INTERVIEW. Benat Auzqui et Jean-Maurice Decubber débriefent le bouillant Belgique vs Espagne
Le match entre la Belgique et l'Espagne a fait couler beaucoup d'encre.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Le 3e ligne Jean-Maurice Decubber et le pilier Benat Auzqui, donnent leur ressenti et reviennent sur la polémique autour de Belgique vs Espagne.

Dimanche 25 mars se jouait Belgique-Espagne. Si les Espagnols gagnaient ce match, ils se qualifiaient alors directement pour la prochaine Coupe du Monde, organisée au Japon en 2019. Un rêve pour une sélection qui se bat depuis plusieurs saisons pour promouvoir le rugby dans la péninsule ibérique. Mais s’ils ne remportaient pas ce match, alors le billet direction le Japon serait accordé à la Roumanie. Cependant tout ne s'est pas passé comme prévu avec une défaite pour les Espagnols et un arbitrage qui a fait couler beaucoup d'encre. Près d'une semaine après, de nombreuses interrogations entourent encore cette rencontre. Le troisième ligne Jean Maurice Decubber, côté belge, et Benat Auzqui, pour l'Espagne, donnent leur ressenti et reviennent sur la polémique.

Jean-Maurice Decubber, joueur de Cognac en Fédérale 1, était titulaire côté belge en troisième ligne.

Comment appréhendiez-vous ce match côté belge ? Quels étaient vos objectifs ?

Nous nous sommes rejoints mercredi pour préparer ce match mais nous n’étions au complet que jeudi. Nous avions deux matchs à négocier sur les dernières semaines, contre l’Allemagne puis contre les Espagnols. Nous voulions vraiment nous appuyer sur ces matchs à domicile pour promouvoir le rugby belge, et essayer de rivaliser avec ces nations montantes du 6 Nations B. On a, à l’heure actuelle, plusieurs joueurs de Pro D2, et beaucoup de joueurs de Fédérale 1 et 2. L’objectif est, grâce à ces joueurs et un collectif de copains, d’avoir quelques bons résultats pour susciter des passions et pourquoi pas avoir de plus grandes ambitions à l’avenir pour de futurs projets.

Saviez-vous que le trio arbitral était roumain ?

Personnellement je n’étais pas au courant, peut être que certains dans l’effectif le savaient. Mais personne n’en a parlé pour favoriser la motivation de nos joueurs, ni notre capitaine ni le staff. On savait que les Espagnols étaient très motivés pour ce match puisqu’il pouvait leur offrir la qualification pour la Coupe du Monde. Mais concernant les arbitres, nous n’en avons pas particulièrement parlé dans le groupe non.

Avez-vous, côté belge, ressenti des injustices, ou des décisions suspectes pendant le match ?

Pas spécialement. On a senti qu’on était bien dans notre match, qu’on dominait parfois les Espagnols, notamment en mêlée ce qui a entraîné plusieurs pénalités. Il faut aussi préciser que le score à la mi-temps peut être de 12-3 si leur buteur met leur pénalité. Finalement, cela fait 12-0 et à la pause, on s’est juste dit qu’il fallait tenir les 10-15 premières minutes, ne pas se mettre à la faute dans les rucks par ce que l’arbitre les sifflait beaucoup, et qu’on pourrait ainsi gagner ce match.
En seconde période, on a eu l’impression que les Espagnols ne se concentraient plus sur le jeu mais uniquement sur l’arbitre et ses décisions. Alors, nous avons joué notre jeu et nous avons réussi une partie pleine d’engagement et de combat, ce que nous voulions réussir à produire. Il faut aussi préciser que la veille du match, on a eu un contrôle de la part de World Rugby à 23h30, pour vérifier les papiers de nos joueurs de nationalité française mais qui sont éligibles avec la Belgique, comme moi d’ailleurs. Nous avions déjà présenté l’ensemble de ces papiers 3 semaines plus tôt contre l’Allemagne et Rugby Europe n’avait décelé aucun problème, tous les papiers étaient bons pour eux. Mais World Rugby, eux, ont interdit à deux de nos joueurs de disputer le match du lendemain. Je ne peux pas affirmer que ce sont les Espagnols qui sont à la décision de ce contrôle, mais je constate qu’eux ont été prévenus qu’ils l’auraient, contrairement à nous.

Comprenez-vous la colère des Espagnols, qui doivent désormais passer par des matchs de barrage pour se qualifier pour le Japon ?

Bien sûr qu’on comprend qu’il y a un souci dans la désignation du corps arbitral. C’est surprenant qu’un trio d’arbitres roumains puisse arbitrer un match qui décide directement de la participation ou non de leur nation à la Coupe du Monde. Maintenant, nous, nous avons axé notre match sur l’émotion, la fierté de représenter la Belgique et la satisfaction de retrouver le groupe de copains que nous sommes. Sur le terrain, on ne peut pas affirmer qu’on s’est sentis meilleurs, mais on a essayé de tenir le ballon et de sortir un gros match.

Comment avez-vous perçu les évènements de fins de matchs, avec l’escorte de l’arbitre vers les vestiaires ?

Personnellement, je suis sorti quelques minutes avant la fin du match alors j’étais loin. J’y suis allé rapidement par ce que je pensais que c’était le début d’une bagarre générale. Puis arrivé sur place, j’ai compris que ces réactions étaient vis-à-vis de l’arbitre. J’ai alors sorti mes gars de ces zones pour ne pas envenimer la chose. J’ai ensuite vu certains de nos joueurs « aider » un peu l’arbitre à sortir rapidement du terrain. Je vous avoue que je n’ai pas vu de coups être donné, et surtout j’étais plus dans l’euphorie, l’émotion et la satisfaction d’un match gagné.

Les joueurs espagnols crient au complot. Est-ce que vous estimez que cela est possible ?

Nous, on ne peut rien affirmer. En tout cas, s’il y a complot, la Belgique n’a rien à voir avec cela. On ne comprend pas trop pourquoi il faudrait rejouer le match, par ce que nous n’avons rien à jouer pour une qualification en Coupe du Monde. Je comprendrais déjà plus que l’Espagne et la Roumanie s’affrontent pour déterminer d’une place en Coupe du Monde. Tout ce que moi j’ai vu, c’est que les joueurs espagnols se sont rapidement mis l’arbitre à dos en étant agressifs, et en ayant des mots virulents envers lui. Je ne suis pas en mesure de juger si c’était justifié ou pas, mais il faut aussi avouer que l’arbitre n’était pas forcément dans une situation facile pour arbitrer un match de rugby.

Beñat Auzqui, talonneur ou pilier de Grenoble, passé par l’UBB, joue pour l’Espagne depuis 8 ans. Il était titulaire avec les Leones pour le match contre la Belgique.

Comment avez-vous préparé ce match important ?

Nous avons essayé de préparer ce match du mieux possible. On était au courant de la situation vis-à-vis des arbitres, mais on voulait vraiment cette qualification pour la Coupe du Monde. Alors on a essayé de se concentrer sur notre jeu, nos performances passées. Notre motivation était toute trouvée. On voulait justement parler de rugby, et ne pas se focaliser sur l’arbitrage.

Justement à propos de l’arbitrage, quelles démarches aviez-vous entrepris envers Rugby Europe ?

Suite à notre victoire contre la Roumanie il y a un mois, notre fédération avait fait la demande auprès de Rugby Europe de changer le trio arbitral roumain prévu pour cette rencontre. On se retrouvait aux coudes à coudes pour la place de qualifié direct à la Coupe du Monde, il était inutile de rajouter des soupçons à un match qui serait sous haute tension. On a donc simplement demandé ce changement pour assurer l’équité sportive, autant entre la Belgique et nous, qu’entre la Roumanie et nous. On nous a simplement répondu que les arbitres étaient désignés 2 mois avant le match, et que donc cela n’influencerait pas l’arbitre puisqu’il était compétent pour ce match. Un commissaire superviseur de Rugby Europe a été nommé pour contrôler le bon déroulement de la rencontre.

Avez-vous, à l'instar des Belges, eu à répondre à un contrôle de World Rugby la veille du match ?

Oui, pour la première fois en 8 ans avec cette sélection nous avons dû tous fournir les papiers montrant que nous étions bel et bien sélectionnables avec l’Espagne. Bizarrement ce contrôle arrive avant le match pouvant nous envoyer à la coupe du monde. Notre manager l’avait anticipé pour être parfait lors du contrôle. Les Belges ont subi du coup le même contrôle et 2 joueurs remplaçants n’ont pu prendre part à la rencontre c’est triste pour eux. Toujours est-il que nous ne sommes pas responsables de ce contrôle, et que ça n’est pas nous qui l’avions commandé.

Avez-vous rapidement ressenti des erreurs d’arbitrage ?

Si vous regardez le match, au bout d’une minute, nous avons un maul. Il y a une tentative très claire d’écrouler le maul lorsque l’on rentre dans les 22 mètres belges. Ensuite, nous tenons bien le ballon, pendant 1 ou 2 minutes je crois (ndlr : 1,47 minutes). Je ramasse le ballon, pars en pick-and-go, et leur pilier droit me plaque, reste sur moi, et gratte le ballon. L’arbitre siffle alors contre nous alors que la faute belge est flagrante et évidente. On a alors rapidement compris que le match serait long pour nous.

Vous êtes-vous sentis supérieurs à cette équipe de Belgique ?

Déjà, je tiens à préciser que les belges ont fait leur match. On sait que c’est une équipe accrocheuse, particulièrement sur ses terres. Ils ont été bons dans l’engagement, l’envie, et le combat. Cependant, on ne s’est pas spécialement senti en danger, on ne les sentait pas capable de franchir de notre ligne. Ils ont scoré sur les coups de sifflet de l’arbitre du match. En ce qui nous concerne, à aucun moment, nous n’avons pu prendre la confiance nécessaire pour mettre en place notre rugby. L’arbitre nous arrêtait sans cesse dans nos actions. Que cela soit par des pénalités ou en ne nous laissant jamais profiter des avantages du peu de pénalités qu’il nous accordait. Il nous était impossible de jouer, simplement...

Comment as-tu vécu les évènements de fins de matchs, à savoir ces accrochages avec l’arbitre puis son escorte vers les vestiaires ?

Ce qui me dérange, encore une fois, c’est qu’on ne parle plus de rugby. On ne parle plus de la qualité ou non du match. Vous savez, même si nous ne faisons pas partie du Tournoi des 6 nations, il y a des équipes de qualités eu Europe. Sur ce match, la qualité était bien moins présente que lors de précédents matchs dans le tournoi des 6 nations B ou les phases de qualifications pour la Coupe du Monde. Pour les évènements de fin de match, je suis personnellement sorti à la 50e minute. Donc j’étais loin de l’action, mais c’est vrai que certains ont craqué. C’est triste, et dommageable pour l’image de notre sport, mais c’est une réaction humaine. Il y a tellement eu de sacrifices faits, de discussions, de négociations faites avec les clubs pour que les joueurs soient libérés pour la sélection… Même si ça paraît terrible pour certains, se sont juste des hommes qui ont vu le rêve de leur vie s’envoler, à cause d’un problème d’arbitrage. Cela ne veut en aucun dire que je cautionne ces actes, qui n’ont rien à faire sur un terrain de rugby.

Vendredi, le comité de désignation des arbitres de Rugby Europe analysera les décisions arbitrales de votre match contre la Belgique. En parallèle, World Rugby a annoncé avoir ouvert une enquête concernant les évènements de ce match. Qu’attendez-vous de ces procédures ?

Personnellement, en ce qui concerne Rugby Europe, je ne me fais pas de grands espoirs. Nous attendons tous le rapport du match avec impatience, mais c’est justement cette commission, qui nous avait refusé il y a tout juste quelques semaines le changement des arbitres, alors pourquoi ils nous accorderaient quoi que ce soit maintenant ? Le seul problème que Rugby Europe n’a pas voulu résoudre, c’est le changement d’arbitres à titre préventif. Et c’est là que réside tout le problème du match.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Si juste à un moment les décideurs du rugby s'intéressaient plus au compétitions qu'au menu ils ne ferait pas ce genre d'erreurs. Ce bazard aurait pu être évité avec un peu de jugeote. Il faut reconnaître que de Rugby Europe à l'arbitrage ça fait beaucoup de Roumains.
On peut comprendre la frustration des espagnols mais il y a peu de chance que ça change grand chose. Les loups ne se mange pas entre eux.
Si ça peut paraître choquant de considérer que l'arbitre est malhonnête il faut aussi considérer les enjeux et on a des exemples sur la scène mondiale d'arbitres qui n'ont pas été pleinement "A la hauteur"devant de grands enjeux

En fait ça me choque un peu qu'on considère que l'arbitre est forcément malhonnête parce qu'il est roumain.
Le trio arbitral devait être lui encore bien plus embarassé que les joueurs par cette situation, et honnêtement les arbitres de haut niveau, mettent tout ces histoires de favoritisme de leur équipe de côté bien avant d'arriver à ce niveau de la compétition sinon impossible pour eux de faire ça à ce niveau.

Quand tu regardes la liste des arbitres des 6 Nations B (Mitrea, Ruiz, Charabas, Evans...) c'est quand même un très bon standard!

@Glas.Wegian

On ne considère pas que l'arbitre est malhonnête parce qu'il est roumain : c'est une situation simple, par simple précaution un arbitre dont l'équipe nationale est impliquée dans la competition (comme ici), ne peut pas arbitrer le match en question. Point.
Après une instance comme rugby Europe n'admettra jamais qu'elle a commis une faute ... donc les espagnols n'ont pas grand chose à attendre de cette procédure.
Enfin n'oublions pas que l'arbitre est humain et peut faire des fautes aussi ... ce n'est pas parce qu'il est arbitre qu'il est irréprochable. Malgré l'immense respect que j'ai pour les hommes en vert qui font un boulot difficile !

@Kad D\'hebbe

"par simple précaution un arbitre dont l'équipe nationale est impliquée dans la competition (comme ici), ne peut pas arbitrer le match en question. Point."

Donc il n'y a pas d'arbitres français, anglais, gallois, irlandais, écossais ou italiens dans le Tournoi des VI Nations.

  • Cat
    7811 points
  • il y a 2 ans
@Glas.Wegian

J'imagine que si l'arbitre roumain avait fait gagner l'espagne il aurait été bien acceuilli dans sont pays. Il fallait juste changer d'arbitre sa aurait evité tous les probleme en cas de defaite de L'espagne il faut savoir s'adapter.On aurait eu la meme reaction si la france était dans le meme cas

@Glas.Wegian

Cette attitude me choque beaucoup moins car depuis le debut de l'affaire Laporte /Altrad il est entendu pour beaucoup que les arbitres français seraient à la botte de la FFR dont ils dépendent et favoriseraient d'office le MHR dont le président est devenu sponsor maillot!!!!
Tu vois faut pas aller bien loin pour voir des gens prendre de gros raccourcis, pour appuyer leur théorie qui à salir des mecs qui n'y sont pour rien!
Pour en revenir à ces qualifications, c'est vrai que c'est presque mort pour les espagnols qui doivent croiser la route des Tonga ou Samoa pour se qualifier maintenant ! ?

  • Cat
    7811 points
  • il y a 2 ans
@math1907

Pour moi ce n'est pas pareil le MHR domine le championnat cette année que sa soit devant ou derriere c'est tres solide il n'y a rien a dire. Mais la imagine que la france et L'angleterre peuvent gagner le tournoi et que lors du dernier match on nous met un arbitre anglais meme sil est honnete ce nest pas normal c'est vraiment chgercher les problem betement autant anticiper et s'adapter

@math1907

Ca ne date pas de l'affaire rapporte, tu y étais peut-être moins sensible avant parce qu'ils tenaient ces mêmes propos au sujet de Mourad ou de Jacky. Avant ça c'était le ST qui était réputé intouchable etc....

Que les gens aient des doutes sur l'impartialité de la commission de discipline ou de BL, vu le dossier c'est une chose, mais l'arbitrage en est une autre.

Mais on pourrait revenir dans 5 ans, alors jeter un oeuil sur les commentaires de matchs sur RR des équipes en tête de championnat pour trouver exactement ce genre de soupçons.

Par contre, autant dire "untel a été payé" c'est bien basic, autant dire "untel sabote telle équipe par favoriser l'équipe nationale du même pays que lui par ricochet" c'est franchement délirant.

Mettez vous simplement à la place de l'arbitre, dans la même situation, avec l'importance que ça a dans votre vie, d'être arbitre international, comment vous auriez géré cette situation? Vous auriez tenté de truander le match, vous?!

@Glas.Wegian

Je te suis sur tes commentaires.
On est plutôt d'accord.
Je suis juste peu surpris des nombreux commentaires sur la malhonnêteté de l'arbitre fortement présumé par beaucoup .

Que les Ibères s’accrochent aux barrages et qu’ils gagnent les phases finales. C’est comme ça qu’ils deviendront une rugby nation. Pas autrement...

@Bachibouzouk

Le barrage sera contre les Samoa ou le Tonga qui sont niveau quart de finaliste , c'est pas le même jambon

Bah il n'y a pas eu pire qu'un arbitre de Saône et Loire 🙂

  • cahues
    121601 points
  • il y a 2 ans

L'arbitre Roumain interdit de 1/4 de finale en Challenge Cup entre Pau et le Stade Français pour raison de sécurité par rapport de la proximité avec la frontière Espagnole.Risible jusqu'au bout cette World Rugby...Concernant les résultats de l'enquete sur la rencontre Belgique-Espagne, autant attendre le 1er Avril pour se poiler un peu plus.

@cahues

C'est sérieu?

@Glas.Wegian

c'est surtout parce que des sélectionnés espagnols jouent à Pau et qu'effectivement l' ERC craint pour la sécurité de l'arbitre . C'est n'importe quoi !

Les commentaires du joueur espagnol me laissent perplexe... je me souviens d’une bande de copains qui en 2011, lors d’un petit match de finale de coupe du monde, ont été arbitrés de façon assez limite. Je ne me souviens par contre pas de réactions ou de mots déplacés à la fin du match... ça ne devait très certainement pas être « le rêve de leur vie » qui s’envolait.
Ok c’est peut être pas comparable, j’exagère sans doute, mais les images sont honteuses. Je suis assez d.accord pour dire qu’il y a une classe d’ecart et sans parler rugby.
Comme dit plus haut on devrait demander aux russes leurs réactions à ce sujet...
Tout de même bonne chance à eux pour la suite des qualifs, ça leur permettra peut être de proposer une meilleure image, ou alors à dans 4 ans los amigos.

« ce sont juste des hommes qui ont vu le rêve de leur vie s’envoler, à cause d’un problème d’arbitrage ». Évidemment, l’arbitre s’est fait agresser mais ce n’est pas bien grave et puis il l’a bien cherché

  • dom666
    44014 points
  • il y a 2 ans

L'année passée la finale du super rugby à opposer les Lions de Johannesburg au Crusaders de Christchurch à Johannesburg arbitré par un sud'Af . Et ben il n'y a pas eu de problème. Et les Crusaders l'ont emporté.

Personne ne parle du match Russie-France B (Espagne) arbitré par un Français. Match qui a vu la Russie se voir refusé un essai en toute fin de match. Finalement ce devrait être les russes qui devraient disputer le match de barrage et non les espagnols. Car ce sont eux les vais cocus. Et eux n'ont pas râlé ni demander à rejouer le match...

Une autre classe quoi

Et quand le comité des arbitres de Rugby Europe conclura que les Roumains ont pas si mal arbitré que ça, les Espagnols continueront de crier au complot ?

Les mecs sont pros pour la plupart d'entre eux et sont incapables de s'adapter à l'arbitre.
C'est donc qu'ils n'ont pas le niveau pour jouer une coupe du monde.

Et surtout les Espagnols peuvent dire tout ce qu'ils veulent, mais juste pour l'agression de l'arbitre, ils doivent être sanctionner très sévèrement. Et perdre ce match sur tapis vert au moins.

PS : très bon article par ailleurs qui éclaire un peu, même si on sent que les propos ne sont pas tous sincères.

  • WebDiv
    17345 points
  • il y a 2 ans
@quentin2dakar

Le manque d'objectivité est compréhensible, ce ne sont pas des acteurs neutres et extérieurs.

Mais je n'arrive toujours pas à comprendre ces différents intervenants qui semblent minimiser l'agression de fin de match en lui donnant une explication (mais il condamne les faits, je ne dis pas le contraire). J'ai déjà été arbitré par de (très) mauvais arbitres, on a râlé pendant et après le match, entre nous (et avec nos adversaires du jour en 3em mi-temps), mais on n'a jamais agressé l'arbitre, de quelque manière que ce soit...

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
Transferts
News
News
News