Les stades de la Coupe du monde au Japon vont-ils sonner creux ?
La coupe du monde a été dévoilée en plein Tokyo.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Les billets pour la Coupe du monde 2019 au Japon seront bientôt mis en vente. Mais trouveront-ils preneur ?

Que reste-t-il de la Japan mania qui avait envahi le monde de l'ovalie suite à la victoire des Brave Blossoms sur les Springboks lors de la Coupe du monde 2015 ? Les fans de la première heure ont certainement cette victoire historique gravée à jamais dans leur mémoire. Mais il y a fort à penser qu'une partie de la population a repris le cours normal de sa vie. Certains ne savent d'ailleurs pas que la prochaine édition du mondial se déroulera sur le sol nippon. C'est ce que révèle un sondage conduit au mois de juillet par la société Intage auprès de 320 000 personnes à travers tout l'archipel. On y apprend via le site asia.nikkei que seulement 51 % des personnes interrogées sont au courant de l'évènement planétaire. Pire, ils ne sont que 8 % à faire part de leur désir d'assister à un match dans l'un des 12 stades retenus. Pourtant, 75% de la population vit à moins d'une heure de l'un d'eux.

Il faut préciser que nous sommes à une période charnière. Le 19 octobre 2017 a marqué le compte à rebours des deux ans avant la Coupe du monde 2019. C'est en plein cœur de Tokyo, près d'un centre commercial ultra populaire et fréquenté que le trophée Webb Ellis a été dévoilé au grand public. La coupe partira ensuite pour une tournée de 46 jours à travers tout le pays. Aucune préfecture ne sera oubliée. Elle terminera son voyage le 4 novembre prochain lors du test match entre le Japon et l'Australie au stade international de Yokohama, où aura lieu la finale du Mondial. 

"Compte tenu de la demande grandissante et de la forte attente", les supporters peuvent déjà s'inscrire sur le site de la Coupe du monde pour être informés. Du côté du comité d'organisation, l'heure n'est donc pas à l'inquiétude tandis que l'annonce du programme des matchs et des modalités de la billetterie aura lieu le 2 novembre. À partir de cette date, les supporters du monde entier vont pouvoir commencer à planifier leur voyage au Japon. 1,8 millions de billets seront ainsi mis à la vente via différentes étapes. Les packages et les hospitalités début 2018 puis la billetterie grand public en septembre. Un tirage au sort sera mis en place pour les matchs les plus demandés. Quant aux derniers tickets, ils seront attribués selon le principe du premier arrivé, premier servi en janvier 2019. Si les étrangers sont généralement les premiers à remplir les stades, le coût du séjour au Japon pourrait en refroidir certains. De quoi laisser planer le doute sur l'ambiance pendant les matchs.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Iyhel
    23006 points
  • il y a 3 ans

À vérifier mais il me semble que six mois avant la Coupe du Monde 2007, moins de 40 % des Français savaient qu’elle se déroulait chez eux. Bref, je suis pas inquiet non plus.

@Fabien81 : si t’as pas peur de voler chinois, Tokyo est à moins de 500 € de Paris - Auckland à 800 ; avec une « vraie » compagnie, 750/1150 €.

8% de 120 millions ça fait environ 10 millions.
On a donc à l'heure actuelle 10 millions de japonais intéressés à aller voir un match de la coupe du monde.
Je vois vraiment pas où est le problème, les stades seront pleins

La comparaison avec la Nouvelle Zelande est pas très judicieuse non plus, on trouve un vol Paris-Tokyo sur Air France à 900€ et 12h de vol alors qu'un Paris-Auckland c'est 1000€ et 24h de vol, c'est pas tout à fait la même chose

  • WebDiv
    17481 points
  • il y a 3 ans
@fabien81

ça fait que l'heure de vol est moins chère vers la NZ 😀

C'est le cout de la vie qui est très élevé au Japon, pas tant le cout du voyage

Moi au contraire, je ne m’inquiète pas du tout pour le succès populaire auprès des Japonais. C'est un vrai public connaisseur et fidèle, le Japon est un pays de rugby, n'en déplaise aux mauvaises langues. Les matchs des Cherry Blossoms et des équipes étrangères les plus sexy seront facilement à guichet fermé.

En revanche, oui on peut s’inquiéter pour les matchs de seconde zone. Mais aussi, et surtout, pour l'affluence des supporters étrangers. En effet, le Japon est loin des autres pays rugbystiques géographiquement. De ce fait, de même qu'en 2011, on verra surement assez peu d'étrangers dans les stades. Cela pose surtout des problèmes de rentabilité de l’événement, car rappelons que la CDM 2011 en NZ n'avait déjà pas été rentable pour les mêmes raisons.

  • bernie
    16438 points
  • il y a 3 ans
@Ali-Papé Ratini

La location de tables de chevet était trop chère ?
Je suis déjà très loin...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News