L'acte héroïque du capitaine de l'Afghanistan Sayed Mustafa Sadat après une attaque terroriste à Kaboul
L’acte héroïque de Sayed Mustafa Sadat après une attaque terroriste. / Crédit Photo : Facebook : Afghanistan Rugby Federation

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Mardi, le capitaine de l'Afghanistan Sayed Mustafa Sadat a porté une victime jusqu'à l'hôpital le plus proche suite à une attaque terroriste à Kaboul.
Sayed Mustafa Sadat (27 ans) n'est pas un joueur de rugby comme les autres. Ce mardi matin, celui qui est le capitaine de l'équipe d'Afghanistan a fait passer la santé des autres avant la sienne alors qu'une attaque terroriste venait d'avoir lieu à Kaboul. Au moment où il revenait de son entraînement, une voiture pleine d'explosifs a été dirigée contre un convoi des Nations Unies près de l'ambassade des USA. Faisant partie des premières personnes sur les lieux de l'attaque suicide, revendiquée par les Talibans peu après, Sayed a abandonné son véhicule pour rapidement venir au secours des survivants (trois soldats tués, 13 blessés) et notamment d'un homme gravement brulé et dont la jambe était fracturée. « Je l'ai porté jusqu'à l'hôpital. Cela a pris environ 10 minutes, mais je ne sais pas s'il a survécu », explique-t-il à l'Agence France Presse. Une image qui a fait le tour du monde.


Ce n'est pas la première fois que Sayed Mustafa Sadat fait preuve d'un tel altruisme. Le site dnaindia nous apprend en effet qu'en 2013, il a donné 70 % d'un rein à sa mère. Ce qui ne l'empêche en rien de jouer aujourd'hui. Il a débuté le rugby sur le tard après avoir vu quelques matchs internationaux à la télévision. Avec l'aide d'un coéquipier, Javid Rahmani, il a réussi à convaincre des boxeurs, des haltérophiles ou encore des joueurs de volley-ball des villages alentours d'opter pour le ballon ovale. Dix ont accepté. Ils disposent aujourd'hui d'une fédération pour les encadrer et participent à de nombreux tournois en Asie, comme l'Asian Rugby Sevens Series, et dans le monde.

Le rugby est un sport jeune en Afghanistan et son développement va prendre du temps. « Il n'y pas d'endroits pour jouer, commentait Steve Brookling, le conseiller technique de l'Afghanistan Rugby Federation fin 2013. Il est difficile de promouvoir le rugby ici. Il n'y a pas d'argent pour voyager, mais ce sport fascine les Afghans. Ils sont comme des enfants quand ils jouent. » Ils ne perdent d'ailleurs pas espoir puisque des équipes de jeunes continuent de voir le jour. « Le rugby est un sport dangereux, mais quand on joue, nos familles espèrent seulement que nous allons revenir avec des médailles et des trophées pour l'Afghanistan, indique Sadat. Ils nous disent de ne pas nous inquiéter pour ce qui se passe ici, de seulement gagner et de revenir. »

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Compte supprimé
  • il y a 6 ans

Un seul mot convient : respect.

@Wilkinson3D :

"Solidarité ou héroïsme, je pense que le mec qui a été sauvé s'en moque un peu du terme employé" => je pense aussi mais je ne vois pas le rapport.

"Je trouve que ça reste un beau geste de la part du capitaine afghan" => moi aussi, tout va très bien.

@ LaBalleOvale : il aurait pu, mais il aurait abandonné un blessé grave à son sort. Il a choisi de lui porter assistance et c'est tout à son honneur. Je voulais juste souligner que le terme "héroïque" ne me semble pas approprié ici. Pas plus que le fait de le porter dans ses bras 10 minutes, qui est valeureux mais pas "héroïque". Pas plus que le fait de développer le rugby en Afghanistan, qui est très louable en soi, mais pas "héroïque".

Je ne suis pas en train de dire "arrêtez de féliciter ce type", je dis juste qu'il est important d'employer les mots à bon escient. Par exemple, je considère que les volontaires humanitaires qui se rendent en Afrique pour soigner les malades du virus Ebola (sachant qu'ils ont de bonnes chances de l'attraper eux-mêmes et donc 1 chance sur 2 d'y rester) sont réellement héroïques. Ce n'est effectivement qu'une question de terminologie, et c'est bien moins grave qu'un attentat à Kaboul ou qu'une pandémie en Afrique de l'ouest. Je voulais juste le souligner. Si ça en soulage certains de balancer des pouces rouges à gogo, alors lâchez-vous, ça ne coûte pas grand chose.

Solidarité ou héroïsme, je pense que le mec qui a été sauvé s'en moque un peu du terme employé.

Je trouve que ça reste un beau geste de la part du capitaine afghan. Par contre là où je m'interroge, c'est le mec qui prend les photos. Il pourrait pas donner un coup de main justement?

@Pikeyboy Il aurait put rentrer chez lui en 4ème vitesse, sache qu'en Afghanistan quand une bombe explose la 2ème n'est généralement pas très loin pour atteindre les gens qui comme Sayed Mustafa Sadat aide les rescapé. S'il arrive un événement comme ça en France, la majorité des gens n'aiderait personne, vomirait, s’évanouirait et/ou s'enfuirait mais ne mettrait pas leur vie en danger pour aider un inconnu.

  • sha1966
    55139 points
  • il y a 6 ans

encore un super temoignage de tranche de vie merci les gars!!!

  • lau1
    12456 points
  • il y a 6 ans

Bel effort qui je l'espère sera récompensé par la survie de la personne blessée.

  • Lex
    38505 points
  • il y a 6 ans

A ce qui dise que ce n'est pas héroïque, je sais pas ce qu'il vous faut. Pas si évident que ça de se jeter dans les décombres d'un attentat.

Bravo à lui.

  • magaxe
    85656 points
  • il y a 6 ans

je rejoins pikeyboy, il s'agit là d'un geste normal d'assistance à une personne en danger que tout etre humain aurait accompli dans pareil situation....
quoique, 10 minutes avec un gars de 80kg dans les bras....ca doit piquer un peu dans les biceps à force!!

  • Loyam
    37059 points
  • il y a 6 ans

Respect pour cet homme.

Quant à la question rugby, si les membres de l'IRB n'avaient pas des orties dans leurs poches et des œillères sur les tempes , ils pourraient aider certains pays à développer ce sport et à faire en sorte, qu'une plus grande partie de la planète connaisse le plaisir à manier un ballon ovale. Mais bon, peine perdue.

  • Momo
  • il y a 6 ans

Toujours là pour le soutient

  • Bantry
    6400 points
  • il y a 6 ans

Il a aidé cette personne, il a donné un rein, il a permis le développement de son sport dans son pays. Je sais pas si beaucoup de monde en a fait autant ici!

J'ai pas la téloche. C'est quoi green zone ?

Oui, bravo à tous les volontaires. Je voulais juste souligner qu'à mon sens, ça s'appelle de la solidarité, pas de l'héroïsme. Je ne voulais pas (particulièrement) faire de la provoc'

On en oublie que le rugby, c'est partager sur le terrain mais aussi en dehors. Bravo à un acte héroïque, dans un contexte de crise.

Dis donc tu aurais pas regardé green zone hier soir à la télé pikeyboy?

Blague à part chapeau en tout cas à ce mec ainsi qu'aux autres personnes qui ont aidé ces gens là!

C'était à prévoir...

Je ne veux certainement pas minimiser son geste mais objectivement, tous les pouces rouges : si vous étiez tombé devant un type blessé gravement, vous auriez mis les gaz et vous auriez redémarré ou vous lui auriez porté assistance ?
Et après lui être venu en aide, vous auriez quitté l'hôpital en vous considérant comme un héros ?

C'est admirable de sa part, mais est-ce héroïque ?
À moins qu'il ait marché 10 minutes sous les bombes au mépris de sa propre vie mais je n'ai pas l'impression que ce soit le cas...

Je pense que c'est important d'utiliser les mots à bon escient.

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
Pro 14 - Les Kings vont disparaître

22 septembre 2020 à 16:47

News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos