Los Angeles Sevens – Les Fidjiens écartent la France du podium !
Les Tricolores ont bien tenu, mais ce sont désormais les Fidjiens qui s'installent sur la dernière marche du podium.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Malgré leur défaite en finale, les Fidjiens sont désormais troisièmes au classement général, juste devant la France. 

Plus le temps passe et plus les Fidjiens grimpent au classement général. Après leur victoire à Sydney, les joueurs du Pacifique ont réalisé une nouvelle belle performance à Los Angeles en allant se hisser en finale du tournoi américain. S'ils se sont fait battre par les Sud-Africains en mort subite, cela ne les empêche pas aujourd'hui de se glisser à la troisième place du classement général, au détriment de la France. Les hommes de Jérôme Daret qui ont réalisé un tournoi très mitigé (1 victoire, 1 nul, 3 défaites). De leur côté, Carlin Isles et Perry Baker sont devenus les premiers joueurs américains à franchir la barre des 200 essais sur le circuit. Voici ce qu'il faut retenir de ce Los Angeles Sevens 2020 :

Les tops

Deuxième tournoi pour les Sud-Africains

Les Blitzboks ont eu très chaud à Los Angeles, mais ils ont démontré qu'en rugby à 7, rien n'était fini. Menés pourtant 19 à 7 à la mi-temps de cette finale face aux Flying Fijians, les coéquipiers de Werner Kok, qui fêtait son 50eme tournoi, ont réalisé une superbe remontada. Toujours derrière au score sur la sirène (24-17), ils se sont démenés pour aller chercher l'égalisation grâce à Branco Du Preez qui s'est arraché pour finir derrière la ligne. Ayant poussé les Fidjiens en mort subite, les Sudafs ne pouvaient pas s'arrêter là. Ils sont donc allés remporter leur deuxième tournoi de la saison au terme d'un magnifique mouvement collectif conclu par le jeune Sakoyisa Makata. Une victoire qui rapproche l'Afrique du Sud de la première place, puisqu'elle ne possède désormais que quatre petits points de retard sur la Nouvelle-Zélande.

Des Fidjiens époustouflants !

S'ils accusent aujourd'hui un retard conséquent sur la Nouvelle-Zélande et l'Afrique du Sud (-21 points et -17 points), les Fidjiens seront malgré tout à surveiller sur les prochaines échéances. Portés par leur victoire lors de la dernière étape à Sydney, les joueurs de Gareth Baber ont réalisé un tournoi d'une grande qualité sur la côte ouest américaine. Et pour cause, ce sont eux qui ont marqué le plus de points lors de ce tournoi : 209 en six matchs ! Des essais souvent peu académiques, mais qui, comme souvent, font tout le charme du jeu fidjien. Côté statistiques, Aminiasi Tuimaba, Jerry Tuwaï et Napolioni Bolaca qui n'en finit plus d'impressionner, y sont tous allés de cinq réalisations chacun. Seul regret pour cette équipe fidjienne, cette finale qui leur a échappé....

Carlin Isles et Perry Baker rentrent dans l'histoire

Ils l'ont passé ensemble ce record ! Ce week-end, Carlin Isles et Perry Baker, les deux sprinteurs américains qu'on ne présente plus, se sont vus atteindre la barre des 200 essais sur le circuit mondial. Une première pour des joueurs américains ! Au-delà du record individuel obtenu par les deux personnages, cette performance vient surtout souligner la progression du rugby à 7 américain ces dernières années et le travail exceptionnel réalisé par Mike Friday, qui a révélé de nombreux talents au sein de cette sélection. Désormais, objectif 300 pour Isles et Baker, même si le premier possède une légère avance sur le second : 204 contre 201. Sur le circuit, seul l'Anglais Dan Norton est aujourd'hui à plus de 300 essais (354 exactement). 

De la NFL à la précarité jusqu'à la consécration avec les Eagles, découvrez l'histoire de Perry Baker [VIDÉO]De la NFL à la précarité jusqu'à la consécration avec les Eagles, découvrez l'histoire de Perry Baker [VIDÉO]

L'Irlande au rendez-vous

Pour leur première participation au circuit mondial, les Irlandais étaient bien loin d'imaginer qu'ils réaliseraient de telles performances. Mais aujourd'hui, les faits sont là. Neuvième place pour l'Irlande et une troisième participation en Cup à Los Angeles, après cinq tournois. Des Irlandais qui accrochent les équipes du haut de tableau, puisqu'ils étaient à deux doigts de faire tomber le futur champion, l'Afrique du Sud, lors des matchs de poule. Mais une erreur monumentale de la part d'un des joueurs qui a tapé en touche à cinq mètres de sa ligne alors que le match n'était pas fini, a entraîné un nouvel essai sud-africain. Résultat : match nul 19-19. Battus par la suite en quarts par l'Australie (36-0), les Irishs se sont ressaisis pour aller en finale de la Plate (cinquième place), mais ils se sont inclinés face aux locaux américains (19-24). Et ce, malgré un doublé de Jordan Conroy, auteur de 7 essais sur le tournoi et aujourd'hui plus que jamais meilleur marqueur du circuit 2019-2020 avec 23 réalisations.

Les flops

Bilan mitigé pour les Français

Le tournoi de Los Angeles ne peut pas être positif pour nos Bleus, qui ne se sont imposés qu'une fois en cinq matchs. Et en plus, face à la Corée du Sud (31-12), équipe invitée pour l'occasion. Malgré tout, les hommes de Jérôme Daret se sont une nouvelle fois hissés en Cup, pour la quatrième fois cette saison, ce qui n'est pas à négliger. Ils auraient d'ailleurs pu passer à côté, même ils se sont arrachés pour aller chercher le match nul face à l'Argentine (26-26), grâce à un ultime essai de Paulin Riva. Alors qu'une défaite leur aurait été fatale. Mais puisqu'on parle de défaites, les trois encaissées sur ce tournoi ne risquent pas de satisfaire le staff français, excepté peut-être la première face aux Fidji (33-28). La deuxième journée fut très compliquée, avec deux revers par plus de 15 points : 29-14 face à la Nouvelle-Zélande et 24 à 5 face aux États-Unis. Résultat, les Français finissent septièmes et perdent une place au classement général. Ils pointent désormais en quatrième position. Objectif reconquête du podium donc à Vancouver, où ils retrouveront les Fidji, mais aussi le Canada (dont il faudra se méfier à domicile) et le Pays de Galles.

Le Kenya toujours à la peine

Rugby à 7 - Pourquoi le Kenya est-il en crise ?Rugby à 7 - Pourquoi le Kenya est-il en crise ?Si on avait pu apercevoir une lueur d'espoir chez les joueurs kenyans après deux quarts de finale joués à Cape Town et Hamilton, les deux derniers tournois, en revanche, ont démontré que les problèmes sont encore loin d'être réglés. Si les cadres sont revenus, après une année marquée par les problèmes financiers qui ont touché la sélection, les résultats eux ne sont pas vraiment en hausse. Le Kenya pointe aujourd'hui à la onzième place du classement général après une nouvelle désillusion à Los Angeles (quatorzième place) et risque de se faire dépasser sur les prochaines étapes si le staff ne trouve pas de solution. Des résultats qui vont sûrement faire parler au pays, même si le soutien populaire, lui, est toujours présent, puisque les supporters kenyans étaient très certainement les plus en vue le week-end dernier.

Les supporters kenyans en nombre à Los Angeles !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Pour le dernier ticket olympique, ça va être chaud chaud chaud avec l'Irlande ! D'ailleurs, qu'est-ce qui se passe avec les Samoa (6ème en 2019, 13ème en 2020) ?

Après le Top 4, le niveau se ressert vraiment. Chaque poule est maintenant très difficile, il n'y a plus droit à l'erreur pour arriver en Cup. D'ailleurs, je trouve le Sevens de plus en plus agréable à voir grâce à ces exploits comme ceux de l'Irlande ou de l'Espagne (qui bat l'Angleterre) le week-end dernier.

@Bitch Bucannon

Le niveau est sacrement monte, grace aux JO je pense, a part le pays de galles tout le monde peut pretendre a une qualif en cup

Une victoire, un nul et trois défaites, ce n'es pas vraiment ce que j'appellerais un tournoi mitigé...

@lelinzhou

C'est le contenu qu'il faut regarder, parce qu'en soit perdre contre les fidji les blacks et les americains chez eux c'est pas honteux. Apres y'a eu de tres bonnes choses contre les fidjiens, un match moyen contre les argentins et des erreurs de coaching qui font que ca explose contre les blacks

Derniers articles

News
Transferts
News
News
News
Sponsorisé News
Ecrit par vous !
News
News
Transferts
News
News