La saison étrange de l'équipe de France à 7
France 7. Virimi Vakatawa et Terry Bouhraoua, deux joueurs clés de l'équipe de France.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
La France va entamer ce weekend du 10/05/14 la dernière étape du HSBC Sevens dans la poule D en compagnie de l'Afrique du Sud, l'Ecosse et le Portugal
A l'approche de la neuvième et dernière étape du HSBC Sevens à Londes, Frédéric Pomarel, le coach de l'équipe de France à 7 n'a pas hésité à qualifier la saison de son équipe de bizarre. En effet, l'équipe dont l'objectif est de se qualifier pour les Jeux Olympique de Rio en 2016 a rencontré des difficultés cette saison, et ne se retrouve aujourd'hui qu'à la 12ème place du classement, alors qu'elle avait terminé la saison dernière 9ème. L'entraîneur sait que son équipe a été perturbée tout au long de la saison par les blessures, notamment celles de Terry Bouhraoua, Jean-Baptiste Gobelet et Vincent Deniau.

Même si un miracle à Londres permettrait aux Français de terminer huitièmes et de se retrouver alors tête de série l'an prochain, il ne se fait pas trop d'illusions. La France sera opposée dans la poule D à l'Afrique du Sud, l'Ecosse et le Portugal. L'entraîneur espère une chose : que tous ses joueurs soient en forme en août afin de démarrer sur de meilleures bases. Pour cela, il souhaiterait également trois choses : "disposer de Virimi Vakatawa et Paul Bonnefond, et que Terry Bouhraoua se coupe les cheveux". Ci-dessous un tweet qui illustre deux propos de Frédéric Pomarel à merveille : l'équipe de France est un peu étrange, les cheveux de Terry Bouhraoua sont quand même assez longs !


Frédéric Pomarel ne perd pas le sens de l'humour, et pour cause, il sait qu'à Londres, ses protégés ne seront pas perturbés par le décalage horaire, et il attend de meilleurs résultats. En effet,à cause du décalage horaire accumulé lors de la tournée asiatiaque, les joueurs étaient tellement fatigués en arrivant à Glasgow qu'ils devaient dormir sur les tables de kiné...


Une théorie qui se tient puisque malgré des défaites sans appel face à des adversaires supérieurs, l'Angleterre et le Canada, les Bleus ont su rebondir et remporter quatre victoires d'affilée pour remporter la Bowl. Avec un peu de chance, les français pourraient faire traverser la Manche, à un trophée un peu plus prestigieux...

Jean Tafernaberry (Le Rugbynistère)
Jean Tafernaberry (Le Rugbynistère)
Cet article est rédigé par Jean Tafernaberry (Le Rugbynistère), un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Euh, Julien Saubade, il s'est perdu ? Ca va être dur avec ce type de joueurs...

Ok, les petits jeunes ne peuvent malheureusement pas mener deux carrières en parallèle. Mais si on cherche bien, il doit y en avoir quelques uns qui ne diraient pas non à un peu de temps de jeu, de plaisir et de voyage en attendant que leur club leur fasse confiance, comme Vakatawa. Non ?

  • Grisou
    17632 points
  • il y a 6 ans

Allez, on se sort les doigts et on décroche la qualification pour les JO !!!

Ça serait énorme qu'ils aillent à Rio , Allez les bleus !

Tant que les mecs du 7 ne seront pas mis en concurrence, ils végéteront...

Tant que le championnat de France de 7 ne sera pas structuré, rien ne sera possible... Aujourd'hui c'est vraiment une pagaille monstrueuse où les meilleurs joueurs ne jouent pas forcément dans des compétitions reconnues par la FFR...

Tant que Jean-Baptiste Gobelet...

  • indy
    23083 points
  • il y a 6 ans

Tant que les clubs pros n'auront pas compris que le 7 aux JO serait une formidable vitrine médiatique avec un énorme potentiel le 7 végétera en France.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Vidéos
Réseaux Sociaux
News
Vidéos
News