivrait-elle longtemps ?

Si tu trouves une bonne solution à ce problème je te suivrai jusqu'au bout du monde.

@lelinzhou

On pourrait déjà commencer par appliquer les règles. On a des règles qui indiquent ce qui doit être fait dans les rucks, lors des plaquages, en cas de commotion, mais on ne les applique pas ou alors de façon aléatoire. On est bien un des seuls sports où des gestes interdits et dangereux sont préparés à l'entrainement et rarement sanctionnés en match, comme le déblayage avec 5m d'élan et allant jusqu'à 2m derrière le ruck. Les présidents, entraîneurs, joueurs, supporters à qui cela ne plait pas peuvent se barrer.

@Team Viscères

C'est vrai. On pourrait aussi sélectionner des joueurs dont le profil psychologique laisse à penser qu'ils ont un penchant pour la violence, ou les éliminer plus vite définitivement en cas des gestes de mauvais gestes répétés. Pis éliminer aussi les imbéciles qui commettent des trucs trucs dangereux parce qu'ils n'ont pas encore compris que c'est dangereux. Tout ça avec des commissions de discipline vraiment indépendantes du business des clubs et des magouilles de la fédé. On pourrait aussi... et aussi...
Pense seulement au temps et au nombre de traumatismes graves qu'il a fallu pour qu'on se décide à protéger la base des poteaux...

@Team Viscères

Peut-être aussi que cette conclusion arrange un peu(beaucoup) l'assureur de la Fédé...."mort accidentelle" ,plutôt que, "mort suite à un choc violent"...je ne suis pas fin connaisseur des subtilités de la GMF ,mais je pense qu'on peut ajouter cette hypothèse à ton propos;

  • Jak3192
    58540 points
  • il y a 2 ans
@yandelug

Si je te comprends, c'est la "théorie du complot" ?
Dans lequel, le système judiciaire serait en collusion avec l'assureur ?
Ça commence à être difficile là...

@yandelug

Il y a malheureusement de fortes chances que la nuance se situe de ce côté-là.

@yandelug

Le complot des blouses blanches ? Ça ne nous rajeunit pas.

@lelinzhou

Tu avais neuf ans!

@yandelug

Objection Votre Honneur, 8 ans et demi au début de l'affaire.

@yandelug

C’est tellement pratique que ça ne soit la faute de personne, ça économise sans doute un paquet à la GMF comme tu l’as dit

Derniers articles

News
News
News
News
Réseaux Sociaux
News
News
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos