De Strasbourg à la Nouvelle-Zélande, l'incroyable aventure d'un kiné au pays des Blacks
Désormais en Mitre 10 Cup, il découvre le fonctionnement néo-zélandais
Parti en voyage, Hugo Scaloni dévoile les secrets de la gestion à la néo-zélandaise en comparaison avec son expérience française.

Aujourd'hui en Nouvelle-Zélande pour tenter l'aventure, Hugo Scaloni fait désormais partie d'un staff de Mitre 10 Cup, le championnat des provinces néo-zélandaise, chez les Hawke's Bay Magpies. Il est actuellement "Return To Play Specialist" dans la province, réathlétisation en français. Il s’occupe des joueurs blessés : leur "rehab",  leur préparation physique, le retour au terrain et à la compétition. Mais Hugo connaît bien le rugby français puisqu'il est un enfant de Strasbourg. Il nous parle des différences qu'il voit entre la gestion à la néo-zélandaise et à la française. 

Comment es-tu arrivé là-bas ? 

Après avoir passé 10 ans au Rugby Club Strasbourg, j’avais besoin de voir autre chose. J’étais joueur en Fédérale 1 élite et en charge du centre de formation pour la Kiné/réathlétisation. Au lieu de simplement trouver un autre club en France, on a décidé avec ma copine de tenter l’aventure en Nouvelle Zélande pendant un an. Mon premier objectif était de jouer au rugby là bas. Mon club en France a bien voulu me libérer en milieu de saison. J’ai donc rejoint le club de Petone dans la banlieue de Wellington, entraîné par Piri Weepu. C’était une expérience incroyable, mais je me suis blessé au genou (ligament croisé) donc opération et fin de saison. Ne pouvant plus jouer et la saison de Mitre10 Cup débutant dans quelques mois, j’ai tenté ma chance pour intégrer une province. Regis Lespinas, le seul joueur français ayant joué à ce niveau, m’a mis en contact avec le staff d’Hawke’s Bay. Le préparateur physique en chef cherchait justement quelqu’un, donc après avoir envoyé mon CV, j'ai eu un entretien et j’ai rejoint cette province. C’est également Regis qui m’a aidé à trouvé mon club, je conseille à tous les jeunes joueurs voulant jouer en Nouvelle-Zélande quelques mois de le contacter par le biais de NZ Rugby Connect. 

Les infrastructures sont si différentes d’ici ? Qu’est-ce qui change le plus ?

On a la chance ici d’avoir des infrastructures exceptionnelles, datant de cette année. Un centre de performance dédié entièrement aux Magpies, avec un espace musculation, un espace vitesse/skills (50m de gazon synthétique en intérieur), un espace vidéo/réunion ainsi que les espaces communs. Mais de manière générale, je ne crois pas que les infrastructures soient mieux qu’en France, la différence ne se fait pas là. 

Hugo, à gauche, est souriant devant ses nouvelles fonctions.

Tu parles de "management à la néo-zélandaise", qu’est-ce qui diffère le plus d’ici ?

Le management est très proche des joueurs, il n’y a pas de fossé entre staff et joueurs. Chaque joueur est dans un groupe en fonction de son rôle dans l’équipe (leaders, hunters, rookie, etc). Les joueurs sont consultés pour quasiment toutes les décisions, que se soit par rapport à l’entraînement, la planification de la semaine, le système de jeu et tout ce qui est extra rugby. Les joueurs sont actifs et responsabilisés, ils ne se contentent pas d’écouter les consignes. Ils n’ont pas d’autres choix que d’être irréprochables, vu que le fonctionnement de l’équipe repose sur leurs décisions. Et enfin le travail autour de la cohésion d’équipe, la création d’un environnement propice à la performance. En France, on insiste là dessus en pré-saison et c’est ensuite souvent considéré comme acquis. Ici, c’est quelque chose sur lequel on travaille vraiment au quotidien.

Les infrastructures néo-zélandaise ne différent pas d'ici. 

Le staff est composé de qui ? 

Un staff plutôt classique, comparable à ce qu’on trouve en Top 14 et Super Rugby. Un "head coach" qui s’occupe aussi des 3/4, un coach des avants, un spécialiste mêlée/touche, trois préparateurs physiques (le prépa en chef, le prépa en charge des gps, datas et wellness, le return to play specialist), un kiné, un médecin du sport et un manager. Et on peut considérer que le capitaine et les deux vice capitaines font partie du staff ! (Ash Dixon, Gareth Evans et Brendon O’Connor). 

Quelle est la part du bien-être du joueur dans un staff néo-zélandais ?

La récupération est au centre de l’attention. Tout ce qui concerne la nutrition et l’hydratation est à disposition des joueurs en libre service. Ils ont accès à des piscines/spas et massages au quotidien. On gère la charge de travail quotidienne et hebdomadaire grâce aux GPS, un questionnaire "wellness" quotidien est mis en place pour s’assurer de la fraîcheur des joueurs ainsi que des tests hebdomadaires. Les donnés de tous les joueurs de Super Rugby et Mitre Cup sont collectées par la NZR (équivalent FFR), qui peut s’en servir pour suivre les internationaux et mener des recherches.

Les commotions sont gérées différemment ?

Non c’est grosso modo le même protocole qu’en top14, mais en place depuis presque 10 ans. Une batterie de test au moment de la commotion, une consultation chez un médecin neurologue indépendant, et un protocole de retour très stricte.

Pour vous, quel joueur peut prétendre prochainement au futur chez les Blacks au sein de Hawke’s Bay ?

Il y a déjà des All Blacks toujours en activité, comme Brodie Retallick, Brad Weber, Ash Dixon ou Gareth Evans, qui sont tous passés par Hawke's Bay. Ensuite ceux qui ont le potentiel, je dirais Jonah Lowe (ailier), Devan Flanders (3ème ligne) et Danny Toala (centre). Ils ont tous les trois rejoint les Hurricanes en ayant à peine 20 ans. Jonah était d’ailleurs titulaire à l’aile pour la demi-finale contre les Crusaders cette année. 

Si vous souhaitez suivre les aventures d'Hugo au pays au long nuage blanc, c'est par ici !

 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

La responsabilisation et la participation des joueurs aux décisions sportives n'est pas le genre de la maison France, coaches et staff de la Fédération compris.
Si les responsables de la FFR allaient en stage en NZ, quelques semaines plus tard ce serait un beau foutoir !

Derniers articles

Transferts
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Sponsorisé News
Chroniques