Lorenzetti sur le cas Nakarawa : ''Nous ne voulons pas d'une politique du vedettariat''
Top 14 - Racing 92. Leone Nakarawa n'a pas été épargné.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le président du Racing 92 Jacky Lorenzetti est revenu sur le choix du club francilien de se séparer du deuxième ligne fidjien Leone Nakarawa.

''Toulon continuera d’attirer de grands joueurs mais avec prudence''''Toulon continuera d’attirer de grands joueurs mais avec prudence''Se dirige-t-on vers un Top 14 avec de moins en moins de stars ? Le fait est que le salary cap ne permet plus aux formations françaises d'aligner des joueurs de classe mondiale à tous les postes. Il leur faut recruter intelligemment avec des éléments qui apporteront un vrai plus à leur poste. Au Racing 92, Leone Nakarawa fait partie de ceux-là. Le deuxième ligne fidjien, puissant mais surtout habile avec ses mains, est un élément qui peut faire la différence. La formation francilienne comptait sur lui pour l'aider à aller chercher des titres. Mais pas au détriment de l'équipe. Revenu en retard de la Coupe du monde, Nakarawa a été licencié par le Racing 92.
Top 14 - Racing 92. Leone Nakarawa licencié...et déjà signé ailleurs ?Top 14 - Racing 92. Leone Nakarawa licencié...et déjà signé ailleurs ?Le club a justifié son choix en expliquant que ce n'était pas la première fois. Quand on est un joueur de son calibre et qu'on est l'un des plus gros salaires de l'équipe, on se doit de montrer l'exemple. Pour L'Equipe, le président du Racing 92 Jacky Lorenzetti est revenu sur cette décision forte :

On ne lui en veut pas personnellement mais il n'a pas réalisé qu'à un moment, trop, c'est trop. Dans un groupe, il faut des règles communes. Quand je vois Virimi Vakatawa qui va enterrer sa mère aux Fidji et qui revient aussitôt. Quand je vois Guram Gogichashvili qui a perdu son père dans un accident de voiture et qui s'absente si peu. Quand je vois Juan Imhoff qui vient jouer alors que sa femme est à l'hôpital. Vis-à-vis des autres joueurs, on ne pouvait pas laisser passer. Nakarawa est un bon élément et, sportivement, c'est une perte importante. Mais nous ne voulons pas d'une politique du vedettariat. 

 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Guiche
    2903 points
  • il y a 7 mois

Si ce joueur signe un nouveau contrat dans un avenir proche, c'est la porte ouverte à tous les courants d'air !
Il s'agit qu'un président peu scrupuleux et un joueur peu scrupuleux s'entendent : abandon de poste et nouvelle aventure à l'oeil... ça va swinguer dans les slips.

  • tropico
    14643 points
  • il y a 7 mois

je pense surtout que Nakarawa voulait se barrer et qu'il a fait ce qu'on appelle un abandon de poste

  • to7
    14402 points
  • il y a 7 mois
@tropico

difficile à dire, après tout il y a eu des précédents resté sans conséquences
mais après goosen, c'est une deuxième fois un joueur de très haut niveau qui plante /est viré par le racing, on peut se demander si c'est complétement un hasard

si c'est vraiment juste un moyen de se libérer de son contrat ça crée un précédent dangereux pour les clubs

  • Jak3192
    56923 points
  • il y a 7 mois

D'un côté
Jacky a pas completemetn tord 🧐:
le Chef de service doit rappeler les règles de fonctionnement à tous les employés🤨

D'un autre côté (et en me mettant dans la tete de LN 😃)
bon moyen pour aller prendre l'air ailleurs rapidos 🤣

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 7 mois
@Jak3192

...tout en attaquant aux prudhommes au cas où y aurait quelque chose à soutirer de la tréso...

@dusqual

Cela va être compliqué de gratter aux prud'hommes, la situation est assez claire et de ce que j'ai lu pour l'instant le Racing a tout fait dans les règles.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 7 mois
@Team Viscères

je me doute, d'autant qu'il est récidiviste si je ne m'abuse. mais il me semble avoir lu qu'il avait lancé une procédure.

Je vais me permettre de commenter ce sujet brievement, car chacun sait ici que je ne suis pas du genre à défendre le Racing contre vent et marées, surtout quand il fait n'importe quoi.

En l'espèce, effectivement, j'espère que Jacky n'a pas mentionné ces anecdotes sans l'aval des joueurs cités.

Quand à se féliciter des délais faibles accordés à ces joueurs, je rappelle que la réglementation relative aux congés pour décès est fixée par l'article L3142-1 du Code du travail.

En d'autres termes, je ne sais pas s'il y a d'autres personnes ici qui ont travaillé à l'étranger.

En ce qui me concerne, oui, dans des endroits très variés (Italie, Scandinavie, plusieurs pays d'Afrique).

Que fait-on quand on part travailler à l'étranger? On respecte la loi du pays dans lequel on va travailler, au minimum, et on respecte également les us et coutumes du pays dans lequel on travaille.

J'ai moi-même constaté qu'un certain nombre de personnes se fichent complètement de cet aspect culturel. Ce n'est pas ma vision des choses.

Tout ça pour dire, on dit parfois "nos joueurs iliens sont nostalgiques, déracinés etc.".

Va travailler n'importe où dans le monde et oublie de rentrer après les fêtes de noël au pretexte que tu as le blues parce que ta culture est très différente de celle du pays où tu as la chance de bosser, on compare le résultat?

Soyons sérieux Nakarawa est en Europe depuis longtemps. Il ne travaille pas à la mine pour un SMIC. S'il avait dit à son staff "après la coupe du monde je me sens pas de reprendre tout de suite, psychologiquement ça me va pas" je suis persuadé que le staff lui aurait laissé le temps. Peut-être que ça aurait été un deal en interne, peut-être que ça aurait été du congé sans solde? (à 500k€ par an franchement c'est jouable).

Non quand tu reviens pas, et que tu annonces une dates et que tu ne t'y tiens pas, c'est un manque de respect à tout le monde.
Parmis tout ceux qui travaillent à l'étranger dans le rugby et ailleurs, la grande majeure partie des gens comprends cela, et ça se passe normalement.

Quand on travaille à l'étranger on s'intéresse à la culture du pays. Que diriez-vous d'un Français qui irait travailler à l'étranger et aurait le même comportement?

@Glas.Wegian

Il y a une limite à la comparaison : tous les personnes et les situations sont différentes.
Quel est le contexte culturel? Quel est le contexte familial? Quel est le contexte économique et social de la personne, de son pays d'origine, de son pays d'accueil? Quel est le contexte personnel? Quel est le contexte professionnel?
On ne peut pas comparer une personne qui va bosser à l'étranger par choix et celui qui va bosser à l'étranger par nécessité, je ne connais pas beaucoup d'expats français qui se sont vu proposer un boulot permettant d'échapper à la misère et mettant leur famille à l'abri sur 10 générations. On ne peut pas non plus comparer la vision de la famille entre la France et les Fidjis, chez moi on est très famille et pour autant on ne vit pas 24h/24 ensemble ce qui fait qu'il ne m'est pas insurmontable de ne pas voir ma famille pendant plusieurs semaines d'affilées. Ma vie est différente de la tienne, elles sont toutes les deux différentes de celle de Nakarawa, et celle-ci est-elle même est différente de celle de Vakatawa. Personne ne peut affirmer qu'à la place de Nakarawa il aurait "mieux" agi, même si dans notre vie perso on n'a jamais séché un seul jour de boulot.

De plus toutes les comparaisons et tous les avis que l'on donne tous ici ne sont que des suppositions, de celui qui affirme que Nakarawa est coupable à 100% parce qu'il aurait dû se plier aux règles comme tout le monde ou que s'il avait demandé du rab de vacances il l'aurait eu, à celui qui affirme que Nakarawa est entièrement victime du comportement inhumain du Racing. La vérité est probablement entre les deux et on ne la connaîtra sûrement jamais, ce qui alimentera les fantasmes en tous genres (de "le Racing voulait libérer de la masse salariale" à "Nakarawa avait déjà négocié avec une autre équipe").

Ce que je sais avec certitude c'est que les Îliens qui "ratent" leur retour ou qui vont mal (pour rappel certains se sont foutus en l'air), on en a vu un paquet et cela à tous les niveaux du rugby français. Ce serait une incroyable coïncidence de se dire que c'est juste le fait d'individus séparés qui ne s'intéressent pas à la culture du pays et ne veulent pas se plier aux règles, et ce serait incroyablement léger de comparer avec un simple petit coup de blues. Cela concerne une catégorie "ethnique" précise et un métier précis, j'ai l'impression que c'est suffisant pour se dire qu'il y a un vrai sujet de fond. Et je trouve dommage de le voir raccourci avec des comparaisons qui n'ont pas lieu d'être que ce soit avec nos situations personnelles ou celles de ses coéquipiers comme le fait Lorenzetti (les comparaisons de Jacky m'agacent d'autant plus que c'est un procédé devenu banal dans le monde pro alors qu'elles n'ont aucun sens), aux accusations tranchées dans un sens ou l'autre.
On avait une nouvelle fois l'occasion avec cette histoire d'aborder un vrai problème, et au final à tous les étages (les institutions du rugby, les clubs, les joueurs, les journalistes, nous) on passe totalement à côté. Ce n'était pas une affaire "Racing" ou "Nakarawa", on a d'ailleurs déjà vu cette affaire avec d'autres clubs et joueurs avant. Et on la verra encore après avec encore d'autres clubs et joueurs tant qu'on arrivera pas à remettre l'humain et la communication au coeur des débats. Au lieu de suivre pendant des semaines le grand feuilleton de "que vont faire le Racing et Nakarawa par rapport à cette situation", j'aurais préféré qu'on s'intéresse au "peut-on empêcher ces situations d'arriver et comment s'y prendre?".

  • ciolito
    18284 points
  • il y a 7 mois
@Glas.Wegian

Je suis plutôt d'accord avec toi sur le fond et le respect des traditions et culture dans le pays hôte. Mais pour moi la métaphore du travailleur expatrié nécessite un élément en plus : Si je pars travailler à l'étranger cela peut-être pour un grand groupe industriel, financier et dans un climat très concurrentiel ce qui rapproche la situation du monde sportif et de la situation du Racing. Dans ce cas imaginons que je signe dans ce grand groupe avec un salaire à 500K annuel, il y a forcement une clause de non concurrence dans le contrat (qui nécessite un énorme dédommagement financier sinon est caduc...) sinon la concurrence peut venir me débaucher en me proposant une situation financière plus avantageuse et je partirais alors avec tous les secrets de la première entreprise. Le Racing ne peut appliquer de clause de non concurrence puisque les contrats sont des CDD. Le seul moyen de ne pas profiter à la concurrence était de lui couper le salaire dès constatation de son absence puis à son retour entretien et sanction financière importante avec don de la somme à une oeuvre caritative> s'il refusait la sanction qui était bien entendu diffusé dans un communiqué de presse, il serait passé pour le vilain et n'aurait pas rejoué ni fait de promo de la saison : pas de prime ni de droit à l'image + pas de match donc hors de forme et moins intéressant dans son projet de signer ailleurs.

  • Ahma
    93841 points
  • il y a 7 mois
@Glas.Wegian

Je ne me prononce pas sur le cas de Nakarawa parce que je ne le connais pas, et que je ne connais pas non plus le Racing de l'intérieur.

Sur un plan général, ta position appelle une remarque : il s'est avéré par le passé, après que certains Fidjiens aient manqué à l'appel du début de saison (voire de la saison entière), qu'ils étaient en fait en dépression (la vraie, au sens médical du terme). Nalaga, par exemple, a traversé une très mauvaise passe, je crois qu'il lui a fallu plusieurs années pour s'en remettre, à supposer qu'il s'en soit remis. Dans de tels cas, les considérations sur le respect des cultures dans les pays étrangers sont sans effet. La dépression est une maladie grave, elle ne se soigne pas par un appel à des principes moraux, et un gros salaire et un boulot attractif n'en protègent pas.

Pour en revenir à Nakarawa, il est possible qu'il ne s'agisse pas du tout de cela. Mais j'ai l'impression que tous ici expriment leur avis d'une façon tranchée, dans un sens ou dans l'autre, sans en savoir plus que moi.

@Ahma

Bien sûr je me base sur le témoignage du Racing uniquement dans cette affaire. Rien ne dit qu'effectivement Nakarawa n'ait pas souffert de dépression.

Mais il me semble qu'il n'est pas dans l'intérêt du club de se séparer du joueur, je suppose donc que si le joueur avait effectivement montré les symptômes d'une telle dépression le club aurait trouvé les arrangements nécessaires à pouvoir le garder.

Au contraire, Sale annonçait il y a peu l'avoir signé, avant même son contrat n'ait été rompu par le Racing, ce qui est tout à fait étrange à mon avis (pour ne pas dire plus).

Enfin comme tu le dis, on n'en sait pas beaucoup plus pour se prononcer, tout comme on ne sait toujours pas ce qui a poussé Goosen à faire ce qu'il à fait il y a quelques temps.

Même si je comprends très bien la politique du Racing 92, je trouve ça dommage de comparer les joueurs entre eux surtout sur des sujets aussi personnels et sensibles. Chacun réagit différemment à ce genre d'événement, ça ne méritait pas d'être mentionné (surtout qu'ils n'ont rien demandé !).

Sérieusement, comment peut-on se féliciter de laisser peu de temps à des joueurs pour enterrer un parent ? Et comment peut-on utiliser publiquement cet exemple pour licencier un employé ?

Attention, c'est peut-être la décision des joueurs de revenir rapidement au club et non une pression quelconque des dirigeants. C'est juste que à mes yeux ce sont de mauvais exemples pour justifier une politique sportive tout à fait logique. Il suffisait de mentionner les règles de vie du groupe ou la charte du club.

Et au fait, quand est ce qu'on en sait plus de la part du joueur ?

@Bitch Bucannon

Le problème n'est pas ce qu'ont fait les autres mais bien ce qu'a fait Nakarawa. C'est un professionnel, très gros salaire du club, il ne respecte pas ses obligations et je ne parle pas du club. Si un garçon comme ça n'est pas exemplaire comment être exigeant avec les autres. Chacun a sa vision du professionnalisme. Il se fait virer, normal, même dans une entreprise ça aurait pu lui arriver d'autant que ce n'est pas la première fois.

@Droitdevant

Je ne critique pas du tout la décision, qui est logique à mes yeux, mais les explications de Lorenzetti. Comparer sa situation avec celles des autres joueurs, c'était inutile et déplacée à mon avis.

Si un joueur décide de prendre très peu de jours pour enterrer son parent, c'est un choix personnel. Pour l'employeur, ça ne doit pas se transformer en outil pour comparer les employés entre eux et encore moins pour les sanctionner. Même si je ne dis pas que Jacky le fait, son message est maladroit.

Mon commentaire visait seulement les explications de Jacky et non la décision.

@Bitch Bucannon

Tu as raison chacun voit midi à sa porte, la comparaison de Lorenzetti ne tient pas la route, elle est même limite indélicate.

  • Yonolan
    74442 points
  • il y a 7 mois
@Bitch Bucannon

Exact chacun a sa façon de trouver un palliatif à la douleur et en faire un modèle de vertu ou une règle morale serait stupide
Et j'aimerai savoir ce qu'est une politique de vedettariat ...peut-être voulait-il dire qu'il n'y aurait pas d’exception pour les stars
Mais bon il devait y avoir une volonté de se séparer de lui ( peut-être avait-il déjà eu son dernier avertissement ) ou de diminuer la masse salariale ...

@Yonolan

C'est vrai que "politique de vedettariat" ca veut pas dire grand chose à mon sens. La façon dont je le comprend c'est que le Racing ne veut pas faire d'exceptions ou cadeaux pour des joueurs qui ont un statut "star" (ou vedette) sinon comment tu peux empêcher les autres de suivre le même exemple ? C'est même insultant pour ceux qui font l'effort de suivre les règles de voir que ton copain il a le droit de faire ce qu'il veut sans être sanctionné.

Franchement je comprend la position du Racing sur ce cas et même si la perte de Leone est préjudiciable sur le terrain elle ne l'est peut être pas dans le vestiaire.

Concernant la volonté de se séparer de lui, j'ai quand même un doute. C'est un des meilleurs joueurs de l'effectif qui fait gagner des matchs, je vois mal n'importe quelle équipe vouloir se séparer d'un tel joueur sans aucune raison.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 7 mois
@Yonolan

c'est justement ce point qui me questionne: la racing avait il une volonté de se séparer du joueur? à priori, c'était pas la 1e fois, mais c'est une grosse perte dans l'effectif.
remplacer un joueur de ce niveau n'est pas facile (après il est peut être en dessous de ce qu'il a été, ça fait longtemps que je l'ai pas vu jouer).

d'un autre côté, n'est ce pas une stratégie du joueur pour être libéré de son contrat?

  • Yonolan
    74442 points
  • il y a 7 mois
@dusqual

Franchement pas facile à dire
On verra déjà si Nakarawa conteste ou pas la décision devant les tribunaux ; mais même ça je sais pas si ça nous éclairera réellement
Effectivement le club recruteur n'aura pas à payer des indemnités pour une rupture de contrat anticipée et ça permet d'imaginer un montage du joueur
Mais bon je ne sais pas si on aura un jour le fin mot de cette histoire

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News