Fillol : « La sanction est méritée pour un tel geste »
Le joueur du Stade Français ne se cherche pas d'excuses.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le joueur du Stade Français est revenu, dans les colonnes du Parisien, sur son geste idiot envers l'Irlandais en Challenge européen, avant de s'excuser pour le tort qu'il a causé.
Condamné à regarder le reste de la saison des tribunes après avoir écopé de 14 semaines de suspension pour son crachat sur le demi-de-mêlée Peter Stringer en quart de finale du Challenge européen, Jérôme Fillol s’est confié dans le Parisien : « La sanction est méritée pour un tel geste. » Fustigé outre-Manche par la presse britannique, le joueur du Stade Français est désormais « soulagé » : « Ça a été une épreuve difficile que je ne souhaite à personne. » A Dublin, au siège de l’ERC, Fillol n’en menait pas large au moment de défendre son cas. « Je n’étais pas à l’aise. J’étais honteux. »

Fillol : « La sanction est méritée pour un tel geste »

Il faut dire que cracher au visage d’un adversaire n’a rien de chevaleresque ou tout simplement de fair-play. Compte-tenu de son geste, Jérôme Fillol pouvait s’attendre à une sanction pouvant aller de 11 à 52 semaines. Si l’Officier judiciaire voulait dans un premier temps infliger une suspension de 26 semaines, il a finalement revu son jugement. « La commission a constaté que j’avais vraiment beaucoup de remords. » Il faut dire que le bonhomme ne possède pas un abonnement à la commission de discipline. « J’ai disputé plus de trois cents matchs et j’ai toujours eu un comportement exemplaire. » Il rajoute avoir tenté de s’excuser dès le lendemain auprès de Stringer mais celui-ci « n’a pas souhaité [le] rencontrer. »

Fillol ne comprend d’ailleurs toujours pas ce qui lui a pris. Si l’Irlandais a de la bouteille et sait faire disjoncter ses homologues, le Français ne se cherche pas s’excuses pour autant. « Ce n’était pas délibéré, c’était de l’agacement, du dépit. » Pourtant à ce moment-là du match, le Stade Français n'était pas spécialement sous pression. « J’ai honte pour beaucoup de choses, pour l’image que j’ai véhiculée. Un geste comme ça, ce n’est pas moi ! » . Nul doute que ces 14 semaines de suspension devraient lui permettre d’y voir plus clair.

Source : le Parisien
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News
News