Les 5 points  à retenir du match entre l'Ecosse et l'Angleterre
Mike Brown marque pour l'Angleterre face à l'Ecosse.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Battue par la France, l'Angleterre a enregistré son premier succès dans le Tournoi des 6 nations face à l'Ecosse. Voilà ce qu'il faut retenir de ce match.
Ecosse - Angleterre, 08/02/2014

Vous pouvez notez les joueurs écossais et anglais par ici !

Un terrain indigne d’une rencontre internationale

L'un des éléments déterminants dans cette rencontre a sans nul doute été le terrain. Détrempé et boueux à souhait, il n'a pas permis aux joueurs et notamment aux 3/4 tels que Hogg ou encore Nowell de donner libre cours à leur talent. Sans oublier l'impact sur les mêlées et les risques de blessure. S'il est difficile de gérer les conditions climatiques, il est tout à fait possible de mettre un toit sur un stade pour éviter ce genre de désagréments. Les amoureux des matchs à l'ancienne ont dû sans doute apprécier le spectacle.

Les jeunes ¾ anglais font la différence

Heureusement pour l'Angleterre, certains joueurs ont fait fi des conditions climatiques exécrables pour envoyer du jeu. On retiendra le match correct du centre Luther Burrel, auteur d'un essai en force après celui face à la France, et à qui il n'a pas manqué grand-chose avant la mi-temps pour le doublé. Les crochets incisifs de Jonny May, qui malgré un nez cassé à fait tourner les Écossais en bourrique sur deux grosses percées (48e et 51e). Et surtout la performance magistrale de l'arrière Mike Brown. Plutôt discret face aux Bleus, le joueur des Harlequins a cette fois-ci joué comme à la maison. Elu homme du match après son essai, il a parcouru 114 mètres ballon en main, soit plus que toute la ligne d'arrières écossaise du 9 au 15 (106 mètres).

L’Angleterre ne convainc pas

Malgré cette victoire, l'Angleterre est loin d'afficher le visage conquérant qu'elle souhaiterait avant sa Coupe du monde. Après une entame réussie (0-13), les hommes de Stuart Lancaster n'ont pas su tuer le match. On retiendra notamment l'essai manqué de Burrel juste avant la pause. Le genre d'occasion qu'il ne faut pas manquer. À 15 contre 14, ils ont ensuite été pénalisés dans les 22m écossais. Aussi, le deuxième essai n'est arrivé qu'à la 59e. Grosse satisfaction cependant, la conquête avec 20 touches et aucun ballon perdu avec Dylan Hartley au lancer. Mais après la rentrée de Tom Youngs, l'alignement a fait un 0 sur 2. Il faut cependant ajouter qu'il manque de nombreux cadres (Tuilagi, Corbisiero, etc.)

Une troisième ligne du Chardon qui ne fait pas le poids

Kelly Brown à la maison, la troisième ligne écossaise a été littéralement dépassée par son homologue composée de Lawes ou encore Vunipola, que ce soit dans le jeu, en se faisant retourner comme Wilson à la 27e , ou bien en touche avec cinq ballons perdus. De son côté, Chris Fusaro n'a clairement pas fait le poids également. Seul David Denton, déjà omniprésent la semaine passée, a surnagé avec 28 mètres parcourus après 15 min (contre 15 pour tout le reste de l'équipe) et 9 prises de balles. Fusaro et Wilson se sont tout de même rattrapés avec une grosse activité en défense (25 plaquages).

Les Écossais ne sont pas au niveau

4 pénalités concédées après 15 minutes (8 à la mi-temps), deux touches perdues après 30 minutes. Les Écossais ont été mis en difficulté dès l'entame. En a résulté un jeu au pied de Duncan Weir inefficace où aucun joueur ne suivait pour mettre la pression sur les Anglais. Des ballons donnés aux adversaires qui n'ont jamais eu à faire de choix. Les locaux n'ont jamais semblé dangereux et en capacité de sortir de leur partie de terrain. Sans oubliez un total de 26 plaquages manqués, un chiffre bien trop important à ce niveau et qui aurait pu coûter encore plus cher sur un terrain en meilleure condition. Désordonnée la majeure partie du temps, l'Ecosse semble ne pas avoir une réelle stratégie. On imagine la tristesse de Stuart Hogg, virevoltant la semaine passée, qui a terminé la rencontre avec 37 mètres parcourus et 7 ballons touchés.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Maubec
    4005 points
  • il y a 6 ans

Plus que Laidlaw en 10, je mettrai bien le jeune Heathcote. Et garder Laidlaw en 9
Denton-Beattie-Brown en 3e ligne + Fusaro ou Rennie sur le banc
Hamilton-Gray et sur le banc : Swinson-Gilchrist-voire le frangin Gray (un poste où il y a du monde, ça fait plaisir...)
En 11 et 14, quand Maitland et Visser sont blessés, c'est un vide derrière. Faudrait tester Fife
Et Hogg est bien meilleur en 15 qu'en 10 (cf. matchs de la tournée des Lions où Gatland l'a grillé en le faisant jouer 10 car il avait oublier d'emmener un 3e ouvreur pour une tournée d'un mois...)

Reste le coeur du problème :
Une première ligne qui est la qualité minimum requise pour le niveau international, sans qui tu peux avoir Fofana, Carter ou Read dans ton équipe, tu ne gagneras pas un match.

Une paire de centre avec au moins un perforateur.
Ansbro gravement blessé cet été et fini pour le rugby, la relève est difficile à trouver.
Scott, Dunbar, Bennett... voire Lamont
Aucun n'est insdicutable pour le moment.

Perso, j'aimerai voir Bennett mais il est encore un peu jeune et surtout tester VERNON !
Plus que Lamont qui est quand même limité, j'aimerai bien voir le flanker fraichement reconverti en 3/4 centre au milieu de la ligne d'attaque écossaise.
Car là, pour le coup, il y aurait de la puissance et de quoi franchir.

Mais bon, le premier des chantiers de Vern Cotter sera la première ligne.
Grant a l'air pas mauvais mais c'est pas non plus un caïd et à part lui...

  • Maubec
    4005 points
  • il y a 6 ans

En même temps, il ne faut oublier à quoi ressemblait l'ASM quand Cotter est arrivé :
l'un des plus gros budgets de France, qui recrutait des "stars" et des Berjalliens (un peu le RCT avant l'heure quelque part) pour au final jouer les play-downs en fin de saison et changer d'entraineur chaque saison.
Et voir ce qu'il en a fait.
Du coup, s'il y a bien un homme de la situation pour l'Ecosse, c'est bien lui.

... Comme la plupart des buveurs d'eau chaude ! #cupoftea

  • Grisou
    17632 points
  • il y a 6 ans

Vern va avoir du boulot... Il joue bien Brown, mais cette tete à claque qu'il a !!!

Bon bah voilà, l'Ecosse a encore pris une pilule... Pas assez de joueurs de haut niveau, et des choix de l'entraîneur ma foi... Discutables.

Pour moi quand tu as une si petite profondeur de banc faut la jouer à fond.

Derrière dommage que Visser ne soit pas là, et où est le père Ansbro d'ailleurs?

D'accord avec vous sur Weir en 10, il est bon à rien. Il fait Laidlaw en 10 et un 9 qui vaille le coup, un petit jeune fougueux qui aille avec le jeu rapide et léger des Scots.

Pourquoi sortir Kelly Brown alors que c'est un des seuls qui jouent dans une grosse cylindrée?
Pourquoi ne même pas aligner Richie Gray sur la feuille de match? Parce qu'il est pas en bonne condition? Il s'entraîne avec une des équipes de bourrins du Top 14, l'aligner contre des bouchers comme les Anglais ça me paraît évident !
Son petit frère est sur la feuille de match mais ne rentre même pas, où sont les changements?! Quand tu as Courtney Lawes en face de toi tu dois faire tourner tes deuxièmes lattes !
Beattie remplaçant, mec t'es pas sérieux, tu peux dire ce que tu veux sur son état de forme mais quand tu joues l'Angleterre tu mets les gars les plus durs au mal sur le terrain !

Bref, selon moi, outre le gros problème en première ligne à l'heure actuelle voilà ce que je ferais :
en deuxième ligne : Gray, Hamilton et Swinson, un tueur, un capable de porter le ballon, et un petit jeune qui n'en veut.
en troisième ligne : Denton, Brown et Beattie, puissance résistance et expérience. Denton est excellent en 8 mais fait de super performances au grattage aussi. Et en replaçant tu gardes Fusaro qui a l'air vif et agressif.

En 9 tu mets Jackson, en 10 Laidlaw, ça marchait pas trop mal à l'époque.

Hogg en 15, tu ramènes Maitland et Scott dans la ligne arrière, De Luca même si tu veux, ou tu gardes Evans qui est un gars costaud.
ET BON DI** TU METS CE BOURRIN DE LAMONT AU CENTRE !!!!

Avec ça déjà tu feras de meilleurs matchs...

D'ailleurs je pense que Vern va partir sur cette config, et y ajouter qqs jeunes bien drivés.

Mais je le redis : BON DI** TU METS CE BOURRIN DE LAMONT AU CENTRE !!!!

Moi le rosbif c'est saignant que je l'aime, avec beaucoup d'ail!

Ils ont bien joués les rosbeafs !

Bref, on aime toujours autant les anglais 🙂

  • sylche
    37658 points
  • il y a 6 ans

En effet, ça va être super intéressant de voir ce que Vern Cotter va faire en partant d'une équipe qui fonctionne sans plans de jeux et sans french flair... enfin, s'il supporte, sans faire un nèrvouss braikdaone, le choc culturel après ces années à Clermont ...

  • D0m3
    2143 points
  • il y a 6 ans

Vous avez vu le chambrage de Mike Brown pendant qu'il aplatit ? Sa connerie a l'air à la mesure de son talent !

Erratum, je voulais écrire "😜laQUages"... Honte sur moi...

Tuilagi est un cran au-dessus de Burrell. Il sait faire jouer après lui et casse plus de placages. Contrairement aux idées reçues, c'est un joueur assez complet. Plus par exemple que Bastareaud.

  • Flash
    2533 points
  • il y a 6 ans

@ Isaak "L'Angleterre manque cruellement de créativité. Des joueurs comme Manu Tuilagi[...] pourraient apporter de la fraîcheur à cette équipe proposant un jeu trop stéréotypé." LOL, désolé mais Tuilagi est l'apanage du jeu stéréotypé, il fait que...bah rentrer dans le lard et aussi ah oui rentré dans la gueule, il fait des crochets tout droit! et Burell lui ressemble beaucoup.

Par contre les Ecossais font peur mais eux dans le sens de la pauvreté dans tous les secteurs sauf leur 8 et 15!

L'Angleterre manque cruellement de créativité. Des joueurs comme Manu Tuilagi, Christian Wade, Marland Yarde (blessés), George Ford ou bien Elliot Daly (non sélectionnés) pourraient apporter de la fraîcheur à cette équipe proposant un jeu trop stéréotypé.

Et tant qu'il y aura du scotch...

Certes, Stuart Hogg n'est pas un grand défenseur mais il limite la casse. Regardez O'Gara... Il prenait au moins un cul par match, et j'exagère à peine.

  • Ckey
    15 points
  • il y a 6 ans

Je partage ton point de vue. Hogg en 10, c'est un mauvais défenseur...attention avec une 3eme ligne au fraise, cela peut faire très mal. Pour remplacer Weir que je n'aime pas du tout, je ferai glisser laidlaw en 10 et mettre Crusiter à la mélée.
Sinon je suis également d'accord avec Waltervincent, Owen Pharell est un petit c..

  • flodus
  • il y a 6 ans

le terrain c'est aussi qu'ils avaient un problème d'invasion de vers de terre 😉 du coup ce n'est pas qu'une histoire de toit !

L’Écosse a des lacunes impardonnables à ce niveau.
De l'envie... mais rien à coté ! Pas de stratégie, pas de régularité dans leurs bonnes actions, un manque de puissance criant, une succession de placages ratés... Pire, seul Hogg semble capable de faire un exploit individuel. Pas de gros buteurs, pas de gros marqueurs, pas de gros défenseurs...
Quelques bons joueurs (Hogg, Gray, Hamilton...) mais rien à coté, le néant.
Vraiment triste pour cette nation qui vit ses heures les plus sombres depuis bien longtemps.

Personnellement, ce qui me choque le plus c'est l'absence totale de plan de jeu de l'Ecosse... Ils relancent individuellement, font des choix dans la panique, et il n'y a aucune cohérence dans leur jeu...

Cela vient sûrement principalement de la très mauvaise animation de Duncan Weir... à quand le retour de Dan Parks ? Voire, dites moi si je dis des aneries, une reconversion de Hogg en 10 ? Il a un bon jeu au pied, une bonne vision du jeu, une bonne passe...

Côté anglais, un pack de devant très aggressif, en particulier Lawes que je trouve excellent si on mets de côté sa mentalité très peu agréable 😊

Déçu par Nowell, on m'en avait dit le plus grand bien, mais je préfères quand même Ashton....

Mike brown toujours aussi impécable, Danny Care de plus en plus essentiel au jeu anglais, un Vunipola en grande forme.

Luther Burell est interessant, mais un peu naïf dans le jeu : la preuve, son essai vendangé après la belle percée de Farell.

Bref, une équipe d'angletterre encore en rodage, elle sera prête et redoutable à la coupe du Monde je pense, encore un peu friable de par la jeunesse de ses joueurs cette année : les irlandais peuvent eux aussi arracher quelque chose en angleterre.

Jsuis quand même bien triste pour cette équipe d'Ecosse, qui a eu par le passé de si grand joueurs mais si peu de réussite depuis 15 ans... et les grandes stars restent bien esseulés....

Espérons que Cotter l'an prochain arrive à coordonner le jeu écossais !

2 confirmations : Courtney Lawes est énorme et Owen Marelle est un petit con !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News