Les 5 points à retenir de la victoire de l'Afrique du Sud sur le XV de France

Les 5 points à retenir de la victoire de l'Afrique du Sud sur le XV de France
Jesse Kriel a marqué le premier essai de l'Afrique du Sud face au XV de France.
Ce qu'il faut retenir du premier test-match remporté par l'Afrique du Sud ce samedi face à la France.

L'Afrique du Sud marque son territoire

En quête de victoires après une Coupe du monde difficile et une année 2016 ratée, les Boks ont mis les Bleus sous pression dès l'entame de la rencontre. Des sorties de balles rapides et une bonne alternance ont permis aux locaux de produire de longues séquences. Sous l'impulsion du talonneur Malcolm Marx et du troisième ligne Oupa Mohoje, auteurs de prises de balles puissantes, les Springboks ont investi le camp tricolore. Un jeu simple et direct combiné qui logiquement conduit à l'essai de Kriel à la 31e minute. 

Des Tricolores brouillons

Certes, le XV de France a su répondre à l'essai sud-africain par l'intermédiaire de Chavancy (35e) suite à un coup de pied à suivre d'Huget, rapidement servi en bout de ligne. Mais les hommes de Guy Novès ont été globalement dominés et surtout imprécis. Ils ont en effet concédé 5 pénalités (2 pour les Boks), perdu 6 ballons et manqué 12 plaquages lors de la première mi-temps. On a vu de belles séquences françaises avec des passes rapides et des offloads dans le premier acte, mais peu ont été vraiment dangereuses pour les Sud-Africains.

Les Bleus se tirent une balle dans le pied

Alors qu'on pensait la France capable de faire basculer cette rencontre grâce à un jeu tourné vers le large, qui a notamment vu Chavancy percer pour l'essai de filou de Baptiste Serin, l'exclusion de Brice Dulin l'a coupée dans son élan. Bon jusqu'à l'heure de jeu, l'arrière du Racing 92 a logiquement reçu un carton jaune pour avoir empêché l'ailier Skosan de marquer. Sanctionné d'un essai de pénalité, le XV de France a ensuite encaissé un essai en première main sur un superbe système en touche qui a vu Cronje filer en terre promise sans aucune opposition (61e). L'absence de Dulin a été préjudiciable quelques instants plus tard sur une contre-attaque conclue par Serfontein (68e).

Une conquête mitigée

Il y a eu ce ballon volé en touche à la 16e par Camara ou cet autre contre à la 31e, mais on ne peut pas oublier cette touche perdue à la 66e à cinq mètres de l'en-but par Etzebeth. Ce dernier chipera d'ailleurs un autre ballon à l'alignement tricolore dans les dernières minutes pratiquement au même endroit. Des occasions laissées en route par des Bleus qui n'ont guère eu de bons ballons à jouer derrière leurs mêlées. On a en effet eu peu de mêlées disputées proprement dans cette partie.

Fickou confirme, Chat passe à travers

En l'absence des finalistes, plusieurs joueurs avaient l'occasion de faire bonne impression. À l'ouverture, Jules Plisson a été bon dans l'animation et face aux perches. Son compère de la charnière a lui une fois de plus souffert la comparaison avec Baptiste Serin. Le Bordelais a en effet amené de la vitesse dans le jeu tricolore, sans oublier son essai. Au centre Gaël Fickou s'est montré entreprenant à l'instar d'Henry Chavancy. Devant, Uini Atonio n'a guère été à son avantage en mêlée tandis que Camille Chat n'a pas eu l'impact espéré. Sans parler de ses deux lancers interceptés en fin de match.

Derniers articles

News
News
News
Transferts
News
News
Transferts
Amateur
Vidéos
Transferts